S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• au services de vos sévices sous certaines ...
• Je suis un homme charmant, sportif, propre et cultivé de nature calme. Je vous ...
• Bonjour tout le monde, Jeune homme de 27 ans recherche relation virtuelle avec ...
• Bonjour Madame Je suis 1 homme Age 52 ans silhouette ronde qui s’assume et une ...
• Bonjour messieurs, Vous avez d'échanger avec moi dans le respect, une jolie ...
• Jeune couple, elle 26 ans, lui 28 ans, recherchons une jeune femme pour passer une ...
• Bonjour, Jeune homme de 22 ans, toujours vierge Je recherche une femme qui serait ...
• Véritable lope à humilier, j'aimerais rencontrer toutes personnes dominatrices pour ...
• Bonjour, je recherche homme entre 30 et 50 ans, non bedonnant, pas de barbe ni ...
• Senior 70 ans actif aimant se faire sucer cherche senior pour jeux coquins ...


COLLECTION CANDAULISME. Proposition indécente (1/1)

- Par l'auteur HDS CHRIS71 -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par CHRIS71 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : chr.r.rsfrfr

• 567 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.9 • Cote moyenne attribuée par HDS : 8.7
• L'ensemble des récits érotiques de CHRIS71 ont reçu un total de 3 267 273 visites.

sexe récit : COLLECTION CANDAULISME. Proposition indécente (1/1) Histoire érotique Publiée sur HDS le 10-09-2017 dans la catégorie Dans la zone rouge
Tags: Candaulisme  Escort boy  Cocufiage adultere 
Cette histoire de sexe a été affichée 5494 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): COLLECTION CANDAULISME. Proposition indécente (1/1) ( 10.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : COLLECTION CANDAULISME. Proposition indécente (1/1) ( 8.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


COLLECTION CANDAULISME. Proposition indécente (1/1)

Mon histoire est certainement banale, mais je ne résiste pas à l’idée de vous la raconter.
Je m’appelle Suzette, j’ai 28 ans, je suis marié à Hubert depuis bientôt neuf ans.
Hubert a tout pour me combler, surtout la prévenance.
Au début de notre mariage, la jeune et jolie blonde que j’étais était pleine de préjugé, je suis née dans une famille où tout était caché, père rentrait le soir de sa banque et retrouvait mère qui l’attendait dans notre salon.
Immanquablement ils prenaient un whisky sec avant de m’appeler pour passer à table.
C’était Germaine, ma préceptrice qui me faisait manger dans la salle à manger, me douchait, père refusant que nous prenions des bains, il se disait écolo et il fallait économiser l’eau de la planète.
Pour ce bain, au plus loin de mes souvenirs, j’allais dans ma chambre, j’enlevais mes vêtements de jour que je trouvais sur ma chaise le matin en me réveillant pour mettre une sorte de chemise bouffante me cachant le corps.
Dès que je rejoignais ma préceptrice dans ma salle de bains, elle me lavait passant ses mains sous cette chemise conçue pour que celle qui me savonnait et moi, ne voie pas la moindre parcelle de mon corps.
Elle m’a lavé jusqu’à l’âge de me marier, je vais vous étonner, j’ignore pourquoi, mais dès que du sang est sorti de mon corps tous les mois, je devais mettre cette chemise dans le noir intégral.

Jusqu’au jour ou mère et père me prévient que le dimanche, nous recevrions des amis de longue date ainsi que leur fils, j’étais restée seule, Geneviève s’occupant de mon éducation intellectuelle.
Bref, jusqu’à ce jour où j’ai compris que la vie allait changer pour moi, toutes mes connaissances étaient celles que Geneviève femme de plus de 60 ans voulait bien me donner.
Femme, c’est un grand mot, un jour où nous étions en vacances en Bourgogne dans la maison familiale de ses parents au milieu de nos vignes exploitées par un vigneron, j’ai entendu père dire à mère.

• Tu crois que notre vieille bique est toujours pucelle.

Mère avait répondu.

• Comment parles-tu de Geneviève qui éduque notre fille, et bien non, elle a été fiancée pendant la guerre d’Algérie, il est mort tué par les fellaghas, ils étaient quatre, ils ont été retrouvés près de leur véhicule bien aligné, leur truc coupé dans la bouche ?
• Ils s’étaient fait couper leurs machins, c’est dégueulasse !
• Oui, elle l’a su et lui est resté fidèle, depuis elle a fait une croix sûre, tu me comprends.

