S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodites Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

histoires érotiques audio

L'autostoppeuse

- Par l'auteur HDS Céva -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Céva [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur . - Email :

• 0 récits érotiques publiés.

• L'ensemble des récits de Céva ont reçu un total de 19 611 visites.

sexe récit : L'autostoppeuse Histoire Publiée sur HDS le 03-02-2003 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags:
Cette histoire de sexe a été affichée 12857 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ): L'autostoppeuse ( 4.0 /10 )
 

 
Couleur du fond :


L'autostoppeuse

C’était l’an dernier, je passais mes vacances sur l’île la plus sensuelle de la côte espagnole : Ibiza.
A cinquante ans, je n’avais pas pris de vacances seul depuis bien longtemps, c’était l’occasion pour moi de me retrouver avec moi-même le temps d’une semaine. J’avais loué une chambre dans un hôtel luxueux de la station balnéaire, tout près des plages de sable fin. Je remplissais mes journées par un programme simple et revigorant, piscine et farniente le matin, plage et farniente l’après-midi, et le soir quelques verres au pub ou quelques paris ruineux au casino. Une après-midi, alors que je circulais avec une voiture de location qui ne me servait qu’à parcourir quelques kilomètres à l’intérieur de la ville, je freinais brusquement lorsque je vis une charmante jeune femme en maillot de bain, lever le pouce sur le trottoir que je longeais. Les pneus de l’auto crissèrent légèrement en s’immobilisant à son niveau.

« je n’aurais pas attendu longtemps, me dit-elle d’un air amusé en se penchant à la vitre, … je vais à la plage sud, pouvez-vous m’y conduire ? »
« je suis en vacances, rien ne me presse, montez, ça me fera une petite ballade et de la compagnie. »

Je lui ouvre la portière, elle monte et s’installe confortablement sur le siège en cuir.

« je m’appelle Jélicca, je suis sur l’île pour quelques semaines avant de retourner chez moi à Rome. Je viens à Ibiza pour la deuxième fois, j’ai besoin de sentir ce soleil sur ma peau, cela me recharge en énergie. Et puis l’ambiance qui règne sur cette île me plaît beaucoup aussi, chaque rue, chaque personne ici dégage une sensualité et un pouvoir de séduction particulier, cela m’excite assez je dois avouer. »
« je dois avouer aussi que je suis sensible à ce climat de volupté, ici les gens sont beaux et les rencontres souvent chargées de magie. »

Pendant que je parlais, je voyais la jeune femme étirait le soutien gorge de son maillot deux pièces, glissait une main sous l’étoffe bleu ciel, laissant apparaître les deux tiers d’un joli petit sein bruni par le soleil. Elle caresse son sein délicatement avant de dire :

« l’unique désagrément ici, c’est ce sable qui reste collé à la peau, c’est pour moi un vrai désagrément, il faut que je l’enlève, est-ce que ça vous dérange ?» Je trouvais cette femme plutôt osée et la situation amusante,
« pas du tout, je vous en prie, sur cette île il est toléré, plus qu’ailleurs, de montrer sa nudité. Et puis il serait difficile à un homme de résister au plaisir de poser son regard sur vous. « dois-je y déceler un compliment ? »
« si vous le permettez, je vous trouve charmante et séduisante, et vos seins sont très jolis »
la jeune femme réfléchit, son regard fixé sur le mien,
« d’accord pour le compliment,…c’est vrai, vous les trouvez jolis mes petits seins ? …Ils sont très sensibles, je ressens chaque grain de sable à leur contact, et quand je passe ma main, mes mamelons se dressent presque toujours. »

L’auto-stoppeuse avait fini d’ôter le sable sur ses seins. Elle soulevait maintenant l étoffe de la culotte de son maillot de bain, les jambes suffisamment écartées pour m’offrir une vue imprenable sur son sexe longuement laissé aux mains d’une esthéticienne expérimentée. Elle commence à frotter son pubis, puis l’intérieur de son maillot et ses grandes lèvres charnues, puis se cambre légèrement pour atteindre la raie qui sépare ses deux fesses fermes et rondes. Elle remonte doucement, promène ses doigts dans chaque recoin, comme pour vérifier qu’il n’y a plus de sable. Je devinais que cette femme jouait un jeu avec moi, qu’il était même possible qu’elle ne s’arrête pas juste à l’époussetage du sable qu’elle a sous le maillot. Je laissais faire les choses et commençais à sentir une érection vigoureuse sous mon maillot moulant. Même si je l’avais voulu, je n’aurais rien pu dissimuler. Je continuais à rouler en direction de la plage. Ses mouvements de mains se recentrèrent et commencèrent à se faire plus sensuels encore et plus profonds. La jeune femme se masturbait à côté de moi. Elle me regardait droit dans les yeux.

« depuis longtemps j’ai ce fantasme de me masturber devant un inconnu, ça m’excite énormément… »

Je voyais les lèvres dorées de son sexe devenir petit à petit plus luisantes, sous les passages répétés de ses doigts agiles qui s’immisçaient toujours plus en profondeur. Très vite, la main avec laquelle elle se prodiguait cet agréable massage se trouvait aussi trempée et luisante.

« ça te plaît ?, demanda-t-elle, … as-tu déjà eu l’occasion dans ta vie de voir une inconnue se masturber devant toi ? »
« uniquement dans mes rêves, mais il me semble qu’ils prennent maintenant une tournure réelle. »

Elle retire la main de sa vulve excitée, se redresse sur le siège et porte sa main en direction de mon sexe tendu.

« je vois que je ne suis pas dénuée de charme, je te fais de l’effet !…je suis sûre que ta bite a très envie de faire ma connaissance. »

Elle plonge directement sa main chaude et gluante dans mon maillot et saisit mon membre avec conviction, le branlant un peu avant de l’extraire de son cache. Je venais de repérer un chemin de terre dans lequel je m’engageais, j’arrêtais le moteur. Elle s’approcha et porta ses lèvres et sa langue sur mes bourses fermes et commença à déposer une coulée de salive chaude le long de mon manche jusqu’au gland qu’elle avala férocement. Sa main huilée par son nectar allait et venait entre mes fesses, pressant même par moment le trou de mon anus. La belle inconnue soupirait de plaisir, de son autre main, elle frottait fiévreusement son sexe.

« humm, tu as une bonne queue….préviens-moi avant d’éjaculer, je veux recevoir ta sauce sur mes fesses. ».

Son langage sans retenue amplifiait mon excitation, je la prévenais assez tôt, je sentais monter mon sperme, Hum c’est bon. Elle se retourna, cambra ses reins, me présentant son cul magnifique. Je me masturbais en direction des belles fesses rondes de ma compagne Jélicca. Elle astiquait énergiquement son sexe, avec frénésie presque. Elle gémissait d’une voix douce et cristalline. Je m’écriais :

« hummm, ce que c’est beau ! ! » avant de répandre mon sperme en saccades sur elle.
« ouiiiii…….je viens aussiiiii…. », hurla-t-elle avant de s’étendre, soulagée, sur la banquette de cuir.

Je m’affalais aussi et nous sommes restés là, quelques longues minutes, silencieux et repus, l’un contre l’autre. Je réalisais à peine ce qui se passait, j’étais tout simplement bien. J’ai ensuite déposé l’inconnue à la plage sud. Nous avons échangé un simple clin d’oeil complice qui en disait autant que toutes les paroles que nous aurions pu échanger avant de nous quitter. Je garde, comme un secret d’enfant, le souvenir de cette rencontre insolite.







Les avis des lecteurs
 

intéressant à lire. Merci

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :