S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour, âgé de 50 ans, je recherche nouer une correspondance avec une jeune ...
• Bonjour mesdemoiselles, mesdames, J'aimerai vous offrir mon sperme en facial. Si ...
• Bonjour Mesdames, Je Recherche Femme mures (matures) de 45 ans et plus pour ...
• bonjours mesdames, je recherche une femme qui aime prendre les hommes avec un ...
• hello, je suis un homme de 46 ans, bissexuelle. Je cherche un homme qui pourrait ...
• Envie de scénarios, discussion crue, excitante, à n'importe quel moment de la ...
• Bonjour, Je suis un homme de 37 ans recherchant une femme pour sittingface. Je ...
• Je mettrais votre femme enceinte. Jeune homme de 26 ans, blanc, clean et bien ...
• homme de 62 ans, tres ouvert, sait etre vicieux, recherche couple candauliste, ou ...
• black super bien membre (25cm) cherche salope soumise a long terme veuillez me ...


La femme de mon patron

- Par l'auteur HDS Agraffe -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Agraffe [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 12 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.0 • Cote moyenne attribuée par HDS : 7.7
• L'ensemble des récits érotiques de Agraffe ont reçu un total de 188 855 visites.

sexe récit : La femme de mon patron Histoire érotique Publiée sur HDS le 05-06-2013 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Cougar  Cocufiage adultere  Cunnilingus 
Cette histoire de sexe a été affichée 35032 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : La femme de mon patron ( 9.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


La femme de mon patron

J'ai commencé à travailler quand j'avais 18 ans. Une entreprise d'une quarantaine de personnes avec une très bonne ambiance, le patron payait même le restaurant en fin d'année à nous et notre famille. Ce qui me permis de faire connaissance avec les femmes de mes collègues. Mon patron habitait près de chez moi et comme je travaillais en équipe, je rencontrais parfois sa femme, Jacquie, quand je faisais des courses. Elle avait une cinquantaine d'année, 1m60 environ, brune aux cheveux mi long, ce qu'on remarquais chez elle en premier c'était sa grosse poitrine.
Ce jour la en début d'après midi, je croisais Jacquie sur le parking d'un supermarché qui rangeait ses courses dans sa voiture. En discutant, elle me dit :
- Veux tu passer à la maison pour prendre un café ?
- Pourquoi pas, si Gérard (mon patron) est d'accord pour que je vienne chez lui quand il n'est pas la ! Lui répondis-je.
- Oh lui tu sais, il s'en fou. Il rentre tout les soirs vers 21h et les enfants vers 18h. On sera tout les deux cet après midi.
- C'est d'accord, mais j'ai 2 ou 3 courses à faire.
- C'est pas grave passe dans une heure, vers 14h30 !
On se quittait et pendant mes courses je repensais à cette conversation. Pourquoi m'invitait elle ? Juste pour prendre un café ou autre choses ? En rentrant chez moi, connaissant cette femme d'une certaine classe, Je prenais une douche afin d'effacer les 8h de travail matinale.
A 14h30 pile, je sonnais chez mon patron. Quelle surprise quand Jacquie m'ouvrit ! Elle qui était en tailleur et jupe droite une heure plus tôt, portait maintenant un ensemble en cuir rouge. Un petit bustier court qui s'arrêtait à son nombril fermé par des crochets lui mettait en évidence les seins et s'arrêtant tout juste à ses tétons. Une mini jupe flottante et très, très courte qui s'arrêtait à la limite de ses fesses. Apparemment l'excuse du café n'était pas une innocente invitation ! Elle me fit entrer et m'invitait à m'installer dans le canapé du salon. Jacquie me laissait quelques instants pour aller chercher le café dans la cuisine. En l'attendant je me disais que j'avais bien fais de prendre une douche avant de venir, mais notre différence d'âge et le fait qu'elle soit la femme de mon patron m'intimidait. Elle revint quelques minutes plus tard avec la cafetière et les tasses sur un plateau. En se penchant face à moi pour le déposer sur la table basse, je ne pouvais que regarder la profondeur de sa poitrine. Elle s'assit à côté de moi.
- Tu sais ça me fait plaisir que tu sois venu, j'espère que tu n'as rien de prévu cet après midi ? Me dit elle.
- Non, non, rien de prévu ! Répondis-je maladroitement.
C'était difficile de ne pas avoir les yeux baladeurs et Jacquie le remarquait bien, elle se rapprochait de moi et mettant en avant sa poitrine me servit une tasse de café. A cause de sa petite taille, le sucrier étant trop loin pour elle, Jacquie se leva et se plia en deux pour le saisir. La "patronne" n'avait pas de culotte ! Elle savait bien ce qu'elle faisait et se colla à moi en me tendant le sucrier. En le reposant sur la table, elle posa sa main sur le haut de ma cuisse. Je voyais bien son regard en direction de mon sexe qui gonflait tout seul. Elle me sourit. Nous buvions ce café et en reposant sa tasse elle me dit:
- Tu sais Gérard me délaisse, il ne me touche plus, on fait l'amour qu'une fois par mois et encore...
- C'est pas gentil de sa part, Tu es une belle femme ! lui répondis-je.
- Tu devines pourquoi je t'ai fais venir ?
- Heu... Je pense avoir une petite idée de ce que tu veux !
Son regard se porta à nouveau en direction de mon sexe, raide, qui formait une bosse dans mon jean. Mais je n'osais pas faire le premier pas. Elle se leva pour aller mettre de la musique et revint vers le canapé en dansant. Ses tétons commençaient à sortir tout seul du bustier. Elle s'assit à califourchon sur mes jambes, souleva sa jupe en me laissant admirer son sexe rasé, pris ma main et la déposa sur son sexe.
- Je l'ai rasé pour toi en t'attendant ! Me dit elle. Ca te plais ?
- Oui, j'adore, lui répondis-je, c'est tout doux.
Je lui caressais le clitoris avec le pouce, la main à plat sur son ventre. Elle enleva ma ceinture, ouvrit mon pantalon et caressa mon pénis au travers de mon caleçon, ce qui me fit bander un peu plus. Elle se pencha et m'embrassa. En se redressant je dégrafais deux crochet en haut de son bustier, elle me prit les cheveux et me força à plonger ma tête entre ses seins. Je les sortais délicatement de son bustier et lui mordillais les tétons pour les faire durcir.
- Hummm, oui... j'adore, ils sont très sensibles ! Me dit elle.
- Et moi j'adore tes seins , ils sont magnifique ! lui déclarais-je.
- Viens, on va dans la chambre ! Annonça t elle.
Arrivée dans la chambre je me déshabillais, Jacquie en faisait autant. Jacquie était à quatre pattes sur le lit à retourner la photo de son mari qui se trouvait sur une table de nuit, je regardais ses fesses et les lèvres de son sexe. Je me précipitais pour faire un gros bisou sur son sexe. Surprise, elle lâcha :
- Ouh, mais, qu'est ce que m'as fais ?
- Juste un gros bisou ! Répondis-je. Tu n'aimes pas ?
- Si, mais tu m'as surprise ! Prends moi en levrette. M'ordonna-t-elle.
- Ne bouges pas. Dis je.
Au lieu de la prendre comme elle me demandais, je passais ma langue sur ses lèvres.
- Oh oui, encore ! Dit elle.
Comme la position n'était pas pratique, je m'allongeais sur le dos derrière elle, ma tête entre ses jambes. Ma langue passant sur tout le contour des lèvres de son sexe, m'attardant sur son clitoris. Jacquie gémissait de plaisir, son sexe ruisselait dans ma bouche. Tout en la suçant, j'introduisais un puis deux doigts. Je regardais ses seins par dessous et, tout en m'occupant de cette couguar, je me masturbais d'une main. Elle se redressa, assise sur ma bouche, j'écartais ses lèvres pour aller plus profond avec ma langue. Ses gémissements se transformaient en cris.
- Si tu continu, je vais venir. Il va y en avoir partout ! dit elle.
J'insistais avec ma langue et en effet, elle m'inondait avec sa cyprine quelques instant plus tard. reprenant ses esprits elle me dit :
- Prends moi en levrette !
Cette fois j'obéis. Je rentrais tout seul dans son sexe trempé. Elle criait à chaque fois que je la pénétrais à fond. Je changeais de position, l'allongeais et la prenait sur le côté lui maintenant une jambe en l'air. Cette femme était vraiment en manque de sexe et se défoulait. Je la pris en "missionaire" mais je sentais que je ne pourrais pas me retenir longtemps. Jacquie ce caressait le clitoris en me regardant. Je sorti d'elle et me finis au dessus de son sexe. Je m'écroulais près d'elle et l'embrassait. Quelques minutes plus tard elle me proposait de prendre une douche avec elle.
Laver et rhabiller je la quittais en l'embrassant avant qu'elle n'ouvre la porte. Ses enfant allaient rentrer une heure plus tard et elle devait remettre un peu d'ordre dans la maison.
Je venais de faire l'amour à la femme de mon patron !









Les avis des lecteurs
 

Je ferais volontiers l amour avec un des ouvriers de mon mari

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Agraffe


 
Esclave pour femmes - Récit érotique publié le 04-06-2014
 
Une douche à 2 - Récit érotique publié le 15-05-2014
 
Shopping hot (Chantal 2) - Récit érotique publié le 04-03-2014
 
Dépannage informatique - Récit érotique publié le 21-02-2014
 
La femme de mon patron - Récit érotique publié le 05-06-2013
 
Feu d'artifice - Récit érotique publié le 29-05-2013
 
Super remerciement - Récit érotique publié le 18-05-2013
 
Une touriste delaissée - Récit érotique publié le 06-05-2013
 
La cousine timide - Récit érotique publié le 29-04-2013
 
Tombé dans un piège - partie 2 - Récit érotique publié le 23-04-2013
 
Tombé dans un piège - partie 1 - Récit érotique publié le 21-04-2013
 
Dernière livraison de la semaine - Récit érotique publié le 12-04-2013