Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ):
Charlotte 2
(8.0 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
Charlotte 2
(8.0 /10 )

Récit érotique écrit par Rêveuse nocturne.
Auteur femme.


Cette histoire de sexe a été affichée 3021 fois depuis sa publication.

sexe récit : Charlotte 2 Publié sur HDS le 06-08-2017
Catégorie : Pour la première fois
Histoire Réf : 27023-r659

Titre : Charlotte 2
 

Charlotte 2

Charlotte 2 l'été!


Après la déclaration d'amour que j'ai faite à Philippe, voici que j'ai ma réponse, il veut bien m'épouser.
Une fois arrivés à la maison, Philippe m'accompagne dans ma chambre pour que je pose mes affaires, il m'emmène dans le salon, nous nous asseyons l'un en face de l'autre.
- Charlotte, pour commencer, voici ta demande d'émancipation. Elle a étée acceptée. Tu est officiellement majeure et tu peux choisir ta vie comme tu le veux. Ces deux dossiers sont tes deux choix. Le premier, un dossier d'adoption plénière le second un dossier de mariage, tu as toujours le choix.
- Philippe, merci pour mon émancipation et je maintient je veux toujours faire partie de ta famille car tu es ma famille mais je veux être ta femme.
- Très bien, qu'elles sont tes conditions?
- Je n'y ai pas réfléchit.
- Voici les miennes, si tu deviens ma femme j'exige que tu me sois fidèle jusqu'à ma mort. Je refuserais le divorce quitte à te séquestrer. Tu devras assouvir toutes mes envies. Je veux un enfant l'année de tes 20 ans, pas avant, on doit prendre le temps de s'amuser! Je veux que tu sois toujours belle, je veux que tu fasses des études, je veux que tous les hommes sur ton passage aient envie de te baiser. En retour je prendrais soin de toi comme je l'ai toujours fait peut être même plus, et tu n'as pas à te soucier de l'avenir toute ma fortune sera notre sitôt le mariage prononcé puis à notre enfant à ma mort, mais tu garderas l'usufruit jusqu'à la tienne. Je ne veux qu'un seul enfant car je veux avoir le loisir de disposer un maximum de ton corps. Je ne te promettrais jamais fidélité mais je n'aurais que des conquêtes sans lendemain. Tu signeras un contrat de mariage en ce sens quelles sont tes exigences?
- Tu ne ... ne me seras pas fidel ?
- Non.

Il est froid dans cette négociation, j'éclate en sanglot.
- Princesse, tu me connais, je ne veux pas de mensonges entre nous. Tu veux être ma femme? Tu devras supporter de savoir que je baise qui je veux quand je veux tu devras supporter de savoir qui elles sont, tu en souffriras, et j'en jouirais. Je peux toujours t'adopter si tu préfères. Je te laisse le temps d'y réfléchir. Ici tu as ton émancipation. Les deux dossiers sont à ta disposition. Je t'ai pris rendez vous chez le gynécologue...
- Pour vérifier que je suis vierge?
Il éclate de rire.
- Je n'y avait pas pensé. Souhaites tu un certificat? Moi je te crois sur parole.
- Je préfère. Je suis heureuse que tu me crois, mais je souhaite t'en apporter la preuve.
- Nous ferons comme cela alors. Non c'était pour que tu prennes la pilule, que tu décides d'être ma femme ou d'être ma fille tu es en âge de vivre une vie sexuelle épanouie tout en contrôlant ta fertilité.

Je suis sans voix. Il a pensé à tout ça.
- Ma princesse pour réfléchir je t'offre une semaine à la destination de ton choix avec l'amie de ton choix. Si tu choisis d'être ma femme reste vierge jusqu'à notre mariage. Si tu choisis d'être ma fille jouis de ton corps comme bon te semblera.
- J'ai déjà choisi!
- Je sais...
- Alors pourquoi tu m'éloigner encore de toi?
- Je veux que tu réfléchisses à ce que tu veux et je veux que tu réfléchisses à toutes mes conditions. Que tu trouves les tiennes afin que nous soyons clairs. J'ai beaucoup de travail. Voici ta nouvelle carte bleue et le code tu pourras réserver ou tu voudras.

