Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ):
Le gros bébé à sa nounou
(9.0 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
Le gros bébé à sa nounou
(9.0 /10 )

Récit érotique écrit par Lilly Grasse.
Auteur femme.


Cette histoire de sexe a été affichée 4516 fois depuis sa publication.

sexe récit : Le gros bébé à sa nounou Publié sur HDS le 17-05-2017
Catégorie : Fétichisme
Histoire Réf : 26385-l2279

Titre : Le gros bébé à sa nounou
 

Le gros bébé à sa nounou

Depéche toi, autrement on va encore être en retard" me crie mon amie du bas des escaliers"
"Houla ! c'est pas possible , j'ai encore grossi et je n'arrive pas mettre la robe choisie pour la fête de ce soir" lui ai je répondu.
Mon amie Coline monte les escaliers "attends, j'arrive"

Elle entre dans mon dressing en me voyant forcé la fermeture éclair du vêtement devenu trop serré. Mon opulente poitrine est toute écrasée , mes hanches et mon ventre souffrent de la compression du vetement...je suis vraiment devenue une grosse vache qui ne sait même plus mettre une robe de taille 44. Je suis morte de honte , je deviens toute rouge devant mon amie qui est venue assisté a cette terrible humiliation.
"Allez, ne t'inquiéte pas, tu pourras toujours trouver autre chose , ton dressing est plein a craquer " me disa t'elle gentiment.
Aprés un bon quart d'heure, on s'est mise d'accord pour que je mette une robe stretch tissu elastique de couleur noire trés moulante, en plus avec une gaine qui efface mon bidon , c'est tout bon .

Elle regarde ma poitrine et me dit "je tuerais pour avoir ton bonnet F , ils sont si gros est tellement beaux... je peux téter ??" . Je l'a connais depuis longtemps Coline qui est physiquement tout le contraire de moi, je suis brune , elle est blonde, je suis en surpoids mais elle est trés mince... mais comme je sais qu'elle s'occupe bien de mes seins, je la laisse tater ma grosse poitrine , ces carresses et sa façon de me téter ont toujours eu sur moi un effet de calme et d'apaisement.

Nous sommes arrivées a la fête avec un peu de retard. Nous sommes a la fin Juin , le soleil met beaucoup de temps a se coucher même si il commençait a se faire un peu tard , le ciel etait toujours aussi ensoleillé. Le repas etait fini , deja Coline me laisse car elle a fait une conquete avec qui elle est partie au fond du jardin pour faire plus ample connaissance.

Je me suis retrouvée seule a observer les gens , cherchant du regard une éventuelle personne que je pourrais connaitre... mais non , tout le monde est inconnu au bataillon.
Je remarque un trés bel homme, grand avec une carrure de rugby man , des traits fin, brun aux yeux bleus avec des airs de Tom Cruise losqu'il etait jeune. Je suis facinée par son physique mais je ne rêve pas trop ... "pff! je me dis , encore un qui préfére les minces j'en suis sure... il est trop beau pour moi de toute façon"

Un peu plus tard dans la soirée, je sens quelqu'un de derriére tapoter mes fesses , je me retourne et je vois deux mecs dans la trentaine dont un des deux a l'air vraiment éméché ,il me dit en sentant l'alcool "Tu as les fesses tellement grosse que je me demandais avec mon ami si c'est vraiment les tiennes ou si tu porte une grosse couche culotte sous ta robe tant ton derriére est rebondi" ils riaient tout les deux et j'ai gifflé celui qui m'a dit ces choses aussi humiliantes.
Je suis allée fumer une cigarette sur le parking en me disant que je n'aurai jamais du venir a cette soirée completement pourrie.
Je part a la recherche de Coline pour lui dire que je compte rentrer et que je me sens vraiment mal ...
Oui j'ai bien gonflé depuis ces derniers mois , oui je suis une grosse gourmande qui cuisine divinement bien et qui aime vraiment manger et cela fait de moi une femme de 30 ans que la société montre constament du doigt !! tout cela parceque je ne suis pas une pauvre fille sans personalité qui s'affame et qui transpire dans une salle de sport j'ai donc eu droit a une terrible vexation de la part d'un type que de une je ne connais pas et de deux qui n'a franchement pas non plus le physique d'un Appolon ! alors c'est bon ! marre a la fin !!

