S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Salut, je suis un homme de 25 ans, j'écris déjà des nouvelles et des textes dans ...
• Bonjour, Dominant de 29 ans fort d'une expérience déjà confirmé, je suis ...
• Homme marié de Moselle 36 ans qui a un gros pêché mignon : le corps des femmes. ...
• Homme 55 ans, cherche correspondance avec femme aimant le sexe et l'exhibition. ...
• Bonjour, Je suis un homme d'une trentaine d'années qui souhaite rencontrer une ...
• bonjour, résolution 2018, avoir ma première expérience avec un homme. je ...
• Bonjour, je me décris rapidement : Je suis une jeune femme de 21 ans avec des ...
• Bonjour, je me décris rapidement : Je suis une jeune femme de 21 ans avec des ...
• Bonjour, Homme de 23 ans recherche une personne de 20/30 ans , homme ou femme ...
• Bonjour homme mur propose auscultation gyneco pour plaisir hors sentier ...

... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Kristine 1 Un premier pas de travers...

- Par l'auteur HDS Kristine -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Kristine [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 4 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.2 • Cote moyenne attribuée par HDS : 10.0
• L'ensemble des récits érotiques de Kristine ont reçu un total de 27 941 visites.

sexe récit : Kristine 1  Un premier pas de travers... Histoire érotique Publiée sur HDS le 12-01-2018 dans la catégorie Dans la zone rouge
Tags: Belle-mere  Masturbation 
Cette histoire de sexe a été affichée 6648 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Kristine 1  Un premier pas de travers... ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Kristine 1  Un premier pas de travers... ( 10.0 /10 )
 
Les Dernières Inscrites sur HDS.sexy - Sur votre Région :

 
Couleur du fond :


Kristine 1 Un premier pas de travers...

Ce récit est à la fois le mien et celui d’une autre. J’ai vécu une expérience similaire à celle de Kristine. Longtemps j’ai recherché des récits mettant en scène des relations familiales ambiguës en une belle mère et son beau fils analogue à celle que j’ai vécues. J’ai fini par emprunter le début d’un récit trouvé au hasard du net pour y glisser les éléments de ma propre vie. Si la situation réelle est au départ fictionnelle, au fil du récit se sont les éléments de ma propre histoire qui prennent le pas. Par amour et par dépendance, je me suis laissée aller à la débauche. J’en garde dans ma chair la morsure à la fois douce et amère.

Quand, Damien, le petit ami de ma fille a emménagé chez nous il y a environ un an maintenant, j'étais un peu réticente car il n'était pas avec ma fille depuis longtemps. Mais c’était un gentil garçon et semblait la rendre vraiment heureuse. Il faisait des études dans notre ville et habitait assez loin. J’ai appris plus tard qu’il n’était pas toujours le bienvenu chez sa mère, depuis qu’elle s’était installée en couple suite à son divorce. Damien occupait un emploi à mi-temps à l’accueil de nuit dans un hôtel et passait le reste de son temps à ses études. A la maison il était discret et courtois si bien que je savais à peine qu'il était là. Quand ma fille s’est vu offrir la possibilité d’un stage à l’étranger pour ses études, cela m'a laissé dans une position embarrassante à l'égard Damien. Avec mon mari, nous avons convenu de le garder à la maison. Il nous versait une contribution symbolique pour la chambre. Tout était au mieux.

Parlons d'Alain, mon mari. Il avait vingt-trois ans et moi 17 quand nous avons entamé notre relation. Il était tout ce que je voulais. Il m’a apporté la liberté et l’indépendance vis à vis de mon milieu familial. A vingt-deux ans, j’étais maman et j’avais un travail dans la même entreprise que lui. Petit à petit, j’ai acquis des compétences et j’ai gravi pas à pas les marches de la hiérarchie jusqu’à obtenir un poste de responsabilité. Je ne me suis pas rendue compte que lui végétait au sein de la logistique de l’entreprise et en prenait ombrage et qu’il s’est mis à boire. Un peu au départ, puis de plus en plus.
Il a voulu acheter un camion pour être professionnellement indépendant. L’affaire aurait pu marcher, s’il n’avait récolté une suspension de permis de 6 mois. Je l’ai aidé comme j’ai pu, allant jusqu’à m’endetter. Maintenant c’est fini. Nous vivons ensemble, nos rapports se sont distendus, même si nous donnons le change aux enfants. Pour s’assumer, il accumule les heures de conduite et reste souvent plusieurs jours en dehors de la maison. Quand il rentre, c’est sorties et beuveries.
Dans ces moments, il aime me rabaisser et m’humilier. Souvent après, il essaye de faire amende honorable, mais je ne suis pas dupe. Plus frustrant que tout, c’est que nous n’avons plus d’intimité alors que pendant longtemps, elle a été le moteur de notre couple. Tout cela a été difficile à accepter au début. Surtout lorsque j’ai appris qu’il a eu un temps une relation adultère avec une amie à moi.

La réussite professionnelle a été mon moteur et mon soutien au cours de ces années. J’ai maintenant 43 ans, je me regarde en sous-vêtements dans la glace. Même si ma poitrine est un peu lourde, je reste une femme désirable. Je l’ai vu dans les yeux de mes collaborateurs au travail. J'aime le sexe, mais je n’ai pas franchi le pas de l’aventure avec un autre homme.
Quand mes filles ont commencé à ramener des copains à la maison, parfois j’entendais des soupirs d’amour à travers les portes closes, je reprenais conscience d’être une femme et mes doigts se faufilaient dans ma culotte pour calmer ma frustration.

Ce n'est qu’un mois après que ma fille soit partie pour l'autre bout du monde que j'ai commencé à remarquer que Damien traînait parfois dans la maison sans aucun t-shirt lorsqu’il faisait chaud. Maintenant, je ne vais pas mentir, je le l’observais quand il ne regardait pas. Après tout il était un garçon de vingt-trois ans qui avait un corps athlétique et bronzé. Si je suis totalement honnête je n’étais pas indifférente.
Je savais que ce genre de pensées n’étaient pas saines, mais ...... j'étais excitée par le manque de sexe. J’avais ouvert la boîte à fantasmes et j’avais du mal à la refermer. Je guettais ses sortie je trouvais de plus en plus difficile d'arrêter de le regarder et j'étais là quand il sortait de la douche et se promenait seulement dans son short.

Un matin, alors que je rangeais des serviettes dans l'armoire du couloir, je n’ai pu m'empêcher de m'arrêter pour regarder par la porte de sa chambre. Il avait travaillé toute la nuit et il dormait nu sur les draps à cause de la chaleur. La vision ce corps jeune et désirable me procurait des délices, j'ai honte de l'admettre. Pour la première fois, j'ai senti dans mon estomac se contracter et aussi un picotement dans et autour de ma chatte que je n'avais pas ressenti depuis longtemps. Ce n’était ni un élan romantique, ni esthétique comme je me plaisais à l’imaginer, c’était quelque chose de purement sexuel.

Une fois seule dans ma chambre, j'ai fait quelque chose d’inhabituel j'ai pris une boîte dans la garde-robe qui contenait un vibrateur lapin. Un truc que j’avais acheté, il y a quelques années et que j’avais vite rangé plus agacée par le bruit que conquise par les sensations. Je l’ai tenu dans mes mains pendant un moment comme si je ne l'avais jamais vu ou tenu avant. J’étais nerveuse ou effrayée de l'utiliser. J'étais une femme de 43 ans agissant comme si j'avais quatorze ans quand je me suis masturbée pour la première fois.

J'ai écarté ma culotte et ouvert mes jambes et senti mes lèvres de la chatte se gonfler et j'ai haleté, je suis devenue humide et je me suis sentie rougir alors que je repensais au petit cul ferme de Damien. J'ai fini par passer plus d'une heure à pilonner ma chatte avec mes doigts et mon vibromasseur jusqu'à ce que j'aie eu trois orgasmes intenses et explosifs. Quand j'ai rangé mon vibrateur, je savais que le soir j’aurais besoin d'un autre orgasme. Après tant d’années de négligence, j'avais besoin d'une libération sexuelle.








Les avis des lecteurs
 

Merci à vous Didier
Je suis sensible à vos encouragements

Kristine

 
 

Bonjour Kristine, bien peu de commentaires pour un récit pourtant bien écrit !

Je vous souhaite une bonne année puisque c'est encore la période des vœux !

Didier

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :