Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ):
La Belle et le Miroir
(9.0 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
La Belle et le Miroir
(10.0 /10 )

Récit érotique écrit par Sibyllin.
Auteur homme.


Cette histoire de sexe a été affichée 8676 fois depuis sa publication.

sexe récit : La Belle et le Miroir Publié sur HDS le 22-02-2017
Catégorie : En solitaire
Histoire Réf : 25682-s1314

Titre : La Belle et le Miroir
 

La Belle et le Miroir

La Belle et le Miroir

Tu es seule dans ta chambre, heureuse et détendue. Une musique de Aubry joue en sourdine, tu as fait brûler un bâtonnet d'encens, il règne une atmosphère calme et sereine...mais toi tu as le feu au ventre et aux fesses, des idées très lubriques tournent dans ta tête, ta chatte est déjà très humide, tes tétons dressés, ta peau parcourue par de délicieux frissons.

Entièrement nue, tu t'allonges sur ton lit, le dos sur un confortable oreiller, les jambes écartées, le sexe maintenant mouillé à l'idée du traitement qui lui est réservé et une petite goutte blanche roule jusqu'à ton anus. Ta vulve est entrouverte et luisante, tes lèvres gorgées, tu es désirable à damner un saint...

D'ailleurs, ta coiffeuse judicieusement placée pour l'occasion, te renvoie une image de femme épanouie avide de jouissances assumées qui va se régaler de ce spectacle hyper-excitant comme actrice-spectatrice...

De la pointe du doigt, tu recueilles ta cyprine abondante et la porte à ta bouche...Ton gout est particulièrement subtil aujourd'hui, légèrement poivré, succulent. Puis les pointes de tes seins sont enduites de ton jus et titillées, branlées, malaxées avec cette huile de massage divine. Tu gémis, la bouche entrouverte, tu sais exactement le moindre de tes grains de peau.

Un oeil sur le miroir, tu admires ton envie qui coule de ton vagin entrouvert pour ruisseler dans ton sillon fessier et tu te cambres, écartée, pour mater le chemin de ton fluide sur ton oeillet palpitant, ton excitation est intense, ta main se pose sur ta vulve que tu caresses de ta paume, écartant tes lèvres, massant ton clito turgescent. Ton doigt ne résiste pas à l'appel du bouton et trace des petits cercles tout autour ce qui te procure des ondes de plaisir qui s'irradient dans tout ton corps. Ton majeur s'insinue dans ton vagin, parcourt l'entrée de la grotte puis se replie vers le haut à la recherche du point G tandis que ta paume continue de faire vibrer ton bourgeon...Tu ondules du bassin sur les ondes de ton plaisir.

Ton autre main a fait le tour de toi à la recherche de ton anus que tu stimules par des cercles concentriques de plus en plus précis sur ton ourlet, tu te fourres la chatte avec deux doigts maintenant, ton doigt a atteint le centre de la cible qui se contracte et se dilate sous l'approche...Pas besoin de lubrifiant, tu mouilles déjà du cul. Puis la pression se fait plus forte et tu t'ouvres pour t'accueillir. Ton doigt pénètre ta grotte secrète de la première phalange, tu ne perds pas une miette du spectacle, tu es lubrique comme une démone du sexe, tu te liquéfies...De part et d'autre de ta paroi intérieure, tu sens tes doigts à travers toi, doigts que tu lèches voluptueusement alors que ton image te renvoie une chienne lubrique et comblée...c'est grandiose.

Mais il te faut plus...

Tu saisis le jouet, il est doux au toucher, il a une forme agréable et très adaptée à ton anatomie. Dans ta main tu sens la vibration que tu règles sur doux-fort aléatoire, et le plaques sur ta vulve, le bout recourbé contre ton vagin dilaté. Ton clito bande comme une petite bite et tu l'excites encore d'avantage. Doucement tu descends vers ton antre béant et trempé et plonges le gode dans ta fournaise, sans pouvoir retenir un cri. Tu entames un long va et vient saccadé, en prenant soin de frotter toutes tes muqueuses, alternant les rythmes et les cadences, insistant sur ton point névralgique, ressortant entièrement pour te laisser jouir du spectacle de ton vagin béant et affamé, dans ta tête des images au paroxysme de tes fantasmes, d'une diabolique lubricité...

Tu te contorsionnes pour chercher à chaque fois le meilleur angle de vue, et tu mates tes deux doigts qui entrent et sortent de ton cul pendant que le toy te remplit le vagin, tu as terriblement envie de jouir, tu es au bord d'un orgasme gigantesque, tu tentes de prolonger le plaisir tellement il est intense...

Mais tu sais comment tu veux jouir, comment tu veux te finir. Le gode huileux se présente maintenant à l'orée de ton anus largement préparé par tes doigts, il y pénètre doucement mais sans coup férir, ce qui te provoque un gémissement, et tu savoures de sentir ton anus rempli par ce que tu imagines être ma queue tendue d'amour qui te ramone, entre et sort, tes yeux dans le miroir sont rivés sur cette intense pénétration, ton autre main malaxe ta vulve et ton clito, les images du miroir se mêlent à celles de ton esprit surchauffé...

Une onde prend naissance au fond de toi et se propage dans ton corps comme un tsunami de feu, ton esprit déconnecte pour vivre cette vague inexorable et s'en repaitre, s'en nourrir, s'en gonfler d'énergie.
Les yeux troubles, le visage extatique, tu te vois orgasmer follement et gicler ta cyprine, cette vision décuple ton plaisir, ton cri long et sauvage se termine dans un râle...

Puis tout toi se détends et un joli sourire illumine tes lèvres...
Le miroir t'offre maintenant l'image d'une femme heureuse, sereine et libre de son corps.
Apaisée et repue, comme une lionne alanguie.

Ca place très haut ma barre dans tous les sens du terme...
Mais je relève le gland.