1,35 euros/appel puis 0,35 euros/min
Auteur de recits erotiques
Récit érotique écrit par Elisabeth.

Auteur femme   - - -  
Cette histoire érotique a été affichée 40698 fois depuis sa publication.


Récit érotique publié le 18-11-2011

Catégorie :A dormir debout
Tags: Infirmieres  Masturbation 
Histoire 11104-e347
Titre : Une doctoresse consciencieuse

1,35 euros/appel puis 0,35 euros/min

Couleur du fond :

Une doctoresse consciencieuse


Dans l’administration où je travaille, nous avons notre propre service de médecine du travail. Jusqu’à l’année dernière, nous avions un vieux médecin, avec lequel il était inutile de se dévêtir. La visite se déroulait ainsi : Le docteur pratiquait une écoute stéthoscopique en promenant son appareil à même la chemise, puis il appelait l’infirmière pour prendre la tension, disant qu’il n’était pas foutu de faire fonctionner cet engin… L’infirmière partie, la conversation s’éternisait sur les derniers résultats du championnat de foot.
Notre vieux médecin est parti en retraite et a été remplacé par une doctoresse.
A la visite, l’infirmière, après l’analyse d’urine et la pesée, m’a fait entrer dans la cabine de déshabillage en me demandant de me dévêtir entièrement pour voir le médecin. Surpris par cette demande, je commençais à me déshabiller. Je remarquais sur la porte qui donnait sur la cabinet du docteur, une affichette qui représentait un homme nu (de dos) face à un docteur, blouse blanche, stéthoscope autour du cou. Sous le dessin, une légende : « Votre médecin est votre confident, ne lui cachez rien ! »
Etait-ce la demande de l’infirmière ou la suggestion de l’affichette ? Les deux peut-être ? Toujours est-il que je me suis dévêtu entièrement.
Ce n’est qu’après quelques minutes d’attente que je me suis rendu compte que je m’étais mis totalement nu. J’ai pensé qu’il serait sans doute plus convenable de remettre mon slip et j’ai tendu la main vers mes vêtements. Trop tard ! La porte du cabinet s’est ouverte, laissant apparaître la doctoresse. Jeune femme d’une trentaine d’années, blouse blanche, stéthoscope autour du cou, coiffée en queue de cheval, lunettes à fine monture dorée, qui m’a souri aimablement et m’a invité à entrer, sans aucune allusion à ma complète nudité. Elle m’a fait asseoir sur la chaise face à son bureau puis s’est assise à sa place et a commencé à feuilleter mon dossier médical dont toutes les pages affichaient un pauvre « RAS » laconique ! Elle a commencé à me poser un tas de questions sur mes antécédents familiaux, mon travail, mes loisirs, tout en notant scrupuleusement mes réponses dans le dossier. Cela a duré un bon quart d’heure.
Ensuite de quoi elle m’a dit qu’elle allait m’examiner et m’a demandé de m’allonger sur la table médicale : prise de tension (elle-même) écoute stéthoscopique prolongée de la poitrine et du dos, puis palpations sur tout le corps. Ses mains fraîches et légères me procuraient des sensations assez agréables. Lorsqu’elle en est arrivée à palper le ventre, elle m’a demandé si je n’avais pas de problème sexuel. Surpris par sa demande, j’ai répondu évasivement que je ne pensais pas.
- Vous ne pensez pas ou vous êtes certain ? A-t-elle alors demandé.
Certain ? Comment être totalement sûr ?
- Je ne sais pas, je ne crois pas. Ai-je simplement répondu.
- Dans ce cas, si vous n’y voyez pas d’inconvénient, je vais procéder à une petite vérification. M’a-t-elle dit.
J’étais tellement surpris par sa façon de dire les choses que je n’ai pas su que répondre.
La doctoresse a alors commencé à me palper les testicules, délicatement, en les pressant doucement. Comme je l’ai dit, ses mains fraîches et légères me procuraient d’agréables sensations et sur mon intimité, cela devenait même plutôt excitant. J’ai eu un début d’érection. Lâchant mes testicules, ses doigts se sont emparés de ma verge et mon érection s’est faite plus évidente.
- Ça vous fait des sensations quand je vous touche ? A-t-elle demandé.
Compte tenu de ma réaction, il ne m’était pas vraiment possible de nier et j’ai donc reconnu la chose en la priant de m’excuser. Elle m’a dit aimablement de ne pas être gêné, que c’était une réaction tout à fait naturelle et qu’il était bien normal que cela se produise. Puis elle m’a dit que, puisque j’étais réceptif, elle allait donc effectuer un contrôle de la fonction génitale, afin de se rendre compte si cela s'effectuait normalement. Elle a donc continué de me palper la verge, me décalottant à plusieurs reprises, puis en maintenant le prépuce retroussé, elle a palpé le gland. Un instant plus tard, j’ai compris ce qu’elle voulait dire par contrôle de la fonction génitale tandis que j’éjaculais. Ma surprise était telle, que je n’ai même pas eu d’orgasme, juste une sensation furtive de plaisir. La doctoresse m’a donné de quoi m’essuyer en disant qu’effectivement, tout fonctionnait correctement.
Je me suis assis à nouveau face à son bureau tandis qu’elle signait le certificat d’aptitude. En me le donnant, elle m’a demandé si on m'avait déjà fait un spermogramme. A ma réponse négative, elle m’a dit qu’il ne serait pas inutile de le faire. Mais, a-t-elle précisé, si elle me le prescrivait ici, le résultat serait classé dans mon dossier à son arrivée, dont elle n’aurait connaissance qu’à ma visite l’année suivante et me demanda si j’acceptais qu’elle le fasse à son cabinet, en précisant qu’en principe, elle n’y était, bien sûr, pas autorisée à le pratiquer à l’extérieur et que cela devait donc reste discret. J’ai accepté et elle m’a donné sa carte avec ses coordonnées en me fixant un rendez-vous pour le samedi suivant.
Lorsque j’y suis allé, même scénario de visite intégrale, avec palpation sur tout le corps, ainsi que l'appareil génital, mais en récoltant cette fois mon sperme dans une éprouvette, qu’elle plaça dans une enveloppe préparée à l’avance pour l’envoi en laboratoire. Lorsqu’elle recevrait le résultat, a-t-elle dit, elle me ferait convoquer au service médical de l’entreprise pour me le communiquer.
Une semaine plus tard, j’étais convoqué au service médical pour une "contre visite". L’infirmière me fit à nouveau entrer dans la cabine de déshabillage en me précisant, cette fois encore de me dévêtir entièrement pour voir le médecin. Inutile de dire que je me suis exécuté avec empressement. Lorsque la porte s’est ouverte, la doctoresse m’a souri en me faisant entrer (j’avais déjà une bonne érection). Le résultat du spermogramme était parfaitement normal, mais la toubib m’a demandé aimablement si je souhaitais qu’elle m’examine à nouveau, ce que j’ai bien sûr accepté, tout émoustillé de ce que j’imaginais.
Allongé sur la table d’examen, je me suis laissé examiner avec un certain plaisir. Mon érection était déjà presque totale lorsque la doctoresse en est venue à me palper le ventre. C’est sans même me le demnder qu’elle m’a touché les testicules et manipulé le pénis, jusqu’à obtenir une nouvelle éjaculation. Elle a simplement dit que cela confirmait le bon fonctionnement de la fonction génitale et que je n’avais donc pas de soucis à me faire de ce point de vue.
Je dois repasser à nouveau la visite d’ici un bon mois et j’avoue que j’attends la convocation avec une grande impatience.


