GROUPE DE VACANCES 18

- Par l'auteur HDS Charly Chast -

→ Connectes-toi : tchat, discussions et rencontres...

Auteur de récits érotiques
Note attribuée à cette histoire par HDS :
GROUPE DE VACANCES 18
( 9.0 /10 )

Récit érotique écrit par Charly Chast.
Auteur homme.

Cette histoire de sexe a été affichée 1086 fois depuis sa publication.
L'ensemble des récits de Charly Chast ont reçu un total de 100 269 visites.

sexe récit : GROUPE DE VACANCES 18 Publié sur HDS le 11-01-2018
Catégorie :Entre-nous, les hommes
Histoire Réf : 28424-c2384

 
 

GROUPE DE VACANCES 18


GROUPE DE VACANCES 18
Ep 18 : JE NE PENSE QU'A CA

J'étais devenu la star de l'école . Régulièrement j'établissais un nouveau record dans une catégorie sportive . Forcément j'étais devenu le chouchou du coach , il avait oublié la mauvaise impression que je lui avait laissé à la fin du dernier trimestre de l'année précédente . Le champion est de retour , il me disait !

Mon camarade Antoine montait , lui aussi , régulièrement sur le podium , rarement à la troisième place et une ou deux fois il me piquait même la première dans une compétition amicale !

Pour ce qui est du programme plus scolaire , on était aussi dans le peloton de tête …

Ceux qui nous suivaient , ils obtenaient aussi des résultats remarquables , c'étaient tous des porteurs … Je me retrouvais à la tête d'un groupe d’étudiants , un groupe d'amis , de camarade unis dans les études , dans le sport . Le week end on se réservait un peu de détente et on sortait dans un bar ou une boite de nuit … On avait nos entrées partout , on donnait l'exemple , on savait boire modérément et quand je débarquait quelque part , c'est un groupe de vingt ou trente garçons qui débarquait avec moi !

Les filles ne regardaient plus que nous … Évidemment , elles savaient qu'ils n'y avait rien à craindre , les filles faisaient partie des plus ardents défenseurs de cette nouvelle mode , les dispositifs de chasteté ! Et comme je l'ai déjà dit , le plus difficile c'était pas elles qui le vivaient au quotidien …

Mes plus proches camarade étaient bien sûr Antoine , Julien aussi était devenu très proche , ainsi que toute l'équipe des premiers jours qui était toujours là … Un jour nous étions tous réunis sur le campus , installés sur le gazon ( ce n'était pas le cas sur le campus mais même quand il y avait un écriteau interdisant de marcher sur la pelouse … A nous ! On ne nous disait rien ! … ) . Une petite trentaine de jeunes athlètes en train de discuter sur les cours , sur l’entraînement ou sur les filles …

Le coach , Greg et le directeur de l'école venaient à notre rencontre , ils avaient tous les trois un large sourire … Le directeur se frayait un passage pour venir me serrer la main , je me levais par respect en lui tendant la main …

Le directeur : Djé , vous permettez jeune homme que je vous appelle Djé ? ( je lui répondais par un large sourire ) Je suis très content de vous , de vous tous ! Mais particulièrement de vous Djé ! Vous savez , on vient de terminer les statistiques des résultats sportifs depuis la création de cette école il y a un peu plus d'un siècle … Vous êtes l'élève qui a le plus beau résultat , le plus de records établis , le plus de médailles et vous êtes très largement au dessus de la moyenne … Bravo ! Et vous n'êtes qu'en seconde année !

Un peu plus loin , un fille qui ne loupait rien de la scène nous criait . '' Bravo Djé , t'es le meilleur ! '' . Ses copines applaudissaient . Le directeur ne cachait ni un grand sourire ni son approbation . Ils restaient tous les trois à discuter avec nous et à nous encourager pour la suite

Greg : Tu sais Djé , si tu continue comme ça , je vais finir par te haïr ! Le mois dernier tu as déclassé les trois records que j'avais établi il y a dix ans !
Moi : Pourtant tu es meilleur que moi , j'ai pu le voir au château !
Greg : Oui mais je ne suis plus étudiant et mon record actuel ne compte plus !...
Moi : Je vais essayer de faire comme toi , de m'améliorer avec le temps !

C'est sur ces mots que le ce petit groupe nous laissait mais sans oublier encore un compliment et des mots d'encouragement pour chacun de nous !

Moi : C'est une impression ou bien ? Mais on dirait que toutes les filles du campus ne regardent que nous !
Antoine : C'est pas une impression , il y a un groupe de huit filles qui ne nous lâchent pas des yeux depuis plus d'un quart d'heure ! Les cinq qui viennent de s'installer sur le banc là bas , pareil ! Les deux qui s'approchent sur le chemin … Les quatre qui les suivent … Et plus loin , sous ce grand arbres , un groupe de garçons et de filles , vous n'avez pas remarqué que les filles ne font pas vraiment attention à leurs camarades masculins !
Moi : Elles me regardent toutes !

Les autres réagissaient rapidement !

… Et nous , tu crois qu'elles ne nous regardent pas …
… Moi aussi je suis beau gosse …
… J'en ai vu plusieurs qui me dévoraient des yeux …
… T'es un marrant Djé ! …

On rigolait de bon cœur !

Les journée étaient paisibles , on avait de l'énergie à revendre , pour les études , pour le sport et le vendredi , samedi soir … Il nous en restait … Je ne sortais pas tous les week end régulièrement j'avais besoin de me retrouver seul ou en tout petit groupe . Julien et Antoine faisaient généralement partie de ce tout petit groupe ! ...

Un soir , à la piscine , il ne restait plus que moi , je faisait des longueurs , il était tard . Le maître nageur arrivait en hurlant !

Maître nageur : Allez le dernier , on sort de l'eau , on ferme , il est temps de rentrer !

Je sortais la tête de l'eau .

M n : Ah c'est toi Djé ! Excuse moi ! Je ne voudrais pas te chasser ! Si tu veux rester , je te donne les clées !
Moi : Si ça ne pose pas de problème , ça me ferait plaisir de nager encore un moment !
M n : Avec toi , ça ne pose aucun problème !

Il me donnait un double des clées , quelques consignes et me souhaitait une bonne fin de soirée !

Je le suivais , fermais derrière lui pour ne pas être dérangé et revenais au bassin . Je jetais mon maillot de bain et plongeais dans la piscine . Je continuais à faire quelques longueurs tranquillement en me disant que finalement c'était le pied , j'étais le roi ! On me laissait même les clées de la piscine uniquement parce que j'avais envie de nager un peu plus longtemps … c'était partout pareil , au réfectoire on me laissait passer en premier , au resto j'avais la meilleure table … J'étais le roi !

C'est alors que je remarquais la présence d'une silhouette sur le bord de la piscine ! Je sursautais ! C'était Lionel , un élève de troisième année un an de plus que moi . Il me regardait avec un sourire de travers ou alors il me regardait de travers avec un sourire …

Lionel : Tu es vraiment le roi toi maintenant !
Moi : Ça va Lionel , toi aussi tu voulais nager un peu plus ?
Lionel : J'étais dans les vestiaires , il est parti le chef de la piscine ?
Moi : Oui , on est tout seul ici !
Lionel : Tu sais , il y en a qui ne t'aiment pas vraiment !
Moi : On ne peut pas être aimé par tout le monde ! Et toi , tu as quelques chose contre moi ?
Lionel : C'était plus facile avec les filles avant que tu ne leur mette ces idées en têtes !
Moi : Je suis pas le seul responsable ! Viens donc te baigner !

Il retirait son maillot de bain et plongeait . Il arrivait vite à coté de moi !

Lionel : Au début , je voulais te mettre mon poing sur figure !
Moi : Je suis de taille à me défendre !
Lionel : Et moi , je ne suis pas vraiment agressif !



Lionel : Comment tu fais pour supporter ton truc ?

Lionel était bien foutu , il bandait à moitié … C'était un bel athlète même s'il était loin de mon niveau … Il était beau gosse … C'était la première fois que je me trouvais si près de lui … On se frôlait … Plus on se frôlait , plus il bandait . Rapidement il bandait ferme !

Mon dispositif se relevait vers l'avant , moi aussi je bandais … Mon cœur battait plus vite soudainement . Je n'avais pas touché un mec depuis plus d'une semaine et sa peau était douce !

Moi : Tu m'as l'air en forme !
Lionel : Oui , ça me fait souvent ça ! Surtout que ça fait un moment que je n'ai pas touché une fille . Elles sont beaucoup farouches depuis quelques temps . De la faute à qui !?

Il me regardait de travers !

Moi : C'est moi qui te fais cet effet ?
Lionel : Si c'est une proposition !

Il sortait de l'eau !

Lionel : Viens par ici si t'as pas peur de ma queue !

