S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour. J'ai 22 ans, je recherche à rencontrer des femmes ou faire des échange ...
• bonjour a toutes, j'ai 46 ans et je recherche dans la région de Marseille une femme ...
• h 50 ans cherche un h dominent pour me prendre et se faire sucé dispo les aprem et ...
• Mesdammes, Mesdemoiselles Jeune homme de 32 ans, j'aime echanger des recits ...
• Bonsoir, Jeune homme parisien de 19 ans encore vierge, j'aimerais faire ma ...
• Je cherche une femme d'environ 60 à 70 ans célibataire,seule,libre,douce,sensuelle ...
• > Le libertinage pour des plaisirs dans le respect de chacun et chacune > Anna ...
• bonjour à toutes , je suis un charmant jh de 35 ans marié mais délaissé et je ...
• Bonjour, Je cherche une complice femme, pour séduire/échanger des emails torrides ...
• Bonjour Quelle femme mariée ou non (je suis moi-même marié) aurait envie de ...


Le fantasme qu'est ma belle-fille (suite)

- Par l'auteur HDS Marcusix -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Marcusix [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : aghnarvonsalzahotmailfr

• 36 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.0 • Cote moyenne attribuée par HDS : 8.4
• L'ensemble des récits érotiques de Marcusix ont reçu un total de 495 962 visites.

sexe récit : Le fantasme qu'est ma belle-fille (suite) Histoire érotique Publiée sur HDS le 12-10-2017 dans la catégorie Plus on est
Tags: Beau-pere  Vieux avec jeunes  Striptease 
Cette histoire de sexe a été affichée 9697 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Le fantasme qu'est ma belle-fille (suite) ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Le fantasme qu'est ma belle-fille (suite) ( 9.0 /10 )
 
Les Dernières Inscrites sur HDS.sexy - Sur votre Région :

 
Couleur du fond :


Le fantasme qu'est ma belle-fille (suite)

Depuis que j’ai été secrètement témoin des ébats entre ma belle-fille et un de mes collègues, je la sexualise complètement : c’est une pute, une salope dans le sens sexuel du terme. Autrement, c’est une fille sage, agréable et pleine de vie.

Mais sexuellement, elle m’obnubile. Et le pire quand on est obnubilé sexuellement par sa belle-fille, c’est qu’il n’y a rien à faire pour se vider la tête car c’est inassouvissable. J’ai beau coucher avec sa mère (mon épouse), je pense toujours à son jeune corps magnifique et à sa fougue ; alors je pense à elle en me masturbant mais ça ne fait qu’aiguiser mon désir pour ma belle-fille.

Elle me fait bander rien que me regardant. Mais hors de question de la toucher, c’est ma belle-fille, ma fille. Mais à force de l’imaginer se dévêtir lascivement quand elle part se coucher, ou d’espérer et craindre à la fois de tomber sur elle dans la salle de bain, j’ai succombé et j’ai invité des collègues à déjeuner, en espérant qu’elle remette le couvert. Je profitais de l’absence de ma femme pour les inviter, un par un, et voir si, en m’absentant, quelque chose se passait.

En vain, puisque Sonia s’est toujours bien comportée. Résigné, j’ai invité Simon, mon collègue avec qui elle a couché. Je m’en voulais de l’inviter car il a baisé ma fille, l’a soumise à sa queue. C’était comme si j’invitais l’amant de ma femme. Il ignorait que je les avais espionnés et pourtant je me sentais soumis moi-même.

Mais rien ne s’est passé durant le repas. Je me suis imaginé des attouchements sous la nappe mais en réalité, rien. En les laissant seuls, idem, si ce n’est un échange de numéro de téléphone.

Le temps a passé et j’assouvissais mes désirs comme je pouvais : sentir ses sous-vêtements sales, l’épier à notre piscine… L’anniversaire de Simon est arrivé et j’avais entendu 2-3 collègues parler d'une soirée privée. Cela a fait tilt quand Sonia m’a demandé de l’accompagner en ville pour une soirée le même soir.

Je l’ai accompagnée à l’endroit qu’elle m’avait indiqué et je suis parti mais une fois hors de vue, j’ai fait demi-tour pour l’espionner. Une voiture est arrivée et elle y est montée. Je l’ai suivie… jusqu’à l’entreprise où je travaille.

J'ai attendu ; une lumière au 3ème étage s’est allumée et j’y suis allé discrètement. Arrivé à l’étage, j’ai suivi les voix et la musique jusqu’à atteindre la porte de la salle de conférence. La porte était ouverte.

Simon et deux collègues étaient assis et Sonia était là, debout sur la grande table de conférence, vêtue d’un shorty et d’un soutien gorge en spandex violet. Elle dansait lascivement au son de la musique devant mes collègues. Elle leur faisait un strip-tease et je dois dire que le spectacle avait l’air magnifique.

