GROUPE DE VACANCES 17

- Par l'auteur HDS Charly Chast -

→ Connectes-toi : tchat, discussions et rencontres...

Auteur de récits érotiques
Note attribuée à cette histoire par HDS :
GROUPE DE VACANCES 17
( 9.0 /10 )

Récit érotique écrit par Charly Chast.
Auteur homme.

Cette histoire de sexe a été affichée 1436 fois depuis sa publication.
L'ensemble des récits de Charly Chast ont reçu un total de 138 239 visites.

sexe récit : GROUPE DE VACANCES 17 Publié sur HDS le 08-01-2018
Catégorie :Entre-nous, les hommes
Histoire Réf : 28423-c2383

 
 

GROUPE DE VACANCES 17


GROUPE DE VACANCES 17
Ep 17 : ILS NE PENSENT QU'A ÇA

On ne bougeait plus … Je me décidait à répondre …

Moi : C'est qui ?
Antoine : Tu as fermé la porte ?

La porte s'ouvrait …

Antoine : Non , t'as pas fermé la porte !

La tête de Julien apparaissait avec timidité … Il entrait lentement , il ne nous voyait pas encore !

Julien : Je peux entrer ?

Antoine pouffait de rire . J'étais allongé sur lui , un harnais accroché à mes reins , un gros gode fixé au harnais , le gros gode bien enfoncé dans le cul d'Antoine qui était allongé sur le sol … Une situation somme toute assez banale ! Non ?

Julien ne cachait pas sa surprise quand il nous apercevait ainsi .

Julien : Je vous dérange !
Antoine : Mais non , viens donc nous rejoindre !

Je lui faisais signe de la main , il s'approchait , il s'asseyait à coté de nous !

Je continuais à limer le cul de mon camarade Antoine qui aussitôt se mettait à gémir de plaisir et à en redemander . Julien nous regardait , il semblait subjugué , fasciné , il portait sa main à son dispositif , il devait se sentir à l'étroit là dedans . Il respirait déjà déjà très fort .

Julien s'était rapproché , je sentais sa main me caresser les fesses , sa main descendait entre mes cuisses et rapidement me caressait les couilles . Je me relevais , passais une main sur sa nuque , je le tirais vers moi et l'embrassais . Il répondait à mon baiser et se rapprochait davantage . Je n'arrêtais pas mes mouvements de vas et viens dans le cul d'Antoine qui ne ratait rien de ce qui se passait et continuait à râler de plaisir . Je me retirais , Antoine se relevait . On se retournait vers le nouvel arrivé , je le prenais dans mes bras et continuais à l'embrasser , Antoine se plaçait derrière Julien et commençait à lui caresser le torse d'une main , de l'autre il lui caressait les couilles .

J'embrassais Julien , je lui léchais le lobe de l’oreille , je lui pinçais puis lui mordillais doucement les tétons . Antoine lui glissait une main entre les cuisses , et commençait à lui masser l'anus . Je m'attendais à une réaction rapide . Antoine enfonçait un doigt dans le cul de Julien qui violemment poussait un cri et éjaculait … Antoine ne s'arrêtait pas pour autant … Il continuait … Je prenais un peu de recul toujours en caressant le torse de Julien … Antoine avait attrapé un petit gode , il poussait doucement Julien en avant pour qu'il se penche vers moi … Julien me mordillait le torse tout en me caressant … Je lui caressais la tête , les épaules et le dos … Antoine posait le gode sur l'anus de notre camarade et doucement , tout doucement commençait à l'enfoncer … Julien hurlait mais se laissait faire … Le gode était de petite taille mais au début ça fait toujours beaucoup d'effet surtout que Julien semblait très sensible de ce coté … Le gode était entièrement enfoncé , Antoine le retirait doucement , lentement puis le repoussait de nouveau … Je sentais Julien se crisper … Antoine effectuait des mouvements avec le gode , il l'entrait , le retirait , l'entrait de nouveau … Julien gémissait , il s'était tendu , il me tenait dans ses bras et sans même s'en rendre compte me serrait de toutes ses forces . Je sentait son souffle , son visage était devenu rouge , il grimaçait , il finissait par hurler au moment ou il éjaculait une seconde fois . C'était abondant … Antoine retirait totalement le gode , Julien se laissait tomber sur le sol , il se retournait sur le dos et nous regardait en nous souriant .

