Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ):
Les jumeaux
(9.0 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
Les jumeaux
(8.0 /10 )

Récit érotique écrit par Georges.
Auteur homme.


Cette histoire de sexe a été affichée 7458 fois depuis sa publication.

sexe récit : Les jumeaux Publié sur HDS le 07-08-2017
Catégorie : Dans la zone rouge
Histoire Réf : 27030-g1512

Titre : Les jumeaux
 

Les jumeaux

- J’aime bien quand les parents nous laissent seuls à la maison le weekend, pas toi Coralie ?
- Nous avons bientôt dix huit ans, ils nous font confiance, et puis nous nous entendons bien tous les deux hein Corentin ?
- C’est vrai, quand j’entends les copains dire qu’ils se battent avec leurs sœurs je ne les comprends pas
- Nous nous complétons à merveille en tant que jumeaux
- Justement je voulais te demander un service ma Coco
- En math ?
- Non …c’est tout autre chose … tu en es où avec la sexualité toi ? je ne te connais pas de petit copain ?
- Je peux te renvoyer la question !
- Ben je suis timide et j’ai honte de trouver une fille et de ne pas savoir quoi et comment faire
- Et internet ?
- Internet ? Bahhh ! ça ne reflète pas la réalité
- Tu es pourtant beau et bien foutu, j’aime quand tu te ballade en boxer
- Ce n’est pas trop indécent ?
- Tu plaisante ? y’a beaucoup de gars qui voudrait être pourvu comme toi !
- Comment le sais-tu ?
- Hé bien rien qu’a voir comment est déformé ton slip
- Moi aussi j’aime te voir en nuisette comme celle que tu porte ce soir
- Elle est trop transparente ?
- Nous avons étés habitués à nous voir nus depuis notre naissance et j’adore ça !
- Moi aussi
- T’en as déjà vu en vrai Coco ?
- De quoi ?
- Des hommes nus….
- Tu veux dire des verges ? Benn …non…
- Toi tu mens, je te connais !
- Une… j’en ai vu qu’une …
- Haaaaaa ! et celle de qui ?
- Je ne peux pas te le dire Corentin...
- Nous ne nous somment jamais rien caché sœurette
- Je ne peux pas …
- Fait pas ta mystérieuse, Allllezzzz …
- OK mais ça doit impérativement rester entre nous
- A la vie a la mort !
- Je ne t’en demande pas tant, je n’ai pas de petit copain
- Ça je sais...
- Mais … j’ai un amant …et une copine
- QUOI ??? QUE ???? … c’est qui ???
- Clément, mon prof de piano
- Ce vieux chnoc ? il est plus vieux que papa ! et ta copine ?
- Une élève pianiste comme moi
- Je n’y comprends que dalle ! accouche !
- Ne parles pas de malheur, les parents me chasseraient de la maison si je tombais enceinte de Clément ! assied toi je vais t’expliquer … que regarde tu avec autant d’insistance ?
- Tu es rasée ?
- Le minou ? oui c’est mieux pour les caresses
- Ça ne te gênerait d’écarter un peu plus les cuisses ?
- Tu veux mieux voir ? après tout regarder ce n’est pas de l’inceste, je vais m’assoir en tailleur, j’avoue que si tu n’étais pas mon frère je coucherais bien avec toi !
- Moi aussi ! tu es tellement désirable
- Ôte ton boxer Corentin
- C’est que …
- Tu bande ? ça se voit drôlement ! baaaaaaaaahhhh ?? tu es bien monté dit donc, encore mieux que Clément et c’est peu dire !
- Ha bon ? ça me fais plaisir … alors raconte moi tout
- Ça commencé bizarrement, avec Cynthia l’autre élève nous avons sympathisé de suite, Clément s’en est vite aperçu il a commencé à nous parler ‘décontraction’, de savoir comment garder notre sang froid en jouant devant une foule et pour cela il nous demandait par exemple de caresser les cheveux de celle qui jouait pour essayer de la déconcentrer, des cheveux ça a été le cou … et de là aux seins il y a peu !
- Vous êtes lesbiennes ?
- Que non ! mais j’aime bien Cynthia ! clément en voulait toujours plus …un jour je jouais du piano pendant que ma copine me léchait le minou
- Et tu le lui as rendu évidement ?
- Tu comprends vite !
- Et ce Clément ?
- Un jour, il n’y a pas eu de leçon de piano mais de sexe avec lui … quel amant !
- Il vous baise toutes les deux ?
- Et ça ne lui pose pas de problème tellement il est endurant ! même enlacées étroitement il trouve toujours une faille pour nous introduire son membre
- Ça alors …
- J’entre en transes lorsque ses doigts longs et fins de pianiste jouent ‘le vol du bourdon’ sur et dans ma chatte, avant de nous enfoncer son dard il lape le jus abondant qui jaillit comme une source, aussitôt allongées et écartelées le sens du piano a queue prend toute son sens, il nous dit que ‘plus le morceau est long plus le concert dure’, nous avons mis du temps a comprendre le double sens de cette phrase ! et qu’un de ces jours il va faire venir ses amis pour tester nos limites…je vais même t’avouer autre chose … tu vois mes ongles ?
- Ceux de ton index et de ton majeur ?
- Oui, hé bien je me les coupe régulièrement afin de lui masser la prostate sans le blesser
- Quelle horreur !
- Tu changeras peut-être d’avis plus tard ! mais quel service voulais-tu me demander au fait Corentin ?
- Ben des astuces, des conseils, comment est faite une chatte, comment s’y prendre pour faire jouir une fille
- Ce qui est impératif c’est de connaitre la fonction et la configuration intérieure d’une vulve
- Tien, tes lèvres se sont entrouvertes ? ça brille dedans !
- Et pourquoi a ton avis ?
- J’sais pas ?
- Hé bien tout simplement parce que le fait de parler de sexe avec toi m’excite
- Moi aussi...
- Hélas je ne peux rien pour toi, pas question de coucher ensembles
- Ça je sais …
- Par contre rien ne nous interdit de nous masturber l’un devant l’autre, ça te dis ? crache dans ta paume et masse délicatement ton gland décalotté
- De toute façon je vais être obligé de me finir
- Moi aussi, haaaaaa ça fait du biiiieeeeeennnnn ! si seulement Clément était là …mais pour toi j’ai une idée, je vais demander a ma copine de venir t’initier
- Elle serait d’accord ?
- Pour mon frère, sans aucun doute, décalotte toi à fond Corentin je vais jouir
- Moi aussiiiiiiiiiiiiiii ! hhhhoooooooooooooooooo nnnoooooonnnnnnnnn
- Fait attention ça me gicle dessus !

