S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• au services de vos sévices sous certaines ...
• Je suis un homme charmant, sportif, propre et cultivé de nature calme. Je vous ...
• Bonjour tout le monde, Jeune homme de 27 ans recherche relation virtuelle avec ...
• Bonjour Madame Je suis 1 homme Age 52 ans silhouette ronde qui s’assume et une ...
• Bonjour messieurs, Vous avez d'échanger avec moi dans le respect, une jolie ...
• Jeune couple, elle 26 ans, lui 28 ans, recherchons une jeune femme pour passer une ...
• Bonjour, Jeune homme de 22 ans, toujours vierge Je recherche une femme qui serait ...
• Véritable lope à humilier, j'aimerais rencontrer toutes personnes dominatrices pour ...
• Bonjour, je recherche homme entre 30 et 50 ans, non bedonnant, pas de barbe ni ...
• Senior 70 ans actif aimant se faire sucer cherche senior pour jeux coquins ...


COLLECTION JEUNE – VIEUX. Grand-père indigne (1/1)

- Par l'auteur HDS CHRIS71 -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par CHRIS71 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : chr.r.rsfrfr

• 567 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.9 • Cote moyenne attribuée par HDS : 8.7
• L'ensemble des récits érotiques de CHRIS71 ont reçu un total de 3 267 272 visites.

sexe récit : COLLECTION JEUNE – VIEUX. Grand-père indigne (1/1) Histoire érotique Publiée sur HDS le 12-09-2017 dans la catégorie Dans la zone rouge
Tags: Soubrette  Femmes enceintes  Cocufiage adultere 
Cette histoire de sexe a été affichée 4375 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : COLLECTION JEUNE – VIEUX. Grand-père indigne (1/1) ( 9.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


COLLECTION JEUNE – VIEUX. Grand-père indigne (1/1)

• Mademoiselle Véronique, merci d’avoir répondu à notre annonce, mon père a 70 ans et est presque impotent, il se lève de son lit à son fauteuil, de son fauteuil aux toilettes.
Dans sa villa, nous avons sacrifié une chambre, mais il y en avait 6, 4 à l’étage et 2 au rez-de-chaussée, elle a été transformée en salle de bains avec une douche où vous pourrez le doucher sur un fauteuil prévu pour aller dans l’eau et des toilettes où il peut se relever pour retourner dans son fauteuil.
Vous devrez lui essuyer les fesses quand il en aura besoin.
Attention, ses médicaments, vous trouverez dans la cuisine une liste de médicaments à lui donner, les heures et surtout les quantités, papa a déjà fait deux infarctus, un troisième lui serait certainement fatal.
Le médecin vient le voir pour faire sa prise de sang et renouveler son ordonnance, je viendrais tous les samedis et j’irais à la pharmacie quand il y aura besoin.
Adèle vous apportera les courses chaque dimanche, si vous voyez quelque chose qu’il risque de lui manquer, appelez avant le vendredi soir, si j’ai le nécessaire chez nous, je vous l’apporterais sinon ce sera elle.
Vous lui préparerez ses repas et lui ferez son ménage, toutes ces servitudes seront payées 3 000 € nets tous les mois.
Pour vos repos, ce sera tous les dimanches et jours fériés, Adèle, ma femme viendra vous remplacer jusqu’au soir 18 heures, c’est à cause de toutes ces servitudes que nous vous donnerons cette paye.
Acceptez-vous le poste ?
• Je suis d’accord d’essayer, si des choses ne vont pas, je vous le dirais.
• Vous avez un portable, brancher le sur le WI-Fi, regardez sur la box le code, voici le numéro où vous pourrez me joindre.
• Papa, voici Véronique, j’espère que tu seras gentil avec elle pour une fois.
• Demain, au plus tard, elle sera partie, elle est moche cette nana, elle n’a pas de chair sur les os, on dirait un cadavre, j’en ai assez vu pendant la guerre.
• Tu te fiches de nous, tu es né à la libération, tu fais partie du baby-boom.
• Laissez-moi avec lui, je vais bien m’entendre, vous verrez.

Le fils me quitte après m’avoir fait visiter, je ferme derrière lui, non par peur, mais vraiment pour être tranquille avec mon grand-père.
Il m’a dit qu’il fallait que son père évite le sucre et que chaque jour le soir, je devrais lui injecter en piquant dans sa cuisse, 40 points d’insuline, en plus de ses infarctus, j’ai peur que je n’aie cette place pendant une courte durée.
J’accepte ce travail plus pour la rémunération que pour le vieux dont je dois m’occuper.

• Quel est ton nom grand-père, ton fils ne me l’a pas dit, si tu es sage, je vais te faire une surprise.

Je vais dans la cuisine, le frigo et les placards regorgent de nourriture, je vais pouvoir tenir un siècle, naturellement aucun dessert sucré, mais de la farine, des œufs, du lait, du rhum, je peux lui faire des crêpes en mettant un peu de sucre en poudre que je trouve dans un sucrier en verre.

• Alors papy, comment t’appel-tu, ton fils ne nous a pas présentés ?
• Lucien, j’ai senti que tu faisais des crêpes, donne-m'en, j’adore ça, mais la pute d’Adèle me refuse ce plaisir quand elle vient.
• Non, c’est pour moi, tu es trop méchant, tu veux que je perde ma place et ma paye.
• C’était pour rire, salope, je te dis de m’en donner une, où au moins un morceau, tu as mis du rhum, je le sens.
• Bien sûr, j’ai mis du rhum, tu as dit que j’étais un sac d’os, je vais toute les manger afin que tu sois satisfait que ta servante soit potelée.
• Arrête tes conneries, tu as gagné, je dirais à Louis que tu es une fille parfaite quand il me téléphonera demain, j’ai l’impression qu’ils appellent pour savoir s’ils vont toucher l’héritage.
Le vieux, il s’accroche, merci, c’est bon, elles sont parfaites, tu m’en feras tous les jours.
• Non, tous les lundis, les crêpes faîte au beurre, ça embaume et tes enfants apprendraient que je te gatte.
• Tu penses à tous, d’accord pour les lundis.

Dans les semaines qui suivent l’entente entre nous est parfaite, le dimanche avant d’entrer, je vais chez l’épicier maghrébin ouvert le dimanche et j’achète un kilo de sucre en poudre, j’étais en panne pour demain.
Le lundi avant les crêpes, c’est la douche, je le conduis dans la chambre où je le déshabille, sa femme n’a pas dû s’ennuyer vu le morceau de verge qu’il me présente, on va dans la salle de bains et je le lave intégralement même sa bite.

• Mais grand-père, tu bandes.
• Ça m’arrive, ne me dit pas que ça te choc ou alors tu es vierge.
• Tu manques de tact, on ne demande pas une telle chose à une jeune fille.
• Si tu veux, je vais te faire sauter ton hymen, j’adorais baiser des jeunes salopes dans ma jeunesse, jusqu’au jour où j’ai épousé Denise, quelle salope, nous baisions tout le temps jusqu’à la venue au monde de Louis.
• Ensuite, elle se refusait !
• Mieux, elle l’a pondue et c’est tiré avec un bellâtre, j’ai élevé mon fils jusqu’à ce qu’il épouse la pute d’Adèle, quelle salope celle-là.

Dans mes fonctions, je dois aller à la boîte aux lettres chercher le courrier et lui apporter, selon ce que c’est, il les classe et fait rouler son fauteuil jusqu’à un meuble qu’il ouvre avec une clef attachée à une chaîne, elle-même reliée à son pantalon, avant de les ranger dans diverses chemises de couleurs.
Un jour, il se sent mal, je l’emmène dans sa chambre et je l’aide à s’allonger, je vais chercher des gouttes à lui donner en cas de problème.

• Repose-toi grand-père, je vais dans la cuisine.

Pour ce faire, je passe devant le meuble ouvert, j’ai tendance à être curieuse, je regarde les chemises « Notaire » « Compte d’épargne » « Compte courant » « Actions » « Bien immobiliers » et tout en bas de la pile un dernier dossier avec simplement marqué « Loto ».
J’ouvre le dossier, plusieurs coupures de presse montrant Lucien avec son fils et un chèque de 10 millions de francs.
« Le père abandonné qui élève son fils seul après son divorce sa femme l’ayant quitté gagne le gros lot. »
C’est l’article d’une des coupures.
Les chiffres sont vertigineux, je vais chercher mon portable et je fais des photos des derniers relever des différents dossiers, dans la partie haute, il y a un tiroir, je l’ouvre, trois lingots d’or et un paquet de billets de 500, 200 et 100 €.
Je le referme pour ne pas être tentée.
Dans les jours suivants jusqu’au lundi, il va mieux, c’était un simple coup de pompe, le dimanche, j’avais donné rendez-vous à Antoine, un copain conseillé financier qui analyse les avoir photo par photo et me confirme que le grand-père est riche à millions, mais plus en francs, en euros.
Ce lundi, un plan germe en moi, pourquoi ce seraient les autres qui seraient riches, je lave Lucien, il bande quand je lui lave la verge, je me mets nue et je m’agenouille, moi qui suis vierge, je le suce, mais cela fait partie de mon plan.

• Je vois que tu as fini par craquer, tes comme toutes les femmes, tu aimes les beaux sexes, salope, tu pompes mieux qu’Adèle.

Je relève la tête.

• Adèle vous suce !
• Oui, depuis mon deuxième infarctus, il y a trois ans, elle espère que je vais casser ma pipe et qu’elle va toucher le pactole, mais je m’accroche.
• Remets-toi dans ton fauteuil, j’ai une surprise pour toi.

Je l’emmène sur son lit, dès qu’il est allongé, je recommence à le sucer et dès qu’il est en état pour le faire, je le rejoins et je m’enfile cette verge vieille, mais efficace dans la chatte.
J’avais peur d’avoir mal, mais je suis tellement excité en voyant défiler les euros devant mes yeux que nous jouissons simultanément.

• Adèle, elle te baise comme ça, avec sa chatte !
• Non, elle me suce, mais refuse de me donner son vagin.

Je baise avec Lucien chaque fois que j’arrive à le faire bander, jusqu’au samedi suivant quand son fils arrive, il se lève tard et son fils à l’habitude d’aller dans sa chambre avant de me rejoindre dans la cuisine.

• Qu’avez-vous fait à papa, il est resplendissant?
• Simplement mon travail, vous prenez un café.

Je suis restée en peignoir, nu dessous.

• Asseyez-vous, je vais vous servir.

Je sers deux tasses et je m’assieds, ma tasse m’échappe et tache mon vêtement, chevalier servant Louis se lève, prend le torchon que j’avais préalablement placé là et vient essuyer les dégâts.
J’ai tout calculé, j’écarte mes cuisses quand il passe la serviette, il s’est agenouillé devant moi et je lui appuie sur la tête, il doit être surpris de mon audace, mais sa langue vient sur mon bouton, je découvre à ce moment que bien stimulé, il me fait énormément mouiller.

• Baise-moi, depuis que je te connais, j’ai envie de ta queue.

Il la sort, il est bien moins monté que son père, mais pour ce que c’est faire, je m’en contenterais, ce que je veux, c’est du sperme de cette famille au fond de mon vagin. ADN de Lucien ou ADN de Louis, c’est du pareil au même quand je demanderai une analyse de paternité, car c’est là mon but, un gosse et à moi une partie de la fortune de Lucien, car bien sûr je revendiquerai que c’est le seul homme à m’avoir baisée.
Je vois mal, Louis dire à sa femme que lui aussi m’a fournie son sperme.
Ce que j’aime dans les jours et les semaines suivantes, c’est que les deux hommes me font prendre mon pied.

