... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


EXHIBITION SUR UNE TABLE EN VERRE...


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Alainylon [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 63 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.2 • Cote moyenne attribuée par HDS : 8.9
• L'ensemble des récits érotiques de Alainylon ont reçu un total de 691 411 visites.

sexe récit : EXHIBITION SUR UNE TABLE EN VERRE... Histoire érotique Publiée sur HDS le 14-02-2018 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Culottes   Inconnu-inconnue   Soumission 
Cette histoire de sexe a été affichée 4594 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 2 votes ): EXHIBITION SUR UNE TABLE EN VERRE... ( 7.5 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : EXHIBITION SUR UNE TABLE EN VERRE... ( 9.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :


EXHIBITION SUR UNE TABLE EN VERRE...

J’attendais sagement que la voiture de devant moi finisse sa manœuvre pour prendre sa place quand je fus percuté à l’arrière du véhicule. Un peu hors de moi, je tirai le frein à main et m’éjectais hors de l’habitacle.
La conductrice coupable de l‘accrochage sortait à son tour de son véhicule. Un mètre soixante dix à peu près. Aux cheveux teintés auburn qui lui arrivé à hauteur des épaules.
- Bonjour monsieur, je suis désolée, je ne vous ai pas vue en reculant.
- Il n‘y a pas mort d‘homme. Fis-je, en retenant ma colère. Juste de la tôle a redressé.
J’avais un enfoncement de tôle à l‘arrière gauche, tandis que la voiture de la dame avait le pare-choc décroché, le cache feu arrière fissurer.
- Bon il n’a plus que remplir un constat. En avez-vous un ? L’interrogeais-je. Par ce que moi, j’en es point.
- Attendez, je vais voir.
Elle ouvrit la portière passagère, et se plia en deux pour fouiller dans sa boite à gants. Dans le mouvement, la jupe était remontée. Laissant apercevoir des cuisses gainées de bas noirs et un bout de sa petite culotte. J’avais là, de quoi occuper le fantasme de ma prochaine branlette. Pour mon plus grand désarroi, elle se redressa pour me déclarer :
- Je suis désolée, je n'en pas.
- Cela n’arrange pas nos affaires…
- Alors que faisons-nous ? Fit-elle.
- Il y a tout proche d’ici, une compagnie d’assurance. Je vais leur demander un constat.
- C’est que je suis pressé. Je dois aller travailler.
- Oui, madame, je le comprends bien. M’en aussi j’ai une journée chargée. Mais qu’est-ce que je fais moi. Et surtout je dis quoi à mon patron pour la tôle froissée.
- Oh ! Mais je ne compte pas me dérober comme ça. Je pensais régler ce problème demain. Ne travaillant pas nous aurions eu le temps de nous occuper de la paperasse.
- Et qu’est-ce qui me dit que vous serez au rendez-vous ?
- Mais monsieur, je suis une honnête dame, moi. Et pour vous prouvez ma bonne foie je vais vous donnez mes coordonnées.
Elle fouilla dans la poche intérieure de son veston et en ressortit avec une carte de visite aux bouts des doigts, qu’elle s’empressa de me tendre. Je la pris et la parcouru. Il y était inscrit Viviane, et l’adresse était toute proche. Même le numéro de téléphone y était imprimé.
- S’il vous plaît madame. Auriez-vous un stylo ? Fis-je.
- Oui, je vous donne cela.
De la même poche, elle fit apparaître un beau stylo bille argentée.
- Merci madame. Sachez que je n’ai rien contre vous personnellement. Mais je suis du genre méfiant. Surtout avec les personnes que je ne connais pas, fis-je, en notant le numéro d’immatriculation sur la carte de visite… Même avec des femmes aussi charmantes que vous.
- Merci monsieur. Vous me flatter.
Le numéro inscrit je lui tendis son stylo. Elle me repoussa la main, et dit :
- Gardez le, vous me le donnerez demain lors de votre visite chez moi.
- A-t-il une heure qui vous conviendrez mieux qu’une autre ?
- A votre guise monsieur. Je ne bouge pas de chez moi, d’ailleurs j’y serais seul, mon mari étant parti en stage pour la semaine.
Le lendemain j’étais au rendez-vous. Elle était très troublante dans une robe de mousseline à fleurs, largement décolletée. J’eus une bouffée de chaleur.
- Je vous en pris entrée donc ! Venez dans la salle à manger.
La pièce faisait aussi office de salon. Elle était confortablement meublée. Très maîtresse de maison, elle avait installé sur le plateau de verre de sa table de quoi prendre le café. Il y avait aussi un constat et deux stylos à bille.
- Je vous en pris, prenez place, je m’absente quelques instants le temps d’aller chercher la cafetière.
Mon regard se porta sur le tableau accrochait sur le mur d’en face. Représentant la bataille d’Alger.
- J’espère n’avoir pas été trop longue ? fit-elle en passant la porte.
- Non… non, j’admirais votre tableau…
- Ah oui, tout le monde le dit en le voyant. Lança-t-elle en versant le café dans les tasses.
- Prenez-vous du sucre ?
- Non merci, jamais dans mon café. Je vois que vous avez trouvé un constat. Émis-je en lui désignant du doigt le feuillet.
- Oui, je l’avais dans mon dossier d’assurance. À propos de constat, j’aurais quelque chose à vous proposez.
Elle me regardait en coin, attendant ma réaction.
- Ah oui… je vous écoute.
- Est-ce qu’il serait possible de passer outre.
- Pardon ! Vous voyez là, je ne vous suis pas très bien.
- Je ne vous cache pas que cette affaire à gâcher une partie de ma soirée. M’empêchant même de trouver le sommeil. Et au petit jour, comme par miracle, j’ai trouvé une solution…
Sa poitrine semblait palpiter sous l’étoffe.
- Et je peu savoir quoi ?
- J’y viens fit-elle tout en allumant une cigarette blonde dont elle tira voluptueusement une première bouffée. Pour être toute à fait honnêtes avec vous, j’ai des problèmes avec ma compagnie d’assurance. Je suis à la limite de me faire radier. J’ai déjà à mon tort, deux accrochages dans la même année civile. Et je me vois mal arrivée à l’agence, un constat en main. Vous voyez ce que je veux dire ? Et je ne vous parle même pas de la réaction de mon mari.
- Et alors comment comptez-vous faire pour me dédommages ?
- Un peu de patience. J’y arrive, fit-elle. Ses yeux respiraient la candeur et le vice à la fois. Il vous suffit d’emmener votre véhicule chez un carrossier de votre choix, et une fois les travaux effectués vous me faites parvenir la facture, que je paierai en liquide. Comme ça ni vu, ni connu. Qu’est-ce que vous en pensez ? Fit-elle avec une moue satisfaite.
- Que vous n’avez pas l’air de vous imaginez ce que cela va occasionner en dépense, ma chère dame.
- A bon ! Par ce que vous, vous le savez ! À combien va s’élevé la facture.
- J’ai ma petite idée, oui !
- Et je peux savoir de combien mon cher ami !
- Pas moins de quatre mille francs…
Son visage se rembrunit brusquement.
- Quoi ! J’espère pour mon compte personnel que vous vous trompez, fit-elle avec un petit air las.
- C’est qu’il faut décabosser, enduire, poncer, et peintre. Et la main d’œuvre n’est pas donnée de nos jours.
- Vous en êtes sûr ?
- Je pense ne pas être trop loin de la vérité.
- Est-ce le choix ? S’il faut payer, je paierai voilà tout. J’ai bien deux, trois amis qui se feront un plaisir de me rendre service.
De minute en minute, je m’intéressais de plus en plus à cette femme. L’image de ses cuisses gainées, alors qu’elle fouillait dans la boite à gant à la recherche me revenait en mémoire. M’excitant plus que jamais. Et là devant mes yeux avec son comportement fantasque et aguicheur.
Je profitais de sa nouvelle pose cigarette pour la détailler plus précisément. Essayant d’imaginer le contour de son corps sous sa robe, de ses seins que j’imaginais fermes, et ses jambes, que je voyais tout proche de moi, sous l‘étoffe de sa robe. Un peu grasses, en effet, mais tellement voluptueuses.
Mon cœur battait la chamade. Je commençais réellement à désirer cette femme. Tandis qu’elle continuait de trouver une sortie au problème dans un silence minéral. Je commençais à fantasmer. Je la voyais nue, et moi, couvrant son corps de baisers. Cherchant le bon chemin pour l’emmener jusqu’à la jouissance.
J‘avais rarement été aussi excité à ce point dans une situation aussi banale.
Son visage, son cou, ses cheveux, les moindres parties de son corps me mettaient dans un état d’excitation indescriptible. J’avais attendu qu’elle écrase sa cigarette dans le cendrier, et la regardant droit dans les yeux, je lui ai dis :
- Pour ma part j’ai quelque chose à vous proposer.
Je débordais de désir. Je voulais la prendre comme ça, tout de suite, et lui donner du plaisir à la rendre aussi folle que je me sentais le devenir.
- Je vous écoute…
- Je veux que vous vous soumettez à mes désirs et cela dans une durée d’une heure.
- Ah oui ! Si cela peu me permettre d’éviter de passer par la case compagnie d’assurance, j’adhère. Un sourire de bien-être éclaira les lèvres, alors qu’elle se levait. Avait contourné la table pour venir tout proche de moi. Elle posa ses mains sur mes épaules, et tout d’un coup elle se pencha sur moi et m’embrassa. Je cherchais aussitôt sa langue, et sentis avec un plaisir divin la sienne se faufiler entre ses dents et venir titiller le bout de la mienne. J’ai promené ma langue le long de la sienne en me délectant du goût fumé de sa salive.
Le baiser fut long et agréable. Puis sa bouche s’était écartée de la mienne. Me fixa de son regard et me dit : elle m’a demandé :
- Vous me désirez, tant que ça ?
Ses joues avaient rosi et son regard s’était soudain allumait.
- Dîtes-moi, pour votre part que vous ne mouillez pas en cet instant...
- Oui, je mouille.
- Faite voir ?
Elle releva sa jupe d’un geste vif. Je rivais mes yeux sur sa culotte auréolait d’une tache humide très éloquente.
- C’est diablement érotique vous savez ? J’aime les femmes qui se donnent sans poser de question.
- Vous avez une préférence. Fit-elle en refermant le compas de ses jambes.
- … une préférence ?
- Oui, dans le salon où dans la chambre.
- Je me disais que nous serions bien ici, dans cette pièce.
- Pourquoi pas, si cela est votre choix.
Elle me fixait avec intensité. Je me trouvais très à l’aise avec cette femme réellement attrayantes.
Je me levais et lui pris la main.
- Voulez-vous bien vous asseoir cul nue sur la table ?
- Je vois, fit-elle, avec un sourire salace.
Elle glissa ses mains sous sa robe. Se tortilla et enleva sa culotte. À la manière d’une gamine qui se change sur la plage.
À l’aide de la chaise elle se hissa sur le meuble, alors que je m‘accroupissait pour me glisser sous le plateau de verre. Par transparence, j’avais une vue imprenable sur son sexe. Qui s’écrasait sur la vitre. Les lèvres collées à la paroi en un baiser indécent prenant des reflets luisants. La fente palpitait imperceptiblement. Elle mouillait, couvrant le verre d’un brouillard gluant. Sa chatte en s’arrachant à la paroi émit un bruit visqueux, comme une ventouse.
Puis de sa propre initiative, elle avait corrigé sa position pour coller son cul contre le plateau. Séparant ses fesses pour que son anneau bistre cerné de stries mauves embrasse le verre. Il me regardait comme l’aurait fait un œil. La raie de son cul était aussi poilue que sa chatte. Il me donnait envie de le sucer, de le mordre.
- Branlez-vous le cul, voulez-vous bien.
Elle cédait à la tentation et y glissait une phalange de son majeur. Son anus le happa comme une petite bouche vorace. J’étais émoustillé par sa passivité. Comme ce fut une joie intense, lorsqu’elle le fit coulisser entre ses fesses. Frétillant du postérieur comme une chienne. Elle activait encore plus rapidement le doigt qui plongeait entièrement dans son cul. Puis pour ma plus grande satisfaction, elle s’accroupi. Les deux pieds à plat en contact avec le verre. Sa posture était d’une affolante impudeur. Son index toujours dans le cul, de son autre main elle tâtait l’ouverture luisante du sexe. Fouillant dans les replis soyeux. Elle passait et repassait son doigt entre les lèvres. Elle eut une moue pudibonde. Elle tremblait et soupirait d’une façon saccadée. Elle se mit à gémir en jouissant sous sa caresse.
Une idée particulièrement perverse commençait à germer dans mon cerveau, mais il fallait que préalablement je m’assure que Viviane ne bloquerait pas dessus.
- J’ai un fantasme, Viviane, que je voudrais réaliser avec vous. - Oui, pourquoi pas. C’est quoi ?
- J’ai envie que vous fassiez pipi sur la table.
- Oh, c’est très cochon ça…dit-elle en me regardant, la mine sévère. Mais je veux bien. D‘ailleurs es-je le choix ?
- Alors, Pissez…
Elle écarta les lèvres de sa chatte, et força jusqu’à ce que la première goutte sorte de son méat, puis deux, puis un jet. La table n’étant pas d’aplomb un chemin de pisse se former sur le verre, courant sur ma droite. S’approchant peu à peu du bord de la table. Je me déplaçais, et plaçais ma bouche grande ouverte à l’aplomb de la chute. Tout en massant son clito elle me regardait boire son pipi. Je sortais ma queue de sa prison de toile, et me mis à la branler. La jouissance arriva après seulement quelques va-et-vient. Tant était mon excitation. Souillant le carrelage de mon sperme.
Mous comme de la guimauve, et ankylosé, j’étais sorti de dessous la table. Avec le goût salé et âcre dans la bouche. Mes espérances les plus folles étaient comblées. Avec un kleenex je me suis essuyé ma queue avant de la remettre à la place sous l‘étoffe de mon pantalon.
- Alors ? Vous n’allez pas me baiser.
- J’ai dis une heure.
- Et alors, il reste un bon quart d’heure !
Je la sentis déçus en disant cela. Je ramassais la culotte. Dont une tâche sombre maculait son fond.
- Je peux la prendre ?
- C’est avec plaisir que je vous la donne.
Alors que je prenais la route de chez moi, tout en conduisant je plaquais ma bouche sur le tissu. Il était humide de ses sécrétions. Un délicat mélange composé des ses fluides sexuelles et de son urine. De quoi me faire tourner la tête.
Quelques heures plus tard, dans le salon, le pantalon et le slip aux chevilles, j’étais devant ma femme à quatre pattes sur le divan. Les cuisses grandes ouvertes. Entre les monts voluptueux de son cul blanc et rond, sa chatte aux lèvres rougies, béantes, était une invitation qu’il ne pouvait refuser. Je positionnais ma verge à l’orée de sa cicatrice et frottais l’extrémité de mon gland d’abord contre sa toison, puis entre ses grandes lèvres, de haut en bas. Elle souleva son bassin vers moi et je sentis sa liqueur d’amour s’échapper depuis sa fente. Je la pénétrais, d’abord avec son gland, puis d’un violent mouvement du bassin, je fis disparaître toute la longueur de mon membre dans la fente chaude et ruisselante.
Elle cria de satisfaction et tentant de m’avaler plus profondément en elle. Sa chatte enserrait fermement ma bite pendant que j’entamais de lents mouvements de reins, qu’elle accompagna de ses hanches. Chaque va-et-vient arrachait un gémissement des lèvres de ma femme. Quand j’accélérais le rythme, ceux-ci gagnèrent en volume et se transformèrent en hurlements de joie et de plaisir, la laissant terrassée par l’orgasme.
Je me retirais pour investir son anus comme à son habitude très accueillant. J’étais complètement déchaîné. Je fermais les yeux et me remémorais l’exhibition de Viviane sur la table translucide. Alors que mes narines retrouvaient l’odeur que sa culotte avait refoulé. Alors ma rage de n’avoir pas voulus la posséder éclata à grands coups de boudoir. Je défonçais ma femme qui hurla de douleur et de plaisir. Puis je déchargeais en un cri bref, vite étouffé par les râles de ma femme qui me mâchouillait le pénis avec son anus.
- Ah ! Alain, quel enthousiasme, quelle rage ! Fit ma femme, alors qu’elle s’essuyait le cul. Qu’est-ce qui t’a pris ?







... Histoires Erotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67

Les avis des lecteurs
 

A la place de Viviane j'aurais également été frustrée que tu ne me fasses pas l'amour

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Alainylon


 
SOS... POUR COPINE EN DETRESSE... - Récit érotique publié le 14-03-2018
 
HEURE SUP... - Récit érotique publié le 12-03-2018
 
PLAN TRIO POUR UN APRES MIDI TRIO... - Récit érotique publié le 08-03-2018
 
TENDRESSE D'UN MATIN... - Récit érotique publié le 06-03-2018
 
BEAUTE CACHEE... - Récit érotique publié le 04-03-2018
 
CERCLE VICIEUX... - Récit érotique publié le 02-03-2018
 
FANSTASME ASSOUVI... - Récit érotique publié le 28-02-2018
 
EXHIBITION SUR UNE TABLE EN VERRE... - Récit érotique publié le 14-02-2018
 
SUR LE CAPOT... - Récit érotique publié le 12-02-2018
 
LA SOUMISSION... MOI J'ADHERE... - Récit érotique publié le 06-02-2018
 
DECOUVERTE D'UN NOUVEAU PLAISIR... - Récit érotique publié le 31-01-2018
 
L'AMIE DE MON AMIE EST MON AMIE... - Récit érotique publié le 27-01-2018
 
DUR COMME DU BOIS... - Récit érotique publié le 25-01-2018
 
LUCETTE FAIT DES SIENNES... - Récit érotique publié le 21-01-2018
 
L'EMPRISE... - Récit érotique publié le 16-01-2018
 
JE DONNE L'OCCASION A MA FEMME DE SE FAIRE METTRE DEVANT MOI... - Récit érotique publié le 14-01-2018
 
L'ADULTERE DE MA FEMME ME DONNE DES AILES... - Récit érotique publié le 07-01-2018
 
JE PRENDS PLAISIR DE VOIR MA FEMME ME COCUFIER... - Récit érotique publié le 05-01-2018
 
MOI ET MA VOISINE BERNADETTE... - Récit érotique publié le 25-12-2017
 
MA VOISINE BRIGITTE ET MOI... - Récit érotique publié le 23-12-2017
 
Jeux pas si solitaire - Récit érotique publié le 21-12-2017
 
L'EXCITATION N'A PAS D'ÂGE. - Récit érotique publié le 08-12-2017
 
La femme en petite tenue... - Récit érotique publié le 23-11-2017
 
CADEAU DE NOËL - Récit érotique publié le 17-11-2017
 
LA REPRESENTANTE EN DETRESSE... - Récit érotique publié le 12-11-2017
 
LE DESIR DE PATRICIA - Récit érotique publié le 20-10-2017
 
LE TELEPHONE ROSE... - Récit érotique publié le 20-09-2017
 
LA MERE DE MA COPINE VEUT TOUT SAVOIR - Récit érotique publié le 19-09-2017
 
MON NOM EST PLAISIR... - Récit érotique publié le 16-08-2017
 
La culotte de Cathy - Récit érotique publié le 20-07-2017
 
Pour les pieds de Natacha - Récit érotique publié le 29-06-2017
 
JE VOUS EN SUPPLIE... PRENEZ-MOI MONSIEUR... - Récit érotique publié le 21-06-2017
 
APRES LA COPINE, CE SERA AU TOUR DU COPAIN... - Récit érotique publié le 31-05-2017
 
AVEC LA MERE DE MON COPAIN - Récit érotique publié le 19-05-2017
 
Claire se donne du plaisir - Récit érotique publié le 25-03-2017
 
UNE ENVIE PRESSANTE - Récit érotique publié le 21-02-2017
 
LE SERVICE. - Récit érotique publié le 14-02-2017
 
LES BONS PETITS VIEUX - Récit érotique publié le 29-01-2017
 
TABLE DE SAPIN 6 - Récit érotique publié le 09-01-2017
 
TABLE DE SAPIN 5 - Récit érotique publié le 06-01-2017
 
LA TABLE DE SAPIN 4 - Récit érotique publié le 05-04-2016
 
LA TABLE EN SAPIN 3 - Récit érotique publié le 21-01-2016
 
LA TABLE EN SAPIN - Récit érotique publié le 15-01-2016
 
LA TABLE EN SAPIN... - Récit érotique publié le 05-01-2016
 
LA BELLE-MERE DE LA COPINE DU MOMENT: La visite surprise de Marion. - Récit érotique publié le 13-12-2014
 
La belle-mère de ma copine du moment... - Récit érotique publié le 03-12-2014
 
L'innocente Valérie... - Récit érotique publié le 29-07-2014
 
Là dans le lit, à côté du mari... - Récit érotique publié le 10-07-2014
 
Exhibition - Récit érotique publié le 16-05-2014
 
La voisine - Récit érotique publié le 08-04-2014
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Alainylon...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Kev24 le 2018-05-22 ....
• Par En vous attendant le 2018-05-22 ....
• Par Loupio le 2018-05-22 ....
• Par luuluu084 le 2018-05-21 ....
• Par Julie le 2018-05-21 ....
• Par amhum63 le 2018-05-20 ....
• Par TOKYO974 le 2018-05-19 ....
• Par Franckdag1 le 2018-05-19 ....
• Par Huygens le 2018-05-19 ....
• Par spanker le 2018-05-19 ....