S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour, Je suis un homme de 37 ans recherchant une femme pour sittingface. Je ...
• homme de 62 ans, tres ouvert, sait etre vicieux, recherche couple candauliste, ou ...
• black super bien membre (25cm) cherche salope soumise a long terme veuillez me ...
• QUI SUIS-JE ? Je suis un maître expérimenté, ayant une bonne vingtaine d’années de ...
• Madame, Mademoiselle, Vos pensées sont osées et indécentes. Vos désirs obscènes ...
• Madame, Vous êtes comme moi d‘âge mûr… Vous êtes cérébrale… je le suis ...
• au services de vos sévices sous certaines ...
• Je suis un homme charmant, sportif, propre et cultivé de nature calme. Je vous ...
• Bonjour tout le monde, Jeune homme de 27 ans recherche relation virtuelle avec ...
• Bonjour Madame Je suis 1 homme Age 52 ans silhouette ronde qui s’assume et une ...


Les ancêtres de Patrick, Brigitte et Henri dévergondent leur tante, elle hurle comme une folle quand il la sodomise avec violence.

- Par l'auteur HDS Mlkjhg39 -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Mlkjhg39 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : t229602orangefr

• 137 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.9 • Cote moyenne attribuée par HDS : 8.9
• L'ensemble des récits érotiques de Mlkjhg39 ont reçu un total de 1 625 595 visites.

sexe récit : Les ancêtres de Patrick, Brigitte et Henri dévergondent leur tante, elle hurle comme une folle Histoire érotique Publiée sur HDS le 29-10-2015 dans la catégorie Dominants et dominés
Tags: Sodomie  Oncle et tante  Gros sexe 
Cette histoire de sexe a été affichée 10959 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Les ancêtres de Patrick, Brigitte et Henri dévergondent leur tante, elle hurle comme une folle ( 9.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


Les ancêtres de Patrick, Brigitte et Henri dévergondent leur tante, elle hurle comme une folle quand il la sodomise avec violence.

-- ATTENTION HISTOIRE FICTIVE POUR LECTEURS AVERTIS --

LES ANCÊTRES DE PATRICK
Brigitte et Henri dévergondent leur tante.

Quelques temps plus tard mon père accueillit notre tante qui venait passer quelques mois en France vu les événements en Algérie.

Julien recommanda à tous d'être prudents car elle n'était pas au courant des orgies qui se déroulaient dans cette maison.

Mais Henri qui en était aux premiers temps de sa passion amoureuse et doté d'un appétit sexuel féroce venait le plus souvent possible me rejoindre dans ma chambre et nous passions nos nuits à nous aimer, recommençant le matin avant de nous séparer.
Je n'ai jamais retrouvé un homme capable de tels exploits pouvant me coïter des heures durant.
Parfois mon beau-père et Jean venaient nous rejoindre et l'orgie était générale.
L'arrivée de notre tante chamboula nos habitudes et réduisit nos nuits de débauches.

Un matin, fatigué par une nuit exceptionnellement voluptueuse, Henri resta endormi dans mon lit.
On a à peine ouvert les yeux et déjà nos langues se joignent et nos mains explorent les trésors de nos corps respectifs, une odeur forte de nos ébats flotte dans l'air comme un aphrodisiaque, le meilleur de tous les parfums.
Je regard sa formidable bite à moitié bandée, le gland violet est énorme, je veux refaire connaissance avec ce pieu de chair dont je ne suis jamais rassasiée….

Il prend ma main et la pose sur son membre noueux, mes doigts n'en font pas le tour, je le branle lentement, la bête se redresse petit à petit.
Henri appuie doucement sur ma nuque, il a envie que je le suce, je ne refuse pas et me penche mais je ne peux avaler la totalité de son gourdin, je me laisse glisser entre ses cuisses, mes deux mains sur sa queue.
Il s’allonge les cuisses écartées, tenant sa queue monstrueuse en l’air, j’obéis à ma chatte qui réclame de la queue, je rampe lentement entre ses cuisses musclées, je m'arrête a hauteur de la hampe, je lèche depuis les couilles jusqu’au gland, puis je remonte encore, je la fais glisser entre mes seins, je frotte mes tétons sur le gland impatient de me pourfendre,
Il n’en peut plus, je le fait languir….

Enfin, je positionne ma chatte béante au dessus de cet obélisque, je le saisis et le frotte longuement sur ma vulve entrouverte, il donne de petits coups de reins pour m’inciter à m’empaler, je veux savourer l’instant ou il va m’ouvrir….

Mes lèvres intimes sont collées au gland violet, je descends d’un cran, le gland a disparut, il frotte déjà sur toutes les parties innervées de mon entrée secrète.
Je descends une nouvelle foi en ouvrant la bouche, l’effet est tellement surprenant que je pousse un cri, mon ventre est plein de ce phallus et je n’ai absorbé que la moitié de cette colonne puissante, qui donne des coups pour me pénétrer encore plus loin.

Henri râle de bien être, moi je glapie de bonheur et aussi d’appréhension, j’ai envie d’être défoncée par cette matraque, je cherche à m’asseoir sur ses cuisses mais je ne peux pas absorber la totalité de son engin.
Petit a petit, la chose entre en moi, elle coulisse de mieux en mieux, a chaque aller-retour un peu plus profondément, je me penche sur son torse, c’est lui qui fait le travail maintenant , ses coups de reins me soulève , la chose est remontée jusqu'à mon nombril en étirant ma gaine vaginale.
- Haaaaa, qu’elle est bonne ta chatte petite salope, je vais te la remplir de mon foutre, et te la faire exploser…..
- Ouiiiii, va y, baise moi encore, tu me fais du bien, décharge moi au font du ventre, fais-moi éclater la chatte….
Tout à coup, il met ses mains sur mes fesses pour m’empêcher de bouger, sa queue se cabre et devient encore plus dure.
Un premier jet percute mon utérus, puis de nombreux encore plus puissants gonflent mon ventre, çà déclenche chez moi une formidable jouissance, je le griffe involontairement, je retombe inerte sur lui, un long moment après la queue à peine ramollie glisse hors de ma chatte.

Soudain la porte s'ouvre et ma tante apparaît dans l'encadrement, fait un pas et pousse un cri d'horreur en nous apercevant étroitement enlacés et nus.
- Oh:… Mon Dieu, que vois-je?... Quel horreur!...

Et croyant sauver mon honneur elle se rue en avant, saisit Henri par le bras et le fait dégringoler du lit s'exclamant:
- Je suis scandalisée, comment avez-vous pu commettre un tel acte à une pure jeune fille?... Habillez-vous et sortez de cette chambre!... Oh mon Dieu mais vous avez un engin monstrueux, Brigitte ça a dû être affreux, combien tu as du souffrir!... Je vais de ce pas prévenir ton père.

Henri lui répond avec aplomb qu'il n'en fera rien et qu'elle n'a qu'à partir.
-Comment osez-vous me répondre ainsi! s'écrie t'elle, vilain garnement, sortez!...
- Pas si vilain que cela, ma chère tante!... Rétorque Henri. Regardez cette pauvre chose, comme elle a maintenant envie d'entrer en vous!

Ce disant, il exhibe à notre tante son magnifique engin de 24 cm dressé à l'horizontal.
- Oh! S’exclame-t-elle en regardant la chose de tous ses yeux.
Henri ne lui laisse pas le temps d'en dire d'avantage et la saisit par le bras pour la jeter sur le lit à coté de moi.
Elle veut se débattre mais je la retiens par les épaules tandis qu'Henri grimpe sur elle et pesant de tout son poids l'immobilise totalement.

La bête s'approche, toujours aussi grosse, grande, jolie, avec son capuchon qui lui recouvre le gland.
Je veux la voir se faire pénétrer par cette bite hors norme, alors je me mets à califourchon sur elle, les fesses vers son visage…
En un clin d'œil, il lui relève sa robe, arrache sa culotte d'une main preste et enfonce son pieu dilaté dans le sexe de ma tante.
Pas besoin de lubrifiant, elle est toute mouillée. Lentement, prenant tout son temps, il enfonce calmement la bête en elle ce qui prouve bien que notre tante a été surexcitée par la vision de notre couple dénudé et surtout par la vue de ce jonc vigoureux.

Elle crie et appelle au secours… mais en vain, personne ne vient. Eût-elle été entendue qu'elle n’en aurait été que plus abusée.
Voyant l'inutilité de ses efforts, elle s'adresse à moi pour que je raisonne mon cousin.
Brigitte, pourquoi ne dis-tu pas à Henri d'arrêter? Si tu l'aimes, comment peux-tu le laisser faire cela avec une autre?... C'est du viol, pire, de l'inceste!

Elle parait se débattre énormément, mais en réalité cela tourne au simulacre, le tortillement de son derrière et ses coups de rein qui accompagnent les pénétrations d'Henri ne font qu'enfoncer plus profondément la queue d'acier qui la fourrage à toute vitesse dans son vagin.
- Oh Brigitte, viens à mon aide!
- Ah non: Je lui réponds, je le laisse faire et ainsi vous ne pourrez plus aller vous plaindre!

Elle est atterrée par ma réponse et reste passive, mais tout à coup se met à pousser de grands cris de volupté, sa jouissance approchant.
Elle gémit et crie à chaque butée dans le fond de son vagin. Seule une femme peut jouir de cette douleur et de la réclamer par des mouvements de bassin.
- Ah! Mon Dieu! Murmure -t'elle, comment mon neveu peut me faire éprouver un plaisir si grand avec son membre si incroyable? Je n'ai jamais été si remplie et ressenti une telle extase avec tous les hommes que j'ai connus jusqu'à ce jour.

Elle se laisse faire et arrive à un orgasme foudroyant, ses étreintes intérieures broient le chibre majestueux et déclenchent une éjaculation phénoménale d'Henri qui se retire prestement de cette fournaise.
Il la couvre de sperme de la foufoune à ses cheveux laissant au passage de larges traînées sur son ventre et sa poitrine, de grosses taches blanchâtres couvrent toute sa robe.

Elle essaie de lui échapper et se retourne brusquement se retrouvant sur le ventre, mais elle le regrette aussitôt, Henri étant coutumier du fait n'a pas débandé après sa spectaculaire éjaculation et voyant se présenter le derrière de sa tante guide de sa main droite son phallus toujours aussi dur.
Il approche son gland de son trou du cul et d'un énorme coup de rein rentre presque entièrement sa grosse queue dans les boyaux de notre tante.
Un hurlement de louve sort de sa bouche, la violence de la pénétration de cette bite si épaisse et si longue a dû être hyper douloureuse dans son fion pas préparé, uniquement lubrifié par les sécrétions vaginales et le foutre qui enduisent son défonce-cul.
Je me suis mise derrière lui pour le voir l'enculer.
Je suis là, accroupie entre les jambes du violeur et je vois ses jolies fesses blanches avec son membre monstrueux s’enfonçant et écartelant la corolle brune de ma tante.
Ce qui m’excite le plus ce sont ses boules. Elles ressemblent à des balles de tennis et je veux les caresser, les masser, les soupeser pour sentir ce qu’il va lui déverser dans le fond de son cul.
Je prends ses couilles dans mes mains. Elles sont chaudes, molles et pleines.
Il ne dit rien et semble même content. Je m'enhardie et attrape son pieu.
Il me laisse faire, et signe qu’il apprécie et qu'il aime le contact de ma main et mes caresses, reste même un moment avant de le réintroduire dans son petit trou.
Çà y est! Il recommence à s’enfoncer. Je vois le trou du cul se distendre et son monstrueux bout avancer dans les entrailles.
- Aaahhh ! Non, ta bite est trop grosse ! …Je ne veux pas ! …J’ai trop mal ! …Tu me déchires le cul avec ton gros dard, salaud ! …
Notre tante sent la pression énorme sur son fion et crie encore plus sous la douleur ressentie, il s’arrête, lui caresse un peu les fesses, laissant à la douleur le temps de s’estomper et puis il pousse et enfonce dans une longue poussée son énorme sexe à fond tapant ses couilles sur son derrière.

Henri la coïte comme un fou pendant de nombreuses minutes avant de lui remplir les intestins d'une deuxième éjaculation aussi abondante que la première et se retire enfin.

Notre tante se met à pleurer ne sachant quelle contenance adopter et gronde Henri pour l'affreuse action qu'il vient de commettre mais ses yeux disent le contraire ne pouvant se détacher de ce sceptre encore dressé au bas-ventre d'Henri.

Je me rapproche et enfourne dans ma bouche son engin pour le nettoyer et l'amener encore une fois au septième ciel pendant que notre tante se rend un peu plus présentable et quitte la chambre, marchant en cannard sans quitter des yeux ce bijou qui l'a fait grimper aux rideaux.








Les avis des lecteurs
 

huuuuuuuuuuuuuuuuummmmmmmmmmmmmm!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 
 

Brigitte a vraiment une mauvaise influence sur Henri, l'innocent est devenu satyre

 
 

l’innocence de la jeunesse, enfin à ce qu'on dit..........

 
 

très hard la famille

 
 

je suis sur que la tante a aimé

 
 

quelle histoire!!! encore

 
 

Si Henri a la même queue que l'auteur, je compatis.

 
 

Ah le bon vieux temps! Sous tous ces tabous et ses interdits.

 
 

belle histoire

 
 

on dirait que c'est du vécu, mlkjhg est armé pour remplacer Henri "à la queue levée"

 
 

ils savaient aussi s'amuser dans le temps, même sans internet

 
 

Belle histoire. J'aurais aimé me faire la tante

 
 

elle est entrée dans la chambre sans y être invitée.
il fait de même avec son cul
1 point partout

 
Mlkjhg39

histoire bien sûre fictive mais qui explique les prédispositions de Patrick.
Voir le harem de Patrick

 
 

les mœurs étaient beaucoup plus libertaires il y a quelques décennies.
De nos jours, ça serait direct en prison

 
 

Quelle famille de dépravés

 
 

il a eu bcp de chance de pouvoir juter dans les intestins de sa tante

 
 

Je me suis faite sauter par mon neveu, c'est horrible pour ma sœur mais que c'était bon!

 
 

elle a fait d'un ange un véritable démon de luxure

 
 

y a quand même des veinardes

 
 

J'aurais bien aimé une cousine aussi dévergondée

 
 

Ça lui apprendra à entrer sans frapper.

 
 

encore une bonne bourre

 
 

Çà ferait un bon script pour un film porno

 
 

Pourquoi ça ne m'arrive jamais, bordel!

 
 

Décidément, il se passe de drôle de choses dans cette maison

 
 

J'espère que la tante n'était pas vierge du cul.
Aîîîeee!

 
un couple de lecteurs

Très belle histoire

 
 

Brigitte a réveillé l'eau qui dort et maintenant le petit Ru s'est transformé en un torrent furieux, gare aux éclaboussures!

 
 

y en a qui ont de la chance, heureuse ou malheureuse

 
 

Je suis une femme naturiste et on a beau dire que l'on ne fait pas cas des morphologies mais je peux vous dire que ce n'est pas tout à fait vrai.
Je suis tombée une année nez-à-nez pour restée décente sur un bel homme bien fournit coté organe et je n'ai eu de cesse de me le faire. Mais il y avait une vraie QUEUE pour passer à la casserole.

 
 

ça doit faire un sacré choc quand on entre dans la chambre d'une (innocente) jeune fille et la trouver en train de s'enfiler un véritable pieu

 
 

Brigitte a dévoyé un ange innocent en un diable cornu.
La flèche du Cupidon s'est transformée en une grosse et longue fourche veineuse qui projette la luxure en abondant jets blanchâtres

 
un couple de lecteurs

Est-ce le Henri qu'on retrouve dans tes autres histoires des années plus tard?

 
 

il y a une suite?

 
 

Va-t-elle aller se plaindre, elle risque de repasser aussitôt à la casserole.

 
 

Putain, elle a du hurler comme une folle à l'intromission de son manche de pioche!

 
un couple de lecteurs

Il faut demander aux chercheurs d'isoler le gène du coït fou dans cette famille.
Il doit être en surabondance

 
 

Encore!!! Encore!!! Encore!!!

 
un couple de lecteurs

Décidément, tout le monde se fait baiser dans ce château!

 
 

voilà ce qui arrive quand on est trop curieuse

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Mlkjhg39


 
Candaulisme, Sophie et le jeune interne. 3 - Récit érotique publié le 23-09-2017
 
Des vacances très chaudes - Récit érotique publié le 21-09-2017
 
Candaulisme, Sophie et le jeune interne. 2 - Récit érotique publié le 21-08-2017
 
Ma découverte du candaulisme, Sophie et le jeune interne. 1 - Récit érotique publié le 19-08-2017
 
UN AMANT EN DOUBLE EXEMPLAIRE.3 - Récit érotique publié le 19-07-2017
 
Ou comment le jardinier est devenu le « défricheur ». 8 - Récit érotique publié le 17-07-2017
 
Ou comment le jardinier est devenu le défricheur . 7 - Récit érotique publié le 08-07-2017
 
Un amant en double exemplaire.2 - Récit érotique publié le 06-07-2017
 
UN AMANT EN DOUBLE EXEMPLAIRE.1 - Récit érotique publié le 01-07-2017
 
Ou comment le jardinier est devenu le défricheur. 6 - Récit érotique publié le 27-06-2017
 
Ou comment le jardinier est devenu le défricheur. 5 - Récit érotique publié le 25-06-2017
 
Ou comment le jardinier est devenu le défricheur. 4 - Récit érotique publié le 23-06-2017
 
Comment le jardinier est devenu "le défricheur.3 - Récit érotique publié le 10-06-2017
 
Comment le jardinier est devenu "le défricheur.2 - Récit érotique publié le 08-06-2017
 
Comment le jardinier est devenu "le défricheur.1 - Récit érotique publié le 06-06-2017
 
Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes.7 ème leçon.Dépucelage anal. - Récit érotique publié le 31-05-2017
 
Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes.6 ème leçon.Dépucelage. - Récit érotique publié le 26-05-2017
 
Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes. 4 ème leçon.Suite - Récit érotique publié le 11-05-2017
 
Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes. 4 ème leçon. - Récit érotique publié le 09-05-2017
 
Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes. 3 ème leçon. - Récit érotique publié le 16-03-2017
 
Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes. 2 ème leçon. - Récit érotique publié le 05-03-2017
 
Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes au moyen âge. - Récit érotique publié le 03-03-2017
 
Les 2 arabes ont demandé du renfort à 3 copains noirs, dur-dur! - Récit érotique publié le 24-01-2017
 
Mon mari m'a offerte à deux maghrébins. - Récit érotique publié le 29-12-2016
 
Le gîte naturisme, chapitre 10. Patrick sodomise Léo après avoir fait de même à Stéphanie.. - Récit érotique publié le 30-10-2016
 
Le gîte naturisme, chapitre 9. Nuit d'orgie, Léo et Stéphanie se déchaînes avec Patrick . - Récit érotique publié le 28-10-2016
 
Le gîte naturisme, 8 ème chapitre. Des voyeurs se rincent l’œil et ça les excitent. La suite - Récit érotique publié le 23-09-2016
 
Le gîte naturisme, 7 ème chapitre. Des voyeurs se rincent l'oeil et ça les excitent. - Récit érotique publié le 21-09-2016
 
Un garçon à l'école de sage-femme - Récit érotique publié le 01-09-2016
 
Ma découverte du candaulisme. 4ème partie. Ma femme devient obsédée. - Récit érotique publié le 26-07-2016
 
Le gîte naturiste. 6 ème chapitre. Les 2 jeunes filles perdent leur virginité avec le quinqua. - Récit érotique publié le 06-07-2016
 
Je vais baiser ma belle-mère pour me venger. 2ème partie - Récit érotique publié le 04-07-2016
 
Je vais baiser ma belle-mère pour me venger. 1ère partie. - Récit érotique publié le 02-07-2016
 
Le gîte naturiste. 4 ème chapitre. 2 jeunes filles veulent se faire dépuceler par le quinqua - Récit érotique publié le 27-06-2016
 
Le gîte naturiste. 4 ème chapitre.Le quinqua se fait sucer par un jeune couple au sauna. - Récit érotique publié le 24-06-2016
 
Le gîte naturiste. 3 ème chapitre. Elle se se fait enculer pendant que son ami est à la pêche. - Récit érotique publié le 22-06-2016
 
Le gîte naturiste. 2 ème chapitre. Elle trompe son ami avec un inconnu bien monté. - Récit érotique publié le 18-06-2016
 
Je surprends ma tante qui se tape mon ami d’enfance. Le fils de sa meilleure copine ! La suite - Récit érotique publié le 03-06-2016
 
Je surprends ma tante qui se tape mon ami d’enfance. Le fils de sa meilleure copine ! - Récit érotique publié le 01-06-2016
 
Deux inconnus sautent ma femme sous mes yeux, et elle en redemande. - Récit érotique publié le 09-05-2016
 
Le gîte naturiste. 1ère histoire interactive des internautes. 1er chapitre - Récit érotique publié le 28-04-2016
 
Ma découverte du candaulisme, 3ème partie, ma femme me trompe à nouveau - Récit érotique publié le 29-03-2016
 
Je déniaise le (beau) fils de ma meilleure amie. Chapitre 4. Maintenant elle veux en profiter aussi - Récit érotique publié le 13-03-2016
 
Je déniaise le (beau) fils de ma meilleure amie. Chapitre 3. Maintenant elle veux en profiter aussi - Récit érotique publié le 11-03-2016
 
Ma découverte du candaulisme, 2ème partie, je regarde ma femme se faire sauter - Récit érotique publié le 25-02-2016
 
Ma découverte du candaulisme, 1ère partie, ma femme me trompe - Récit érotique publié le 22-02-2016
 
JE DÉPUCELLE LE FILS DE MA MEILLEURE AMIE. La suite. - Récit érotique publié le 09-02-2016
 
Le photographe, sa femme et moi - Récit érotique publié le 26-01-2016
 
Partouze avec 5 étalons XXL - Récit érotique publié le 09-01-2016
 
Ma meilleure amie me demande de déniaiser son fils - Récit érotique publié le 11-12-2015