... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


COLLECTION HISTOIRE COURTE. Les vieux films pornos (1/1)


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par CHRIS71 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : christ.71.g.egmailcom

• 804 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.1 • Cote moyenne attribuée par HDS : 8.8
• L'ensemble des récits érotiques de CHRIS71 ont reçu un total de 4 674 543 visites.

sexe récit : COLLECTION HISTOIRE COURTE. Les vieux films pornos (1/1) Histoire érotique Publiée sur HDS le 13-03-2018 dans la catégorie Dans la zone rouge
Tags: Soumission   Extreme   Film porno 
Cette histoire de sexe a été affichée 3591 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : COLLECTION HISTOIRE COURTE. Les vieux films pornos (1/1) ( 9.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :


COLLECTION HISTOIRE COURTE. Les vieux films pornos (1/1)

-- ATTENTION HISTOIRE FICTIVE POUR LECTEURS AVERTIS --

Maman Ginette vient de me quitter, elle a eu du mérite, elle m’a élevé seule, mon géniteur l’ayant abandonné lors de sa grossesse dès qu’il a su que j’allais venir au monde.
Dans ma jeunesse, j’ai connu deux femmes dans ma vie, maman et grand-mère.
Grand-mère Suzane chez qui nous habitions, Rue du Cherche-Midi à deux pas du Boulevard Saint-Germain.
Avant que grand-mère nous quitte, je me souviens que l’on me mettait dans la salle à manger à regarder la télévision alors que j’entendais les deux femmes parler dans la chambre de mon aïeule sans que je sache ce qu’elles se disaient.
Grand-mère toussait fréquemment et plus tard, j’ai appris qu’elle avait une maladie des poumons à la suite d’un travail où elle était souvent dans la rue.
Quand grand-mère a quitté ce monde, maman a hérité de notre logement et je suis resté ici jusqu’au moment où j’ai pris mon envol.
J’habite à Lyon où je suis parti pour prendre un poste d’ingénieur en électro-mécanique, je suis célibataire et j’ai de fréquentes aventures, j’irais plus loin grâce à ma jolie gueule chaque fois que je vais dans les cafés près de la place Belcourt, il est rare que je rentre seul dans mon petit deux-pièces.
J’ai pris un mois de vacances y compris mes droits afin de régler mes affaires parisiennes.
J’ai deux solutions, vendre, le quartier est assez coté et je ferais banco ou je loue ces 5 pièces à un prix tel qu’il me serait possible de vivre tranquillement à Lyon.
Je vais dans une agence près de mon nouveau bien et le gérant me conseille de vendre rapidement les prix étant au maxi et ont tendance déjà à la baisse.
Assis à la terrasse d’un café Boulevard saint Germain, je vois une autre agence qui va m’apporter la solution.

La femme élégante qui la tient veut voir mon logement avant de se décider.
Rendez-vous est pris le même jour à 17 heures, je la vois arriver dans un tailleur impeccable et soyons direct, avant qu’elle retourne chez son mari, je la baise sur le lit de ma jeunesse.
À ce moment, j’ignore ce que je vais faire, mais quand je lui retire ses vêtements, je sais comment procéder pour lui apporter un orgasme, avant de me quitter repu, car j’ai eu affaire à une grande baiseuse toujours en remettant un tour.
Elle a dû dire à son mari qu’elle avait fait des heures supplémentaires, car il était 22 heures quand elle m’a donné son verdict.
Rendez-vous dans trois jours directement chez moi à la même heure, je sens qu’elle a été satisfaite de l’étalon lyonnais et qu’elle va en redemander.
En attendant, son conseil est simple, si elle me suggère de vendre ou de louer, il faut vider les pièces encombrées par ce capharnaüm grand-mère étant une indécrottable conservatrice.
Le lendemain après une grâce matinée réparatrice après la soirée avec ma belle salope, j’attaque et je dois descendre des dizaines de cartons, je mets de côté quelques objets de ma jeunesse, je retrouve le nounours déplumé qui me servait de doudou, jusqu’au moment où je tombe sur une malle en osier.

