Le petit paysan et le technicien agricole

- Par l'auteur HDS Lesbottes -

→ Connectes-toi : tchat, discussions et rencontres...

Auteur de récits érotiques
Note attribuée à cette histoire par HDS :
Le petit paysan et le technicien agricole
( 8.0 /10 )

Récit érotique écrit par Lesbottes.
Auteur homme. reybretyahoofr

Cette histoire de sexe a été affichée 6450 fois depuis sa publication.
L'ensemble des récits de Lesbottes ont reçu un total de 6 450 visites.

sexe récit : Le petit paysan et le technicien agricole Publié sur HDS le 12-01-2018
Catégorie :Entre-nous, les hommes
Histoire Réf : 28500-l2522

 
 

Le petit paysan et le technicien agricole


Histoire vraie

Etant fils de paysan, l’été une de me activités estivales consistait à aller surveiller les arrosages et notamment les grands enrouleurs que mon père utilisait dans ses champs de maïs. J’avais pris l’habitude de faire mon inspection la plupart du temps en short mais avec une paire de botte en caoutchouc aux pieds (très tôt j’avais constaté que les bottes en caoutchouc m’excitaient… et j’en suis tjrs fétichiste). Et sitôt dans le champ j’enlevais mon short, mon slip et je déambulais en bottes et avec mon T shirt. Je laissais d’ailleurs mes vêtements en bout de champ car cela m’excitait encore plus.
Bref cet après-midi-là, comme à mon habitude donc j’étais au milieu d’un champ de maïs, à proximité du canon d’arrosage, je m’étais accroupi sur le grand tuyau noir qui convoyait l’eau. Cela me plaisait bcp car le ctc très froid du tuyau sur mes bourses et sur la raie de mes fesses me procurait du plaisir.
J’étais en train de me branler tranquillement quand soudain une voix dans mon dos m’interpella. Quelques chose comme « ça à l’air bon ce que tu es en train de faire ». je me souviens encore de la sensation de frayeur absolue et simultanément de honte qui m’envahit.
Je me relevais et me retournais. Je cherchais désespérément t à me cacher le sexe avec mes mains… ridicules.
Le type face à mo était un technicien agricole que j’avais vu une fois ou deux chez mes parents. Il devait faire 1,70m, 80, 90 kilos, assez fort. Je me souviens de son visage tout rond, ses cheveux courts, ses yeux clairs. Il avait une tête d’ado même s’il devait avoir la trentaine. Il avait entrouvert sa combinaison .je voyais son marcel, et il avait sorti son sexe qui se dressait face à moi. Pas énorme « plus petit que moi ». je me souviens avoir pensé ça. Mais joli avec un beau gland bien dégagé. Il portait une belle paire de bottes en caoutchouc verte « comme les miennes » j’ai aussi pensé à ça. Et ça m’a bcp plu.

N’empêche que de mon côté c’était la débandade, le stress m’avait levé toute excitation….

Il s’en aperçut et me dis tout de suite « t’inquiète pas….je t’ai déjà vu une ou deux fois, tu me plais beaucoup, j’ai très envie de le faire avec toi. Je dirai rien je te rassure. …je suis marié tu sais …je suis sûr que t’en as envie non ? j’ai jamais osé jusque là. Je l’ai jamais fait avec un gars. »

J’intégrai petit à petit le message. Comme pour me convaincre, il se mit à genou devant moi. Je bougeais plus ; il me prit mon sexe pendant et commença à le sucer. Ses deux mains sur mes fesses. Il faisait des mouvements de tête et me regardait. En quelques secondes, je retrouvais mes envies e je me mis à bander. Je me faisais sucer par un mec que je trouvais très à mon goût, un petit gros blondinet en bottes !
« ah c’est mieux comme ça ! ça te plait ? ». C’était évidemment une première pour moi
Et oui ça me plaisait !