Trois mois plus tard, j’annonce à Louis que Lucien me baise aussi et que je suis enceinte.
Lucien est fier, Louis un peu moins et me traite de pute.
Le dimanche qui suit Adèle fidèle à ses habitudes suce son beau-père qui fait l’infarctus tellement attendu, elle appelle son mari qui débarque, j’apprends que mon fils perd l’un de ses pères potentiels.
Le lendemain, pendant que la famille pleure comme des madeleines, alors que je sais bien que pour eux c’est la délivrance et l’arrivée du paquet de pognon, la garce d’Adèle n’étant pas la dernière, je regarde la photo du dossier « Notaire » et je dépense le prix d’un taxi, pour me rendre à l’adresse indiquée.
Il me reçoit et prend en compte que je revendique que mon enfant soit celui de mon patron qui a abusé de moi malgré son grand âge, j’ignore qui il appelle, mais quelques jours après je suis convoquée à la police et comme je lui avais demandé un test ADN avant naissance est pratiqué sur mon enfant.
Entre-temps, je suis retourné chez mes parents afin d’éviter de rencontrer ceux que je gruge.
Je me retrouve chez le notaire qui a bloqué le dossier, je suis à quelques jours d’accoucher.

• Monsieur, mesdames, j’ai reçu de la justice la preuve que l’enfant de mademoiselle est celui de votre père qui l’a abusé, elle va recevoir la part qui lui revient.
• Quoi, cette salope me pique mon pognon, c’est moi qui ai tout fait, ça fait plus de trois ans que je suce ce vieux pourri pour qu’il crève, je vais porter plainte.
• Comment Adèle, tu as sucé mon père pour avoir son argent, je savais que tu étais pourri, mais à ce point tu es une pute ?
Monsieur Alain, vous êtes témoin, elle a dit qu’elle avait fait ce qu’il fallait pour le tuer, je vais à la police et je vais divorcer.

Adèle est arrêtée et condamnée à deux ans de prison, je me fiche si elle les a faits, par compte, Louis a divorcé, elle n’aura pas un picaillon, quant à moi, j’ai accouché de mon fils Lucien, je dois bien ça à son père.
J’ai réussi à faire croire à Louis que son père ne m’avait jamais touché, que j’avais donné cette version pour protéger notre amour envers sa femme, j’ai emménagé comme maîtresse de maison là où j’ai été dépucelée.
Son divorce prononcé Louis m’épouse, je suis sereine, il me baise chaque fois qu’il est avec moi, ce qu’il ignore, c’est que je pars dans ma villa achetée vers la côte et que je le cocufie avec de beaux bellâtres.
Il faut savoir être patient, je viens d’entrer en urgence, je suis à l’hôpital, je viens d’embrasser mon mari et profitant que nous sommes seules, je passe ma main sous le drap pour le masturber, il bande et il éjacule, il est là, car il a fait son premier infarctus.
Qui est la plus grande pute, Adèle, Véronique ?








Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...



Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par CHRIS71


 
COLLECTION ÉTRANGE PHÉNOMÈNE. Un couple dans le parc (1/1) - Récit érotique publié le 20-09-2017
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Un voisin assoiffé (1/1) - Récit érotique publié le 18-09-2017
 
COLLECTION JEUNE – VIEUX. Camping à la ferme (2/2) - Récit érotique publié le 16-09-2017
 
COLLECTION JEUNE – VIEUX. Camping à la ferme (1/2) - Récit érotique publié le 14-09-2017
 
Femme BCBG, escorte, non, pute… (143) - Récit érotique publié le 13-09-2017
 
COLLECTION JEUNE – VIEUX. Grand-père indigne (1/1) - Récit érotique publié le 12-09-2017
 
COLLECTION CANDAULISME. Proposition indécente (1/1) - Récit érotique publié le 10-09-2017
 
COLLECTION ESCORTE. Escortes (1/1) - Récit érotique publié le 08-09-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. Le pion (2/2) - Récit érotique publié le 07-09-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. Le pion (1/2) - Récit érotique publié le 05-09-2017
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Le jeu de con (1/1) - Récit érotique publié le 04-09-2017
 
COLLECTION LE MARIN. Femme d’officier (1/1) - Récit érotique publié le 03-09-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. La folle de cul (2/2) - Récit érotique publié le 01-09-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. La folle de cul (1/2) - Récit érotique publié le 31-08-2017
 
COLLECTION LESBIENNES. L’attachée parlementaire (2/2) - Récit érotique publié le 30-08-2017
 
COLLECTION LESBIENNES. L’attachée parlementaire (1/2) - Récit érotique publié le 29-08-2017
 
Femme BCBG, escorte, non, pute… (142) - Récit érotique publié le 28-08-2017
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. L’erreur (1/1) - Récit érotique publié le 27-08-2017
 
COLLECTION COCU. La roue de secours (3/3) - Récit érotique publié le 26-08-2017
 
COLLECTION COCU. La roue de secours (2/3) - Récit érotique publié le 25-08-2017
 
COLLECTION COCU. La roue de secours (1/3) - Récit érotique publié le 24-08-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. La confession de maman (2/2) - Récit érotique publié le 23-08-2017
 
COLLECTION ZONE ROUGE. La confession de maman (1/2) - Récit érotique publié le 22-08-2017
 
COLLECTION ESCORTE. Le bon Dieu sans confession (2/2) - Récit érotique publié le 20-08-2017
 
COLLECTION ESCORTE. Le bon Dieu sans confession (1/2) - Récit érotique publié le 19-08-2017
 
COLLECTION DOMINANT DOMINÉ. Burn-out. (2/2) - Récit érotique publié le 18-08-2017
 
COLLECTION DOMINANT - DOMINÉ. Burn-out. (1/2) - Récit érotique publié le 17-08-2017
 
COLLECTION BLACK. Le basketteur américain (1/1) - Récit érotique publié le 16-08-2017
 
COLLECTION VOYAGE DANS LE TEMPS. La disparition (4/4) - Récit érotique publié le 15-08-2017
 
COLLECTION VOYAGE DANS LE TEMPS. Retour à Paris pour Marie-Antoinette (3/4) - Récit érotique publié le 14-08-2017
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Le crabe (1/1) - Récit érotique publié le 12-08-2017
 
COLLECTION VOYAGE DANS LE TEMPS. Marie-Antoinette au 21ème siècle. (2/4) - Récit érotique publié le 11-08-2017
 
COLLECTION VOYAGE DANS LE TEMPS. La dame aux cheveux blancs. (1/4) - Récit érotique publié le 09-08-2017
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Adultère. (1/1) - Récit érotique publié le 08-08-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (20/20) - Récit érotique publié le 07-08-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (19/20) - Récit érotique publié le 06-08-2017
 
Femme BCBG, escorte, non, pute… (141) - Récit érotique publié le 05-08-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (18/20) - Récit érotique publié le 04-08-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (17/20) - Récit érotique publié le 03-08-2017
 
COLLECTION ÉTRANGE PHÉNOMÈNE.La petite voix. (1/1) - Récit érotique publié le 02-08-2017
 
Femme BCBG, escorte, non, pute… (140) - Récit érotique publié le 01-08-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (16/20) - Récit érotique publié le 31-07-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (15/20) - Récit érotique publié le 30-07-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (14/20) - Récit érotique publié le 29-07-2017
 
Femme BCBG, escorte, non, pute… (139) - Récit érotique publié le 28-07-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (13/20) - Récit érotique publié le 27-07-2017
 
COLLECTION PUCEAU - PUCELLE. Découverte. (3/3) - Récit érotique publié le 26-07-2017
 
COLLECTION PUCEAU - PUCELLE. Découverte. (2/3) - Récit érotique publié le 25-07-2017
 
COLLECTION PUCEAU - PUCELLE. Découverte. (1/3) - Récit érotique publié le 23-07-2017
 
VOYAGE EN BELGIQUE, VERS L’ENFER. (12/20) - Récit érotique publié le 22-07-2017