6 avis des lecteurs et lectrices après lecture : cliquez ici pour les lire ou donner votre avis.

Rendez-vous, rencontres

Les avis des lecteurs
 

Mignone petite histoire ,j'ai déjà eu affaire a une femme médecin du travail qui m'a
fait mettre tout nu mais elle était beaucoup moins aimable et prenais un certain
plaisir a me mettre mal a l'aise et a m'humilier

 
 

a quand la suite sacre doctoresse

 
 

Eh quoi ! Qu'il y a-t-il de plus naturel ? Voilà une doctoresse qui sait que nous
autres femmes, voyons régulièrement notre gynéco, alors que les messieurs, imbus sans
doute de leur virilité, ne consultent que très rarement à ce sujet. Alors elle
compense ce manque d'hygiène médicale par un examen systématique. Je trouve cela
plutôt normal. D'ailleurs, j'ai fais lire cette histoire à mon homme. Lui qui, en 12
ans de mariage, ne s'est jamais préoccupé de la santé de sa chose, alors que je vais
voir ma gynéco 2 fois par ans pour qu'il soit certain que son épouse soit en bonne
santé de ce côté.
Merci Élisabeth.

 
 

Ce récit, étant écrit par une femme, on est tenté de croire qu'il s'agit là d'un simple phantasme. A moins qu’Élisabeth ne nous raconte, anonymement, une histoire qui lui aurait été rapportée... peut-être ?
A chacune de mes consultations, mon médecin m'examine entièrement, avec toucher sexuel et palpation clitoridienne, afin de contrôler mes réactions, dit-il. Ce qui, je l'avoue humblement, ne me laisse pas de glace ! Ce qui l'incite sans doute à récidiver.
Aussi, se pourrait-il que l'histoire ne soit pas aussi fictive qu'il y parait ?
Élisabeth peut-elle nous éclairer ? Fiction ou vérité ?

 
 

Où est l'entreprise que j'y aille vite

 
 

excellente imagination. Ca change de l'ordinaire

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Coucou tout le monde Jeun homme de 30 ans, cherche femme trans ou gay passif ...
• je recherche des couples ,, femme, lesbienne,hommes bi pour partager ce plaisir du ...
• Salut moi c'est Jérémy, j'ai 28 ans je suis de Lyon, je cherche une femme mûre qui ...
• Jeune homme de 24 ans sur Grenoble et recherche activement rousses pour se faire ...
• bonjour je recherche pour ma femme et moi un partenaire entre 40 et 50 ans pour ...
• Bonsoir les filles, Je recherche une femme peut importe l'âge qui souhaite ...
• Salut, Je suis un jeune homme de 33 ans et je recherche une jeune femme ou un ...
• Bonjour j'ai 20ans je recherche quelqu'un dans ma tranche d'âge bien monté et ...
• Bonjour mesdames je recherche une femme peu importe sa tranche d'âge pour mon ...
• 55 ans, j'aimerai bien essayer l'amour entre mecs plutôt dans mes ages. Mon ...

Pour les curieux :

Le meilleur du porno international...

Le porno Espagnol : ici ou ici
Le porno Allemand : ici ou ici
ici ou encore ici !
Le porno Italien
Le porno Portugais
Le porno Britanique
Le porno Japonais


Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodites Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

L'amour au téléphone :