Au bout de 30 secondes à peine, je lui ai dit d’arrêter que j’allais jouir.
Il s’est exécuté et m’a dit « tourne toi ». Sans trop me demander mon avis il m’a retourné.
« Mets- toi à quatre pattes ». j’étais tellement excité et en même temps décontenancé que je m’exécutais sans réfléchir.
Je me suis mis à 4 pattes et il a posé les mains sur mes fesses, les a écartées et i a commencé à me lécher l’anus. Jamais je n’avais ressenti quelque chose de pareil, à chaque coup de langue c’était comme si je jouissais. La sensation, le bruit de sa langue, la sensation de mon petit cul tout humide, je n’en pouvais plus. Je gémissais. Je ressentais du plaisir de l’intérieur de mes cuisses jusqu’au fond e ma gorge. Je n’ai jamais ressenti un plaisir avec autant d’intensité depuis ! bref en à peine 30 secondes, j’ai gémi que j’allais jouir…et j’ai joui, plusieurs saccades de sperme ont giclé sur mon torse. Chaque fois m’arrachant un râle de plaisir.
« j’ai joui…désolé »
« Non c’était trop bon. Bouge pas ». sa main a entouré mon sexe lui faisant rendre encore un ou deux jets de sperme. Il me caressait le gland. Le plaisir était tellement intense que s’en était douloureux. Je gémis à nouveau.
Il me lâcha et commença à me caresser ma raie toute humide et ma rondelle déjà toute ouverte. Ses doigts pleins de sperme, il commença à me titiller la rondelle et à me doigter. A doigt puis deux. J’étais tellement détendu et bien qu’il n’y avait plus qu’à profiter. J’ai senti son gland contre mon anus. Il frotta son sexe conre ma raie deux ou trois fois puis il me pénétra doucement, sans me demander mon avis mais j’étais incapable de rien, totalement à sa merci et c’était bon. Il me pénétra doucement.
J’avais déjà joué quelque fois avec cette partie de mon corps mais là c’était très différent. Il poussa pour me prendre totalement. Son petit sexe était en moi, sans douleur. J’étais rempli, et c’était très bon.
Je l’entendais respirer plus fort. Il commença un mouvement de va et vient pas trop rapide. Il me mis une petite fessée d’encouragent et commença à accélérer un peu.
« hmmm c’est trop bon ! t’es un petit enculé maintenant, t’es une bonne salope ! »
Il continua son va et vient et commença à crier à raler.il était tellement excité aussi qu’il ne lui fallut pas plus d’une minute pour jouir dans mon cul. Il poussa un long râle et s’affala sur mon dos. On n’en pouvait plus.
Une fois qu’on eu retrouvé nos esprits, il se retira. L’enrouleur avait avancé et commençait à nous menacer ! On profita de l’eau pour se nettoyer.

Du coup j’étais à poil en bottes mon T shirt à la main. Lui avait baissé le haut de sa combi. Je prenais le temps de le regarder un peu plus. Il me plaisait incroyablement. Son ventre rond, son visage rond, ses poils blond roux, sa jolie queue… qui se redressait déjà.
Je bandais aussi.

« suce moi »
« suce moi s’il te plait, j’ai encore trop envie et tu m’excites trop »

Je constatais que j’en avais envie. Je m’étais déjà fait sucer par des filles et j’adorai ça mais le faire me tentait aussi.

Eric (j’appris par la suite son nom) s’avança et me posa la main sur l’épaule. Je m’agenouillai et je commençais à le sucer. Le fait d’avoir sa bite dans ma bouche était une sensation nouvelle et très agréable. Je prenais plaisir à sucer un mec ! je sentais le goût un peu salé de son liquide séminal. Je faisais rouler son gland sur ma langue . je ressorai parfois son sexe pour lui lecher le gland ou lui titiller le frein. Une fois que je le repris dans ma bouche il me pris la tête et me fis faire des mouvements de va et vient plus rapide.
Il s’interrompit et me demanda de me masturber en même temps.
« je voudrais que tu jouisses sur mes bottes ».
Je bandais mais j’étais surtout concentré sur ma fellation…

Je commençais à me masturber pendant qu’il assurait le va et vient de ma bouche. La situation m’excitait bcp. Je me sentais totalement obéissant à ses ordres et tellement excité par ses bottes en caoutchouc, sa combi. Il ne lui fallut pas longtemps pout décharger dans ma bouche. J’avais déjà gouter mon sperme comme ts les ados je pense mais là c’était différent et hyper bon ! il éjacula en deux ou trois fois, j’avais l’impression d’en avoir plein la bouche, et comme i le me laissait pas le choix j’avalai progressivement et je découvrais son goût. C’était vraiment bon. Il relâcha la pression sur ma tète et je la relevais pour le regarder. Il était satisfaisait me souriait.
« Vas y jute sur mes bottes et tu écheras ensuite. »

J’accélérai mon mouvement et je sentis monter ma jouissance. Je gémis et jouis et plusieurs jets blancs sur sa botte droite. Je frottais mon sexe contre le caoutchouc pour m’essuyer. Son sexe frottait ma joue.
« Nettoie ma botte maintenant ». tout ça était dit sans dureté ni agressivité. C’était ce que je devais faire.

Je me mis à lécher ma propre semence, je sentais le plaisir que cela lui procurait et par ricochet à moi aussi. Lécher ses bottes me plut énormément, j’avais l’impression de dire merci tout en prenant un plaisir inouïe à le faire.

Quand j’eus terminé, je me relevais. Face à mon technicien. Il s’approcha et m’embrassa.
« mon petit paysan » me dit il. « mon petit commis »… j’ai encore terriblement envie de te baiser.

Je n’en pouvais plus physiquement et nerveusement. Je lui répondis que c’était très bon et je le suppliais de n’en parler à personne (ce qu’il fit).
« Ne t’inquiète pas je n’ai pas non plus envie que ça se sache. Je n’aurais jamais imaginé faire cela un jour. »
« ben Moi non plus. »

Je me suis rhabillé et on s’est séparé en promettant de se revoir.

Je suis rentré en mobylette chez moi et sitôt arrivé, j’ai du passé par le hangar agricole. J’ai baissé mon short et mon slip et je me suis masturbé tellement j’étai encore excité. J’ai jouis sur mes bottes. j’ai finis par me rhabiller, j’ai essuyé mes bottes sur de la paille et je suis rentré : l’arrosage marchait bien !

Cette première expérience m’a marqué à vie, d’abord pour son intensité mais aussi parce qu’elle représentait la réalisation de fantasmes plus ou moins conscients.
J’ai toujours une vraie attirance pour les hommes qui portent des bottes et je suis moi-même Toujours excité quand j’en porte. Et j’adorerais initier un jeune paysan comme je l’ai moi-même été…






 
Réagissez à l'histoire après lecture:




Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur ? Sinon, laissez vide :

° Recopiez le code suivant :
 
>
*



sexe recit érotique Le petit paysan et le technicien agricole Les avis des lecteurs :

 

Salut "lecteur" tu es tech agricole? c'est cool. Contact moi par mail, tu ne m'as pas laissé ton adresse dans ton commentaire


 

 

Tu es dans quelle région je suis technicien agricole


 

 

Très belle histoire, très sensuelle, très sexe !! L'atmosphère de la première fois, avec sa candeur, sa crainte, ses envies, son désir de sexe est si adorablement retranscrite !! Très jolie histoire qui nous fait nous rappeler notre première fois Continuez !!! Vos écrits nous font tellement de bien !!!!! Yass


 

 

de jose salut a toi merci pour cette belle histoire avec du bon sexe en plaine air bisous


 

Lesbottes

SI VOUS avez aimé, si ça vous a existé, n'hésitez pas à me contacter


 

 

histoire très agréable!j'aime les paysans .


 

 

Mignon, ah les botteux que du plaisir.