HDS en page de démarrage Faites d'HDS votre page de démarrage
Ajoutez hds à vos favorisAjoutez HDS à vos favoris.
 
Amateurs de littérature sexy, vous trouverez sur HDS de nombreuses histoires de sexe vécues ou romancées. Ecrivains en herbe et maîtres de la plume, vous pouvez aussi envoyer vos propres histoires et récits érotiques personnels.
Menu des histoires.
Ecrire une histoire.
 
HDS Petites Annonces
HDS Rencontres
Dernières histoires...
HDS Entre Hommes
HDS Videos De Sexe


Menu principal d'histoires de sexe Menu principal

Histoires par catégories
 
Pour la première fois Pour la première fois
Fétichisme Fétichisme
Hommes et femmes Hommes et femmes
Dominants et dominés Dominants dominés
Entre femmes Entre femmes
A dormir debout A dormir debout
Entre hommes Entre hommes
Plus on est Plus on est...
En solitaire En solitaire
Dans la zone rouge Dans la zone rouge


>>> Rencontre sur HDS <<<
Soumission anale
Ref : j373

Auteur : Jeffishoek Sexe : homme Récit érotique
Catégorie : Entre-nous, hommes et femmes Publié sur HDS le : 18-03-2009
: jeff1972ifrancecom

Cela c’est passé en 2002, j’avais 30 ans, je suis châtain et les femmes aiment mon regard et mon petit cul en général. Une ex de l’époque de l’adolescence m’avait recontacté en me disant qu’elle revenait en France 4 semaines pour les vacances d’été.
Je me rappelais bien d’elle, c’était ma première et elle aussi. A l’époque j’éjaculais rapidement et je la prenais 10 fois dans la nuit, nous aimions ça.
Le jour J, elle descendit du train et m’embrassa directement, histoire de nous mettre en place. Elle avait changé. Du haut de ses 30 ans, elle était plus radieuse que dans mes souvenirs. Le ventre plat, une poitrine qui avait plus que doublé, les cheveux plus longs et toujours ce regard pétillant, prêt à dévorer la vie. Elle est d’origine polonaise, elles ont le sang chaud, à tout les niveaux, je vous l’assure.
Sa mère et son frère était là à la gare, nous nous sommes retrouvés chez sa mère autour de quelques verres, et à la fin de la soirée, nous restions donc tous les deux. Les histoires de nos vies défilées et nous savions qu’il était prévisible d’une nouvelle histoire entre nous.
Elle m’invita donc à passer la nuit chez sa mère. Nous nous sommes retrouvés dans la même chambre que 15 ans auparavant avec les mêmes bibelots, les lettres d’amours que nous nous envoyions à l’époque.
Nous nous sommes déshabillés avec une petite lumière allumée pour voir nos regards s’échanger. Elle était magnifique, une femme splendide, et une poitrine naturelle digne d’une star du X américaine. Elle le savait et en jouait.
Nous nous sommes embrassés plus longuement, et je me suis jeté sur elle, la bite en érection, à l’entrée de sa chatte serrée. Je la pénétrai donc d’un seul coup, les couilles pleines cognant sur ses fesses.
Sachant qu’elle venait, je ne m’étais pas masturbé depuis 4 jours pour lui offrir un maximum de mon jus si cela lui convenait.
J’avais l’habitude de durée avec mon ex, elle n’était pas vaginale donc je ne la faisais pas jouir avec ma queue.
Elle, l’était, au bout de quelques minutes elle jouit en me serrant la queue. Elle me parlait en anglais étant trilingue avec des, « fuck me harder » comme dans les films de cul. Elle n’avait pas l’habitude d’en recevoir une de cette longueur. Sa jouissance se multiplié et au bout de 3 fois elle n’en pouvait plus.
Moi, je n’avais pas éjaculé, maintenant j’avais envie de la baiser pour jouir.
Elle le comprit. Elle se mit à quatre pattes sur son lit et me demanda de la défoncer comme elle avait l’habitude en fait. Ses amants ne lui faisaient pas l’amour, elle se demandait d’où je venais pour la faire jouir, en donnant tout pour son plaisir.
Je change donc de cape et me transforme en bête animal et bestial.
Je lui crache sur l’anus pour lui prédire ce qui l’attend. Je m’approche et lui pénètre la chatte. Ses gros seins étaient magnifiques dans la glace. Elle était très chaude.
« Oh oui, défonce moi la chatte, traite moi comme une chienne, je suis à toi »
C’est le genre de chose qui me transforme.
Je lui claquais les fesses de suite en la pilonnant, des grands coups de bite comme elle le voulait.
Une machine à jouir cette femme, je lui malaxé l’anus bien que m’ayant dis que personne ne passerai par là. Mais elle ne protesta pas. Je la claquais férocement maintenant, j’étais incontrôlable, elle gémissait.
Je décide donc d’attaquer son anus serré il est vrai. Pour ça, je lui agrippe les cheveux pour la maintenir en arrière. Ce fait l’excite, elle aime se sentir dominée mais elle sait que je souhaite la sodomiser, ça l’inquiète.
Je sors donc de sa chatte après 5 jouissances de sa part et je me présente à son cul. Elle me dit non clairement, alors je rentre mon gland pour lui faire comprendre que je suis le mal dominant ici.
Elle commence à se débattre par la douleur de l’introduction. Je la bloque sévèrement pour qu’elle accepte cette queue en elle. C’était son dépucelage anal, alors je décidais d’y aller doucement quand même et elle accepta et prenant sur elle pour assouvir mes envies de mâle.
« Je vais te prendre, avec passion puis férocité »
Elle acquiesça de la tête sans être persuadé mais me fit confiance. Je continuais donc mon entrée dans son cul avec ses cheveux en mains, quelques claques sur les fesses pour la soumettre un peu plus. Arrivé aux couilles, je ne l’entendis plus, cela m’a excité de la baiser purement et simplement.
Je savais qu’elle n’aimait pas ça mais je devais la baiser maintenant pour éjaculer. Je commençais donc à la prendre plus fort, elle avait le souffle qui s’accentué, j’avais l’impression qu’elle aimait mais mon seul désir était de me faire jouir alors d’après ses acceptations, je la dynamitais d’autant plus fort, son cul était rouge du côté droit, je la claqué fermement et avec autorité.
J’en étais rendu à une sodomie d’enfer, elle aimait ça maintenant, tout avait changé, je tirais plus fort sur ses cheveux et la claqué plus vite et plus fort aussi, je percevais des rétissances à ça mais elle prenait son plaisir aussi. A près de nombreux coup de bite furieux, je quittais son anus et l’emmena par les cheveux à ma queue pour jouir de longue saccade de sperme sur son visage illuminé de ma soumission.
Après ça, nous avons dormis et si cela vous a plu, je raconterai la suite.



Menu principal d'histoires de sexe Menu principal

Ecrire votre histoire de sexe Ecrire votre histoire



Contact HDS
Toutes les histoires de sexe les histoires gay les dernières histoires postées Les récits érotiques par auteur Les nouveautés vidéos sexe françaises le blog info d'histoires de sexe
©tous droits réservés à :: histoires-de-sexe.net :: webmasters