J’étais mariée quand à la télévision, il y a eu un reportage sur ce qui était officiellement au début une opération du maintien de l’ordre pour finir par être la guerre d’Algérie.
Ce jour-là, j’ai pris conscience que de toute ma jeunesse, c’est la seule fois que mes parents ont à mots couverts parlée de sexe.
Geneviève m’avait donné des cours sur l’anatomie masculine, j’avais appris, comment l’on faisait des enfants.
Du moins ses seules explications ont été pour m’expliquer ma nuit de noces, je devais soulever ma chemise de nuit après m’être lavée surtout l'entrejambe, m’allonger sur notre lit écarter les jambes et attendre que mon homme entre en moi avec son pénis qu’elle m’avait montré en dessin.
Père avait dû rentrer son pénis dans mère, puisque j’étais là, à ce jour, je suis dans l’impossibilité de dire s’ils ont eu une vie sexuelle, du moins, je n’ai jamais rien vu ou sus.

À ce repas, j’ai très vite compris que ce grand dadais d’Hubert de presque 10 ans mon aîné serait celui qui devait introduire son pénis dans mon vagin, j’ai oublié de dire que Geneviève m’avait dit que le but de cette opération, c’est que de préférence, j’ai un fils.
Encore plus tard, j’ai compris que les deux familles avaient fusionné leurs domaines, augmentant ainsi les chiffres d’affaires et surtout protégeant un grand cru prestigieux.

Je passe ma nuit de noces entièrement conforme à l’éducation que j’ai eue, pour en arriver à ce soir de nos neuf ans de mariage.
Nous étions dans notre domaine hérité de nos parents, Hubert avait succédé à mon père à la banque et moi grâce principalement à Internet, j’avais rattrapé une partie de mon retard sur le sexe.
Rattrapé visuellement en regardant des sites pornos où des catins se faisaient prendre quelquefois par plusieurs hommes.
De mon côté, ces images m’avaient échauffé l’entrejambe et il n’était pas rare qu’après l’avoir découvert, je masturbe mon clitoris sentant un petit plaisir, mais loin de ce que les sites m’ont appris sur l’orgasme.

Neuf ans dont deux sans jamais voir le pénis de mon mari, il me faisait l’amour espérant un bébé, dès que mes règles venaient, j’étais déçu, mes parents et beaux parents étant même décédés tous les quatre les uns après les autres sans connaître leur descendance.
Là encore, je parle de deux ans, car Hubert a eu une discussion avec moi, il voulait me quitter, car il pensait que mon peu d’intérêt pour le sexe quoique son pénis entre en moi régulièrement était la cause de mon manque de grossesse.
Il m’a reproché de toujours faire l’amour dans le noir et surtout de ne jamais enlever ma chemise de nuit.
Je me souviendrais toute ma vie du lendemain quand je suis entrée dans notre chambre, lui nu sur notre lit et moi sans aucun linge sur mon corps.
Je grelottais malgré ce jour de juillet et avec du recul, je pense qu’Hubert aurait voulu aller plus loin dans notre couple, mais des siècles de tabous dans notre monde, nous a empêché de franchir une nouvelle étape dans nos pratiques.

• Suzette, j’ai quelque chose à te proposer, j’ai beaucoup de mal à m’exprimer, notre couple se sclérose, j’ai quelque chose à te proposer, mais je ne trouve pas mes mots.

Depuis que nous sommes en vacances, je le sens anxieux alors qu’au milieu de nos vignes, nous devrions être sereins, toutes les nuits, il se retourne dans tous les sens cherchant sans le trouver son sommeil.
Au dessert, il ose me faire une proposition indécente.

• Chérie, je voudrais que nous ayons une relation physique à trois, j’aimerais que nous trouvions un partenaire homme pour te voir faire l’amour avec lui.

L’orage montant, j’ai une fraction de seconde l’impression que la foudre vient d’entrer dans notre salle à manger, je revois en boucle les petits films pornos regardés sur Internet.

• Tu veux faire de moi une catin.
• Évite d’employer de grands mots, l’autre jour sans le vouloir, j’ai vu les sites où tu avais été ces derniers temps, j’ai regardé, pour moi, je bande devant ceux où le mari regarde sa femme faire l’amour sans participer.
• Tu es fou, je vais divorcer.
• Certainement pas, dans notre famille, aucun divorce n’a eu lieu, si tu refuses, je vais t’enfermer dans une chambre de ce manoir et tu n’en sortiras plus jamais.

Ma belle-mère avant sa mort avait parlé d’un ancêtre de son mari qui avait enfermé sa femme pour éviter de la répudier afin de garder l’honneur de leur famille, car elle le trompait impunément.

• La nuit porte conseil, donne-moi jusqu’à demain matin pour décider, si je t’accorde ton besoin, réfléchi un peu, tu me demandes d’appartenir à un autre.
• Non, tu n’as rien compris, quand il te prendra, nous serons ensemble de façon fusionnelle, c’est moi qui serais en toi.