Contempler un corps de fille magnifiquement roulée sans pouvoir y toucher c’est le supplice de Tantale, Coralie a téléphoné à sa copine Cynthia pour lui demander carrément de venir coucher avec moi avec force détails sur mon anatomie attrayante, le lendemain elle était a la maison

- Alors Corentin est ton frère jumeau ? il est trop top dit donc !
- Il aimerait étudier de prés la vulve d’une fille
- Et la toucher je suppose ?
- Je pourrais aussi te pénétrer ?
- Ça dépendra de tes facultés à apprendre, ta sœur et moi somment tellement habituées à jouir a coups sûrs avec Clément
- Je crois que mon frère est doué pour le sexe
- Comme sa sœur !
- Cynthia !!! tu es une bonne chaudasse aussi !
- Nous faisons ça où
- Ici
- Alors tous a poil ! tu reste regarder Coralie ?
- Oui, mais hélas sans participer !
- Whoooouuu tu bande déjà ? ça promet, vient mater ma choupinette entre mes cuisses
- Toi aussi tu es rasée ?
- Quand tu va me lécher tu comprendras pourquoi, je vais tirer sur mes lèvres et te montrer mon petit intérieur …tout là-haut c’est mon clito, mouille ton doigt avec la grosse goutte qui perle a ta queue, décalotte-le et frotte délicatement, c’est aussi sensible que ton gland … voillllàààà très bieeeennnnn Boooouuuuh tu me fais du bien ! stop !
- En dessous il y a un petit trou, juste avant l’entrée des artistes’ ! c’est par là que je pisse ta sœur aussi d’ailleurs ! je le ferais devant toi tout à l’heure
- Maintenant enfonce lui un doigt dans la chounette
- Même deux ! Clément en met quatre quand nous somment bien dilatée ! a l’entrée tu va sentir comme de la peau fripée sous ton doigt, c’est notre point G, ça communique avec le clitoris et ça aide à jouir a condition que l’amant le frotte en insistant avec sa queue, je te montrerais la position adéquate ! pour le reste il faut que ta queue soit dans mon con
- Alors je te baise tout de suite ?
- Masse-moi bien la chatte avant, écarte mes lèvres, fait sortir le jus
- C’est vachement agréable comme sensations, y’a des filaments de mouille entre mes doigts, j’ai vachement la trique
- Vient sur moi je vais guider ta bite
- Ça ne fait rien si tu décharge aussitôt, n’arrête pas de limer sa chatte
- Dit donc il est plus gros que Clément ton frangin ? il m’étire vachement le vagin, pousse bien au fond il en reste encore dehors ! ne te laisse pas peser sur moi, en appuis sur les mains, tout en douceur et virilité, voilllà, ne lime pas toujours au même rythme, des coups lents et des coups puissants comme si tu voulais me transpercer la chatte
- Va-y Corentin ! fait jouir cette catin !
- Il me fait péter de joie ce p’tit con ! tu viens de décharger ? ne t’arrête pas, c’est bbbooooooonnnnnnnnnnn je vais jjjjooouuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiirrrrrrr hhhhhhhhhhhoooooooooooooouuuuuuuuuuuuuiiiiiiiii !
- BRAVOOOOOOOO !! continue Corentin fait-la gueuler, tape lui dans la chatte ! plus fort ! plus fort !
- Il va me tuer ce jeune puceau ! va-y remplit moi encore la moule, mais que fais-tu ? NON ! pas le cul ! pas le cul !
- Met lui p’tit frère ! elle adore se faire défoncer l’anus par Clément
- Alors attend je vais me mettre en levrette
- Dans cette position tu peux me lécher en même temps ma chérie ?
- Quelle famille ! approche ta moule

Coralie arrache les doigts qu’elle avait plantés dans sa chatte et s’allonge au plus prés du visage de sa copine, emboité dans l’anus dilaté j’ai pleine vue sur le sexe interdit de ma sœur et ça ne me laisse pas indifférent, elle lit l’envie qui s’affiche dans mon regard

- Tu me baiserais bien hein p’tit frère ?
- hélas ce ne sera qu’en rêve …