Antoine et moi reprenions ou nous nous étions arrêté … Je le prenais avec vigueur , lui limait le cul avec force comme si … Comme si j'avais besoin de me défouler et je me défoulais sur son cul en fait j'avais besoin de me défouler , j'avais l'impression que mon dispositif de chasteté allait craquer ou alors c'est moi qui craquait , je me sentais à l'étroit , il y a des moment comme ça ou on a l'impression que le dispositif est trop petit , des moment il est tellement remplis ... Je bandais et je n'avais aucun espoir de me libérer ... Aucun ! … Antoine gueulait de plaisir , je finissais par sentir des convulsions au niveau de son bassin , il jutait abondamment lui aussi !

Julien nous regardait . Nous restions un moment sans bouger . Antoine finissait par se relever il prenait un gode ceinture et me tendait la main pour me relever , il me retournait , me plaçant face à un mur , se plaçait juste derrière moi , me prenait dans ses bras , mes caressait doucement le ventre et m'enfonçait le gode jusqu'à la garde en un mouvement . Je voulais crier mai je le faisait mais sans faire aucun bruit , aucun son ne sortait . Voyant ma réaction , Antoine m'attrapait le visage et n’embrassait avec fougue , ma tête était retournée en arrière , il me limait le cul de plus en plus fort , de plus en plus vite , il devait avoir lui aussi besoin de se défouler et ne s'en privait pas ! Ses violents coups de bassin finissaient par produire leur effet , je jouissais , je jouissais comme un fou , je ne jutais pas mais je jouissais … Je demandais grâce , Antoine se retirait !

Julien nous regardait , il ne disait rien , on s'asseyait en cercle sur le sol , on se regardait un long moment avant de décider de rejoindre nos baraquements et d'aller se coucher … Une petite douche rapide puis on faisait route …

Julien marchais à coté de moi , il n'évitait pas de me toucher bien au contraire … Juste avant de rentrer dans le bâtiment , il s'approchait de moi et me donnait un baiser … On entrait et on se couchait sans bruit , il était tard et les autres dormaient déjà .

Au petit matin , je me réveillais le premier , pour une fois … Je me levais et trouvais les deux godes sur la table … Ils ont été sages hier soir … Tout va bien ! Je n'y touchais pas ! Quand les autres se réveillaient , ils ne semblaient pas gênés l'un d'entre eux me lançait : '' C'est cool ce truc , bien mieux que le bazar à pile qui sert à se vider la prostate … '' . Plus tard Julien me racontait que c'était quand ils avaient commencé à jouer avec qu'il était sorti faire un tour , puis il nous avait vus , Antoine et moi … La suite on la connaît ! Bon au moins , tout le monde était détendu et ça c'était une bonne chose …

On réunissait tout l'encadrement comme d'habitude . Les autres baraquements évoluaient tous à peu près au même rythme … Même le coach nous avouait qu'il avait essayé ! Pas le dispositif de traite de la prostate mais le gode … Au moins avec le gode on peut prendre du plaisir alors que l'autre système , c'est nul !

Souvenez-vous , je vous l'avais dit que je le trouvais nul le dispositif de traite ! Alors que le gode …

Bien sûr le coach évitait de participer avec les jeunes , il lui semblait nécessaire de garder un certain recul , une certaine distance … Mais il n'interférait pas , il savait s'effacer , s'absenter au moment voulu et le temps nécessaire ! C'était pas toujours facile à gérer pour lui mais il n’hésitait pas à demander conseil aux spécialistes envoyés par Mr Le Conte … Je suis sûr que lui il sait qui est le psy !

La première semaine passée tout le monde avait essayé au moins le dispositif de traite . C’était un drôle de gadget de petite taille il y avait une pile dedans , certains disaient qu'ils ressentaient une sorte de décharge électrique , très faible , mais qu'ils ressentaient un petit quelque chose . Moi , c'est simple je ne ressentait rien ! Mais c'était efficace dans les secondes qui suivaient on relâchait du sperme , même sans érection , sur ce point c'était rigolo . Ceux qui l'essayaient et qui ne portaient pas de dispositif de chasteté étaient surpris par l'efficacité du truc , sans érection , sans sensation , sans éprouver aucun plaisir , ils jutaient en quelques secondes …

Bon mais moi je reste sur mes positions , on ne ressent rien , c'est nul !

