S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour, Je suis un homme de 37 ans recherchant une femme pour sittingface. Je ...
• homme de 62 ans, tres ouvert, sait etre vicieux, recherche couple candauliste, ou ...
• black super bien membre (25cm) cherche salope soumise a long terme veuillez me ...
• QUI SUIS-JE ? Je suis un maître expérimenté, ayant une bonne vingtaine d’années de ...
• Madame, Mademoiselle, Vos pensées sont osées et indécentes. Vos désirs obscènes ...
• Madame, Vous êtes comme moi d‘âge mûr… Vous êtes cérébrale… je le suis ...
• au services de vos sévices sous certaines ...
• Je suis un homme charmant, sportif, propre et cultivé de nature calme. Je vous ...
• Bonjour tout le monde, Jeune homme de 27 ans recherche relation virtuelle avec ...
• Bonjour Madame Je suis 1 homme Age 52 ans silhouette ronde qui s’assume et une ...


MON AMOUR DE VOISINE 1

- Par l'auteur HDS ENCOREPLUS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par ENCOREPLUS [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : 56chrystal2orangefr

• 1 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.0 • Cote moyenne attribuée par HDS : 8.0
• L'ensemble des récits érotiques de ENCOREPLUS ont reçu un total de 8 685 visites.

sexe récit : MON AMOUR DE VOISINE 1 Histoire érotique Publiée sur HDS le 21-07-2017 dans la catégorie Pour la première fois
Tags: Lesbiennes  Première fois  Masturbation 
Cette histoire de sexe a été affichée 8685 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): MON AMOUR DE VOISINE 1 ( 8.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : MON AMOUR DE VOISINE 1 ( 8.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


MON AMOUR DE VOISINE 1

Nous habitions en Corrèze. Ma sœur Mathilde âgée de 2 ans de plus que moi rentrait à la maison que pendant les vacances scolaires , le reste du temps elle était en pension.
Le temps me semblait long et souvent, je m’ennuyais.
Heureusement, j’avais dans le village d’à côté une ancienne voisine que j’allais voir pour passer le temps.
Elle était gentille et nous parlions des derniers films, des copains et copines d’école, de ce que nous faisions…
C’était une adepte de sport , elle avait 38 ans mais paraissait moins, cela se voyait qu’elle s’entretenait physiquement . Je souhaitais être comme elle à son âge.
Elle se prénommait Nicole.

Je n’avais que 18 ans, j’avais une jolie poitrine et les tétons provocateurs.
Cela d’ailleurs me créait parfois quelques soucis avec les garçons , ils voulaient tous les toucher.
Ayant une toison assez fournie , je me faisais souvent le maillot car à la piscine les plaisanteries graveleuses fusaient.

Nicole habitait dans sa nouvelle maison située dans un village voisin.
Elle était avenante et aussi , j’allais chez elle quand je voulais, il y avait environs 2km de chez elle à chez moi
Cela me faisait une occasion de faire une ballade en vélo.
.
Un jour, arrivant chez elle, plus tôt que les autres fois, je trouvais porte close, ce qui n’était pas dans ses habitudes, je passais par la porte de derrière qui donnait sur le jardin

Entrant discrètement, pour lui faire la surprise, du couloir ou j’étais j’entendis des bruits curieux en provenance de la chambre .La porte était entre ouverte, j’entrevoyais Nicole .
Elle était debout, de profil et ne pouvait pas me voir.
Sa robe était retroussée et coincée entre son menton et sa poitrine.
Ses mains s’affairaient sur son bas ventre à la hauteur de sa touffe que je distinguais assez nettement.

Je restais là plantée comme une méduse et, sur la pointe des pieds, je sortie dans le jardin et refermais la porte le plus doucement possible pour ne pas me faire remarquer…..

J’étais fort troublée par ce que j’avais vu.

De nouveau , je me trouvais devant la porte d’entrée et cette fois, je sonnais ce qui n’était pas coutume.
Nicole vint m’ouvrir.
Elle ne montra rien qui aurait pu faire supposer de ses activités précédentes..
Je la trouvais juste un peu plus exubérante que d’habitude.
Elle avait les joues rouges et la respiration un peu oppressée.
Comme si de rien n’était , nous nos mîmes sur le canapé et nous avons commencé à parler de chose et d’autre.
Bientôt, sous un prétexte futile, elle se leva pour attraper quelque chose sur l’étagère juste derrière moi.
Dans cette position. ou elle me faisait face , elle était presque sur moi et s’appuyait sur mes épaules ; j’avais une vue plongeante sur l’échancrure de sa robe.
Une effluve d’eau de Cologne arrivait à mes narines.
Ma bouche était juste à hauteur de ses seins
J’avais qu’une envie d’y enfouir ma tête et de les mordre.
Je n’osais pas le faire ne sachant pas comment la chose aurait pu être prise, je tenais à son amitié.

Elle repris sa place et sa jambe effleura plusieurs fois avec insistance la mienne, elle me passa un bras derrière mon cou d’une manière anodine.
Sa main gauche je posa sur ma poitrine, et elle me fit face.
Elle approcha sa tête de la mienne , son regard était étrange, ses lèvres étaient entre ouvertes et sa langue pointait légèrement hors de sa bouche, d’une façon équivoque.
Nous étions juste à quelques cm l’une de l’autre et…… elle appliqua ses lèvres sur les miennes. Ce que j’espérais en secret.
Avait-elle deviné mes intentions ?
Sa langue explorait ma bouche et je me prêtais de bonne grâce à sa volonté étant un peu émoustillée par le spectacle que je venais de voir , j’étais satisfaite que les choses prennent cette tournure.
Nos langues se mêlèrent notre salive se faisait plus abondante.
La pression de sa main se fit plus précise, maintenant elle me pelotait .
Elle dégrafa mon corsage et fit apparaître, mon soutien gorge qui me faisait une gorge pigeonnante.
Ses doigts se faufilaient sous les bonnets, elle réussit à faire sortir mes seins de leur nid ; ils ne demandaient que cela car sous la caresse ils s’étaient durcis et étaient à l’étroit dans mon soutien- gorge.
De mon côté, je lui ouvris le haut de sa robe et je pu contempler à loisir sa poitrine qui était superbe et nettement plus grosse que la mienne.
Mes doigts se faufilaient dans le décolleté, ils se frayèrent un chemin jusqu’aux tétons
Je n’étais pas à ma main, aussi je recherchais l’agrafe qui se trouvait derrière et parvins
à l’ouvrir ;…..pas toujours facile à faire…
La, ce fut l’apothéose, le soutien gorge tomba et je pus librement caresser ses merveilleux globes..
Je m’empressais de les lécher et de les pétrir doucement sans oublier de mordiller les tétons qui durcissaient dans ma bouche.
Elle me rendit la pareille, nous étions excitées
Elle avait une langue experte, jamais je n’avais embrasser en mettant la langue …..douces sensations très nouvelles!
Cela me faisait du bien , mon bas ventre s’enflammait.

Elle s’arrêta un instant, se leva et alla fermer la porte d’entrée à
clé.

« Viens dans la chambre, nous seront plus à l’aise «

Après avoir pris soin de fermer à clé la porte de derrière, nous nous retrouvâmes dans la chambre
Elle était spacieuse et meublée avec goût.
Nicole finit de me déshabiller, mon soutien-gorge retrouva sa robe.
Elle me retira mon chemisier et ma jupe , mais garda ma culotte.
Elle fit de même sa culotte transparente ne cachait rien de sa touffe noire.
Lorsque qu’elle fut complètement, elle me fit m’allonger sur le lit et prenant un peu de recul , elle m’observait avec ses yeux de chatte…..
« Que tu est belle ! ! ! Ton corps est superbe, tu promets à 18 ans je n’étais pas si bien faite que toi «

