S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Salut a tous, Je suis une jeune de 20ans et je suis très excité par les cum ...
• Bonjour je suis une jeune fille de 25ans, j'aimerais bien dialoguer (dans un premier ...
• Bonjour tout le monde, j'ai 19ans, je recherche des filles ou femmes voulant ...
• Bonjour je mappele marianne et je cherche un écrivain ou écrivaine pour mécrire ...
• Je recherche une partenaire pour des jeux de lavements et des jeux anaux ...
• Salut je suis un jeune métisse de 26 ans de 1m80 85 kg qui cherche des femmes avec ...
• Je suis un homme de 60 ans, bien mis et qui paraît plus jeune. Je recherche une ...
• Bonjour. Annonce sérieuse. Je m’appelle Bénédicte, 37 ans. Je pense être jolie, ...
• bonjour j ais 70 ans et je me sens de plus en plus en plus devenir lope c est pas ...
• Bonjour a vous les soumis/soumise je suis Maître Bastien venu ici en quête d'un ou ...


Tu le crois vraiment ?

- Par l'auteur HDS Jpj -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Jpj [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 185 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.3 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.8
• L'ensemble des récits érotiques de Jpj ont reçu un total de 1 380 289 visites.

sexe récit : Tu le crois vraiment ? Histoire érotique Publiée sur HDS le 10-02-2017 dans la catégorie En solitaire
Tags: Femme fontaine  Masturbation  Nymphomane 
Cette histoire de sexe a été affichée 7520 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Tu le crois vraiment ? ( 10.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


Tu le crois vraiment ?

Dans le canapé du salon elle se languissait. Elle regardait le soleil qui donnait, illuminant de ses lumières chaudes les carrelages blancs et le tapis persan. C'est bon le soleil dans un ciel pur de bleu acier au matin clair.
C'était matin, pas tard, en tous cas pas encore heure d'aller au marché acheter les nouritures terrestres du repas de midi.

De toutes façons, elle n'était pas prête à sortir. Elle était bien là à traîner depuis tôt en nuisette, le ventre à l'air, alanguie.

Sa main s'égara sur sa cuisse. Les doigts remontèrent lentement. La touffe, sa touffe sombre, était humide. Elle n'avait pourtant pas justification à émoi...
Sa main, ses doigts s'étonnaient de cela et se sont enfouis entre cuisses pour vérifier pour visiter ses profondeurs.
Le fait était que ses plis et replis étaient inondés, sans raison aucune, sans justification autre que son bien-être de paresse matinale, d'absence de contrainte d'horaire de visite d'obligation de rendez-vous. Liberté d'emploi du temps ouvert, sans femme de ménage à 9h et sans coup de fil à donner à recevoir de quiconque. Sans rien qui compte que d'être seule avec elle-même.

Sa main empaumait le charnu velu tandis que deux doigts s'égaraient profond dans le trouble gras et grenu à l'intérieur d'elle. Et elle restait ainsi immobile en contemplation mystique, regard perdu sur horizon lointain.

La tête hyper sensible saillait nue du bouton gonflé et elle se garda bien de l'effleurer sachant la violence de la sensation. Même elle tira le coton de la chemise par dessus pour cacher.

Son autre main est venue par dessus l'étoffe presser, pour contenir ses sentiments, hypocritement. Comme pour dire, non, toi, tu ne comptes pas.
Mais en vain.
Elle savait que ce geste, lieu de l'apaiser allait déclencher la cavalcade et que son ventre entrerait alors en convulsions comme chamade et presserait les doigts au fond d'elle en invite à plus profonde pénétration puis à remontée des charnus vers le fond vers le haut.

Le pouce était, lui, resté en dehors et sur le ventre glabre, au dessus de la toison pubienne, et il pressait fort pour rejoindre ses frères dans leur caverne. Les chairs étaient minces, les peaux étaient fines et le plaisir de pince puissant.

Lentement le rythme de saccade s'est calmé et la paix s'est établie en elle tandis qu'elle levait les cuisses sans pour autant bouger ses mains. L'une profondément enfouie en elle, l'autre plaquée sur la chemise deux doigts à travers le tissu sur son clito décapuchonné.

Elle pensait, saurais-je par simple force de volonté agir sur mes intimités pour reproduire ces contractions naturelles ? Ces réflexes d'orgasme ?
Elle pensait, si je sais faire cela alors je saurai donner aux hommes ce qu'ils ont tant de bonheur à recevoir.

Et elle a décidé que le moment était venu de savoir faire.

Elle a pensé je suis je serai Vestale et serai maîtresse des mortels par mon art, par ce tour de main de mes entrailles.

Son esprit s'est appliqué à déclencher les muscles, entre ses fesses, les forçant à serrer ses doigts au fond d'elle en cadence. Et genoux au menton, une main entre les cuisses, l'autre par dessus la nuisette, elle faisait exercices pour maîtriser les contractions des muscles de son bassin.

Étonnamment le plaisir était au rendez-vous, comme si simuler la conséquence avait même effet qu'orgasme réflexe naturel.

En fin de matinée elle a décidé qu'il était temps de se préparer pour son rendez-vous avec son amoureux du jour, à déjeuner.
Elle a pris douche, bien sûr, mais en évitant de toucher à ce qui manifestement était, d'ores et déjà, parfaitement approprié à l'usage en projet.
Ne dit-on pas que les muqueuses vaginales ne doivent pas être lavées car elles sont naturellement autonettoyantes. Donc autonettoyées par de multiples écoulements lubrifiants ?

Elle a empaqueté la chose dans une culotte large et haute au gousset épais, à même de la protéger des multiples agressions du milieu extérieur. Elle a passé une robe légère suivant ses formes et ses volumes afin de ne rien en laisser ignorer aux mâles environnants. Fille ouverte aux seules pensées de son prince charmant ?

Que nenni, la salope brûle de se faire baiser par le tout-venant.
Et le tout-venant, crois moi, en bande haut et dur, déjà.
A l'affût qu'il est, le tout-venant.
Crois-moi, sûr.

La robe était légère et dans la rue les mâles suivaient du regard ces fesses qui gonflaient le bas de l'étoffe et la relevaient en invite sans vergogne.
Il fallait que l'un d'entre eux s'exprime. Enfin que l'un d'entre eux, plus audacieux que ses congénères, ose exprimer à la fille son intérêt.
Celui-ci serait bien accueilli. Il le fut. Par un sourire, par une invite, par un bonheur.

Le fiancé qu'elle courait rejoindre fut cocu avant même d'avoir été aimé.
Ainsi sont, chez nous, les filles de l'été...








Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...



Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Jpj


 
Clitorice était vierge - Récit érotique publié le 18-10-2017
 
Visitation - Récit érotique publié le 24-09-2017
 
Valérianne, végane - Récit érotique publié le 22-08-2017
 
La Vendeuse de Culottes - Récit érotique publié le 05-07-2017
 
Lise m'a déniaisé - Récit érotique publié le 29-05-2017
 
Ma robe vichy - Récit érotique publié le 27-05-2017
 
Bac D, oral - Récit érotique publié le 25-05-2017
 
Le Doudou de ma copine - Récit érotique publié le 20-05-2017
 
La Petite des Archives - Récit érotique publié le 14-05-2017
 
Tom - Récit érotique publié le 10-05-2017
 
Petite fille - Récit érotique publié le 08-05-2017
 
Une boite écolo - Récit érotique publié le 06-05-2017
 
Misa - Récit érotique publié le 02-05-2017
 
Gwendoline - Récit érotique publié le 10-04-2017
 
Comme un garçon - Récit érotique publié le 07-04-2017
 
Une fille stakhanoviste - Récit érotique publié le 17-03-2017
 
Tu le crois vraiment ? - Récit érotique publié le 10-02-2017
 
Monte à cru - Récit érotique publié le 27-01-2017
 
La Gamine - Récit érotique publié le 23-01-2017
 
Prénom Champagne, 1 - Récit érotique publié le 01-01-2017
 
La Chaumière - Récit érotique publié le 30-12-2016
 
Un dialogue secret - Récit érotique publié le 28-12-2016
 
Mon âme m'échappe - Récit érotique publié le 18-12-2016
 
Fuck again in Cannes near Monte-Carlo - Récit érotique publié le 04-12-2016
 
À tes anciens princes charmants - Récit érotique publié le 26-11-2016
 
Je vous parle d'un temps - Récit érotique publié le 21-11-2016
 
Mariage sans culottes aucune - Récit érotique publié le 16-11-2016
 
Mariage avec ou sans culotte - Récit érotique publié le 14-11-2016
 
Bézelbuth fêle comme un démon - Récit érotique publié le 20-10-2016
 
Cloé, fille de Camargue - Récit érotique publié le 07-10-2016
 
Cousine, ma sœur, ma semblable - Récit érotique publié le 27-09-2016
 
Petite Occitane, tout juste nubile - Récit érotique publié le 05-09-2016
 
Visite du Centre Historique - Récit érotique publié le 02-08-2016
 
Une bite, ça n'a pas d'épaules - Récit érotique publié le 30-07-2016
 
Impromptue 2 - Récit érotique publié le 26-07-2016
 
Léa, une fille HDS - Récit érotique publié le 01-07-2016
 
Impromptue - Récit érotique publié le 29-06-2016
 
L'Adagio de Méli-Mélo - Récit érotique publié le 17-06-2016
 
Méli-Mélo à son chez-soi - Récit érotique publié le 14-06-2016
 
Méli-Mélo à giorno - Récit érotique publié le 10-06-2016
 
Méli-Mélo s'en vient, s'en va... - Récit érotique publié le 06-06-2016
 
Méli-Mélo avec ou sans appeau - Récit érotique publié le 24-05-2016
 
Méli-Mélo au boulot - Récit érotique publié le 19-05-2016
 
Méli-Mélo diabolo - Récit érotique publié le 15-05-2016
 
Les bumpers, moi j'adore - Récit érotique publié le 25-04-2016
 
Ta bite à Toi - Récit érotique publié le 09-04-2016
 
Sauvage - Récit érotique publié le 27-03-2016
 
Les Vacances - Récit érotique publié le 14-03-2016
 
Méli-Mélo en imbroglio - Récit érotique publié le 29-02-2016
 
Méli-Mélo aggiornamento - Récit érotique publié le 25-02-2016