Déjà, son shorty moulait parfaitement ses fesses rebondies et j’enviais mes collègues qui ne se privaient pas de la toucher quand elle passait à portée de main. Elle portait des chaussures à talon qui allongeaient ses jambes à l’infini.

Ensuite, Sonia s’était maquillée et arborait des lèvres d’un rouge puissant qui donnait un aspect gourmand à sa bouche que je brulais d’embrasser. Ses longs cheveux étaient détachés et balançaient au fil de sa chorégraphie.

Enfin, sa danse exprimait toute sa sensualité et sexualité. Son corps se mouvait érotiquement, ses bras formaient des arabesques, ses mains caressaient son corps et ses seins, son bassin se balançait de gauche à droite. Ses longues jambes restaient droites tandis qu’elle se penchait en avant et se pliaient quand elle simulait le sexe…

Ses cuisses s’écartaient et se refermaient. Elle semblait experte à aiguiser le plaisir des hommes. Et surtout elle semblait elle-même y prendre du plaisir. Elle était véritablement hypnotique et excitante. A tel point que mes collègues pétillaient quand ils glissaient des billets dans le shorty de ma fille en la caressant ou en les insérant dans sa bouche ouverte. Je me branlais et je bavais devant cette déesse qu’était ma fille. Bref, elle s’offrait avec excellence à son public qui le lui rendait bien.

Mes collègues semblaient du même avis tant leurs commentaires étaient élogieux… et salaces (« Qu’elle est bonne »…). Est loin le temps où je m’étais offensé d’une petite blague de Simon sur ma fille. Maintenant, j’ai surtout envie de la traiter de salope, de lui cracher au visage et de la baiser comme une pute.

Simon a intimé à ma fille l’ordre de les rejoindre. Elle est descendue de la table avec grâce, s’est penchée sur Simon et l’a embrassé passionnément. Puis Sonia s’est mise à se frotter à mes trois collègues qui pouvaient la peloter et la caresser à loisir. Elle se trémoussait sur ces hommes avec une telle passion qu’on sentait qu’elle en tirait du plaisir elle-même.

Après avoir honoré chacun de mes collègues qui ont en eu pour leur argent, ma fille s’est déshabillée intégralement, sauf les chaussures. Les hommes se sont déshabillés eux aussi.

Simon était assis ; ma fille s’est agenouillée entre ses jambes et a entamé une fellation. De là où j’étais, je ne la voyais que de dos ; sa tête montant et descendant sur le pubis. J’imaginais les sensations de la bouche de ma fille sur mon sexe et j’enviais tellement Simon de l’avoir domptée et montée.

Puis Simon a saisi Sonia par le cou, l’a poussée sur la table. Il y est monté et d’elle-même Sonia s’est mise à 4 pattes en faisant face aux deux autres hommes. Simon l’a pénétrée et elle a gémi intensément.

- Oh oui !! C’est ça se faire baiser par un vrai mec !
- (Simon) Alors la petite princesse aimer se faire baiser brutalement ?
- (Sonia) La petite princesse à son papa veut se faire enculer !
- (Collègue) Elle veut quoi la trainée ?
- (Sonia) La trainée veut qu’on lui jouisse à la gueule !

De là où j’étais, j’avais l’impression d’assister à la saillie d’une jument nymphomane jusqu’à la jouissance. Mais ça ne finissait pas.

Venez les hommes, j’ai envie de me faire prendre par 3 belles queues en même temps. Je veux que vous me fassiez hurler de plaisir.

Les deux autres les ont rejoints. Je la voyais ainsi baisée par trois hommes nettement plus âgés : l’un la sodomisant avec force, le 2ème sur lequel elle s’était empalé la chatte, et le 3ème face à elle à se faire sucer. Et tout cela avec une énergie incroyable : elle jouissait bruyamment, les encourageait à la traiter de sale pute. Le 3ème homme prenait son sexe et la biflait sans que cela ne lui procure autre chose que le plaisir d’être rabaissée sexuellement.

Après ce qui m’a semblé des heures, les trois collègues se sont réunis autour de ma fille et ont éjaculé sur son visage d'ange. Même après tout cela, elle riait de plaisir. Je la voyais saisir les filets de sperme sur son visage, les lever et les porter à sa bouche. Elle était insatiable.

Elle était allongée sur la table de conférence, reprenant son souffle après tant d’efforts et de plaisir, sa petite poitrine se soulevant avec la respiration, les cuisses écartées. Pendant ce temps, ses amants se sont rhabillés. Deux sont partis et Simon est resté en attendant qu’elle se nettoie et se rhabille.

Je suis sorti discrètement après tout le monde. J’ai envoyé un texto à Sonia pour lui dire que je ne dormais pas et que je pouvais la chercher si elle voulait. Elle a répondu oui.