Je reste sans voix, il pose un délicat baiser sur mon front, s'éloigne...
- quoi que tu décides je t'aime ma princesse.
Il sort de l'appartement et pars me laissant seule. Mon esprit divague et mon téléphone sonne.
- Allo?
- Bonjour Charlotte, c'est Jeanne la secrétaire de Philippe.
- Oui?
- Bien, j'ai un certains nombre de choses à voir avec vous, je dois vous transmettre un certain nombre de papiers.
- Des papiers?
- Et bien oui, et je dois voir un certains nombre de points à caractère intime avec vous.
- Pardon?
- Pouvons nous nous voir dans Le lieux de votre choix avant votre départ?
- Bien sûre. Cet après midi chez m...
J'ai un blanc, suis je chez moi?
- chez vous charlotte?
- Oui.
- Très bien vers 13h je serais là.
'Elle raccroche. Je suis perdue. J'appelle Chlotilde ma meilleure amie depuis Le debut de mon arrivée à l'internat. Visiblement elle était impatiente de savoir la suite des événements. Chlotilde contrairement à moi est en internat car elle y a été placée par l'assistante sociale. Elle vient d'un milieux très défavorisé. Et ses parents ne sont pas vraiment exemplaires. C'est aussi une grande dévergondée qui ne rate pas une occasion de se taper un mec à son goût. Le seul avec lequel elle n'ai jamais essayé c'est Philippe car elle sait que je suis amoureuse de lui depuis que j'ai treize ans. Je lui explique tout ce qui s'est passé et je lui demande si elle peut s'absenter de chez elle quelques temps et si elle a un passeport. Par chance elle en a un et je sais que ses parents ne s'occupant pas vraiment d'elle elle peut partir. Je lui demande de me rejoindre sur Le champs et que je lui envoie un chauffeur de ne pas prendre trop d'affaires je les achèterai sur place.

Elle arrive vers 11h. On s'embrasse elle me fait un gros câlin et elle me dit.
- bon chérie, on sait toi et moi que ton mec (c'est comme ça qu'elle nomme Philippe depuis qu'elle sait que je l'aime en secret) il a des goûts étranges. Il va sans doutes t'exposer tout ce qu'il pourrait te faire et il faudra que tu réfléchisses sérieusement.
- Chlotilde tu sais que je pourrais mourir pour lui.
- Oui mais lui ne le sait pas et c'est plutôt bon signe qu'il te laisse du temps c'est qu'il tient à toi. Plus qu'il ne le laisse paraître. On va déjeuner et choisir notre destination 😊.


Nous sortons manger, puis nous rentrons lorsque Jeanne arrive, Chlotilde se réfugie dans ma chambre pour ne pas nous gêner. Je lui offre à boire.
- Voilà Charlotte, j'ai ici certains papiers pour toi. Certains ont une valeur juridique d'autres non, certains autres sont de la documentation. Je t'invite à les lire avec attention, Philippe et moi même répondrons à toutes tes questions. Philippe tiens à ce que tu ai toutes les cartes en mains pour choisir.
- Et il vous en a parlé?
- Je sais à peu près tout de Philippe sans jugement il a confiance en moi et je gère toutes ses affaires professionnelles ainsi que les femmes qui entrent dans sa vie. Tu es la première qu'il souhaite épouser. Et je sais que c'est toi qui le lui a demandé.
- Il se sent forcé?
- Non plutôt étonné. Il a commencé à se poser des questions sur vos rapports il y a deux ans il a vu un psychiatre à ce sujet.
- Vraiment?
- Oui il avait peur de confondre certaines choses. La vérité c'est que peu à peu il est tombé fou amoureux de toi. Comme tu es très jeune et qu'il t'a élevée il s'est d'abord vu comme un pervers.
Je suis émerveillée de ce que j'entends il m'aime!
- tu sais Charlotte je comprends votre histoire mais Philippe est parfois effrayant pour une femme.
- Je sais...

Je baisse les yeux j'ai un peu honte.

- N'ai pas honte charlotte l'amour choisi parfois des voies étranges. Dons les papiers que je te confie, il y a un contrat de mariage auquel on peut apporter certaines modifications. Tu auras tout le loisir de consulter l'avocat que tu voudras je t'ai mis une liste des meilleurs cabinets.
- Merci.
- Charlotte, si tu choisis d'épouser Philippe ne montre tes faiblesses qu'à Philippe, ta charmante amie ou moi. Le reste tu dois être forte et belle. Ne t'excuses pas chez l'avocat, n'ai pas honte de qui tu es. À ton retour tu pourras venir dîner chez moi Patrick et mes enfants seront ravis de te voir, et on ne te jugeras pas sur ton choix, qui je sais est déjà fait.

