Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 2 votes ):
Les coquineries de Lou
(8.5 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
Les coquineries de Lou
(9.0 /10 )

Récit érotique écrit par Chriscoquin35.
Auteur homme.
chriscoquin35gmailcom

Cette histoire de sexe a été affichée 7903 fois depuis sa publication.

sexe récit : Les coquineries de Lou Publié sur HDS le 25-04-2017
Catégorie : En solitaire
Histoire Réf : 26169-c2001

Titre : Les coquineries de Lou
 

Les coquineries de Lou

Lou entrebâilla la porte de son bureau et constata que tout était calme dans les locaux. Un petit sourire mutin aux lèvres elle repoussa doucement la porte puis regagna son bureau. C'était l'heure de la pause et tous ses collaborateurs étaient partis déjeuner. Un délicieux frisson d'excitation la parcourut lorsqu'elle se connecta sur un fameux site dédié au libertinage. Elle savait que son amant était déjà connecté et qu'il attendait son apparition. Depuis le début de leur relation adultérine, elle appréciait qu'il l'offre à d'autres hommes pour assouvir ses fantasmes de candaulisme. De son côté cela lui avait permis de révéler son goût pour l'exhibition et les commentaires de ses admirateurs étaient généralement très élogieux.
De taille moyenne, Lou était une jolie femme blonde aux yeux bleus dans la quarantaine épanouie. Sa silhouette fine et ses cheveux coupés assez courts correspondaient bien à cette executive woman. Elle portait le plus souvent des escarpins aux talons fins rarement en dessous de dix centimètres et elle adorait la belle saison qui arrivait car elle allait pouvoir ranger ses bas et laisser ses jambes nues profiter du soleil et remettre à sa cheville une jolie chaînette en or qui venait tellement bien sublimer sa féminité.
Les commentaires commençaient à fuser depuis le lancement de son show par webcam. Elle écarta son siège sur roulette afin de poser le bout de son pied sur le bureau montrant ainsi le magnifique escarpin vernis noir à la semelle rouge caractéristique d'un célèbre créateur. Ce geste fit relever la jupe de son tailleur foncé dévoilant la lisière d'un bas et l'attache d'un porte-jarretelles noir. Lou portait une veste assortie à la jupe sur un chemisier en soie blanc dont les deux premiers boutons étaient défaits. Ses doigts aux ongles manucurés et recouverts d'un joli vernis rouge saisirent le troisième bouton pour l'ouvrir. Sa main glissa délicatement dans l'échancrure pour venir caresser un sein libre de tout rempart. Lou avait une petite poitrine et elle adorait parfois s'affranchir de tout soutien-gorge. Sa main abandonna le téton durci par la caresse prodiguée du bout de ses doigts et écarta les pans du chemisier pour offrir la vision de ses seins pointus au regard avide de ses admirateurs qu'elle imaginait avec gourmandise en train de se caresser la queue tendue...
Lou se leva, pivota sur elle-même et s'assit à genoux sur le fauteuil, offrant à la vue de tous les talons fins et vertigineux de ses escarpins. De ses doigts écartés elle saisit délicatement l'étoffe de sa jupe pour la faire remonter dévoilant petit à petit ses magnifiques fesses galbées séparées par la ficelle rouge d'un string en dentelle. D'un doigt la belle écarta la fine étoffe et de l'autre elle fureta dans sa raie, glissant sur l'oeillet serré de son anus puis entre les lèvres de son sexe déjà humide. Elle enfonça son majeur dans sa jolie fente tout en surveillant du coin de l'œil les commentaires qui défilaient à grande vitesse sur l'écran. Parmi ceux-ci elle identifia le pseudo de son complice qui manifestement était aux anges. Ses mains remontèrent de chaque côté de ses fesses et saisirent le string qu'elle fit glisser tout doucement le long de ses cuisses.
Lou se remit debout et se dégagea de la lingerie en se tortillant avec grâce. Le string tomba au sol et la belle le chassa du bout d'un de ses escarpins. Ses doigts saisirent la fermeture éclair de la jupe qui subit bientôt le même traitement. Elle se retourna, livrant à l'objectif voyeur de la cam son sexe totalement lisse sublimement encadré et mis en valeur par son porte-jarretelles. Lou sortait juste de chez l'esthéticienne chez qui elle se rendait tous les quinze jours pour une épilation totale car son amant adorait qu'elle conserve sa vulve libre de toute toison pubienne. La belle s'assit, son chemisier ouvert sur ses seins aux tétons tendus et écarta grandement les jambes pendant que son index commençait un lent mouvement de va-et-vient sur sa jolie fente. De deux doigts elle écarta la fourche de son clitoris qu'elle fit jaillir de l'autre main hors de son capuchon. Son bouton rose était luisant de sa mouille et elle commença à le branler, le faisant gonfler tel un petit pénis.
Les commentaires fusaient et Lou continua à se caresser frénétiquement, poussant de petits cris de plaisir. C'est au bout de quelques minutes et au moment précis où elle enfonça un doigt dans son petit trou anal qu'une vague de plaisir l'emporta dans un délicieux orgasme...