HDS en page de démarrage Faites d'HDS votre page de démarrage
Ajoutez hds à vos favorisAjoutez HDS à vos favoris.
 
Amateurs de littérature sexy, vous trouverez sur HDS de nombreuses histoires de sexe vécues ou romancées. Ecrivains en herbe et maîtres de la plume, vous pouvez aussi envoyer vos propres histoires et récits érotiques personnels.
Menu des histoires.
Ecrire une histoire.
 
HDS Petites Annonces
HDS Rencontres
Dernières histoires...
HDS Entre Hommes
HDS Videos De Sexe


Menu principal d'histoires de sexe Menu principal

Histoires par catégories
 
Pour la première fois Pour la première fois
Fétichisme Fétichisme
Hommes et femmes Hommes et femmes
Dominants et dominés Dominants dominés
Entre femmes Entre femmes
A dormir debout A dormir debout
Entre hommes Entre hommes
Plus on est Plus on est...
En solitaire En solitaire
Dans la zone rouge Dans la zone rouge


>>> Rencontre sur HDS <<<
ma femme
Ref : l465

Auteur : Le conteur Sexe : homme Récit érotique
Catégorie : Dans la zone rouge Publié sur HDS le : 18-05-2009
:

Bonjour je m’appelle René 35 ans, je suis marié à une jolie petite blonde du nom de Catherine, 32 ans. Il y a longtemps que je veux faire de mon épouse une parfaite salope mais je ne savais pas comment m’y prendre jusqu’à récemment. Ma femme travaille comme secrétaire dans une société d’import-export. Un jour elle me fait part de son désir d’inviter son nouveau responsable, un homme de 55 ans, divorcé et très séduisant dixit ma femme. Je profitais de l’occasion pour mettre mon plan à exécution. Je lui dis qu’elle devait se mettre à son avantage avec une tenue sexy.
-« Tu crois » me dit-elle ?
-« Mais bien sur. Laisse-moi faire »
Je la laissais à sa préparation du diner de ce soir et sortis faire les boutiques. Je choisis un chemisier blanc légèrement transparent, une jupe droite classique, un joli porte-jarretelles blanc avec un string assorti et des bas blancs et deux paires d’escarpins blancs, une paire avec talons de 14 cm et une avec 16 cm , ma femme ne portant jamais de haut-talons je ne voulais pas qu’elle soit gauche avec des talons trop haut.
De retour à la maison je mis les affaires sur le lit.
-« Je n’oserais jamais porter cela, j’aurais l’air d’une pute »
-« Mais non. Tu veux faire une bonne impression ou rester toute ta vie la petite secrétaire que l’on ne remarque jamais ? »
J’avais touché le point sensible, je la savais très carriériste et ne voulant pas rester une simple secrétaire.
-« Bon d’accord »
Je la laissais s’habiller. Quand elle reparut au salon elle était hyper-bandante.
-« Tu as oublié le soutien-gorge » me dit-elle.
-« Non »
-« Mais le chemisier est transparent »
-« A peine un peu, un soutien-gorge viendrait tout gâcher crois moi. »
Elle avait mis les escarpins de 14 cm. Elle semblait bien se débrouiller avec. Son responsable devait arriver vers neuf heures. A huit heures trente je lui suggérais de mettre ceux avec les talons de 16 cm. A mon grand étonnement elle acquiesça et alla les mettre. Cela lui cambra encore plus sont petit cul. Ma bite allait exploser.
On sonne. Je vais ouvrir. Je fais entrer Pascal, c’est le prénom du responsable de ma femme. Il tend un bouquet de fleurs à ma femme et la complimente sur sa tenue. Elle rougit et disparaît dans la cuisine chercher un vase.
Je débarrasse Pascal de don manteau et l’invite à s’asseoir. Je sers l’apéro et nous devisons tout les trois comme si de rien n’était. Ma femme avait raison il est très séduisant et ne rate pas une occasion de la mater.
Nous passons à table et le repas se passe dans la plus parfaite convivialité sauf que Pascal à du mal à détacher son regard des seins de ma femme ainsi que de son cul quand celle-ci part chercher les plats à la cuisine.