Je sortais de l'eau , je m'approchais et sans hésiter je commençais à lui sucer la queue ! Il sursautait de surprise mais se détendait et me laissait faire . Il était debout devant moi , je lui caressais les cuisses … J'avalais sa queue en entier … Il gémissait de plaisir … Je lui caressais les fesses … Il me prenait la tête entre ses mains … Je laissais mes mains se promener sur son ventre … Il avançait et reculait son bassin , m'enfonçait sa queue et la retirait … Je ne bougeais plus ma tête et le laissais faire … Il appuyait sur ma tête et passait ses doigts dans mes cheveux …

J'avais envie de me prendre cette queue dans le cul . Je retirais ma tête et tentais de parler … Aussitôt il me prenait fermement la tête entre ses mains et m'enfonçait sa bite de nouveau jusqu'au fond de ma gorge … Je le laissais faire un moment et continuait à le sucer …

Un moment plus tard je retirait à nouveau ma tête … De nouveau il me la prenait fermement et de nouveau m'enfonçait sa grosse bite dans la gorge !

Lionel : Occupe toi de ma bite , tu as l'air d'aimer ça !

Je m'exécutais … Il gémissait de plaisir … Il avait accélérer le mouvement … J'avalais non sans mal … J'avais du mal à respirer … IL semblait s'en moquer …

Lionel : Ça fait un moment que j'ai pas baisé à cause de toi et de tes idées alors … fais moi plaisir , fais moi jouir … Oui comme ça c'est bon !

Il ne se retenais plus et me balançait des coups de reins jusqu'au fond de ma gorge … J'avalais sa queue … Il accélérais en gémissant … J'avalais , j'avais du mal … Les coups devenaient violent et il appuyait avec ses mains sur ma tête … Je ne pouvais qu'ouvrir la bouche le plus possible , et avaler … Il hurlait de plaisir , me giclait dans la gorge et arrêtait net ses mouvements … Je parvenais à respirer , j'avalais ! … On reprenait tout les deux notre souffle …

J'avais encore sa bite dans ma bouche , je relevais les yeux , il me souriait , il avait l'air content ! Il me caressait doucement les cheveux .

Lionel : Tu en voulais plus , et béh c'est ceinture ! A cause de toi on ne peut plus baiser comme on veut ! Les filles sont plus difficiles ! Là je me suis fait plaisir et si toi tu reste sur ta faim , c'est ma manière de me venger !
Moi : Tu es vraiment un enfoiré toi !
Lionel : Tu voulais ma quéquette dans le cul , et bien tu ne l'auras pas ! Mais moi , maintenant ça va , je me sens détendu d'un coup ! Je me casse , tu viens fermer derrière moi !

Je le regardais en souriant , j'y croyais pas ! J'avais le cul en feu et cette impression devenue quotidienne que ma cage allait exploser tant elle était devenue trop petite !

Lionel : Au moins maintenant j'ai plus envie de te casser le nez !

J'éclatais de rire , lui aussi !

On quittait la piscine quelques instants plus tard !

Je restais sur ma faim , ça avait tout de même été un moment agréable , mais j'avais vraiment le feu au cul . Il m'avait bien échauffé la cervelle ce guignol … Sa peau était douche … Tout de même il exagère … Il ne devrait pas avoir tant de mal à se faire une fille … Il était beau comme un dieu … Les filles sont toujours sensibles à ça … Il avait une belle gueule … Il avait aussi un sourire ravageur quand il me regardait de travers … Il voulait me faire croire que ? … C'est un guignol , il voulait juste se faire sucer ! … Il a une belle bite quand même … Je me la serais bien prise dans le cul moi … L'enfoiré , il l'a fait exprès pour m'échauffer … Il à joué les allumeurs là !

Je suis pas en train de tomber amoureux moi ?

NON !

C'est un enfoiré ! ...

Je savais que j'aurais du mal à m'endormir ce soir là , on était à la veille du week-end , je décidais de sortir mais sans mon équipe … J'arrivais à mon appart , je me changeais … Julien frappait à ma porte , je le faisais entrer .

Il me regardait dans les yeux !

Julien : Toi il y a quelque chose qui ne va pas !

Je lui racontais rapidement la soirée à la piscine ! Il éclatait de rire , fermait la porte de ma chambre , ouvrait mon armoire et en sortait un gode ceinture . Sans rien dire de plus , il retirait ses vêtements se fixait le gode .

Julien : Fout toi à poil !