J’ai conduit jusqu’au parking Auchan indiqué, tout feu éteint en arrivant. Une voiture était garée au milieu, je me suis approché à pied et j’ai vu ma fille taillant une dernière pipe à Simon qui lui tenait la tête pour lui faire une gorge profonde. Elle semblait se débattre mais je n’ai même pas eu envie d’intervenir et je me suis éloigné. Et d’ailleurs, une fois fini, je l’ai vue l’embraser sur la bouche.

Une fois à la maison, elle tenait à peine debout et je l’ai aidée à marcher jusqu’à sa chambre. Elle s’est allongée et endormie aussitôt. Ma fille était inconsciente et tout ce que je voyais était cette traînée qui avalait le sperme de vieux inconnus. Sous sa jupe, son shorty s'était déchiré et je voyais son sexe luisant.

J’étais trop attiré par elle et la situation était inespérée. Je me suis approché de son cou et j’ai senti son odeur : l’odeur de la jeunesse et d’un mélange de sueurs. Je suis descendu jusqu’à son pubis où j’ai senti l’odeur du sexe de ma belle-fille et la semence de mes collègues.

Je voulais tout lécher, son sexe, sa transpiration, leur sperme. Je voulais la déshabiller et la violenter dans son sommeil. Je n’ai pas pu. J’ai sorti mon pénis, je me suis masturbé en la regardant dormir ainsi ; et j'ai éjaculé sur la chatte de ma belle-fille.








Les avis des lecteurs
 

Un récit bandant...
çà arrive parfois dans les familles recomposées...

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Marcusix


 
Je succombe à mon désir de soumission (2/2) - Récit érotique publié le 16-10-2017
 
Je succombe à mon désir de soumission (1/2) - Récit érotique publié le 14-10-2017
 
Le fantasme qu'est ma belle-fille (suite) - Récit érotique publié le 12-10-2017
 
Le fantasme qu'est ma belle-fille - Récit érotique publié le 18-09-2017
 
Relation très intime avec une transsexuelle - Récit érotique publié le 05-09-2017
 
Hôtesse de l'air, fruit défendu et tentatrice - Récit érotique publié le 31-08-2017
 
Ma belle-soeur me fait fantasmer - Récit érotique publié le 28-06-2017
 
Camping cocu (suite et fin) - Récit érotique publié le 08-07-2016
 
Camping cocu - Récit érotique publié le 28-06-2016
 
Chevauché et dompté par ma copine - Récit érotique publié le 04-04-2016
 
Tranche de vie dans la soumission - 3 - Récit érotique publié le 02-04-2016
 
Tranche de vie dans la soumission - 2 - Récit érotique publié le 05-03-2016
 
Tranche de vie dans la soumission - 1 - Récit érotique publié le 24-02-2016
 
Le plaisir primitif par ma soumission - Récit érotique publié le 26-01-2016
 
Masturbation de mon homme - Récit érotique publié le 03-07-2015
 
Confession d’un hétérosexuel homo – partie 2 - Récit érotique publié le 12-01-2015
 
Confession d’un hétérosexuel homo – partie 1 - Récit érotique publié le 08-01-2015
 
Les retrouvailles après l’abstinence – partie 2 - Récit érotique publié le 05-09-2014
 
Les retrouvailles après l’abstinence – partie 1 - Récit érotique publié le 04-09-2014
 
A la fac (suite) - Récit érotique publié le 17-05-2014
 
Avec le colloc lors du déménagement - Récit érotique publié le 18-01-2014
 
La 1ère fois que j'ai vraiment fait l'amour - Récit érotique publié le 16-11-2013
 
A la fac, avec un noir et sa… - Récit érotique publié le 26-01-2013
 
Douche de sperme - Récit érotique publié le 23-01-2013
 
Ma 1ère sodomie, une révélation - Récit érotique publié le 20-01-2013
 
A la rentrée, dans le train - Récit érotique publié le 16-01-2013
 
Discrètement chez des amis - Récit érotique publié le 09-12-2012
 
Histoire courte – Sortie en boite & coup d’un matin - Récit érotique publié le 08-12-2012
 
Fantasme juridique avec mon amie de la fac - Récit érotique publié le 22-09-2012
 
Histoire courte – Rencontre à la fac - Récit érotique publié le 21-09-2012
 
Essai avec un homme (3ème) - Récit érotique publié le 12-09-2012
 
1ère sans préservatif - Récit érotique publié le 01-08-2012
 
Une jolie rouquine en boite - Récit érotique publié le 27-06-2012
 
Un après-midi à 2, puis 4, à l'hôtel - Récit érotique publié le 12-06-2012
 
Essai avec un homme (suite) - Récit érotique publié le 27-05-2012
 
Essai avec un homme - Récit érotique publié le 15-05-2012