A la fin du repas nous nous retrouvons seul avec Pascal, Catherine faisant les cafés.
-« Catherine est charmante ce soir » me dit Pascal.
-« Sa tenue vous plait ? »
-« Oui énormément »
-« Vous devriez lui suggérer de s’habiller ainsi au travail. »
-« Vous pensez qu’elle accepterait ? »
-« Je vous assure qu’elle se pliera à vos désirs »
Catherine, revint et nous bûmes le café. Puis pascal pris congé et au moment de partir en donnant rendez-vous à Catherine pour lundi mâtin il lui glissa qu’il aimerait bien la revoir dans la même tenue. Catherine devint écarlate.
Dés que nous fûmes couchés je me mis à la baiser comme jamais.
-« Cela t’excite de m’exhiber, dirait-on ? »
-« Enormément. Tu étais hyper-bandante ce soir. Tu devrais aller au travail vêtue ainsi, cela ferait plaisir à Pascal. »
-« Pourquoi-pas, on verra. »
J’avais hâte d’être au lundi mâtin.
Enfin le lundi arriva, ma femme alla se préparer dans la salle de bain puis elle s’enferma dans notre chambre pour s’habiller. Je la vis ressortir avec la tenue de samedi soir.
« Je te plais ? »
« Génial, je vais penser à toi toute la journée »
« Bande bien mon chéri » me dit-elle en m’embrassant.
Le soir elle me raconta que Pascal avait adoré la revoir ainsi et qu’il espérait que cela allait continuer. Effectivement à partir de ce jour ma femme ne s’habilla plus qu’avec des chemisiers transparents et ne mit plus de soutien-gorge. De mon coté je m’étais arrangé pour prendre contact discrètement avec Pascal pour avoir son avis sur ma femme et ses tenues. Nous conversions par sms et il n’arrêtait pas de me complimenter, me disant combien ma femme le faisait bander et vu les regards des autres hommes de la société sur elle, il ne devait pas être le seul à être excité.
Un jour il me demanda la permission d’avoir ma femme en heure supplémentaire le soir, un gros dossier à finir. Je lui accordé à la seule condition qu’elle rentre d’abord chez nous pour se changer. En effet j’attendais ce moment depuis longtemps et avait acheté une vraie tenue de salope pour l’occasion. Ma femme arriva et me dit qu’elle devait repartir car Pascal la voulait pour finir un gros dossier. Je lui dis qu’elle pourrait y retourner mais qu’elle devait porter ce que j’avais mis sur son lit.
Elle alla dans la chambre et eu une petite hésitation en voyant la tenue mais ne dit rien, se déshabilla et enfila la belle guêpière seins nus que j’avais acheté avec un joli string assorti et des escarpins de 18 cm. Elle était magnifique. Je lui proposais de l’accompagner. Elle accepta, mis son manteau et nous partîmes. Sa société se trouvait un peu à l’écart de la ville à 20 mn en voiture. Je me garais sur le parking désert, il n y avait que la voiture de Pascal. Ma femme sortis de la voiture, depuis qu’elle avait mis la guêpière elle ne m’avait pas dit un mot. Elle se dirigea vers la porte d’entrée et à peu prés à mi chemin laissa tomber son manteau. Je n’en croyais pas mes yeux. Son cul était magnifique, superbement cambré par les hauts-talons. Arrivée à la porte elle se retourna et m’envoya un bisou. Ma bite allait éclater. Sur le chemin du retour je reçu un mms de Pascal. On y voyait ma femme en train de travailler à son ordinateur. Arrivé chez nous je ne pus m’empêcher de me branler en pensant à elle. Une vraie secrétaire salope.



Menu principal d'histoires de sexe Menu principal

Ecrire votre histoire de sexe Ecrire votre histoire



Contact HDS
Toutes les histoires de sexe les histoires gay les dernières histoires postées Les récits érotiques par auteur Les nouveautés vidéos sexe françaises le blog info d'histoires de sexe
©tous droits réservés à :: histoires-de-sexe.net :: webmasters