Je l’ouvre et je vois des boîtes rondes de films avec un projecteur, je les sors, il y en a une cinquantaine, j’ouvre une boîte et je déroule, surprise, un film porno des années 30, je regarde quelques photos devant une lampe me montrant une femme très poilue de la chatte.
J’ai baisé la femme de l’agence sans lui avoir demandé son nom, la différence c’est qu’elle était aussi brune des cheveux, mais entièrement épilé, entre ce film et elle, deux époques.
Il y a un projecteur âgé, je l’installe, le branche, mais la lampe flash, j’aimerais voir de plus près ces petites merveilles, je descends et j’entre dans une boutique de réparation de télé, le patron regarde ma lampe et me demande de lui apporter le projecteur, il va me bricoler un système de remplacement.
Je récupère le projecteur et le lendemain en attendant ma maîtresse, je place le premier film.
Une femme très jeune se promène dans une maison avec comme seuls vêtements un tablier blanc format timbre-poste, un homme un cigare à la main lui regarde le cul, la jeune soubrette époussette les bibelots en se penchant sur l’avant comme si de rien n’était.
Il s’approche lui met la main au cul et sort sa bite, elle met ses mains sur le guéridon tendant ses fesses vers la verge qui vient la perforer, elle se retourne l’air étonné et se met un doigt dans la bouche, la caméra s’approche et je vois la queue de l’homme aller et venir jusqu’à décharger, se retirer, le sperme dégoulinant de la chatte.
Le bruit de fin de bobine me trouve ma bite à la main sans que je me sois rendu compte, je me masturbais en regardant un porno ça fait des années que j’ai arrêté la masturbation, mais cette femme venue de nulle part a fait le reste.
Cette jeune femme se faisant baiser alors qu’elle a dû quitter ce monde, c’est une tout autre vision, alors je remets un deuxième film.
Plusieurs filles sont dans une sorte de salon, habillé en nones, un ecclésiastique s’approche, un gros plan sur sa verge et la fille qui est celle du premier film avance sa bouche et le suce, jusqu’à ce que son sperme coule de ses commissures de lèvres.
J’en regarde un tout aussi cochon et avec la même fille fort jolie, à un moment ou me masturbant, je gicle mon sperme sur le devant de la chaise ou je me suis assis, je faisais la même chose bien des années avant que je baise ma première maîtresse.
Sur l’écran, j’ai l’impression d’avoir déjà vu l'actrice si tentée que cela en soit une, impossible, quand ces films ont été tournés, j’étais loin d’être né, maman peut-être et encore.
Je suis frustré, mais, je vais me nettoyer, c’est dans cette malle que je trouve une boîte bien plus moderne, je la sors et je l’ouvre, un petit magnétophone assez ancien comme je m’en sers lors de réunions et 10 cassettes commençant par le numéro 1.
Les piles sont mortes, une fois de plus je descends et je trouve ce qu’il me faut.
Avant, arrière, il fonctionne, je remonte, je mets la cassette N°1 et je démarre.

« Ceux-ci sont les notes que j’enregistre avec maman qui veut que j’écrive le livre de sa vie. »

Je remarque que celle qui parle est ma mère et que celle qui parle après, c’est ma grand-mère.

« Je suis arrivée à Paris en 1891, après avoir perdu mes parents lors d’une épidémie en Bretagne, je venais chez la sœur de ma mère pour être blanchisseuse, elle a eu des soucis et m’a vendu à l’Américain un mac très connu sur la place de Paris, il était de Strasbourg et avait fait de la prison.
Il m’a dépucelé et le lendemain, je commençais à me prostituer au Chabanais, maison assez luxueuse, j’y ai passé quelques années avant qu’il prenne une balle un soir de beuverie et que je sois mise dans les mains de Jules la canne envers qui il avait une dette et envoyée à l’Abbaye. »

Mince, grand-mère était une prostituée, je tombe de haut, c’est vrai, au plus loin de mon souvenir que faisait cette femme, je l’ignore.

« Au Chabannais, la maison était de bonne réputation alors qu’à l’Abbaye nous étions habillées comme des nones, mais Miss Betty nous faisait travailler avec des hommes en soutane qui venaient des quatre coins des églises de Paris, malgré leur serment de chasteté.
Je suis tombé enceinte de toi ma fille, j’ignore qui il était, mais comme j’étais l’une des meilleures gagneuses de Jules, tu as des chances d’être la fille d’un chanoine ou d’un évêque, neuf fois sur dix, c’était moi qui m’occupais de ces soutanes de haut rang ».

C’est à ce moment que dans le magnétophone, j’entends tousser, cette toux me ramène bien des années en arrière et je me souviens exactement du jour où elles m’avaient fait regarder Maya l’Abeille à la télé.

« Es-tu sûr que ton fils soit dans l’impossibilité de nous entendre ? »
« Oui, il regarde la télé, tu sais lorsqu’il y a des dessins animés, il est tellement attentionné que nous pouvons enregistrer tranquille. »
« Alors je continue, un jour à l’Abbaye un homme avec un étrange appareil est venu, il faisait des films qu’il vendait à de riches hommes et à des bordels où les maquerelles installaient une pièce où les clients pouvaient se masturber, il me faisait tourner presque tous les jours et je suis devenue son actrice préférée.
Si tu les regardes, celui avec un homme portant gants et bagues, c’est le Cardinal de la place de Paris qui a voulu le tourner, c’est pour cela que pendant qu’il me sodomisait son visage est toujours caché. »

Mince, je viens de me masturber sur les films montrant ma grand-mère se faisant baiser principalement par des hommes d'Église.

« Es-tu resté longtemps dans ce bordel ? »
« Jusqu’à ce que la Marthe nous renvoie sur le trottoir en fermant nos bordels, c’est là que j’ai été rattrapé par la maladie qui va m’emporter, Jules comme l’Américain a été nettoyé et qu’incapable de rester seule, dans le quartier où j’avais atterri près de l’observatoire, j’ai rencontré le Tatoué.
Lui, tu l’as connu, il m’a installé dans mes meubles comme il disait et je suis devenue une mondaine, il m’envoyait les clients, rapidement, j’ai eu ma clientèle et j’étais au chaud.
« Le Tatoué pour me souvenir, je me souviens. »
« Dis-moi ma fille, un jour, je vous ai surpris le Tatoué et toi, il te parlait à l’oreille. »
« Maman, je préférerais que nous continuions à parler de ta vie, pas de la mienne. »
« Il t'a sauté, ce salaud t'a sauté, il a baisé la mère et la fille, mais dit moi, je me souviens, tu venais d’avoir dix-huit ans, t’a-t-il dépucelé ? »
« Oui, mais je t’en supplie parlons d’autre chose, ça, c’est ma vie pas la tienne. »
« Je regrette, tu m’as toujours dit que tu travaillais dans l’hôtel près d’ici, tu me disais que tu nettoyais les chambres, il t’a mis au tapin. »
« Maman, j’ai honte, un jour, j’ai eu mon fils et tout le reste n’est que peccadille, je continue à faire ce que je fais pour lui donner la meilleure éducation, qu’il se marie et qu’il ait de beaux-enfants, j’espère les voir un jour. »

À ce moment un grand blanc, dans la 3ème cassette que j’écoute, ponctué d’une toux de grand-mère.

« C’est bien ma fille, tu as raison, la vie nous a emportées contre notre gré, je rêvais de devenir bonne sœur quand j’étais petite, je l’ai été, mais pour la parade et satisfait, c’est pourri comme ce Cardinal et fini dans les pattes du Tatoué.
Dis-moi, quand il a été assassiné par une voiture qui a pris la fuite, il y a eu une enquête de la police, ils sont venus nous interroger, je t’ai vu embarrassé et je leur ai dit que nous avions passé la soirée ensemble, mince, j’ai été bête, c’est toi ? »
« Je t’en conjure parlons d’autre chose, j’arrête d’enregistrer tes confidences. »

Ma stupeur est grande, ma vie depuis la mort de maman était pleine de zones d’ombre, ces cassettes m’ont fait comprendre que je suis le petit-fils et le fils de deux femmes qui se sont prostituées, il me manque un maillon à la chaîne de ma vie maman n’en ayant rien dit.
Qui est mon père, suis-je le fruit d’un amour qu’elle a eu dans sa vie, suis-je le fruit comme grand-mère pour maman d’un client donc le fils de personne, autant arrêté de me poser des questions surtout que ma belle Andalouse vient de sonner à la porte.
La belle Andalouse, car elle s’appelle Carmen, la fin de l’histoire des deux premières femmes de ma vie est simple, j’ai porté les films à l’INA qui va les restaurer et les archiver, j’ai gardé les cassettes en souvenir et surtout les voix des deux premières femmes ayant compté dans ma vie même si elles ont eu des vies dissolues

En ce moment, je suis en vacances chez les parents de Carmen éleveur de taureaux non loin de Gibraltars, nous avons vendu Paris et avec la grosse sommes que nous en avons tiré nous avons acheté une agence immobilière dans une rue donnant sur la place Bellecour à Lyon ainsi qu’une villa sur les hauteurs de la ville avec vue sur la Saône.
Nous nous sommes mariés et nous avons deux enfants, le choix du roi, en ce moment nos enfants galopent sur un cheval et sur un poney au milieu de ces gros animaux.
Carmen se fait bronzer et surtout se repose, il faut dire qu’avant de me mettre à écrire l’histoire de Ginette, mais surtout de Suzanne ma grand-mère certainement l’une des premières actrices porno, nous avons fait l’amour comme je le fais avec elle de nombreuses fois, l’Andalouse préférant m’épuiser que de se voir porter des cornes comme les taureaux familiaux.
Bref, j’ignore qui m’a conçu, mais je sais qui je suis pour ma famille, c’est bien là l’essentiel.







... Histoires Erotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67

Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...
Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par CHRIS71


 
COLLECTION VENGEANCE. Justice immanente (2/2) - Récit érotique publié le 21-07-2018
 
COLLECTION VENGEANCE. Justice immanente (1/2) - Récit érotique publié le 20-07-2018
 
COLLECTION COCU. Ma petite voisine (2/2) - Récit érotique publié le 19-07-2018
 
COLLECTION COCU. Ma petite voisine (1/2) - Récit érotique publié le 18-07-2018
 
COLLECTION COCU. Ma belle-mère, quelle salope (4/4) - Récit érotique publié le 17-07-2018
 
COLLECTION COCU. Ma belle-mère, quelle salope (3/4) - Récit érotique publié le 16-07-2018
 
COLLECTION COCU. Ma belle-mère, quelle salope (2/4) - Récit érotique publié le 15-07-2018
 
COLLECTION COCU. Ma belle-mère, quelle salope (1/4) - Récit érotique publié le 14-07-2018
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. J’ai vu Belle de Jour (1/1) - Récit érotique publié le 12-07-2018
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Une cuite mémorable (1/1) - Récit érotique publié le 11-07-2018
 
COLLECTION CANDAULISME. Les chippendales (1/1) - Récit érotique publié le 10-07-2018
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Les filles de Monsieur, les filles de Madame (7/7) - Récit érotique publié le 09-07-2018
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Les filles de Monsieur, les filles de Madame (6/7) - Récit érotique publié le 08-07-2018
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Les filles de Monsieur, les filles de Madame (5/7) - Récit érotique publié le 07-07-2018
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Les filles de Monsieur, les filles de Madame (4/7) - Récit érotique publié le 06-07-2018
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Les filles de Monsieur, les filles de Madame (3/7) - Récit érotique publié le 04-07-2018
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Les filles de Monsieur, les filles de Madame (2/7) - Récit érotique publié le 03-07-2018
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Les filles de Monsieur, les filles de Madame (1/7) - Récit érotique publié le 02-07-2018
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. La plage naturiste (1/1) - Récit érotique publié le 01-07-2018
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Baby-Sitter fouineuse (4/4) - Récit érotique publié le 30-06-2018
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Baby-Sitter fouineuse (3/4) - Récit érotique publié le 29-06-2018
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Baby-Sitter fouineuse (2/4) - Récit érotique publié le 28-06-2018
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Le poker (1/1) - Récit érotique publié le 27-06-2018
 
COLLECTION ZONE ROUGE. Le vieux pervers (1/1) - Récit érotique publié le 25-06-2018
 
COLLECTION CANDAULISME. Envie de sodomie (1/1) - Récit érotique publié le 24-06-2018
 
COLLECTION ÉTRANGE PHÉNOMÈNE. Lui ou Elle, Elle ou Lui (3/3) - Récit érotique publié le 23-06-2018
 
COLLECTION ÉTRANGE PHÉNOMÈNE. Lui ou Elle, Elle ou Lui (2/3) - Récit érotique publié le 22-06-2018
 
COLLECTION ÉTRANGE PHÉNOMÈNE. Lui ou Elle, Elle ou Lui (1/3) - Récit érotique publié le 21-06-2018
 
COLLECTION JEUNES – VIEUX. Les Ados (1/1) - Récit érotique publié le 20-06-2018
 
COLLECTION COCU. Femme déçue, femme adultère (1/1) - Récit érotique publié le 19-06-2018
 
COLLECTION ZONE ROUGE. Le champ de courses (1/1) - Récit érotique publié le 18-06-2018
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Erreur de salle au cinéma (2/2) - Récit érotique publié le 16-06-2018
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Erreur de salle au cinéma (1/2) - Récit érotique publié le 15-06-2018
 
COLLECTION ESCORTE BOY. Le masseur (1/1) - Récit érotique publié le 14-06-2018
 
COLLECTION JEUNE – VIEUX. Grand-père (1/1) - Récit érotique publié le 13-06-2018
 
COLLECTION ESCORTE. Pute programmée (1/1) - Récit érotique publié le 12-06-2018
 
COLLECTION DOMINANT DOMINE. Expérience extrême (1/1) - Récit érotique publié le 11-06-2018
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Soirée étape (1/1) - Récit érotique publié le 10-06-2018
 
COLLECTION VENGEANCE. Ma belle-soeur (1/1) - Récit érotique publié le 09-06-2018
 
COLLECTION COCU. L’associé de mon mari, cocu heureux (1/1) - Récit érotique publié le 07-06-2018
 
COLLECTION COCU. Cadeaux de Noël et jour de l'An (1/1) - Récit érotique publié le 06-06-2018
 
COLLECTION ZONE ROUGE. La vérité n’est pas toujours bonne à entendre (2/2) - Récit érotique publié le 05-06-2018
 
COLLECTION ZONE ROUGE. La vérité n’est pas toujours bonne à entendre (1/2) - Récit érotique publié le 04-06-2018
 
COLLECTION ZONE ROUGE. Hôtesse sur Air Liberté (1/1) - Récit érotique publié le 02-06-2018
 
COLLECTION ESCORTE. Coup de chance (2/2) - Récit érotique publié le 01-06-2018
 
COLLECTION ESCORTE. Coup de chance (1/2) - Récit érotique publié le 31-05-2018
 
COLLECTION HISTOIRE COURTE. Ma belle-mère (1/1) - Récit érotique publié le 30-05-2018
 
COLLECTION COCU. Brin de Muguet (4/4) - Récit érotique publié le 28-05-2018
 
COLLECTION COCU. Brin de Muguet (3/4) - Récit érotique publié le 27-05-2018
 
COLLECTION COCU. Brin de Muguet (2/4) - Récit érotique publié le 26-05-2018
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de CHRIS71...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Franck le 2018-07-17 ....
• Par TiFlo le 2018-07-16 ....
• Par Ludovic le 2018-07-16 ....
• Par mimi60180 le 2018-07-16 ....
• Par vincenzo le 2018-07-15 ....
• Par Keranor le 2018-07-15 ....
• Par maitre jeanyves le 2018-07-15 ....
• Par Zelfirden le 2018-07-15 ....
• Par maman divorcée le 2018-07-14 ....
• Par pour Lola le 2018-07-14 ....