S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]




 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodites Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

histoires érotiques audio

Interview vérité épisode 1

- Par l'auteur HDS Léna et Mix -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Léna et Mix [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 1 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 6.0
• L'ensemble des récits de Léna et Mix ont reçu un total de 4 184 visites.

sexe récit : Interview vérité épisode 1 Histoire Publiée sur HDS le 03-02-2003 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags:
Cette histoire de sexe a été affichée 4184 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ): Interview vérité épisode 1 ( 6.0 /10 )
 

 
Couleur du fond :


Interview vérité épisode 1

Moi et mon corps.

Je suis quelqu'un de très timide, ça ne paraît pas comme ça, mais je suis en fait très timide. Peut-être pa rce que j'ai toujours été convaincue que je n'étais pas très jolie, que j'avais plein de défauts physiques et que tous les regards portés sur moi étaient forcément critiques comme les miens lorsque je me regardais dans la glace. Puis, peu à peu, à l'aide de photos et de films que l'on a pris de moi, je me suis vue de l'extérieur. Ce n'était plus moi que je regardais dans la glace mais quelqu'un d'autre que je voyais sur une pellicule, une fille que je trouvais somme toute assez jolie et capable tout à fait de séduire. Donc, peu à peu je m e suis mise à avoir envie de m'habiller mieux, de me pomponner, de me faire belle, de me maquiller, de faire du charme. De jouer de mon corps et de séduire avec lui. J'ai essayé de charmer en essayant diverses tenues vestimentaires parfois très sobres, parfois très sophistiquées. J'ai changé mon attitude corporelle qui, lorsque je me croyais moche, était de me voûter , de me tenir un petit peu mal comme les gens qui ne se sentent pas bien dans leur peau. Au fur et à mesure que je me suis aperçue qu'en fait j'étais une jolie fille, j'ai bombé le torse, cambré les reins et pris une démarche un peu plus séductrice, plus sûre de moi-même. Et j'ai eu envie de faire profiter, les hommes surtout, de ce corps qui tout d'un coup me plaisait. Le corps des hommes. J'aime bien le corps des hommes et, peut-être justement parce que je suis passée, par une phase de manque de confiance en moi (et on ne peut pas dire que je me prenne aujourd'hui pour un top-model ou une reine de beauté), mon amour pour le corps des hommes ne passe pas forcément par leur beauté physique. Me charme souvent le petit défaut. J'aime bien un beau corps musclé, bien bâti, viril, un peu poilu. J'ai des préférences sur le corps masculin. Mais au niveau de l'amour sexuel, j'ai été confrontée à des corps petits gringalets ou grands un peu bedonnants ou plus jeunes ou plus vieux. J'aime toujours les corps masculins, quelsqu'ils soient, lorsqu'ils ont le charme de leurs particularités. Ces particularités n'ont pas besoin d'être parfaites. Le sexe masculin Les sexes masculins, j'adore vraiment. Je les ressens un peu comme la quintessence de l'homme qui est autour, des hommes qui sont autour. Mais surtout comme des êtres à part entière qui ont leur propre vie, leurs propres désirs, leurs propres préférences, leurs propres émotions. Ils peuvent être parfois angoissés et avoir du mal à se dresser, je ne leur en veux pas du tout, je les aide gentiment, je les câline, en plus je peux les avaler tout entiers, c'est génial ! J'aime bien quand peu à peu ils se dressent et palpitent sous mes lèvres. J'aime bien sentir cette espèce de vibration qui monte au fur et à mesure de mes caresses. J'aime leur diversité de formes, de réactions. Certains aiment être abordés plutôt par le dessous, d'autres aiment bien une bouche qui descend lentement sur le ventre et qui s'approche de la racine en l'effleurant. D'autres préfèrent être directement embouchés et humectés de ma langue. Ce que j'aime par-dessus tout c'est leur espèce de vie animale, les palpitations, les petits soubresauts, les frémissements. Il y a une onde qui les parcourt et qui me parcourt aussi exactement au même moment qui faitque la montée de leur plaisir me procure une montée de plaisir personnel. J'accompagne leur excitation, j'en joue comme sur un violon, je redescends, je m'éloigne, je reviens. Je vais d'abord assez doucement, je suçote, je léchote, j'enduis bien de salive pour que ça glisse et puis je remonte doucement. Et parfois au moment d'atteindre le gland, hop je redescends et je remonte. Et puis je prends dans ma bouche, je tourne un peu autour, mes lèvres caressent et j'ai toujours tout fait pour qu'on ne sente jamais mes dents et je pense qu'aucun homme n'a jamais senti mes dents ! ( rires ) J'essaie d'être tout en douceur mais en fermeté. Fermeté des lèvres, des mains, mais douceur de l'intérieur de ma bouche qui est comme un sexe ouvert, tout doux, humde. C'est tout un acte de tendresse et d'excitation, une excitation mélée de tendresse. Pour moi, avoir un sexe dans ma bouche, le faire frémir, le faire vibrer, l'exciter, voir monter son plaisir est un acte de tendresse. C'est comme un petit animal que j'apprivoiserai peu à peu, que j'apprendrais à connaître. Je suis très très attentive à ce qu'il aime, à lui faire plaisir. Et lui faire plaisir ME fait plaisir. L'apothéose arrive avec la jouissance. Ce sperme qui jaillit, toujours différent de goût, de texture d'un sexe à l'autre me ravit comme une of frande. Comme si j'étais la déesse de l'amour officiant et mes fidèles adorateurs me feraient offrande de leur sperme dans la bouche, sur le visage, sur les seins. Et c'est moi qui remercie ce(s) sexe(s) qui pour moi est presque quelqu'un avec qui j'ai fait connaissance dans les minutes précédentes et qui me fait un si beau cadeau.







Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...



Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :