Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 4 votes ):
UNE APRES MIDI A LA PLAGE
(10.0 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
UNE APRES MIDI A LA PLAGE
(10.0 /10 )

Récit érotique écrit par Florence27.
Auteur femme.
florence2710outlookfr

Cette histoire de sexe a été affichée 6434 fois depuis sa publication.

sexe récit : UNE APRES MIDI A LA PLAGE Publié sur HDS le 01-10-2017
Catégorie : Entre-nous, les femmes
Histoire Réf : 27563-f1390

Titre : UNE APRES MIDI A LA PLAGE
 

UNE APRES MIDI A LA PLAGE

UNE APRES MIDI A LA PLAGE

Mon mari et moi avons une maison dans une petite île grecque du Dodécanèse. J'y passe plusieurs mois par an et de plus je parle Grec.

Sur cette île il y a une petite crique, (les photos envoyées y ont été prises), elle n'est accessible qu'en bateau ou par un petit sentier de chèvres mais il faut une bonne heure de marche pour y arriver.

J'aime m'y rendre avec le Zodiac, seule ou parfois avec une amie.

Ce jour la j'étais seule dans cette crique où j'aime me masturber après mon bain, je fermais les yeux sentant l'orgasme arriver. Lorsque je les rouvris une jeune femme, 25/30 ans, toute aussi nue que moi me regardait.

- Vous parlez Grec ?
- Oui je le parle.
- Permettez-vous que je m'allonge à vos cotés pour me masturber aussi ?
- Avec plaisir j'aime voir une fille se donner du plaisir!

Elle a posé sa serviette à coté de moi et s'est allongée. Elle avait une poitrine assez petite aux pointes très longues, j'adore !, Une pilosité de méditerranéenne, très noire et fournie mais fort bien disciplinée, de longues lèvres sortant de son buisson touffu.

- Tu peux me regarder quand je vais me caresser j'aime beaucoup.
- Crois moi je ne vais pas m'en priver !

Bien installée sur le dos elle a commencé à caresser ses seins en faisant rouler ses pointes entre le pouce et l'index.
J'étais allongée à ses cotés et appuyais ma tête sur ma main, coude replié, pour mieux profiter du spectacle.
Une de ses mains a quitté son sein pour descendre lentement vers son nombril puis ses cuisses qu'elle écartait largement. La dite main est remontée vers son coussin mousseux pour en peigner les poils.
Je trouvais le spectacle très érotique et sentais ma fente commencer à s'humidifier.

Son autre main a suivi le même chemin pour aider l'autre à écarter ses lèvres intimes et faire jaillir de son capuchon un clitoris de belle taille.
Devant un tel spectacle ma main est aussi partie ouvrir mes lèvres.

Elle fermait les yeux en commençant à masser et même malaxer son clitoris; une cyprine abondante suintait de sa fente et coulait le long de sa raie culière.

Je caressais aussi le mien et le divin liquide coulait sous moi, mon doigt se faisait plus insistant et je sentais venir un orgasme. Lorsqu'il est arrivé, brutalement, mes glandes de Skene sont entrées en action et une véritable éjaculation est arrivée sur son ventre. Quand je me donne du plaisir je deviens souvent une vraie "femme fontaine" !

Voyant cela elle a étalé sa cyprine sur son buisson dont les poils se sont mis à briller de rosée.

- Tu veux bien venir me sucer ?
- Je n'attendais que ça mais ensuite c'est toi qui le feras.
- Mettons nous en 69 ce sera encore plus délectable!!!

Aussi tôt dit aussitôt fait, je l'ai enjambé afin de venir coller ma vulve au contact de sa bouche et faisait de même vers son puit d'amour dont je suçais le nectar avec délectation. Son goût de fruit de mer était si délectable que j'ai commencé à couler d'abondance tandis qu'elle engloutissait ma substance avec de petits gémissements de plaisir.

Nous avons passé une bonne heure à nous sucer et à alterner les positions, entremêlant nos jambes pour frotter nos pubis l'un contre l'autre, nous malaxant les pointes de sein et nos bouches soudées permettaient à nos langues de danser un pas de deux.

Repus de jouissance après de nombreux orgasmes nous étions à nouveau couché l'une contre l'autre quand elle me dit:

- Mon copain doit venir me rejoindre bientôt, y vois-tu un inconvénient ?
- Absolument pas, mais si vous avez l'intention de jouer à des jeux cochons je me contenterai d'être spectatrice.
- Aucun problème.

Quelque temps après est arrivé un garçon, grand, bien fait.

- Alors les filles je vois que vous avez du vous occuper sainement en m'attendant !
- Effectivement mon amour.

Il était en sueur après son périple en plein soleil.

- Je vais piquer un tête dans l'eau et comme je vois que vous êtes nues vous ne verrez pas d'inconvénient à ce que j'en fasse autant.
- Vous avez bien raison, se baigner nu est divin, lui dis-je.

Il a plongé rapidement dans l'eau translucide mais j'avais quand même pu voir son sexe de belle taille. Elle ne devait pas s'embêter ma jeune amie !

Il est re-sorti de son bain la bite pendante.

- Viens mon amour que je te redonne de la vigueur.

Se faisant il est venu s'agenouiller à ses cotés et elle lui a pris le sexe pour le décalotter afin dans bien dégager le gland qu'elle a glissé dans sa bouche avec un grand sourire de délectation. Ses doigts fermement accrochés sur la tige maintenant raide allaient en venait à une cadence de plus en plus grande si ce n'est frénétique.

Je la voyais couler et me suis mise entre ses jambes pour sucer son clytoris et boire encore son jus presque trop abondant pour que je puisse tout boire.

Son copain a éjaculé dans un cri de plaisir, son sperme devait être très abondant car il ruisselait à la commissure des lèvres de sa copine.

Les choses étant faites ils se sont levés en me disant:

- Nous devons partir maintenant, nous avons une heure sur ce chemin de chèvres toi tu as ton Zodiac. Nous espérons t'avoir laissé un bon souvenir. On espère que cela te laissera un bon souvenir pour te caresser ?
- N'ayez aucune crainte à ce sujet, je pense y repenser dès ce soir !

Peu après j'ai repris le Zodiac, j'avais juste le temps de rentrer prendre une douche et me changer pour rejoindre des amies dans notre bar favori à l'heure de l'ouzo.
Je savais qu'elles seraient ravies que je leur conter mes frasques !!!……