... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Troublante infidélité...(suite n°3)


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Tometvous [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur couple. - Email : tometvousgmailcom

• 4 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.0 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.5
• L'ensemble des récits érotiques de Tometvous ont reçu un total de 31 333 visites.

sexe récit : Troublante infidélité...(suite n°3) Histoire érotique Publiée sur HDS le 21-02-2018 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Cocufiage adultere   Candaulisme   Dialogue 
Cette histoire de sexe a été affichée 4080 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 2 votes ): Troublante infidélité...(suite n°3) ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Troublante infidélité...(suite n°3) ( 10.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :




Troublante infidélité...(suite n°3)

Rien ne va plus…


Le voyage depuis l’appartement de Samuel jusqu’à notre chambre à coucher fût…mouvementé, tout au moins dans nos esprits. En effet, pas un mot ne sorti de nos bouches depuis son aveu dans l’ascenseur. En revanche, ils nous étaient extrêmement aisé de percevoir le Chaos de nos pensées, perchées dans d’étrange sphères obscures…

Comment pourrais-je lui en vouloir alors que c’est moi qui l’ai poussé dans les bras de Sam, je serais le dernier des pourris…je ne pourrai jamais lui dire non plus…impossible ! A moins que Sam ne lui est tout raconté ! Je ne pense pas, il est grillé aussi s’il lui raconte…Putain je suis mort si elle l’apprend, de lui ou de moi…quel merde ! Si en plus elle sait le panard que j’ai pris en la voyant se faire baiser comme une salope !! Elle ne doit jamais savoir…

Comment ai-je pus me laisser aller de la sorte…aller aussi loin…je suis vraiment la dernière des trainées !! Une vrai salope ! Pourquoi Ludo a t-il bu autant aussi ?! Me laisser seule avec celui qui partage mes fantasmes depuis des mois…T’es trop con Ludo…merde !! Doit-il savoir que j’ai pris un plaisir fou ? Je ne pense pas !! Surtout pas !! En même temps, c’est sa présence à coté qui m’excitait autant, j’en suis sur maintenant !! Il ne doit jamais savoir…

Evidement, ce n’est qu’un brève aperçu du scintillement de nos pensées durant les trente minutes du trajet… C’est donc en total ébullition que nos cerveaux se rencontrèrent enfin. Nous sommes assis l’un à coté de l’autre sur le lit. Nos regards sont froid, teintés de méfiance, de peur et d’interrogations. C’est moi qui brise le lourd silence avec un ton solennel dans la voix et un petit sourire dédramatisant :

« Et si nous mettions un peu d’honnêteté dans tout ça Margot ?!
- Je veux bien…sauf que je ne sais pas trop par où commencer.
- Tu sais, c’est valable pour moi aussi.
- Tu es gentil Ludo mais c’est moi qui ai trahie ta confiance, pas l’inverse !
- Quand tu entendras ce que j’ai à te dire, tu ne verras plus forcement les choses comme ça.
- Je ne comprend pas ?!
- Ce que je veux dire Margot, c’est que si nous nous parlons sincèrement, nous devons le faire d’égale à égale. Je ne veux pas que tu incarnes seule la trahison, que tu penses être la méchante et moi le gentil !
- C’est pourtant le cas !
- Ce n’est pas si simple.
- Je ne vois pas ce que tu peux me dire qui changera ça… Je ne pourrais jamais être autant désolée, j’ai tout gâché entre nous.
- Je veux que tu te détende un peu Margot. On doit se parler avec le coeur si on veut s’en sortir. »

Je prends sa mains et l’écrase un peu en disant cette dernière phrase. Elle plonge aussitôt sa tête dans mon cou et pleure sans retenue toutes les larmes de son corps. Elle me demande s’en cesse de lui pardonner, que tout est de sa faute, que je vais la quitter, qu’elle l’a bien cherchée. Bref, elle est de nouveau à mes pieds et ce sentiment et jouissif à lui seul. sais que je ne dois pas en profiter mais c’est très tentant quand même.

Tu sais que tu ne dois pas profiter de sa faiblesse là ! Ce serait mal !
Ne lui dis rien Ludo ! Laisse là se trainer à tes pieds, et viol là autant que tu peux pendant des semaines !! Elle va adorée ça en plus cette salope !
Faut que j’arrête de déconner ! Tu ne peux pas lui faire ça…tout ça est ta faute, démerde toi…dis lui là vérité !
Quoi mais arrête connard si tu lui dis…tu la perds direct, alors ferme ta gueule point…

Que veut-il dire par être d’égale à égale ? Qu’il m’a tromper aussi ? C’est impossible ! Pas lui ?! Pas mon Ludo ! Pas celui qui ne voit que moi ! Ce serait pire que tout ! Mais quand ? Avec qui ?? Il a attendu que tombe dans les bras de Samuel pour me le dire ?! Voulait-il déjà me quitter ?? Je sens que je l’ai perdu ce soir ! Non je ne veux pas ! Je ne veux pas entendre ça…

Ses bras me serre plus fort d’un coup. Je me laisse aller à penser que cette fille est toujours amoureuse de moi…malgré ce que j’ai vu cette nuit. Je caresses ses cheveux, attend que ses derniers sanglots n’expirent et lui dit :

« Je n’ai aucun souvenir de ce qui c’est passé hier soir après diner.
- Vraiment aucun ?
- A part ce rêve dont je t’ai parlé.
- Même si tu ne t’étais pas réveillé hier soir, je voulais, je dois tout te raconter. »

J’hésite encore un peu, puis me décide à ne rien dire pour l’instant…l’égoïsme du plaisir, je sais très bien que je vais encore bander comme un dingue si elle me raconte la soirée avec ses mots à elle. Je lui dis :

« Ok, je te parlerez après.
- … Ce n’est pas facile.
- Détend toi ma puce…reprend le file de la soirée à partir du moment où je me suis effondré comme une loque.
- Franchement, on a flippé ! Je ne t’avais jamais vu comme ça. Et puis tu as commencé à ronflait d’une force, ça nous a fait rire.
- Je peux te poser une question avant que tu continue ?
- Oui.
- Avais-tu pensée à lui depuis l’épisode de notre appartement ?
- … … … Oui.
- Tes pensées étaient...sexuel ?
- Oui.
- Souvent ?
- A certain moment.
- C’étaient exclusivement sexuel comme pensées ?
- Je ne sais pas trop, tu sais bien que le sexe n’est pas une priorité dans ma vie.
- Oui je sais, mais ça veut dire que tu pensais à lui autrement ?
- Disons que la première pensée n’était pas forcement d’ordre sexuel, mais ensuite en pensant à lui, ça venait assez vite.
- Quoi ?
- … L’envie !
- Tu imaginais qu’il te faisait l’amour ?
- Non !! Juste qu’il me touchait…ou m’embrassait…parfois même simplement qu’on ce prenait la main.
- Oui donc assez intimes quand même ?
- Oui…mais pas forcement sexuel tu vois ?
- Oui je vois, donc je ronflais comme un loir et…?
- Au début rien du tout, on a simplement continuer de discuter de tout et de rien comme on le faisait avec toi… Et puis je lui ai posé une question qui l’a un peu gêné.
- Ah bon ?
- Oui il a mis du temps à construire une réponse cohérente. Je lui ai demandée pourquoi il n’était pas en couple ? Que j’en étais surprise !
- Il t’a répondu quoi ?
- En gros, mais je sentais qu’il voulait éluder la question, qu’il n’était pas fait pour vivre en couple, qu’il comprenait ceux qui le sont, mais que ce n’était pas pour lui. J’ai sentie comme un malaise, comme s’il ne voulait pas aborder ce sujet.
- Donc…tel que je te connais, tu l’as cuisiné ?
- Oui…
- Et puis ?
- Il a fini par m’avouer qu’il avait vécu six ans avec une fille dont il était fou amoureux et quelle l’avait largué pour une fille… C’était touchant…j’ai bien sentie qu’il l’aimait toujours…là, j’ai eu comme une envie de le protéger.
- Ben voyons !
- Je n’y peux rien.
- L’instinct de femme ?
- Oui un truc comme ça. En tout cas, il n’y avait rien de prémédité.
- Vous étiez où a ce moment là ?
- Au salon, vers toi.
- Où ?
- Sur le canapé.
- Proche ?
- Non…enfin jusqu’à ce moment là.
- Ah…?
- Oui, j’ai eu envie de le prendre dans mes bras…et je l’ai fais.
- Longtemps ?
- Quelques instant.
- Tu veux dire juste une accolade ?
- Non.
- Donc assez longtemps ?
- Oui. Quand je me suis reculée, nous nous sommes regardé longuement, sans rien dire.
- Tu arrivais à soutenir son regard ? Toi ?
- Oui, je ne sais pas pourquoi c’était facile…
- Tu pensais à quoi à ce moment précis ?
- …Tu veux vraiment savoir ?
- Oui.
- Je pensais…embrasse moi idiot !
- Et ?
- J’ai dus pensée un peu trop fort !
- Il l’a fait ? »