Elle me souris, elle est bienveillante et je le sens. Elle m'explique qu'il y a de la documentation sur des pratiques sexuelles particulières, et qu'il y a aussi un contrat intime entre Philippe et moi. Elle me demande si j'ai choisis ma destination. J'hésite encore un peu, elle me conseille Rio pour un dépaysement total. New York pour le shopping, Milan aussi. Puis elle s'en va. Chlotilde rêve de Rio, donc je réserve un 5* sur la plage de copacabana. Nous partons dans deux jours.

Durant ces deux jours Philippe rentre le soir et nous passons de superbes moments sans reparler de quoi que ce soit.

Nous arrivons à Rio très tôt le matin un taxi nous dépose à l'hôtel. Le chauffeur est plutôt mignon et Chlotilde même si elle ne parle pas un mot de portugais lui prends son numéro. Elle n'en raté pas une celle là.
Notre suite est sublime chacune notre chambre et un petit salon qui donne sur un balcon d'où nous pouvons admirer copacabana.

Après avoir mangé un peu Chlotilde demande à la réceptionniste d'appeler "notre" taxi afin que nous allions voir le corcovado.

20' plus tard le taxi est là et Chlotilde est très avenante avec lui. Régulièrement elle lui caresse la nuque. Arrivés là bas il nous laisse mais Chlotilde réussit à lui faire comprendre qu'elle veut qu'il vienne. Il nous suit, elle lui tient la main. Après la visite du christ où elle l'a déjà bien tripoté et embrassé il nous emmène dîner dans un petit resto, il nous invite à dîner. Après le dîner il nous ramène à l'hôtel je lui paye sa journée mais il monte avec nous. Dans l'ascenseur Chlotilde me dit qu'il faut absolument que je regarde.

Je suis assise sur le fauteuil de la chambre, Chlotilde est déjà nue, le mec n'en revient pas mais Chlotilde s'est débrouillée pour lui faire comprendre que je vais juste regarder.
Elle lui ouvre le pantalon, sors son penis déjà en érection.
- J'espère que Philippe en a une plus grosse.

Je réprime un éclat de rire. Elle commence à le sucer gouluement, il a l'air au paradis. Après l'avoir bien sucé, elle lui met un préservatif et emboite la queue du taxi dans sa chatte. Elle est assise sur lui de dos et ses seins rebondissent au rythme où elle s'empale sur lui. D'un coup il pose Chlotilde sur le lit et vient se mettre derrière elle. Il commence à La pilonner. Finalement dans un long rale il jouit.
Chlotilde l'embrasse longuement et lui fait comprendre qu'à son tour il peut juste regarder.
- Viens charlotte on va se faire reluquer sous la douche.
- Tu es sûre?
- Ma belle je te ramène vierge à ton mec mais sûrement pas sans expérience, et tu sais que j'aime aussi les filles. Je vais te faire jouir ma chérie.

Joignant les gestes à la paroles je suis à nue moi aussi. Elle règle l'eau, il est allongé sur le lit il nous regarde. Il a l'air assoiffé mais calme et patient. Chlotilde m'invite à la rejoindre sous la douche, elle m'embrasse, empoigne mes seins et commence à les masser délicieusement. L'une de ses mains a quitté mon sein, elle glisse lentement jusqu'à ma chatte, là elle me titille divinement bien je clitoris en mordillant un sein puis l'autre. En très peu de temps je ressent un étrange frisson, mes jambes tremblent, j'ai l'impression de quitter mon corps. Chlotilde me soutient, m'embrasse. Il s'approche de nous avec une serviette, me prend dans ses bras et me pose sur le lit, il s'allonge à côté de moi. Chlotilde s'allonge aussi.

- Alors ma belle? C'était comment?
- Génial!
- Tu vois, c'était une bonne idée. Je te ferais l'amour tout les jours si tu veux.
- Je ne sais pas...
- Allez, Philippe t'autorise à niquer avec moi, on l'a lu et on l'a appelé il a confirmé.
- Tu as raison.
- Carlos you want a beer?

Il ne semble pas comprendre. Je feuillette le dictionnaire français portugais qu'on a acheté
- cerveja? Cachasa ?
- Cerveja por favor senhora Charlotte.

Chlotilde va nous chercher trois bières, nous les buvons, ensuite Chlotilde pose sa chatte sur la mienne, Carlos redevenu raid enfile vite fait une capote et il commence à lui bourrer la chatte comme un animal en rut. Charlotte et moi jouissons plusieurs fois très bruyamment et enfin Carlos aussi.

Je m'endors dans les bras de Chlotilde qui elle même est enlacée par Carlos.



Voilà voilà! J'ai eu un peu de mal puisque le mariage n'arrive pas de suite!!!