"Tu es la ma chérie " me dis Coline contente de me voir ..."Oh, ça n'a pas l'air d'aller , qu'est ce qu'il se passe?" Je lui explique ce que l'autre soulard m'a dit et elle m'a vite consolée. Devant sa nouvelle conquete, elle nous dit en caressant mes fesses .
"Oui tu es grosse, mais tu es vraiment bien faite , je n'ai jamais vu des formes aussi opulantes et bien proportionnées, tu n'es pas un thon avec une gros estomac qui pend, et tu n'as pas non plus une culotte de cheval disproportionnée... juste un joli corps de femme a la forme d'un sablier...des seins et des fesses épanouies , des hanches bien arrondies et confortables au toucher , tu es belle ... regarde (a sa nouvelle conquete) , dis le nous qu'elle est trés belle"... et son ami hocha la tete en me souriant avec un clin d'oeil .
Il me dit , attends, je vais te présenter a un ami qui a toujours assumé son petit faible pour les "grosses" ...et je n'en croyais pas mes yeux, l'ami en question était le beau gosse de tout a l'heure !!!

Le courrant est trés bien passé entre nous, suite a notre premier rendez vous dans un restaurent, nous sommes aller chez lui. Je me suis rapidement aperçut qu'il avait un coté assez dominateur , il aimait avoir les commandes.
Sans plus attendre, il m'attache a une chaise pour pas que je me lève, aprés m'avoir ligotée, il sort de son frigot une bombe pleine de chantilly jamais ouverte.
Il me dit " c'est vrai que tu as deja bien mangé au restaurent , mais pour moi ce n'est pas encore assez... tu vas sagement finir toute la chantilly jusqu'a ce que ce soit vide...j'aime les grosses et toi tu ne l'ai pas encore assez. Tu as tellement de jolies formes que je veux que tu prennes encore plus de poids , je suis sure que ce sera trés mignon... j'ai envie de te voir avec 10 kilos en plus... mais attention, je te surveillerai pour ne pas que tu deviennes obèse , tu seras punie si tu depasse la barre des 90 kilos..."
Je m'éxécutais , je me sentais un peu humilée a devoir manger comme une truie qu'on engraisse mais quelquepart , j'etais excitée de pouvoir grossir un peu et bien me lacher comme une grosse gourmande sans subir de jugement...
Ensuite on est passé a la salle de bain pour me peser et prendre mes mensurations avec un métre.

Un mois plus tard, je suis devenue encore plus grosse. La créme qu'il me mettait tout les soirs sur les seins et les fesses a bien marché, ça a casi doubler de volume , mais ces massages qui me torturait le ventre ont permis que je ne grossissent pas trop a ce niveau la. Toute les fois aussi ou il me reveillait en pleine nuit a me faire avaler un milk shake banane avocat en guise de 6éme repas de la journée ont porter leur fruits : je fais un bon taille 48 et mes soutiens gorges bonnet F enchante mon amant aux gouts un peu pervers.
Il m'a dit " maintenant que tu as atteint le poids idéal , tu seras ma nourrice. Je suis en fait un grand bébé qui aime qu'une grosse nounou s'occupe de lui. Je peux te faire confiance, je sais que tu es douce et reservée, tu sais que tu peux garder les secrets..." il se léve et reviens avec un sachet de courses... "regarde, il y a des couches , un biberon, et tout ce qu'il faut pour me dorloter comme si j'etais un bébé"

J'etais partagée entre me moquer de lui et entrer dans son jeu... jamais je n'aurait pensé qu'un homme aussi beau et musclé aimait mouiller ses couches devant sa grosse nounou... Il a deux personalités , celle du dominateur qui m'attache et me force a manger , et celle d'un bébé adulte qui s'humilie tout seul...mmh, interessant.

Je l'ai langé comme un nourrisson, je lui donnait le sein et mon amant etait parfait dans le role du bébé , je le trouvait assez mignon dans sa grosse couche bien rembourré et sa tétine.
Quand sa couche etait gonflée d'urine, il me disait "nounou, je suis tout trempé, viens me changer ma grosse nounou toute gentille" , il exigeait des grosses fessées avant que je lui remette une coucouche bien propre...

Et oui, je suis une grosse nounou comblée, avec un amant qui change avec ces deux personalités, et je suis heureuse avec lui qui conforte ma gourmandise et mes prises de poids... dans la limite du raisonable.