Mécaniquement je m’exécutais . Julien me prenait dans ses bras , j'étais bien chaud , rapidement me retournait et me poussait sur le lit … Il avait changé le petit Julien par rapport à la première fois que je l'avais vu … il me pénétrait avec un gode de belle taille … Il s'était penché sur moi et me tenait dans ses bras … Il m'embrassait le dos en même temps qu'il me labourait l'anus … Il me mordillait les oreilles alors qu'il me défonçait le cul … Il me caressait le torse tout en me burinant le derrière … Et c'est en me donnant de violents coup de reins qu'il me murmurait à l'oreille avec beaucoup de tendresse …

Julien : C'est de ça que tu as besoin ! Rien d'autre !

Rapidement je jouissait par le cul , j'étais pris de convulsions , de tremblements , je gueulais de plaisir juste avant de m'écrouler sur mon lit ! Ma bite allait exploser , je ne me calmais pas de ce coté là … Depuis la piscine , je n'avais pas débandé … Et là , je n'avais pas éjaculé !

Julien et moi décidions finalement de sortir , on se rhabillait rapidement et on faisait une descente au bar … Tout le fond du bar était occupé par une bande de sportifs rigolards qui n’hésitaient pas à exhiber leurs muscles devant une véritable délégation de filles , toutes plus belles les unes que les autres , qui se pavanaient devant ces garçons … Ces garçons , c'était ma bande . Avec les filles ils devaient bien être au moins la cinquante !

Je prenais un verre , discutais un moment , une fille , elle s'appelait Nathalie , venait se coller à moi , elle était câline … C'est vrai qu'elle savait qu'elle ne risquait rien … Ma cage était toujours sur le point d'exploser … Il y a des moments comme cette soirée là ou on ne se calme pas , d'autres garçons me l'ont dit aussi , ça passe pas !

Je m'excusait auprès de mes amis et m'absentais . J'avais la tête en feu , Lionel cet enfoiré , j'avais son visage devant les yeux , je sentais la douceur de sa peau sous mes doigts , le goût de sa queue de son sperme dans la bouche , j'imaginais sa queue me pénétrer le cul , je marchais rapidement et je savais ou j'allais !

Peu après j'arrivais près de la rivière , des ombres se promenaient , passaient , disparaissait entre les arbres . J’apercevais une silhouette qui était appuyée contre un arbre , je m'approchais , il se caressait l'entre jambe , je tendais la mains et lui caressait son entre jambe à mon tour , il se laissait faire . Je me penchais , lui ouvrais la braguette , sortais sa bite et le suçais sans plus de formalité !

Il se laissait faire et appuyait sur ma tête ... sa bite était de taille moyenne , j'en aurais aimé une plus grosse pour me calmer le cul … Je le suçais … Un autre homme arrivait , il ouvrait sa braguette … Je le branlait , il avait une belle queue … Le premier se retirait et sans bruit m'éjaculait sur la figure ! … Je me retournais vers le second que je suçais goulûment … Je sentais une main qui me caressait les fesses et se glissait entre mes cuisses … J'écartais les cuisses …

… Eh il porte un de ces nouveau truc …
… C'est un chaste …
… J'ai toujours eu envie de m'en faire un …

Plusieurs hommes s'étaient attroupés autour de moi , on m'avait baissé le pantalon , je les laissais faire … Devant moi l'homme m'enfonçait sa queue à fond … Je sentais une pressions sur mon anus … On m'enculait … Je gémissait … Rapidement je sentais le bas ventre du mec derrière moi qui me frappait les fesses en claquant bien fort … Devant moi le gars se retirait , il était remplacé par un autre … Dans mon cul , ça claquait de plus en plus fort , de plus en plus vite … Je l'entendais gémir de plaisir … Il se retirait … Sans attendre quelqu'un le remplaçait et me burinait à son tour … Je sentais ce plaisir monter dans mon ventre … On me remplissait la bouche … Je ne pouvais même pas gémir , à peine respirer … Je recevais une giclée de sperme dans la gorge , j'avalais … Une autre queue remplaçait immédiatement celle qui venait de me remplis la bouche … Un gémissement dans mon dos suivi de quelques coup violents … Il était remplacé …

Je ne sais pas combien de temps ça a duré , je ne sais pas combien ils étaient mais je jouissais , un flot de sperme coulait de ma cage , mon cul allait exploser , je me sentais bien , enfin , je me sentais vraiment bien , j'en avais besoin … C'est de ça que j'avais besoin ce soir là ...

N'hésitez surtout pas à laisser une commentaire !

Suivez les aventure de David , de Djé ainsi que tous mes récits sur le blog : https://charlychast.tumblr.com/


 
Réagissez à l'histoire après lecture:




Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur ? Sinon, laissez vide :

° Recopiez le code suivant :
 
>
*



sexe recit érotique GROUPE DE VACANCES 18 Les avis des lecteurs :

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire gay ...