Les jours passaient vite au rythme des entraînements ! Natation , aviron , chasse au trésor , on inventait des jeux … Foot , on s'organisait des tournois … Il fallait voire les joueurs ils étaient vêtus seulement d'un dossard pour savoir de quelle équipe ils étaient … J'avais la tête en feu quand je regardais un groupe de sportif et quelque soit l'endroit ou je regardais il y avait un groupe de sportif , il y avait un groupe qui s'agitait , qui exhibait ses muscles , ses fesses , son sexe sous clée !

Le soir , malgré la tension sexuelle , on dormait bien . On s'était tous dépensé toute la journée, et quand la tension sexuelle devenait trop forte je me retrouvais avec un de mes camarade , Greg , Mathias , Antoine ou un autre … Plusieurs fois j'ai retrouvé Charles dans le baraquement ou Greg nous avait emmené le premier jour . Quelquefois quelqu'un venait nous rejoindre et parfois plus . On s'est retrouvé jusqu'à six … Et si le lendemain on n'était pas en forme , il y avait la sieste , tous les jours après le repas on faisait sieste ! Quelques uns en profitaient pour se retrouver entre eux , à ce moment un gode disparaissait … Plusieurs baraquements restaient négligemment ouverts et quand on passait à proximité on entendait des gémissements , des râles ou des cris de plaisir !

Le jour du retour approchait … Les garçons ne cachaient pas qu'ils auraient aimé que ça dure plus longtemps … Des liens s'étaient créés … Des rapprochements s'étaient fait … De nouvelles amitiés étaient nées , certains les qualifieraient de particulières mais pour les porteurs c'était permis ! La discrétion était de rigueur mais tant que les protagonistes restaient discrets , c'était permis . Une nouvelle morale était en train de naître !

On estimait que tous les participants avaient goûte aux gadgets qui avaient été distraitement autant que discrètement mis à leur disposition … Même le coach , c'est tout dire … Dans le bus pendant le retour je me demandait quel était le but que menait M Le Conte … Ce personnage était bizarre , Greg avait reconnu que son oncle avait un humour un peu spécial … Il était riche , on le devinait facilement à voire sa maison … Et à cette époque je n'avais pas tout vu ! … L'immeuble ou je vivais lui appartenait … C'est aussi lui qui commercialisait ces dispositifs de chasteté … J'étais perdu dans mes pensées quand Greg me tapotait l'épaule pour attirer mon attention sur un article de la presse . Nous avions passé deux semaines complètement coupés du monde .

Greg : Tu n'as pas vu la presse ! On parle de nous , de notre dispositif !
Moi : Vas y raconte !
Greg : Tu te souviens quand on est parti c'était l'euphorie , on disait que plus de la moitié des garçons portaient ce dispositif …
Moi : Oui , j'avais même du mal à le croire !
Greg : Ces chiffres étaient exagérés , mais , rien que pour notre école on sait maintenant qu'un quart des garçons en portent un d'une manière régulière … Ce sont principalement les deux premières années qui sont concernées mais pas uniquement /
Moi : C'est moi qui fait monter la moyenne !
Greg : Tes récents résultats sportif n'y sont pas étrangers ! Mais pour ce qui est des filles , près de la moitié d'entre elles a rejoint une association qui soutient ce que certains nomment une nouvelle mode !
Moi : C'est évidemment plus facile pour les filles !
Greg : Ne sois pas cynique ! Tu étais volontaire …
Moi : On m'a un peu forcé la main !
Greg : Tu le regrettes ?

J’hésitais un moment avant de répondre .

Moi : Non , je ne pense pas . Je ne regrette pas qu'on m'ait un peu forcé la main . Je n'aurais peut être pas osé faire le choix mais , non , je ne le regrette pas !
Greg : On m'a un peu forcé la main à moi aussi … Il y a bien longtemps !
Moi : Et tu as confirmer ce choix ?
Greg : Oui , je suis sûr que tu vas faire comme moi !
Moi : C'est addictif ce truc ! Il y a des jours ou j'aimerais pouvoir le retirer , des jours ou j'ai envie de le jeter de le détruire … Mais il y a aussi des jours ou je me demande comment je serais sans … Des jours ou , pour rien au monde , je n'accepterais de m'en séparer !


