S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour tout le monde, j'ai 19ans, je recherche des filles ou femmes voulant ...
• Bonjour je mappele marianne et je cherche un écrivain ou écrivaine pour mécrire ...
• Je recherche une partenaire pour des jeux de lavements et des jeux anaux ...
• Salut je suis un jeune métisse de 26 ans de 1m80 85 kg qui cherche des femmes avec ...
• Je suis un homme de 60 ans, bien mis et qui paraît plus jeune. Je recherche une ...
• Bonjour. Annonce sérieuse. Je m’appelle Bénédicte, 37 ans. Je pense être jolie, ...
• bonjour j ais 70 ans et je me sens de plus en plus en plus devenir lope c est pas ...
• Bonjour a vous les soumis/soumise je suis Maître Bastien venu ici en quête d'un ou ...
• bonjour a toutes et a tous, JE RECHERCHE SOUMISES OU SOUMIS POUR RELATION ...
• T'aimes t'ennuyer au lit ? Moi pas. Moi j'aime lécher la chatte en me faisant ...


Depuis que j'ai rencontré Emilie

- Par l'auteur HDS Elactra -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Elactra [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur . - Email :

• 0 récits érotiques publiés.

• L'ensemble des récits érotiques de Elactra ont reçu un total de 6 208 visites.

sexe récit : Depuis que j'ai rencontré Emilie Histoire érotique Publiée sur HDS le 24-02-2003 dans la catégorie Entre-nous, les femmes
Tags:
Cette histoire de sexe a été affichée 6208 fois depuis sa publication.


 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


Depuis que j'ai rencontré Emilie

Nous nous sommes rencontrées, avec Emilie, lors d’un séminaire à Grenoble sur le thème de l’archivage de documents anciens, il y a trois ans de cela. Nous sommes toutes les deux documentalistes et nous étions ainsi une trentaine à travailler sur ce sujet pendant une semaine. Le premier jour, j’ai remarqué Emilie qui était assise quelques rangs devant moi dans la grande salle où se déroulait le séminaire. Il faut dire qu’elle avait été remarquée par l’ensemble des séminaristes. Elle portait une robe très estivale, très charme et très classe alors que nous étions au plein cœur de l’hiver, à 2000m d’altitude, et sa beauté non plus ne laissait pas indifférent. J’étais comme irrésistiblement attirée par cette fille qui dégageait une sensualité hors du commun. J’étais bien décidée de faire sa connaissance. Le séminaire était aussi triste que le brouillard qui couvrait la ville durant cette semaine. Le premier soir, nous avons fait une soirée restau avec tous les séminaristes qui n’étaient pas du genre « on se couche au petit matin ». Nous nous sommes retrouvées finalement seules, Emilie et moi pour continuer la soirée en boite.

« Moi, c’est Emilie, je n’ai jamais froid, mon corps est toujours chaud et il n’y qu’en baisant que je me soulage » ont été les premiers mots d Emilie.
« Moi, c’est Clarisse, ce temps moi ça me glace, et ça fait un bout de temps que je n’ai pas baisé, je commence à en avoir vraiment envie. ».

Emilie est une fille très étonnante, je ne connais personne d’aussi direct et sans pudeur. Elle m’a proposé dès le premier soir de notre rencontre une partie de jambes avec elle. Sa spontanéité choquante avait de suite quelque chose de particulier, de différent et d’ingénue. Je me suis dit qu’il ne fallait pas rater cette occasion, que cette fille pouvait être rigolote, et apporter dans ma vie une touche de changement. Emilie a proposé que nous finissions la soirée dans la chambre de son hôtel. A peine avions-nous refermé la porte derrière nous qu’Emilie, dans l’obscurité, posa sa main directement entre mes jambes avec vigueur et assurance.

« j’ai envie de ton corps, là, maintenant, me soupira-t-elle. J’ai envie de lécher ta peau, je sens déjà ta chaleur humide au bout de mes doigts ».

Les paroles crues d’Emilie faisaient l’effet d’un bain bouillonnant sur mon corps hyper-réceptif, tous mes sens étaient en alerte. Je sentais sa main remonter fermement le long de mon ventre, puis jusqu’à mes seins érigés sous l’effet de l’excitation. Je sentais ses doigts malaxer délicatement mes mamelons prêts à éclater. Je me laissais faire, je parvenais à m’abandonner totalement aux bras de cette fille que je connaissais depuis quelques heures seulement. Je ne parlais pas, seule ma respiration se faisait plus rapide et plus animale. Je sentais sa langue chaude découvrir mon ventre, me léchant avidement, me procurant la sensation d’être goûtée, dévorée. Je n’avais pas l’habitude de tant de précipitation, mais la passion avec laquelle cette fille dévorait mon corps me mît dans un état de semi-consciente. Je ne pensais bientôt plus qu’au plaisir que je pouvais recevoir. Je plongeais une main sous la jupe d’Emilie, puis directement dans sa culotte, je sentais la douceur de sa toison, ses lèvres charnues et trempées de plaisir. Sans parvenir à contrôler mes paroles, je dis à Emilie

« j’ai envie de lécher ta chatte et t’entendre jouir. ».

Sans même attendre sa réponse, je m’agenouillais, faisant glisser sa petite culotte le long de ses jambes. Nous étions toujours dans l’obscurité, ce qui a la vertu d’affiner les autres sens. Je me guidais à l’odeur de son sexe, goûtant sa peau de pêche, léchant l’intérieur de ses jambes fermes et galbées pour remonter et plonger ma langue dans son mont de vénus. Ce goût, ce parfum, hummm… Je fouillais avidement son trou, pendant qu’Emilie se masturbait fiévreuse le clitoris, dégageant sa main par moment pour me laisser le lui stimuler avec ma langue. Ses soupirs de jouissance m’excitaient encore plus. Nous nous sommes allongées par terre et nous sommes léchées, caressées, frottées l’une à l’autre pendant presque toute la nuit, puis nous nous sommes endormies dans les bras l’une de l’autre. Le lendemain, au séminaire, l’ambiance était redevenue studieuse, il n’est pas conseillé de trop mélanger vie professionnelle et vie privée. Nous échangions tout de même quelques regards complices par moments. Depuis ce séjour près de Grenoble, Emilie et moi sommes devenues de vraies amies. Nous nous voyons chaque fois que nous avons des congés. Nous sommes, elle et moi un peu libidineuses, peut-être un peu amoureuses.








Les avis des lecteurs
 

July 7, 2017. Que voici un joli récit que John La Semelle a beaucoup apprécié, tout en ayant son manche en main. WOW.

 
 

bien continu

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :