... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Incroyable mais vrai 3


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Accent [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 415 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.7 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.2
• L'ensemble des récits érotiques de Accent ont reçu un total de 2 511 800 visites.

sexe récit : Incroyable mais vrai  3 Histoire érotique Publiée sur HDS le 14-12-2017 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Cocufiage adultere   Candaulisme  
Cette histoire de sexe a été affichée 6230 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Incroyable mais vrai  3 ( 8.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Incroyable mais vrai  3 ( 9.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :


Incroyable mais vrai 3


L’eau coule dans la salle de bain. Je monte au grenier, j’en descends une grande malle métallique, je la dépose sur les draps souillés. A son retour Chloé ouvre de grands yeux et questionne :

- Mon chéri, que fais-tu ? Qu’est-ce que cette malle ? Tu veux me quitter ?

- Non, toi, tu me quittes. Tu peux remplir cette malle avec tes effets. Au grenier il y a la sœur de celle-là. Tu emballes tes affaires et tu quittes la maison. Ce que j’ai vu et entendu aujourd’hui est insupportable. Je ne pourrai jamais oublier.

- Mais tu es mon mari, tu ne peux pas me chasser comme ça. Où veux-tu que j’aille ? Je reconnais mes torts, je te supplie de pardonner mon erreur, je te jure de ne plus commettre la même faute. Chéri, pitié.

- Je ne suis plus ton mari, je suis « un mari cocu » parmi d‘autres. Tu as transformé mon statut. Qu’appelles-tu « ta faute » ? Pourrais-tu préciser ?

- Eh ! Bien, d’accepter de l’argent et de coucher. Je me repens, j’ai honte

- En effet, ça fait pute. C’est tout ? En admettant que ce soit la seule et dernière fois et que tu ne veuilles plus fréquenter le casino, est-ce tout ce que tu as à te faire pardonner ?

- Oui ! Tu peux me battre pour ça, mais ne me chasse pas. Je serai fidèle. Je le jure

- Paroles en l’air! Ce n’est pas possible. Pendant la fessée, qu’as-tu promis à Jérôme ? Souviens-toi ! Tu pleurais : « -Oh ! Non, pas ça, je t’en supplie. Aie… Pas ça, Jérôme… frappe moi, cogne, mais ne le dis pas à mon mari. Je t’en prie. Je ferai tout ce que tu voudras, mais ne lui dis rien » et « -De grâce, non! Je te l’ai dit. Je t’obéirai, je ferai tout ce que tu voudras, mais j’ai trop honte et je ne veux pas lui faire de peine. » Tu promets tout et n’importe quoi ! A moi tu promets fidélité et à Jérôme obéissance : c’est inconciliable.
- Il me battait et me faisait mal, j’ai dit n’importe quoi pour calmer sa colère. Mais ça ne compte pas.

- Ça ne compte pas pour Jérôme? Et pour moi, ça devrait compter. C’est absurde. Puisque tu as réponse à tout, explique-moi cette phrase de Jérôme : « Heureusement qu’on peut s’aimer régulièrement. » Il t’a prêté d’argent ? Tu lui en dois beaucoup, plus qu’à Rodolphe.

- Non, c’est faux. Jérôme ne m’a rien prêté.

Pourtant Jérôme est ton amant ordinaire, si je comprends bien. Ça te semble normal et ça n’entre pas dans le cadre des choses que tu te reproches ? Régulièrement vous faites l’amour. Eh ! Bien, voilà chez qui tu peux te réfugier. Vide ton armoire, remplis la malle et file chez Jérôme te faire enfiler sans gêne.

- Ce n’est pas possible, je ne peux pas aller vivre chez mon cousin ! Que dirait ma famille ? Chéri, pardon. Je ferai tout ce que tu voudras à l’avenir. Je le jure.

- Que dira ta famille quand je raconterai ce que tu as fait ici, aujourd’hui ? Il fallait y penser avant d’être vue accouplée à tes deux mâles.

-Tu pourras me demander n’importe quoi, je te serai soumise.

Tu feras tout ce que je voudrai ? Vraiment ? Alors tu vas répondre à cette question que j’irai poser un peu plus tard à ce cher cousin pour confronter vos réponses : depuis quand Jérôme est-il ton amant ? Depuis avant notre mariage ? Est-ce lui qui t’a dépucelée ?

- Non, non ! A notre mariage j’étais encore vie…

- Ne me prends pas pour un idiot, tu n’étais plus vierge. Je ne t’ai d'ailleurs rien reproché à ce sujet, je n'étais plus vierge également. Mais ta liaison date de quand ? Pendant combien d’années me suis-je trompé sur tes sentiments, ai-je cru vivre avec une femme aimante et sincère, depuis quand poussent mes cornes ?

- C’est nouveau. Et je n’ai jamais voulu te faire cocu. C’est différent et compliqué à expliquer.

- Tu voudrais que je comprenne ce langage. Allez, déballe ou prépare ton voyage.

- Il y a trois mois, au décès de Marie, l’épouse de Jérôme, je suis allée lui présenter mes condoléances, c’est naturel, je suis sa cousine. J’ai essayé ensuite de le consoler, je l’ai revu après les funérailles. Il était abattu, il se laissait aller, il faisait pitié. Son pain était moins bon, tout le monde le plaignait, certains menaçaient de changer de boulangerie. J’ai décidé de lui remonter le moral, de l’encourager à prendre le dessus et à refaire du bon pain. La vendeuse ce jour là était absente, le magasin est fermé le lundi, je l’ai pris dans mes bras, je l’ai obligé à me regarder dans les yeux pour me promettre d’être plus fort. Il s’est penché sur moi, puis il m’a embrassée et puis voilà...

- Voilà quoi ?

- Tu ne devines pas ? C’est gênant à détailler. Bon, nous avons fait l’amour. Pendant les mouvements il ne cessait pas de m’embrasser, de me dire des mots gentils, de me dire qu’il m’aimait toujours, plus qu’autrefois, qu’il avait besoin de moi, que si je voulais être sa maîtresse son pain serait le meilleur de la contrée. Il était touchant.

- Et tu t’es laissé toucher ? Ça va de soi. Et depuis ?

- Chaque lundi on se voit. Au début c’était dans la boulangerie. Pour la bonne cause, il me culbutait sur le pétrin, me penchait sur le comptoir ou me troussait debout. Il est fort tu sais, il me soulevait à bout de bras et me laissait redescendre sur sa pine.

- Il enfournait sa baguette debout comme d'autres jouent du piano debout ! Bon, passe-moi les détails scabreux de tes infidélités. Pourquoi forniquez-vous dans notre lit. Ça ne te gêne pas un peu ?
- Est-ce grave? Une fois la vendeuse a essayé d’entrer, a appelé. Nous n’avons par répondu. Alors Jérôme a préféré notre maison, c’est plus discret. Sauf aujourd’hui ! Pourquoi es-tu revenu ?

- Pour l’instant, je pose les questions. Donc Jérôme te possède le lundi après-midi depuis quelques semaines, là dans le lit où nous faisons l’amour ? Seulement le lundi? Maintenant ton adultère est reconnu. Tu n'as plus à craindre de me faire de la peine. Je ne vois pas pourquoi, il ne t’accueillerait pas chez lui, tous les jours et toutes les nuits ? A cause de la vendeuse ? Attends , il n’a pas épousé Gervaise? Ce n’est que sa vendeuse?

- C’est ça ! Gervaise la vendeuse est jalouse, elle harcèle Jérôme pour qu’il l’épouse. Elle est jeune, célibataire et certains soirs elle ne quitte pas la boulangerie. Je l’ai surveillée. Je suis persuadée qu’ils baisent quand le rideau est baissé.

- L'heureux homme profite de chacune. Et tu continues à foutrailler malgré tout avec ton gorille, c’est par vice. Donc par Jérôme, toi et moi sommes cocus. Moi je l’ignorais, toi tu le supportais. N’as-tu pas d’amour propre ? Ou as-tu des besoins sexuels trop forts pour te contenter de nos relations conjugales ? Dire que certaines fois je me retiens pour ne pas te fatiguer ! C'est un comble ! Serais-tu nymphomane ? Que ressens-tu, un manque, des envies de changer de partenaire, des démangeaisons vulvaires, des tremblements, un besoin irrépressible d'être prise, comme le drogué qui n’a plus sa cocaïne ? C’est plus fort que toi, il te faut une queue, immédiatement, bien sûr celle de Jérôme de préférence à la mienne.

- Je ne sais pas, je ne sais plus. Mais je ferai des efforts, cela ne se produira plus. Jérôme pourra me battre, je ne lui céderai plus. Je t’en supplie, garde-moi. Je serai ta femme, uniquement ta femme. Tu pourras me demander tout ce que tu voudras.

- C’est ce que tu as promis à Jérôme. Comment te faire confiance ? Tout ce que je voudrai, dis-tu. Et Jérôme ?

- Je le chasserai, je ne lui ouvrirai plus la porte.

- Voyons si tu es aussi résolue à gagner mon pardon que tu l'annonces. Je vais te mettre à l’épreuve. Si tu acceptes ma proposition je te conserverai ici.
- Et tu m’aimeras de nouveau, tu oublieras, nous serons de nouveau une famille ?

- Ne t’emballe pas. Ton tempérament exige des relations sexuelles fréquentes, violentes, des orgasmes nombreux et forts, je viens de le constater. Par suite tu peux te faire besogner plusieurs fois de suite et par plusieurs partenaires. Tu en sors fraîche comme une rose ! Regarde-toi dans ce miroir

- Ce n’est pas tout à fait vrai. Aujourd’hui tu as vu l’exception, deux hommes m'ont possédée. Mais d’habitude je me contentais de Jérôme le lundi après-midi, et encore pour lui remonter le moral. C’était tout.

- Vous avez vraiment l'esprit de famille et vous copulez par charité!

-Ne sois pas moqueur et cruel.

- Et parfois tu t’absolvais en allant au bonheur avec moi le même soir ! C’est écoeurant. Je maintiens mes conclusions : Rodolphe t’a limée longuement, sautée et niquée et bourrée au moins trois fois et aussitôt après Jérôme t’a farcie. Enfin, il y a une minute, tu te disais prête à remettre le couvert avec moi. Tes besoins sont excessifs pour un seul homme, je le concède. Par conséquent, à condition de garder le contrôle des événements, je veux essayer de satisfaire ta nature généreuse. Oh ! Pas seul. Je ne peux guère faire mieux que par le passé, je suis un homme normal, je ne suis pas une bête de sexe capable de te renverser et de te défoncer du soir au matin, toutes les nuits.

- Ton amour me suffira. Avant la mort de Marie, j’étais heureuse.

- Peut-être. Mais tu as consolé le veuf et pris des habitudes. Soyons sages. Ne bouleversons pas ces habitudes trop vite et trop brutalement. Si je te demande de continuer à croquer la pomme avec Jérôme, le feras-tu ?

- Ne te moque pas de moi. Tu ne peux pas exiger ça. Après tu me reprocheras de te tromper. Chéri…

- Tu oublies vite tes promesses. Tu as dit : « Tout ce que tu voudras ». C’est à prendre ou à laisser. Tu refuses, tu peux ranger tes affaires dans la malle et commander un taxi.

- Oh ! Non. Tu commandes et j’obéirai. Puisque tu l'exiges je me forcerai à coucher avec Jérôme

Elle crie sa réponse comme si mon ordre lui déplaisait.

- C’est mieux. Avant la fermeture de la boulangerie tu iras acheter du pain. Tu discuteras avec Jérôme. Tu lui fixeras un rendez-vous ici, tous les lundis à quatorze heures vingt, à la fin de ton feuilleton. Il devra être ponctuel et monter dans ta chambre directement. Je veux vous voir et vous entendre croquer la pomme. Je veux l’observer en train de tremper son baigneur ; je veux découvrir comment il te baise pour t’envoûter.

- Tu es sérieux ? C’est ma punition ? Mais tu seras présent ? Ça me gêne. Je vais me bloquer, je…

- Tu refuses encore ? J'ajoute l'obligation de baiser avec lui les samedis. Note bien ceci : tu ne coucheras pas avec lui en dehors de ces rendez-vous. Décide-toi. Tu mouilleras le goupillon avec la possibilité de t’envoyer en l’air autant que tu le voudras et que Jérôme le pourra. à chaque rendez-vous. Ce programme devrait te paraître alléchant. Tu auras carte blanche, tout vous sera permis, dans tous les orifices et dans toutes les positions. Je m’engage à ne jamais intervenir avant seize heures. Deux fois par semaine ou tu me quittes au premier manquement.

- Je n’en crois pas mes oreilles ! Tu es étrange. C’est du voyeurisme. Je ne te reconnais plus. C’est tout ? Je fais ça et tu ne me chasses pas ?

- Tu me dois bien le plaisir de vous regarder à l'oeuvre. Le spectacle me rapprochera peut-être de toi et réveillera ma libido. Que veux-tu, j’ai pris un coup de bambou sur la tête cet après-midi. Mais ce n’est pas tout. Tes besoins de sexe allant croissant, il est probable que Jérôme ne puisse pas t’épousseter, te fourrer ou te mettre la cheville dans le trou chaque fois avec le même succès. Il serait dommage de ne pas tirer de ses coups tout le bénéfice attendu de ton sacrifice. Je veux que tu sois une femme heureuse, que ton appétit sexuel trouve entière satisfaction avec lui et avec moi. C’est pourquoi je veux mettre le maximum de chances de notre côté. Je décide de favoriser vos relations à conditions de les contrôler. J’assisterai, Jérôme n’en saura rien : d’accord ?

- Chéri je te vois souffrir à cause de mes erreurs. Pourquoi te tourmenter davantage? Me laisser posséder par Jérôme devrait calmer suffisamment mes ardeurs.

- Je ne parierai pas là-dessus. Je veux t’entendre hurler de plaisir, je ne veux pas lire dans tes yeux de la déception ou de la mélancolie. Ton corps, offert en pâture à ton amant, mérite sa récompense, il doit bouillir, exulter. Aussi vais-je te présenter chaque lundi un autre homme, choisi par moi. Il aura pour mission principale de préparer tes sens avant la venue de Jérôme, ce sera un boute-en-train. Avant l’arrivée de Jérôme, il te caressera, te lèchera, te sautera, à la manière de ce Rodolphe. Ensuite tu jouiras plus fort avec ton amant.

- Ce n’est pas possible. Jérôme risque de l’écraser ou de le tuer. Il ne connaît pas sa force lorsqu’il bout de colère. Ton boute-en-train ne voudra pas recommencer. Et mes fesses vont déguster.

- N'as-tu pas aimé ses coups? Tu n’en mourras pas plus la prochaine fois qu’aujourd’hui. Une bonne fessée crée des liens, rapproche batteur et battue, tu aimeras Jérôme en fonction de la force de sa rage et de ses coups. Plus tu l’aimeras, plus grande sera la volupté.

- Je ne veux plus l’aimer. Je veux t’aimer, toi, toi seul.

- Raison de plus pour exécuter mes ordres. Tu vois cette malle ? Choisis et accepte ou dégage. Et puis, si Jérôme est ponctuel, ils ne se rencontreront pas. Viendraient-ils à se croiser et à se battre, je chercherais un autre mâle pour s’occuper des préliminaires et pour t’agacer la foufoune avant le grand jeu avec ton étalon préféré. Donne ton dernier mot.

- J’ai juré, je t’obéirai. Tu risques d’avoir à chercher beaucoup de préparateurs. Tu vas ruiner ma réputation. On aurait pu se contenter de Jérôme.

- Non. La discussion est close. Cette malle restera dans la chambre jusqu’à lundi matin et y reviendra lundi soir pour te rappeler notre arrangement. Idem le samedi. Je te laisse la possibilité de suggérer à Jérôme de t’enlever et de le convaincre que tu l'aimes plus que moi. A tout moment tu pourras me quitter et partir avec lui

- Me détestes-tu tellement ? Je suis malheureuse. Je veux te reconquérir. Il ne faudra plus me reprocher de commettre l’adultère. Je baiserai sur ton ordre. Bon, je vais acheter le pain.

- N'oublie pas d'aller chercher notre fille à l'école. Et porte à l'institutrice les feuilles que tu lui dois. Tu n’es pas obligée de fabriquer notre pain entre tes cuisses ou de le faire cuire dans ton ventre. Jérôme est resté sur sa faim, mais ça suffit pour aujourd'hui. Il a assez usé de ton corps cette fois.Faut pas abuser des bonnes choses.







... Histoires Erotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67

Les avis des lecteurs
 

Bonsoir Accent, comme d'habitude bien écrit et excitant au possible surtout pour le candauliste invétéré que je suis !

Merci pour ce beau récit !

Ddier

 
 

oui, on veut l'amour dans les fourrés.

 
Tranquille52

Pour une fois ce n'est pas moi qui demande la suite de l'amour dans les fourrés....

 
Accent

Routard: ce serait une voie possible. Est-ce aussi simple? A voir dans le dernier chapitre... Je vous rappelle que j'aime dérouter le lecteur.

 
Accent

Très bon texte comme toujours...
À quand " L'amour dans les fourrés, la fin "?
Merci et au plaisir

Voilà comment ce faux ami essaie de m'exaspérer pour me faire virer. Je ne lui crierai pas ce qu'il aimerait entendre; mais qu'il sache que j'ai compris son envie de me nuire

 
Accent

Bonne question... mais encore? quelle partie?

 
 

D'après moi Paul voit loin. Il va rencontrer Gervaise la vendeuse et va s'apercevoir qu'elle est jeune et belle et que Jérôme n'est pas encore son amant . Il va tomber amoureux d'elle.Il va lui piquer sa futur proie. Et va lui reforguer sa femme qui le fait cocu a n'en plus finir et malgré ce qu'elle lui promet et ses résolutions avancées. Vengeance c'est un plat qui se mange froid. Routard

 
 

Si routard avait une partie de la réponse ?

 
 

C'était partie d'une bonne intention, ma femme a lavé ma voiture avec une éponge légèrement abrasive. Elle s'était vite rendue compte mais le mal été fait. J'ai profité qu'elle voulait se faire pardonner pour l'offrir le soir même à 2 hommes, baisée en levrette le nez sur le capot. Elle a juste un peu grimacé de se faire remplir sans protection, elle adore se faire lécher le minou baveux. Je suis maintenant un cocu heureux

 
Accent

Ou pour avoir des preuves de l.infidelite de sa femme. Et divorcer . Ou à il des penchants candaulistes. Routard .

accent: pour éveiller l'attention du lecteur et le faire revenir pour la suite, l'auteur pousse le lecteur à se poser des questions (suspens). l'infidélité n'a plus à être prouvée ! En apparence le choc l'a transformé en candauliste, il propose un boute entrain avant la venue de Jérôme. En réalité il prévoit quelque chose que vous découvrirez dans les deux derniers chapitres

 
Accent

Ce seront Jérôme et un autre choisis par le mari. La réponse est dans la suite. Le deuxième ne fait pas multitude. Soyez patient, attendez le 16

 
 

Accent a dit dans le commentaire précédent. mieux vaut lui (Jérôme )qu'une multitude d'autres et Paul luI ordonne de continuer avec Jérôme et d'autres amants qu'il va lui procurer.. Je ne comprend plus trop son raisonnement. Fait il tout çela pour dégoûter Jérôme qui va bien tomber sur la concurrence à un moment. Ou pour avoir des preuves de l.infidelite de sa femme. Et divorcer . Ou à il des penchants candaulistes. Routard

 
 

Le cocu révélé devient candauliste. Il veut contrôler les amants et rester maître des relations de sa femme.

 
 

Très bon texte comme toujours...
À quand " L'amour dans les fourrés, la fin "?
Merci et au plaisir

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Accent


 
La star 4 - Récit érotique publié le 06-05-2018
 
La star 3 - Récit érotique publié le 04-05-2018
 
La Star 2 - Récit érotique publié le 02-05-2018
 
La star - Récit érotique publié le 30-04-2018
 
Salope ou soumise - Récit érotique publié le 28-04-2018
 
Femme révoltée - Récit érotique publié le 24-04-2018
 
Une opportunité 8 - Récit érotique publié le 21-04-2018
 
Une opportunité 7 - Récit érotique publié le 20-04-2018
 
Une opportunité 6 - Récit érotique publié le 18-04-2018
 
Une opportunité 5 - Récit érotique publié le 17-04-2018
 
Une opportunité tentante 4 - Récit érotique publié le 15-04-2018
 
Une opportunité tentante 3 - Récit érotique publié le 14-04-2018
 
Une opportunité tentante 2 - Récit érotique publié le 12-04-2018
 
Une opportunité tentante 1 - Récit érotique publié le 11-04-2018
 
Une chance de cocu 12 FIN - Récit érotique publié le 09-04-2018
 
Une chance de cocu 11 - Récit érotique publié le 07-04-2018
 
Une chance de cocu 10 - Récit érotique publié le 05-04-2018
 
Une chance de cocu 9 - Récit érotique publié le 04-04-2018
 
Une chance de cocu 8 - Récit érotique publié le 02-04-2018
 
Une chance de cocu 7 - Récit érotique publié le 01-04-2018
 
Une chance de cocu 6 - Récit érotique publié le 31-03-2018
 
Une chance de cocu 5 - Récit érotique publié le 29-03-2018
 
Une chance de cocu 4 - Récit érotique publié le 27-03-2018
 
Une chance de cocu 3 - Récit érotique publié le 25-03-2018
 
Une chance de cocu 2 - Récit érotique publié le 23-03-2018
 
Un chance de cocu 1 - Récit érotique publié le 21-03-2018
 
Chair fraîche 7 Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse - Récit érotique publié le 19-03-2018
 
Chair fraîche 6 - Récit érotique publié le 17-03-2018
 
Chair fraîche 5 - Récit érotique publié le 15-03-2018
 
Chair fraîche 4 - Récit érotique publié le 13-03-2018
 
Chair fraîche 3 - Récit érotique publié le 11-03-2018
 
Chair fraîche 2 - Récit érotique publié le 09-03-2018
 
Chair fraîche 1 - Récit érotique publié le 07-03-2018
 
L'amour dans les fourrés 14 et Fin - Récit érotique publié le 05-03-2018
 
L'amour dans les fourrés 13 - Récit érotique publié le 24-02-2018
 
L'amour dans les fourrés 12 - Récit érotique publié le 05-02-2018
 
LAQUELLE 5 - Récit érotique publié le 03-02-2018
 
LAQUELLE 4 - Récit érotique publié le 01-02-2018
 
LAQUELLE 6 FIN - Récit érotique publié le 01-02-2018
 
LAQUELLE 3 - Récit érotique publié le 30-01-2018
 
LAQUELLE 2 - Récit érotique publié le 28-01-2018
 
LAQUELLE - Récit érotique publié le 26-01-2018
 
L'amour dans les fourrés 11 - Récit érotique publié le 14-01-2018
 
SEXTROT 7 FIN - Récit érotique publié le 03-01-2018
 
SEXTROT 6 - Récit érotique publié le 30-12-2017
 
Sextrot 5 - Récit érotique publié le 28-12-2017
 
Sextrot 4 - Récit érotique publié le 26-12-2017
 
Le sextrot 3 - Récit érotique publié le 25-12-2017
 
Le sextrot 2 - Récit érotique publié le 23-12-2017
 
Le sextrot 1 - Récit érotique publié le 22-12-2017
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Accent...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par mandrake le 2018-05-18 ....
• Par max le 2018-05-17 ....
• Par PlaisirNoir le 2018-05-16 ....
• Par ocomme le 2018-05-15 ....
• Par Couple candau le 2018-05-15 ....
• Par 14000 le 2018-05-14 ....
• Par Loki Coquin le 2018-05-14 ....
• Par Julien le 2018-05-14 ....
• Par Mature Sissy le 2018-05-13 ....
• Par Mèlou le 2018-05-13 ....