Elle me répond affirmativement par un petit hochement de tête, ce qui instantanément me donne une érection d’enfer. Je ne dis rien pendant quelques secondes, elle finit par fuir mon regard. Je lui dis alors :

« Tu sais quelle heure il était à ce moment là ?
- Précisément non, mais je sais qu’il était une heure et demi quand tu es tombé dans les vapes et je dirais que nous avons peu être parlé une demi heure environ…
- Ok, donc il est environ deux heure quand il pose ses lèvres sur les tiennes ?
- Oui…
- Tu l’a laisser t’embrasser direct ?
- Oui…
- C’était comment ?
- Agréable…
- Vraiment ?
- Oui…
- Tu as répondu à son baiser ?
- Oui…
- Vous vous êtes embrasser longtemps ? »

Son silence en dit suffisamment, mais je ne dis rien. J’aime l’entendre me décrire tout ça. Comme je ne réagi pas, elle me regarde à nouveau. Je la sent nerveuse et honteuse à l’idée de me répondre. Elle me dit finalement :

« Je me souviens de l’heure qu’il était quand nous sommes entré dans la cuisine.
- Ah ? Quel heure ?
- 2h25…
- Mais vous ne vous êtes pas embrassés vingt cinq minutes sans interruption quand même ?
- Si…
- Vraiment ?
- Oui…
- C’était bon ?
- Oui…
- Très bon ?
- … Oui très…je suis désolée Ludo…je tiens à te dire la vérité…
- Tu as raison, c’est très important. Vous étiez toujours dans la même position ?
- Non pas du tout…nous avons constamment changés, assis, allongés, tantôt c’est lui qui était sur moi, où l’inverse.
- Vous étiez actifs de vos mains ?
- Oui, surtout lui…
- Il te caressait ?
- Oui…
- Où ?
- Un peu partout…
- Les seins ?
- Oui beaucoup…il…
- Il…quoi ?
- Il est fasciné par mes seins apparement !
- Ah oui ?
- Oui, il me l’a avoué dans la cuisine.
- Pourquoi êtes vous allez dans la cuisine justement ?
- …Tu as tousser une fois ou deux alors on s’est arrêtés. Sam m’a demandé si je voulais boire un truc chaud et j’ai dis oui.
- Et une fois là bas ? Vous avez reparlé ?
- Presque pas.
- C’est à dire ?
- Je l’ai suivie et je suis restée vers la porte que j’avais refermée derrière moi. Sam était à l’autre bout de la pièce pour préparer les tisanes. Il a déclenché la bouilloire, s’est retourné et s’est approché de moi d’un pas lent. Quand il est arrivé à un mètre de moi, je lui ai dis :

« Attend Samuel ! Ce n’est pas une bonne idée.
- Quoi d’avoir envie de t’embrasser ?
- Oui...
- Je crois que si justement !
- Je suis sérieuse…je ne sais plus si j’en ai envie…
- Ok, comme ce n’est pas bien de forcer une femme, je te laisse argumenter…
- Je suis désolée, c’est compliqué… Il y a Ludo…là, juste à coté…je ne peux pas, je suis désolée !
- Tu n’en a plus envie ?
- C’est pas ça…mais…je ne suis pas libre tu vois.
- Oui ça je sais Margot…mais je sais aussi aussi que tu m’attire d’une force incroyable…comme ça fait une éternité que je n’ai pas été attiré par une fille à ce point !
- C’est vrai ?
- Tu n’as pas sentie sur le canapé ?
- Si…mais je ne peux pas désolée.
- Ta bouche me rend fou…tu embrasses si divinement que je pourrais ne jamais quitter tes lèvres…ton regard triste me fait fondre et j’ai envie de tirer sur tes cheveux autant que de les caressés… Et il y a une chose que je dois aussi t’avouer.
- Quoi ?
- Je fantasme complètement sur tes seins depuis l’autre fois…t’as pas idée !? Parfois je me réveille en pleine nuit avec la vision de tes seins dans mes mains et je deviens dingue.
- Je suis désolée…
- Ne le sois pas Margot…c’est tellement bon… Et je ne te dis pas tout ce que j’aurais envie de te faire ! C’est trop dingue !
- Je n’aurais pas dus répondre à ton baiser tout à l’heure…je suis désolée.
- Pourquoi tu l’as fais Margot ?
- … C’est difficile à dire.
- Dis le moi !
- …Parce que j’en avais envie…
- Et tu n’en as plus envie là ?
- … Ne rends pas les choses plus difficile Sam, s’il te plait.
- Ne t’inquiète pas, ta réponse me facilite les choses !
- Comment ça ? »

Elle s’arrête un instant, comme si elle était troublée de revivre la scène… Puis elle me dit :

« Il s’est approché et malgré le rempart j’avais formé avec mes bras, il m’a plaqué avec force contre la porte…
- Et tes bras ?
- J’ai résisté, mais il les a écartés de part et d’autre de moi, en croix…
- Il t’a embrasser ?
- Il a encore dit quelque chose.
- C’est à dire ?
- Ses lèvres étaient à deux ou trois centimètres des miennes quand il m’a dit : « J’ai envie de toi Margot…je vais te faire l’amour parce que tu me rends fou…je te veux…je te veux pour moi…je veux ton corps…ta bouche…ton âme…je veux tout de toi !! Mais je ne veux pas te violer non plus beauté ! Alors si tu détourne la tête quand je vais t’embrasser dans une poignée de secondes, je te laisserai rejoindre Ludo sur le canapé…dans le cas contraire, tu sera à moi tu entends ?! A moi et rien qu’à moi !! Tu comprends ça ?
- Oui…
- Tu le regardais ?
- Oui…
- Droit dans les yeux ?
- Oui…
- Tu as tournée la tête ?
- … Non… »

Elle s’est offerte à lui… Je comprends mieux pourquoi il était à ce point possessif avec elle…hummm ma petite salope comme je t’aime ! Je t’aime encore plus mon amour, tu n’as même pas idée…

Il doit me haïr ! Je ne supporterais pas qu’il me dise une chose pareil !! J’aurais envie de l’étrangler ! Je le détesterais ! Pourquoi est-il si calme ? Pourquoi me pose t-il toutes ces questions ? C’est comme s’il rassemblait toutes les preuves avant de me balancer tout ce qu’il pense de moi ! Tout est foutu !

J’enchaine après quelques secondes de réflexion :

« Wouah !! J’admire ton honnêteté Margot.
- C’est vraiment le moins que je puisse faire.
- Tu as hésité ?
- Pas vraiment.
- Tu avais envie…de lui ?
- Je ne veux pas te faire de mal Ludo ?
- J’ai dépassé le stade de la souffrance depuis longtemps Margot, vas y dis moi.
- Oui, j’avais envie de lui.
- Beaucoup ?
- Oui…je l’ai trouvé irrésistible…et je n’avais qu’une seule envie…me laisser aller dans ses bras et qu’il me fasse l’amour…je voulais…combler se manque en moi.
- Je comprends.
- C’est vrai ? Je suis désolée Ludo. J’ai merdé, je suis vraiment qu’une pauvre conne égoïste ! Je me déteste !
- Ne dis pas ça… Je trouve qu’il aurait été plus égoïste de ta part de me cacher tes envies, tes désirs, tes besoins de sexe. Là au moins nous partageons quelque chose d’unique Margot.
- Je ne comprends pas ?! Je t’ai trompée, je ne vois pas où est le partage là dedans ?
- Mais la vérité Margot ! Voilà ce que nous partageons là ! Si notre amour parvenait à dépasser nos désirs, nos envies profondes et obscures, ce serait sublime ! »

Nous restons quelques instants silencieux, comme pour mieux méditer...

Je ne comprends plus rien !! Il me dit ça comme si la situation le rendait heureux. J’ai ratée un épisode ? C’est quoi partager la vérité ? Il va m’annoncer qu’il a rencontré quelqu’un ?! Oui c’est surement ça son histoire de partage et d’honnêteté. Je l’ai perdu !

Elle ne peut pas être plus belle qu’à cet instant ! Ce mélange de culpabilité, de vérité, de tristesse, d’excitation fait d’elle une déesse du sexe ! Le plus dure est maintenant de lui dire toute la vérité à mon tour…merde, je ne la verrez plus jamais comme ça, ce regard plein de compassion à mon égard…Je l’ai perdue !

D’une voix moins haute, presque tremblante, je lui dis :

« A mon tour d’être Honnête avec toi Margot.
- J’ai peur de ce que tu vas dire Ludo… Rien ne sera plus jamais comme avant n’est ce pas ?!
- C’est sûr mais je dois te le dire, il le faut !
- Ne m’en veut pas si je réagis différemment de toi Ludo.
- Je sais, fais comme tu le sens… »

J’hésite un long moment et me décide enfin :

« Ce qui s’est passé entre Sam et toi n’est pas vraiment un coup du destin Margot, et ça depuis le début !!
- Je ne comprends pas ?!
- Tu vas comprendre ma puce…ce n’est pas un hasard si tu as rencontré Samuel, mais c’est à cause de moi !
- Comment ça ?
- … C’est quelque chose que j’ai plus ou moins provoqué…par amour pour toi ! Je suis fou de toi Margot et de plus en plus ! Au point qu’au file des années, j’ai commencer à penser que je ne te procurais plus autant de plaisir. Petit à petit, j’ai commencer à imaginer que ce n’était plus moi qui te faisait l’amour, mais un autre homme que moi. Cette obsession à grandit avec les années, elle s’est même transformée en un fantasme tenace où je t’imaginais prendre du plaisir avec d’autre hommes que moi. L’intensité et la force de mes pensées t’on guidée vers Sam. J’ai priez si fort pour que ça arrive, que c’est arrivé… »

Elle s’éloigne un peu de moi en me lancent un regard empli d’interrogation et de soulagement avant de me dire :

- … Si je comprends bien, tu es entrain de me dire qu’inconsciemment tu m’as pousser dans les bras de Sam ?
- En quelque sorte…
- Mais comment vois-tu le fait que je t’est trompée ?
- Pour moi tu ne m’as pas vraiment trompé Margot, j’y étais préparé.
- C’est complètement dingue ce que tu dis ?! Alors…il n’y a pas d’autre fille ??
- Comment ça ?
- Je pensais que tu allais me dire que tu m’avais trompé aussi !
- Te tromper mon amour ?! Mais c’est impossible, pour moi toutes les femmes de la terre te ressemble…il ne peut y avoir que toi !! Tu es pour moi comme la dernière femme sur terre. »

Elle se colle à moi en sanglotant de nouveau.

Comment peut-il encore me dire des choses aussi belle après ce que j’ai fais, après ce qu’il a vu ?! Quelle conne !! Moi qui l’imaginait me tromper…alors que c’est tout le contraire. Quelle étrange façon de voir les choses ! C’est vraiment space ! Comment dois-je réagir ?