Nous nous couchons, cette nuit, c’est moi qui ne dors pas, devenir une fille de mauvaise vie, c’est une décision difficile à prendre, d’un autre côté depuis que je regarde Internet, j’ai l’impression de manquer une marche dans ma vie.
Quand je déjeune face à mon mari, il faut que je lui dise ma décision sans donner l’impression d’être enchantée.

• Hubert, j’ai bien réfléchi, je veux bien essayer une fois d’avoir des rapports devant toi, mais si je me sens mal à l’aise, je veux pouvoir arrêter à tout moment.
• Oui, ma chérie, je vais tout te dire, mon père trompait ma mère, mais moi, je veux que ce soit toi qui acceptes de me donner du plaisir à te regarder, je prendrais garde à ce que le garçon que nous allons choisir soit toujours protégé.
• Merci, je n’ai jamais eu de contraception et cela va contre les convictions de ma famille.

C’est ainsi qu’il me dit que nous allons inviter un escort boy que nous allons choisir sur un site internet, grand brun ténébreux, des plaquettes de chocolat qui comparé au début d’embonpoint d’Hubert finissent par me faire envie.
Le samedi suivant, nous sommes seuls dans notre manoir quand je vais ouvrir la porte.

• Christophe pour vous servir, belle dame, votre mari est là, il m’a expliqué au téléphone ce qu’il attendait de moi.

Sa voix grave me fait littéralement mouiller, nous dînons, il est aussi prévenant avec moi qu’avec Hubert, jusqu’au dessert où il demande s’il peut mettre de la musique, slow si possible.
J’ai toujours aimé danser, la barre que je sens sur mon ventre est à la limite de me brûler, il finit par me prendre sur notre canapé, je sais que la catin que je deviens baise en levrette.
Il me reprend une deuxième fois après avoir bu une coupe de champagne et que je lui aie fait une fellation, la position qu’il me fait prendre deviendra celle que je préfère.
Après m’avoir entraîné sur le tapis persan, il me fait mettre allongé sur le côté, vient derrière moi dans la même position et après m’avoir fait lever une jambe, son sexe bien plus long vient entrer dans ma chatte sous le regard d’Hubert qui n’en perd pas une miette.
Dès la première fois, les bites de ces jeunes hommes m’ont donné des orgasmes qui me dévastent.

Avant notre retour à Paris, nous faisons venir deux autres garçons sans que je rechigne, c’est à ce moment que j’ai un problème, mes règles que j’ai toujours régulièrement ne viennent pas.
Nous qui cherchons depuis des années à avoir un bébé, sans jamais ne rien voire venir, chaque fois que je me suis fait baiser pendant qu’il était candaulisme, nous avons fait l’amour dès que l’escorte était partie.
Il est venu en moi, chaque fois son sperme a rempli ma chatte, c’est là qu’il m’a fait notre fils.

À Paris, je suis allée faire une analyse pour voir si ma grossesse se présentait bien, quand je suis venue chercher les résultats, j’ai donné mon nom de femme mariée, la secrétaire m’a donné une enveloppe que j’ai ouverte.

« Monsieur Hubert, après analyse de votre sperme, nous vous confirmons que votre semence est stérile, vous nous avez dit avoir eu les oreillons, ce qui doit être une conséquence.
Nous vous confirmons donc la première analyse fin juin, nous donnant le même résultat. »

Bien sûr, je suis retournée dire qu’il y avait erreur, la secrétaire s’est excusée et a échangé l’enveloppe, je me suis éclipsée, qui étais le père de mon enfant ?
Certainement l’une des escortes, bien qu’il m’ait prise avec capote, cela restera un mystère, le principal, c’est qu’Hubert y est trouvé son intérêt, nous allons avoir une descendance.

Une descendance, nous en aurons une, Gille est né et je l’élève en Bourgogne avec une préceptrice, j’attends sa petite sœur, je refuse les escortes lui disant que depuis ma grossesse et la naissance de notre fils me suffit.
Alors ma fille ?
J’ai comme amant le châtelain de la propriété voisine, nous faisons souvent l’amour partout où il peut me prendre, j’adore qu’il me baise dans ma position favorite, d’autant plus que depuis peu, son gland est venu sur mon anus et que j’ai poussé me faisant sodomiser.
Il a autant de surface de vigne que nous, outre sa fortune, il est jeune et nous avons appris à lire le Kamasutra, si Dieu veut voir le plan que j’ai mis en route, un test de paternité après la naissance réunira nos domaines, devenant le plus important de la région.
Résultat de sa proposition indécente, il faut savoir saisir le moment présent.








Les avis des lecteurs
 

Chris, bonjour : comme d'habitude, ton texte est très excitant ! Merci pour ce moment de plaisir...

 
CHRIS71

Merci

 
Perdue

terriblement excitant !


 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par CHRIS71


 
COLLECTION ÉTRANGE PHÉNOMÈNE. Un couple dans le parc (1/1) - Récit érotique publié le 20-09-2017
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Un voisin assoiffé (1/1) - Récit érotique publié le 18-09-2017
 
COLLECTION JEUNE – VIEUX. Camping à la ferme (2/2) - Récit érotique publié le 16-09-2017
 
COLLECTION JEUNE – VIEUX. Camping à la ferme (1/2) - Récit érotique publié le 14-09-2017
 
Femme BCBG, escorte, non, pute… (143) - Récit érotique publié le 13-09-2017
 
COLLECTION JEUNE – VIEUX. Grand-père indigne (1/1) - Récit érotique publié le 12-09-2017
 
COLLECTION CANDAULISME. Proposition indécente (1/1) - Récit érotique publié le 10-09-2017
 
COLLECTION ESCORTE. Escortes (1/1) - Récit érotique publié le 08-09-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. Le pion (2/2) - Récit érotique publié le 07-09-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. Le pion (1/2) - Récit érotique publié le 05-09-2017
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Le jeu de con (1/1) - Récit érotique publié le 04-09-2017
 
COLLECTION LE MARIN. Femme d’officier (1/1) - Récit érotique publié le 03-09-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. La folle de cul (2/2) - Récit érotique publié le 01-09-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. La folle de cul (1/2) - Récit érotique publié le 31-08-2017
 
COLLECTION LESBIENNES. L’attachée parlementaire (2/2) - Récit érotique publié le 30-08-2017
 
COLLECTION LESBIENNES. L’attachée parlementaire (1/2) - Récit érotique publié le 29-08-2017
 
Femme BCBG, escorte, non, pute… (142) - Récit érotique publié le 28-08-2017
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. L’erreur (1/1) - Récit érotique publié le 27-08-2017
 
COLLECTION COCU. La roue de secours (3/3) - Récit érotique publié le 26-08-2017
 
COLLECTION COCU. La roue de secours (2/3) - Récit érotique publié le 25-08-2017
 
COLLECTION COCU. La roue de secours (1/3) - Récit érotique publié le 24-08-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. La confession de maman (2/2) - Récit érotique publié le 23-08-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. La confession de maman (1/2) - Récit érotique publié le 22-08-2017
 
COLLECTION ESCORTE. Le bon Dieu sans confession (2/2) - Récit érotique publié le 20-08-2017
 
COLLECTION ESCORTE. Le bon Dieu sans confession (1/2) - Récit érotique publié le 19-08-2017
 
COLLECTION DOMINANT DOMINÉ. Burn-out. (2/2) - Récit érotique publié le 18-08-2017
 
COLLECTION DOMINANT - DOMINÉ. Burn-out. (1/2) - Récit érotique publié le 17-08-2017
 
COLLECTION BLACK. Le basketteur américain (1/1) - Récit érotique publié le 16-08-2017
 
COLLECTION VOYAGE DANS LE TEMPS. La disparition (4/4) - Récit érotique publié le 15-08-2017
 
COLLECTION VOYAGE DANS LE TEMPS. Retour à Paris pour Marie-Antoinette (3/4) - Récit érotique publié le 14-08-2017
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Le crabe (1/1) - Récit érotique publié le 12-08-2017
 
COLLECTION VOYAGE DANS LE TEMPS. Marie-Antoinette au 21ème siècle. (2/4) - Récit érotique publié le 11-08-2017
 
COLLECTION VOYAGE DANS LE TEMPS. La dame aux cheveux blancs. (1/4) - Récit érotique publié le 09-08-2017
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Adultère. (1/1) - Récit érotique publié le 08-08-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (20/20) - Récit érotique publié le 07-08-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (19/20) - Récit érotique publié le 06-08-2017
 
Femme BCBG, escorte, non, pute… (141) - Récit érotique publié le 05-08-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (18/20) - Récit érotique publié le 04-08-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (17/20) - Récit érotique publié le 03-08-2017
 
COLLECTION ÉTRANGE PHÉNOMÈNE.La petite voix. (1/1) - Récit érotique publié le 02-08-2017
 
Femme BCBG, escorte, non, pute… (140) - Récit érotique publié le 01-08-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (16/20) - Récit érotique publié le 31-07-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (15/20) - Récit érotique publié le 30-07-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (14/20) - Récit érotique publié le 29-07-2017
 
Femme BCBG, escorte, non, pute… (139) - Récit érotique publié le 28-07-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (13/20) - Récit érotique publié le 27-07-2017
 
COLLECTION PUCEAU - PUCELLE. Découverte. (3/3) - Récit érotique publié le 26-07-2017
 
COLLECTION PUCEAU - PUCELLE. Découverte. (2/3) - Récit érotique publié le 25-07-2017
 
COLLECTION PUCEAU - PUCELLE. Découverte. (1/3) - Récit érotique publié le 23-07-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (12/20) - Récit érotique publié le 22-07-2017