Bras tendus , elle saisit un sein dans chaque main et me les malaxa, j’étais dans une douce euphorie, je me cambrais en lui offrant ma poitrine à sa caresse. Je ne demandais que ça.
Elle ne tarda pas à me lécher chaque sein en insistant sur mes tétons.
N’y tenant plus, j’enlevais ma culotte , j’écartais mes jambes au maximum
Je m’offrais en totalité à Nicole et commençais à me caresser le sexe pendant ce temps elle s’occupait toujours de mes seins, j’avais l’impression qu’ils allaient éclater.
Elle pris un peu de recul et contempla le ravissant spectacle que je lui offrais, elle porta ses mains sur son sexe et sur sa poitrine puis, elle s’abattit sur moi , nos poitrines se touchaient, nous nous serrions l’une contre l’autre et nous nous frottions nos seins.
D’une main, elle retira sa culotte, nos sexes étaient face à face, mes mains allaient une fente à l’autre et bientôt les siennes me rejoignirent. Nous nous tripotions comme des malades, nous étions pas loin de la jouissance.

Trouvant que cela allait trop vite, elle se mit sur le côté et me demanda de mettre mes mains sur ses seins afin de laisser ma chatte libre et d’arrêter ma masturbation..
Elle entreprit une exploration en règle de mon sexe, elle m’écarta, mes lèvres, chercha mon clitoris et entre le pouce et l’index, elle le faisait rouler sous ses doigts.

« ohhh ! ! que s’est bon ! ! ! !, je vais partir ….ahhh ! ! »

Ses doigts passaient et repassaient sur mes lèvres et rentraient de temps en temps dans ma vulve trempée.
Je pétrissais ses siens qui me semblaient énormes.
J ‘avais déjà éprouvé du plaisir une fois avec une copine alors que nous nous masturbions dans les toilettes, mais la cela n’avait rien à voir.
Soudain, elle mit sa tête entre mes jambes, je savais pas ce qui allait se passer.
J’étais les cuisses grandes ouvertes .
Avec le pouce, elle tira doucement sur mon pubis pour faire sortir mon clitoris de sa cachette,.
Son autre main maintenait ma vulve ouverte , sa langue commença doucement son jeu d’aller et retour
Elle la faisait pénétrer dans mon vagin en prenant tout son temps.
Je ne savais pas ou j’étais, je gesticulais dans tous les sens mais
Nicole occupait la place et ne voulait pas la lâcher
Par moment elle mordillait mon clitoris et le prenait dans sa boucheou elle sucait comme un bonbon .
J’avais des spasmes dans tout le bas ventre, mon sexe se contractait convulsivement.
Je mouillais comme une fontaine, je sentais ma liqueur s’écouler sur les cuisses.

Son index était à l’entrée de mon anus, elle essayait de le faire entrer sans succès.
« Détends toi….. »
Elle suça son doigt et de nouveau , elle revint à la charge et petit à petit elle réussit à rentrer une phalange puis deux et enfin le doigt entier.
Je ne sais pas ce qui me faisait le plus de sensations .
Ma chatte était embrasée et mon anus de contractait pas saccades. Je sentais bien son doigt en moi.
Je me tordais, je me projetais en avant corps tendu vers sa bouche et vers ses mains
Soudain , un spasmes plus violent m’emporta , j’étais au bord de l’évanouissement
Jamais je n’avais jouie de cette manière, je ne pensais même pas que s’était possible.

« oh merci ! ! ! mon amour s’était trop bon……je ne savais que l’on pouvais faire ça «

J’étais alanguie et apaisée comme sur un nuage, j’avais du mal a retrouver mes esprits
Nicole se relâcha à son tour et se mis sur le dos , elle se tortilla pour retirer sa culotte
Maintenant elle était entièrement nue.

Quelle fille magnifique ! ! ! ! !

« A toi maintenant , je suppose que ce sera la première fois…..n’ai pas peur ! ! !je te guiderais »

Et oui, je m’étais déjà masturbée , mais lécher le sexe d’une femme, jamais je n’en avais eut l’occasion

«Mets toi entre mes cuisses et dégage avec ton pouce mon clitoris «
« C’est ça ! !, tu le vois , prends le entre le pouce et l’index et roule tes doigts….c’est bien !
…. ne serre pas si fort «
Avec l’autre main , je lui écartais les lèvres et je commençais avec ma langue à lécher sa vulve qui sentait bon et qui était pleine de sa liqueur et de ma salive…..
Cela devait être la bonne technique car Nicole gémissait doucement, sa respiration devenait bruyante
Elle commençait a m’offrir sa chatte en se poussant contre moi
J’étais aux anges et commençais de nouveau a avoir des contractions dans mon sexe.
« Rentre en moi dans mon anus ! ! ! ! avec ton index »
Je m’appliquais du mieux que je pu, d’abord mon doigt effleura son petit trou, puis il essaya de forcer l’entrée .
Nicole commençait à jouir, elle mouillait abondamment sa respiration s’accéléra.
Son sexe laissait écouler un liquide visqueux jusqu'à son anus cela me servit de lubrifiant et la mon doigt rentra facilement. Je le faisais entrer et sortir tout doucement ; a chaque fois cela tirait des gémissements à Nicole.
Je sentais son anus se relâcher et mon doigt disparu entièrement comme aspiré.
Elle gémissait
« Entres en moi, mets un autre doigt…….«
Mon majeur vint retrouver son copain…
..
« oh oui… comme ça , bouffes moi la chatte , prends moi l’anus vite plus vite…… enfonces tes doigts…je sens que sa viens……..ahh suces mon clito et ma vulve…je suis à toi… ahhhh je n’en peux plus que c’est bon…mon amour , je suis à toi
ahhhh …je jouis……oh oui je jouis.. ..ahhhhh, ahhhh ! »

Son anus et sa chatte étaient dilatées, elle avait l’habitude d’être pénétrée.

Elle se replia sur elle même en serrant ses cuisses sur ma tête qu’elle tenait à deux mains.
Pendant sa jouissance , elle urina quelques gouttes.
Cela me déclencha un violent orgasme.
Elle m’attira à elle et m’embrassa fougueusement.

« Tu es une amante surdouée, tu apprends vite, …. j’aurai voulu que jamais cela ne s’arrête jamais, il y avait longtemps que je n’avais pas jouie comme ça ! ! ! !…..»

Elle était faite pour l’amour.
Nous passâmes dans le salle de bain pour nous refaire une beauté.

Nous avons bu un thé et grignoté quelques gâteaux
Il était temps de nous dire au revoir
En me serrant dans ses bras elle se frotta contre mon corps en murmurant , je sentais ses tétons durcis sur les miens
« A demain mon amour ! ! !, Viens plus tôt nous aurons plus de temps pour nous! »

Sur le chemin du retour tout en repensant a cet après-midi, mon sexe en contact avec la selle me provoquais une sensation de bien être et je mouillais. Je jouis de nouveau , jouissance furtive cette fois

J’étais une vraie salope ! ! ! ! !…..








Les avis des lecteurs
 

Aug. 8, 2017. Même John La Semelle comprend la tante de Sophie, et donner et recevoir du plaisir est un délice de la vie.

 
 

Belle histoire! j'avais ma nièce Sophie en vacances chez moi dans le Jura,elle vient d'avoir 18 ans et un après-midi alors qu'il faisait mauvais temps elle me dit qu'elle monte dans sa chambre pour lire,moi j'avais du repassage a faire ,donc vers 16 heures je monte dans ma chambre pour ranger mon linge je passe devant la chambre de Sophie la porte entre-ouverte et j'aperçois ma nièce allongée sur le lit en sous-vêtement les jambes écartées qui se caressait le sexe elle avait les yeux fermés et moi je prenais du plaisir a la regarder,j'avais mon linge repassé dans les bras ma chatte qui mouillait ma culotte j'ai 40 ans mère de famille un mari sympa et je n'avais qu'une envie caressée cette chatte alors j'ai posée mon linge sur la commode je me suis approchée du lit Sophie ma regardée elle m'a sourit la main m'a pris et la posée dans sa culotte et ma dit occupe toi de ma chatte,elle m'offrit sa bouche et m'embrassa ,elle m'enleva mon chemisier et fit tomber ma jupe et Sophie prit les commandes en peu de temps nous étions nues elle me suça la chatte ,moi femme de 40 ans je me suis faite baisée par une gamine super!

 
 

Muum c'était délicieux a lire j'aurai aimé être avec vous maintenant je vais devoir calmer ma chatte qui est trempée

 
un couple de lecteurs

belle histoire que madame ici aurait aimé connaitre à son adolescence

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :