Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ):
Rédemption et décadence
(8.0 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
Rédemption et décadence
(8.0 /10 )

Récit érotique écrit par Hara316.
Auteur femme.
xxdark-girlxxhotmailfr

Cette histoire de sexe a été affichée 7396 fois depuis sa publication.

sexe récit : Rédemption et décadence Publié sur HDS le 17-08-2017
Catégorie : Pour la première fois
Histoire Réf : 27103-h816

Titre : Rédemption et décadence
 

Rédemption et décadence

*cette histoire est fictive*
L'histoire que je vais vous conter est un secret que je porte depuis bientôt 2 ans.
J'habite en Bretagne, dans un couvent, je suis la fille d'une mère très religieuse. Je suis, du haut de mes 20 ans la plus jeune des soeurs. Il est donc naturel que ce soit moi qui me déplace pour les courses, ou les paiers adminitratifs.
Un jour, je me promenais dans le magasin pour mes achats lorsque je vis au loin un groupe d'homme, un était d'une beauté rare. Un grand blond, aux yeux bleus azurs, des lèvres pulpeuses et un corps musclé et délicat. Je le fixais et fus surprise de sentir une sensation particulière.
Alors que j'étais dans mes plus profondes pensée impures, ils se retournèrent tous vers moi. Je fus alors prised'une honte , mes joues étaient écarlates. Sans savoir pourquoi, je me mis à courir pour pouvoir me réfugier dans une cabine d'éssayage. Une chaleur incontrable s'était niché dans mon ventre, quelque chose coulait de mes cuisses, et la pointe de mes seins pointaient douloureusement. Je me mis à caresser mes seins, mon cou, mes lèvres,mes fesses et mon abricot. Je mis des doigts dans la fente, et commenca à faire des allers-retours. Puis, je m'arrêta, et fus prise de sanglots forts et violents.
Après avoir passé une bonne heure dans la cabine, je me suis dépêchais de rentrer pour faire mes prières et me confesser. Durant deux semaines,j'espèrais oublier ce passage de ma mémoire qui m'avait rendu fière.

Un soir, alors que nous avions finis la vaisselle, soeur Marie rentra avec homme, qui m'était très familier:
<<- Mes soeurs, je vous présente Abel, il restera avec nous pour sa rédemption. Il a choisi la voie de la sagesse et de la foi. Soeur Anastasia, vous vous occuperez de lui. guidez-le à sa chambre !>>
Non, pas moi! Je suis resté muette et le guida à sa chambre sans glisser un mot. Je fus prise une nouvelle fois de cette sensation, cependant cela me fut agréable et chaleureux. Je ne pus trouver le sommeil pendant la nuit, je décida donc de me promener dans le jardin. J'étais penché sur le bloc de pière pour comtempler le lac, quand je sentis une présence se mettre contre moi. comprenant que c'étais lui, je suis resté calme. Il commenca à me caresser le corps,à prendre mes seins dans ses mains, à embrasser, lécher toutes les parties de mon corps. Il enlevat ma culotte et commenca à frotter quelque chose de dur contre mes fesses. C'étais gros, dur et doux. il me retourna, me mit à genoux, et me mit son sexe dans la bouche. Je commencais à faire des petits mouvements circulaires autour de sa pomme rose. Il me releva, me porta et doucement introduit son sexe en moi. J'avais mal, mais au fur et à mesure, sentit un plaisir insounable. Son sexe coulissait en moi, et je sentais une chaleur m'envahir. Mon corps était épuissé de ce plaisir énorme.
Puis, il me posat et se retournat tout en levant mon habit de bonne soeur. et s'enfoncat en moi. il me penetrait, sauvagement, et sans pause. Mes fesses claquait à chaque coup de rein donné. j'étais euphorique, énervé et en extase. Un orgasme me plongat dans un paradis, dans une profonde chaleur et energie. Mon corps me lachat et je sentis un liquide chaud couler sur mon dos.
J'étais souillé, mais j'avais adoré ça. Il s'était relevé et s'était enfoncé dans la nuit sans dire un mot. Le lendemain, il est parti et ne fut jamais revenue.
Depuis, j'attends que un autre homme vienne me dévier de mon chemin spirituel.