Moi : La presse n'est pas trop dure avec cette … Nouvelle mode ?
Greg : Non , en fait l'accueil est plutôt positif , mais ça n'a rien d'étonnant !
Moi : Ah oui et pourquoi ?
Greg : Il y a les associations religieuses et morales qui encouragent l'idée , et puis …
Moi : Et puis … ? … !
Greg : Mon oncle possède plusieurs journaux !
Moi : Je me disais aussi ! Mais dis moi Greg , qu'est ce que ton oncle ne possède pas ?
Greg : Oh il y a plein de choses qu'il ne possède pas ! Mais c'est vrai qu'il est très riche !



Je me disais que vraiment c'était un drôle de personnage … Ses employés ne portent tout de même pas tous un dispositif comme le mien ! ?

Je somnolais une bonne partie du retour . Le bruit , le cris , les chansons que les garçons braillaient plus qu'ils en chantaient ne parvenaient pas à me réveiller . Il y avait de l'ambiance et quelquefois , je ne sais pas si c'est le fait que je faisais partie des moniteurs , mais j'avais l'impression d'être plus vieux que cette bande de fous … Pourtant nous avions un an d'écart pas plus . A notre arrivée j'étais reposé , surtout que le voyage se terminait dans le calme . Tout le monde somnolait quand nous arrivions . On prenait nos bagages et retrouvions nos appartements .

Dans le mien donc , nous portions tous un tel système . Chez Antoine , il y avait un colocataire qui avait refusé . Il subissait une grosse pression car , en plus , ses résultats sportifs n'étaient pas à la hauteur ! Le coach , ses camarades sportifs savaient lui faire remarquer . Le coach , lui , il était content il pouvait enfin retirer son dispositif … Il avait accepté d'en porter un mais uniquement à cause du séjour sportif … Tout le monde en portait un , il se sentait obligé de faire pareil !

Rapidement je remarquais que Julien cherchait ma compagnie … Il était toujours serviable avec moi . Toujours prêt à me rendre service . Ce garçon est absolument adorable . Depuis qu'il porte ce truc il a complètement changé . Il était effacé et discret avant … Il n'osait pas se déshabiller devant ses camarades et les douches communes était pour lui une véritable souffrance . Maintenant je ne le reconnaissais plus ! L'autre jour pendant l’entraînement , il fallait qu'il se change … Il l'a fait devant tout le monde , en extérieure , sans éprouver la moindre gène ! Pendant quelques instants il n'a pas hésité à montrer ses fesses et son sexe sous clées … C'était beau à voire , je me souviens que ça a provoqué chez moi une érection mais … C'est une étrange sensation que d'éprouver la sensation d'une érection contenue quand on est en public . Quand on est entre nous cette sensation est déjà presque jouissive mais en public , en extérieure , nus devant des passants ou des étrangers qui ne portent pas forcément ce truc , c'est … En y repensant il me semble que lui aussi il devait bander dans sa cage à ce moment …

Quand on est parfaitement au repos le dispositif se balance mollement entre nos cuisses mais quand on a un peu de tension , quand le pénis tente de se relever , la pression provoque une érection , elle est contenue mais le dispositif se relève , il se balance beaucoup moins et se relève vers l'avant … En y repensant , c'est ce qui lui arrivait à ce moment là … Personne n'a fait la moindre remarque , c'est vrai qu'il n'était pas nu , il avait gardé son T-shirt . Il avait juste enlevé le bas ! Julien ne semble plus éprouver de gène avec la nudité , il semble même fier de porter ce dispositif !

Une semaine après notre retour , un soir après le repas , Julien venait me voire dans ma chambre …

Julien : Salut , je peux entrer ?
Moi : Bien sûr ! Entre installe toi !
Julien : Djé , il faut que je te demande quelque chose …
Moi : Je t'écoute !
Julien : Tu sais , c'est pas tous les jours facile …
Moi : Oh oui je sais ! Vas y je t'écoute !
Julien : C'est ce qui s'est passé … Pendant les vacances … Tu sais … Toi et Antoine …
Moi : Ça te pose un problème ?
Julien : Oh non ! Non , au contraire . J'ai aimé … J'ai beaucoup aimé …

Je lui souriais . Il était trop mignon et j'avais envie de le prendre dans mes bras .

Julien : C'est le truc qui sert à … Tu sais pour la prostate …

Je prenait un dispositif de traite dans le tiroir de ma table de nuit .

Julien : Non pas ça , ça c'est nul … Non je te parle de …

Il semblait gêné . J'allais au placard et prenait un gode et un harnais … Je lui montrait …

Il me faisait un oui discret de la tête . Toujours un peu gêné . Je décidais de prendre les commandes . Je m'approchais de lui , j'approchais mon visage du sien , il me regardait dans les yeux , nos lèvres allaient se toucher , elles se touchaient , je l'embrassais , il ne résistait pas bien au contraire il me rendait un baiser enflammé ! Je lui caressais la nuque , il s'approchait de moi se collait à moi et me prenait dans ses bras … Et de nouveau cette pression dans ma cage de chasteté !
Je lui retirais sa chemise , il me retirait mon T-shirt , j'ouvrais son pantalon que je laissais tomber sur ses pieds . Il me poussait sur mon lit et se laissait tomber avec moi . Nous étions enlacés sur mon lit , il n'avait pas de sous vêtements pas de chaussettes , il était totalement nus allongé sur moi à me faire un câlin . Il me léchait les tétons , me mordillait doucement le torse en descendant vers le bas de mon ventre , il ouvrait mon pantalon , me le retirait avec mes sous vêtements . Il prenait le harnais et le gode , me le tendait …

Julien : Vas y prend moi !

Sans rien dire , je mettais le harnais , il me regardait attentivement . J'y fixais le gode … Il me prenait dans les bras … On s'embrassait , on échangeait des baisers passionnés … On se caressait avec passion . Et encore cette pression au niveau de ma bite !

Moi : Dis moi , il y a de la pression la dedans ! ( en lui montrant sa cage de chasteté )
Julien : J'ai l'impression qu'elle va exploser !
Moi : Tu sais c'est du solide !
Julien : Je sais , mais c'est bon , j'adore cette sensation !
Moi : Retourne toi !

Il se retournait , je lui lubrifiais le cul , et je posait l'extrémité du gode juste sur l'ouverture de son anus … Il soupirait … Je commençais à pousser … Il poussait un râle suivi de '' doucement , vas y doucement '' … Je poussais plus fort … Ça rentrait … Il gémissait … Je poussais encore … Il semblait pousser une plainte , une plainte de douleur … Le gode entrait rapidement jusqu'à la moité de sa longueur … Julien poussait des cris de douleur suivis de '' Oui vas y prend moi , vas y doucement mais vas y '' … Le gode entrait totalement … Julien semblait sangloter , il avait replié ses bras et cachait son visage dans ses bras entre les deux oreillers … Je me retirais avant d'y revenir , à fond de nouveau … Julien serrait les dents et ne laissait entendre que quelques gémissements … Je continuais mes mouvements , plus rapide , plus lents , plus amples , plus courts … Il fallait plus de temps à Julien pour éjaculer que la première fois … cinq minutes plus tard il gueulait de plaisir ou il gueulait de douleur … Il gueulait , il éjaculait , il jouissait , il souffrait peut être aussi , sûrement même ! J'arrêtais , je ne bougeais plus , Julien respirait fort , il était crispé , tendu , je me retirais . Julien se laissait tomber sur le lit , il se retournait , il avait les yeux rouges , il avait pleuré , mais il avait aimé !

Je m'allongeait à coté de lui , il tremblait , je tirais une couette sur nous . Rapidement je jetais le gode ceinture dans un coin de la chambre et me blottissais contre Julien qui me prenait dans ses bras . Il avait l'air apaisé , il avait une salle tête mais il avait l'air apaisé !

On finissait par s'endormir . C'est ensemble qu'on se réveillait le lendemain matin . On était toujours dans les bras de l'autre !

Suivez les aventure de David , de Djé ainsi que tous mes récits sur le blog : https://charlychast.tumblr.com/


 
Réagissez à l'histoire après lecture:




Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur ? Sinon, laissez vide :

° Recopiez le code suivant :
 
>
*



sexe recit érotique GROUPE DE VACANCES 17 Les avis des lecteurs :

 

Bonjour Charly, Merci de continuer de nous faire rêver avec Djé et ses copains... Sylvain