Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 3 votes ):
Les plaisirs de Marie (suite)
(9.3 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
Les plaisirs de Marie (suite)
(10.0 /10 )

Récit érotique écrit par Chriscoquin35.
Auteur homme.
chriscoquin35gmailcom

Cette histoire de sexe a été affichée 4716 fois depuis sa publication.

sexe récit : Les plaisirs de Marie (suite) Publié sur HDS le 13-08-2017
Catégorie : Entre-nous, hommes et femmes
Histoire Réf : 27036-c2143

Titre : Les plaisirs de Marie (suite)
 

Les plaisirs de Marie (suite)

Il faisait très beau en ce début de matinée et Marie finissait d'appliquer son mascara lorsque elle entendit des petits coups discrets à la porte.
Son cœur battait la chamade. Elle s'écarta du miroir pour regarder son image et, satisfaite et rassurée, Marie alla ouvrir pour accueillir Guillaume. Elle connaissait déjà ce bel homme brun qui était devenu son amant lors d'un précédent rendez-vous quelques semaines auparavant alors que son mari l'avait accompagnée chez lui pour qu'ils se rencontrent.
Ils s'embrassèrent comme de vieux amis mais Guillaume sentit que la belle était tendue. Il la complimenta sur sa jolie robe légère et ils s'installèrent dans la cuisine pour partager un rafraîchissement. Ce nouveau rendez-vous avait été organisé par Pascal pour son épouse car il savait combien elle avait été comblée sexuellement lors de leur première rencontre. Il avait contacté Guillaume quelques jours auparavant pour savoir s'il était disponible. C'était le cas et le beau brun n'avait pas tardé à accepter la proposition et revoir la jolie femme. Ils discutèrent tranquillement et à un moment Guillaume approcha son visage de la belle et prit l'initiative de lui déposer un baiser sur les lèvres. Les digues de l'appréhension se rompirent et Marie lui rendit son baiser fougueusement. Leurs langues jouèrent avec gourmandise et avidité. La belle prit Guillaume par la main et l'entraîna vers la chambre conjugale, une grande pièce lumineuse dont le mur était tapissé de miroirs ce qui comblait le côté voyeur du beau brun. Ils s'assirent au bord du lit, Marie tournant le dos à Guillaume dont les mains effleurèrent lentement le corps chaud à travers le tissus. Marie tourna la tête vers l'homme pour capter un baiser pendant que ses mains firent glisser la robe. Guillaume caressa les seins de la belle au travers du dernier rempart d'une jolie lingerie fine. Guillaume renversa la belle sur le lit et s'agenouilla entre ses cuisses. Il commença à embrasser le sexe aux fragrances enivrantes au travers de la dentelle de la fine culotte. Du bout des doigts il écarta l'étoffe pour plonger sa langue dans la fente déjà trempée de Marie. Le nectar de la femme était abondant et Guillaume s'en délectait. Il n'oubliait pas ce que lui avait demandé le mari et régulièrement il prenait des photos de leurs ébats qu'il lui envoyait afin qu'il puisse participer à leurs ébats. Marie selon ses habitudes allait le soir même lui raconter dans les moindres détails ses joutes sexuelles et cela pimenterait leurs propres ébats.
Guillaume léchait avec délicatesse le bouton gonflé que la belle avait extrait de son capuchon protecteur du bout des deux doigts de sa main droite pendant que la gauche était enfoui dans les cheveux de l'homme afin de bien lui plaquer son visage contre son sexe.
Le cunilingus dura très longtemps, Marie gémissant de plaisir sous les caresses de cette langue agile et du doigt que Guillaume avait introduit dans son petit cul.
L'homme se redressa et sa queue tendue glissa de longues minutes sur la fente et le clitoris de la belle qui ne rêvait plus que d'être possédée. Guillaume s'amusait à la faire languir ainsi et il continuait à envoyer des photos de son gland frottant le clitoris tendu pour le plus grand plaisir de Pascal.
Marie se mit à quatre pattes et saisit le bout du membre viril qu'elle présenta à l'entrée de son vagin. Pendant que Guillaume continuait à se délecter du spectacle offert par les miroirs tapissant le mur, la belle s'empala d'un mouvement brusque du bassin et planta au plus profond d'elle le pieu brûlant.
Marie eut plusieurs orgasmes dans les minutes qui suivirent alors qu'ils enchaînaient les positions. Elle gardait les yeux fermés et se mordait les lèvres pendant qu'elle jouissait.
Guillaume fut à son tour submergé par le plaisir. Il se retira de la belle qui était allongée sur le dos, arracha le préservatif et jouit intensément. Il éjacula longuement sur les seins et le ventre de Marie qui adorait sentir le liquide chaud sur sa peau.
Pascal était aux anges de voir sa femme prendre autant de plaisir. Ils se promirent tous les trois de recommencer le plus souvent possible.