Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par HDS :
Vanessa au Château (devenue soumise Keira MDE) – (suite de l'épisode précédent N°1013)
(10.0 /10 )

Récit érotique écrit par MAITREDOMINO.
Auteur homme.


Cette histoire de sexe a été affichée 1522 fois depuis sa publication.

sexe récit : Vanessa au Château (devenue soumise Keira MDE) – (suite de l'épisode précédent N°1013) Publié sur HDS le 08-08-2017
Catégorie : Dominants et dominés
Histoire Réf : 26919-m3759

Titre : La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°1014)
 

La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°1014)

Vanessa au Château (devenue soumise Keira MDE) – (suite de l'épisode précédent N°1013) –

L’homme claque une nouvelle fois des doigts et … les coups pleuvent de nouveau, mais cette fois-ci l’intensité électrique est plus forte et Vanessa serre les dents pour supporter ce traitement. Alors qu’elle compte le cinquantième coup, Le Préfet stoppe la sanction.

- Voilà qui est parfait, s’exclame l’homme en contemplant le fessier violacé de la jeune femme. Je pense que tu vas te souvenir un temps de cette sanction, n’est-ce pas ?
- Oui Monsieur, je tiens à Vous remercier d’avoir pris le temps de sanctionner mon comportement, et je tiens à Vous présenter mes excuses pour m’être montrée si peu enthousiaste à l’idée de venir en Votre demeure.
- Bien, il est temps de remercier ma soumise.

Le Préfet fait signe à sa femme qui monte sur le lit, et s’installe devant face à la jeune femme, jambes écartées.

- Il parait que tu es douée de ta langue, alors fais la jouir et vite, et si tu ne le fais pas assez bien à mon goût, j’active l’électricité.

Alors soumise Keira MDE approche sa langue de l’entrejambe de Cécile et avec savoir-faire l’active autour de son clitoris. Lèche comme une véritable petite chienne en chaleur, passe longuement sa langue entre les lèvres intimes de la femme du Préfet pour y lécher chaque paroi vaginale de sa langue râpeuse… Après quelques minutes de ce délicieux traitement, Vanessa entend le souffle de Cécile plus fort et, appuie d’avantage pour obtenir l’effet escompté. Puis elle nettoie avec assiduité le sexe trempé de la femme avant de relever la tête.

- Parfait la chienne, il se fait tard, demain est un autre jour, Cécile arrange-toi pour que vous soyez couchées dans un quart d’heure.
- Bien Maître, répond haletante la soumise du Préfet qui savoure encore les derniers soubresauts de son orgasme.

L’homme quitte la pièce, laissant les deux femmes récupérer de leurs émotions. Cécile se relève et libère Keira de tout l’attirail.

- Merci, c’était très agréable, tu es douée de ta langue.
- De rien, sourit Keira MDE un peu gênée.
- Bien, nous n’avons pas beaucoup de temps, je vais nettoyer et ranger tout le matériel, toi vas dans la salle de bain, et prends une rapide douche, tu as cinq minutes, ça ira ?
- C’est plus que je n’en ai besoin, sourit la jeune femme habituée aux douches rapides.
- Parfait.

Elle laisse Cécile au rangement et file dans la salle de bain attenante que lui désigne son acolyte… N’étant pas certaine d’avoir le droit à l’eau chaude, elle choisit de rester à l’eau froide, se douche en quelques minutes et rejoint la femme du Préfet qui termine le rangement.

- Déjà ! Effectivement tu es rapide, sourit Cécile. Bien alors suis-moi, ajoute-elle en ouvrant la porte.

Les deux femmes marches d’un pas rapide jusqu’à une autre pièce, arrivées devant la porte, Cécile se stoppe.

- Ici aucune soumise ne doit pénétrer debout, c’est la chambre du Maître.

Sans plus de précisions Keira MDE s’agenouille, et c’est ainsi qu’elles entrent toutes les deux à quatre pattes… Vanessa découvre un lit qui a l’air très confortable, ainsi qu’une couverture au sol à son bout, puis non loin de là une large cage possédant un matelas…

- La couverture est pour toi, moi je dors dans la cage.
- Tu y dors toutes les nuits, s’étonne la jeune femme.
- Oui pourquoi ?
- Tu ne dors jamais avec Lui ?
- Très rarement, seulement lorsqu’Il l’exige.
- Donc tu lui es soumise 24h/24 ?
- Evidemment, ne l’es-tu pas de la même manière au Maître qui te soumet ?
- Si, mais je ne vis pas avec Le Maître, et j’ai la chance de partager ma vie avec mon compagnon aux côtés de qui je dors. Toi le Maître qui te soumet est également ton compagnon.
- Oui, c’est un choix de vie différent, mais cela me convient.
- Mais tu ne partages rien qui ne soit pas dans une relation Maître/soumise avec ton mari ?
- Si bien entendu, notamment lorsque nos enfants viennent nous rendre visite. Lorsqu’ils vivaient encore avec nous je n’étais soumise que dans cette chambre, le reste de la maison je vivais en femme, en mère. Maintenant ma condition a évoluée, pour notre plus grand plaisir et bonheur à tous les deux.
- Tu as toujours été sa soumise ?
- Non, je me suis mariée en femme libre, il a eu la chance de rencontrer Monsieur Le Marquis d’Evans quelques années plus tard, notre premier fils avait 6 ans, et a découvert ce monde qui est maintenant le nôtre. Au début il ne m’en a pas parlé, il avait peur que je ne l’accepte pas, puis un soir, il m’a fait venir avec lui au Château, et Monsieur Le Marquis s’est chargé de me faire découvrir la soumission. J’ai tellement aimé ces nouvelles sensations, que de retour chez nous je lui ai demandé de faire de moi sa soumise.
- Tu ne regrettes pas ton ancienne vie ?
- Tu regrettes la tienne-toi ?
- Non, répond Keira MDE en souriant.
- Eh bien moi c’est pareil ! Nous sommes si heureux ainsi. Et même que je remercie souvent Monsieur le Marquis d’avoir fait découvrir à mon mari l’Art de la Domination et à moi les incroyables bonheurs de la soumission… On s’est aperçu plus tard la chance extraordinaire de l’avoir rencontré, car le Noble a une réputation mondiale dans ce domaine et fait référence, c’est vraiment un très Grand Maître… Quelle chance tu as qu’il t’ait accepté…
- Oui, répond Keira MDE en souriant, je m’en rends de plus en plus compte...
- Bien, aller, il est temps d’aller dormir, tu te couches sur cette couverture, s’Il a besoin de toi Il te le fera savoir, en attendant tu peux dormir à ta guise...

Vanessa se couche en boule sur la couverture, et s’endort rapidement en pensant au Noble, Le Maître qui la soumet qu’elle regrette d’avoir déçu… Monsieur Le Préfet entre quelques minutes plus tard, il trouve Keira MDE déjà endormie et décide de la laisser récupérer, puis se dirige vers la cage, caresse avec tendresse le visage de Cécile, et ferme la cage avant d’aller se coucher… Au matin Vanessa se réveille alors que le soleil pointe à peine, elle lève la tête et voit Le Préfet qui dort encore, tout comme Cécile, elle décide de patienter dans sa position tout en sommeillant d’un oeil. Après plusieurs heures, elle entend enfin Cécile se réveiller et se positionner à genoux, la tête contre le sol, les bras tendus vers l’avant. Keira MDE hésite sur l’attitude à adopter, elle n’a reçu aucun ordre, mais se doute que la position que vient de prendre la femme du Préfet est la position dans laquelle Il aime trouver ses soumises au réveil. Aussi elle prend la même position et patiente ainsi le réveil de l’ami du Maître. Après quelques minutes Vanessa l’entend se lever et se diriger vers la cage de Cécile, il ouvre la porte.

- Bonjour Maître, votre nuit fut-elle agréable ?
- Bonjour soumise, des plus agréables, et la tienne ?
- Pareillement Maître, merci de Vous en soucier.
- Bien, sors donc de là, et vas préparer le repas, je vais m’occuper de notre hôte…

Cécile quitte la chambre du Préfet, le laissant seul en compagnie de Keira MDE. Il s’approche d’elle, l’observe un instant dans la position de réveil de sa femme, satisfait de sa rapidité à s’adapter aux règles de son environnement.

- Es-tu bien reposée ? questionne Le Préfet.
- Oui Monsieur, merci de Vous en soucier.
- Parfait, alors à genoux, mains dans le dos.

Dans un bond la jeune femme prend la position exigée, patientant l’ordre suivant, prête à satisfaire l’ami du Maître. Sans un mot, il ouvre son peignoir et la prend par les cheveux pour glisser sa verge déjà dressée entre les lèvres de Vanessa. Comprenant ce qu’Il désire, elle lui procure une fellation dont elle a maintenant le secret, passant et repassant sa langue sur le gland violacé, sur toute la longueur de la hampe, aspirant ce joyau de chair. Le Préfet lui baise ensuite doucement la bouche allant jusqu’au fond de sa bouche et au bout d’un moment revenant de plus en plus vite, accélérant ainsi cette pénétration buccale. La soumise s’active et s’adapte à cette cadence imposée jusqu’à recevoir son sperme par jets saccadés accompagnés de râles de jouissance du Préfet. La soumise ouvre alors la bouche en grand et avale sur ordre, puis sans qu’Il le lui demande, elle nettoie le sexe mollissant du Préfet... Sans un mot il quitte la pièce laissant la jeune femme en position, ne sachant quoi faire. Sans ordre elle patiente dans la position dans laquelle il l’a laissé, espérant qu’on viendra bientôt la chercher. Après de longues minutes la porte s’ouvre et la voix du chauffeur retentit.

- Allez la chienne, au pied !

Vanessa obéit promptement, venant à quatre pattes jusqu’aux pieds du chauffeur du Préfet, puis s’agenouille en position d’attente.

- Hum, j’ai rarement l’occasion de pouvoir profiter d’une véritable soumise MDE, je pense que je vais savourer les prochaines heures à venir, annonce l’homme d’une voix pleine d’envies vicieuses tout en caressant les fesses striées de la jeune femme d’une main baladeuse...

Puis il claque des doigts …

(A suivre…)