Histoire de rugbyman. Chapitre 2 : Souvenir d'un fils 3e partie

- Par l'auteur HDS Liospuman -

→ Connectes-toi : tchat, discussions et rencontres...

Auteur de récits érotiques
Note attribuée à cette histoire par HDS :
Histoire de rugbyman. Chapitre 2 : Souvenir d'un fils 3e partie
( 9.0 /10 )

Récit érotique écrit par Liospuman.
Auteur homme. liopuman22gmailcom

Cette histoire de sexe a été affichée 2836 fois depuis sa publication.
L'ensemble des récits de Liospuman ont reçu un total de 22 572 visites.

sexe récit : Histoire de rugbyman. Chapitre 2 : Souvenir d'un fils 3e partie Publié sur HDS le 12-09-2017
Catégorie :Entre-nous, les hommes
Histoire Réf : 27358-l2371

 
 

Histoire de rugbyman. Chapitre 2 : Souvenir d'un fils 3e partie


Partie 3 : suite du flash-back de Quentin

En arrivant à la maison, je rentre directement dans ma chambre, mais Marc et la et je ne m'en rends compte que trop tard.

"- Que fait tu dans ma chambre ?
- Je fais comme toi, je fouille
- Pardon ?
- Tu sais très bien de quoi je parle.
- .."

Je deviens livide et je commence à transpirer.

"- Tu as visionné un de mes pornos en plus tu as juté sur mon pieu. En plus, tu fais des photo de toi SM. C'est QUOI SE BORDEL QUENTIN !!!!!!!!!! "
J'ai la trouille, les larmes commence à me monter aux yeux. Mais d'un coup, il me regarde et éclate de rire.

"- Dé-stresse, j'ai bouffé tout ton jus de bite, il était très doux. D'ailleurs, j'en voudrais plus."

Je suis totalement figé, je viens déjà de baiser comme un gay avec mon meilleur pote et là mon beau-père me fait la même proposition. Je ne suis pas sûr d'avoir envie de recommencer, mais il ouvre son pantalon et sort son gros engin. À vue d'œil, je dirais 12cm au repos. Mais il commence à se branler et très vite sa queue prend une dimension gigantesque, 20 par 6.
"- Viens me sucer petit pédé, viens là."
Je ne sais pas pourquoi, mais le fait qu'il m'insulte m'excite encore plus. Cela me rappelle les petits mecs de la vidéo. Il se lève et me jette sur le lit. Je commence à me prendre au jeu, je veux qu'il soit encore plus violent, je veux être comme c'est mec dans le porno, alors je joue les soumis.
Soudain, il glissa une main sur ma queue, la caressant par-dessus mon jogging. Je le laissais faire. Tout ce que je voulais a ce moment, c'était qu'il me caresse et me plaque sa queue au cul. Il se mit à me lécher le cou et me souffla à l'oreille :

"-Tu es bandant mon Quentin".

Il me mit à genoux et me fit sucer, il me tenait la tête par-derrière pour s'assurer que je la bouffe au complet, me l'enfonçant dans la gorge. Il n'avait pas à faire cela, car de toute façon, il n'était pas question que je laisse cette queue s'éloigner de ma bouche. Puis il m’oblige à me relever et dénouer mon jogging qui tombe à mes pieds, me laissant nu comme un ver.

"Couche-toi sur le lit", me dit-il en m'y poussant.

-Je suis certain que tu rêves de l'avoir dans le cul".

Je le regardais, ne sachant pas si je devais obéir. Sucer un mec est une chose, mais se faire baiser en est une autre.

"Ne fais pas ton timide, tourne toi"

Je le fixe quelques instants, mais je finis par me mettre en position. Je relève mes jambes et les écarte, lui donnant amplement accès à mon cul. Il se penche et commence à me le manger avidement, y glissant sa langue mouillée. Je laisse échapper un petit cri de surprise et il dit.

"- Ouais, tu kiff chéri, ton petit cul est vierge pas vrai?"

Je ne dis rien est continue à me soumettre a lui. Il me frappe le cul encore et encore.

"Pas vrai !!! Pas vrai !!!

"Il me redonne plusieurs coups. J'avoue que je ne réponde pas parce que je veux qu'il me fesse encore plus. Je couine comme une pute, je suis dans un état second. Je me souviens brièvement de ce qu'ai fait à Thibaut et j’essaie de l’imiter pendant qu'il me lécher. Il me dit brutalement


"Soulève tes fesses, tu ne seras pas déçu."

Je ne sais pas pourquoi, mais j’obéis à sa demande, je suis totalement dans le personnage du soumis et je dois l'accepter. Lorsque qu'il entre en moi, je ressens une libération peu commune. J'ai aussi atrocement mal, je hurle ma douleur, mais cela l'excite encore plus. Il me ravage le cul. Il y va à grands coups de bite, la sortant pour l'entrer à nouveau, frappant ma prostate sans arrêt. Moi, je ne peux rien faire, j'ai un véritable pieu dans le cul qui va et viens, qui me ramone, et je ne peux rien faire, je subis, c'est tout. Au bout d'un moment, j'ai comme un déclic. Ce qu'il provoque en moi est puissant, il profite pleinement. J’aime cette sensation, celle que sa bite dans mon cul me procure. Marc lui est bien loin de ces considérations, il ne pense plus qu'à une chose : éjaculer pour remplir mon cul de sa semence blanche et chaude. Son regard est devenu bestial et ses traits se sont durcis, il fixe l'horizon comme si quelque chose retenait son attention. Peu à peu il augmente la force de ses mouvements de bassin en prenant appuie sur mes épaules. Les mouvements de Marc se font de plus en plus rapide, je suis en transe, tout mon corps est révulsé, mes pieds et mes mains font des mouvements dans le vide. Puis, il hurle tout en gémissant : — Je vais… arrêtez… je vais… je vais… éjaculer… je vais…

Mais soudain, j'entends la porte s'ouvrir et je sais que nous ne sommes plus seul, l'intrus s'avance et Marc bloque net.

 
Réagissez à l'histoire après lecture:




Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur ? Sinon, laissez vide :

° Recopiez le code suivant :
 
>
*



sexe recit érotique Histoire de rugbyman. Chapitre 2 : Souvenir d'un fils 3e partie Les avis des lecteurs :

 

de jose merci pour cette belle suite ses un plaisir de te lire