Je sais très bien ce que vous pensez de moi, je pense la même chose. Je suis un lâche qui s’enfonce un peu plus dans le mensonge… Mais que voulez vous ?! Je l’aime…et si ça prolonge notre histoire de quelques années, d’un mois ou d’une heure, ça me va très bien…

Ses pleures finissant, elle me dire :

« Tu m’en veux beaucoup ?
- C’est à moi que je devrais en vouloir alors !
- Je ne comprends toujours pas comment tu peux voir les choses comme ça ?!
- Si tu veux, je peu être plus direct ?
- Oui.
- J’ai pris un pieds incroyable à te voir faire l’amour avec Sam la nuit dernière !
- C’est vrai ?
- Oh oui ! Et tu n’as pas idée à quel point.
- C’est à dire ?
- Que je bandes à nouveau en y repensant… »

Elle me sourit, pose sa main sur mon sexe, puis la faisant tournoyer doucement elle me dit :

« Je vois ça…coquin !
- Avec les érections de cette nuit, je ne sais pas comment c’est possible !
- Tu veux savoir quelque chose à propos de la nuit dernière ?
- Hummm… Des détails, vas y !
- Et bien contrairement aux apparences, j’ai souvent pensée à toi en faisant l’amour avec Sam.
- C’est vrai ? Mais par culpabilité ?
- Non…pas du tout ! J’étais très excitée à l’idée que tu puisse te réveiller et nous surprendre…je trouvais ça presque naturel.
- C’est vrai mon amour ?
- Oui… J’en étais surprise moi même ! Par moment, je voulais que tu vois à quel point il me faisait jouir.
- Tu as eu combien d’orgasmes ?
- Plusieurs…mais surtout un fantastique à la fin, quand il a jouit en moi.
- J’en étais sûr, j’en ai été le témoin.
- Vraiment ?
- Oui, j’ai jouis en même temps que vous !
- Je n’ai jamais ressentie ça avant ! Il y avait tellement de chose qui ce bousculait dans ma tête.
- Je sais mon coeur. Trop plein d’émotion forte !
- Oui c’est exactement ça ! Ne le prends pas mal…
- Ne t’inquiète pas mon ange…plus tu me dis que tu as envie de lui ou que tu as pris ton pied avec lui, plus j’ai envie de te faire l’amour !!
- Si on continue dans cette voie, je ne réponds de rien… 
- hummm… Arrête, ne me tente pas chérie !
- Quoi ?! »

Au même instant, elle dégrafe mon pantalon et baisse la fermeture éclair. Elle plonge sa main dans mon caleçon complètement humide et sort ma queue au garde à vous depuis longtemps. Elle la regarde, puis me dit d’une petite voix sexy et douce :

« J’aime sentir que je t’excite…ça me rend folle Ludo ! »

Sans attendre, elle descend sa bouche à la rencontre de ma queue toute suintante d’excitation… Ma surprise est total quand je la vois, comme une chatte, sortir sa langue et se mettre à laper le pourtour trempé de mon gland. Le plus étonnant est son attitude inhabituel face à mon sexe, très odorant et encore souillé de l’agitation nocturne. D’ordinaire vite incommodée des effluves piquante, elle se mets à lécher consciencieusement et avec passion toute la zone comme jamais elle ne me l’avait fait auparavant… Je ne peux m’empêcher de lui dire en même temps que je passe une main dans ses cheveux :

« Humm…J’adore quand tu es un peu cochonne comme ça !
- C’est vrai ?
- Oh oui putain j’adore ça…t’as pas idée comme ça m’excite !!
- Moi aussi !
- C’est vrai ?
- Oui…
- Tu pense à lui ?
- …Oui !
- Humm…salope je t’aime !
- Moi aussi je t’aime Ludo !
- Suce moi ! »

Sans rien ajouter, elle embouche mon sexe pour le sucer avidement… Après une minute de ce traitement délicieux, mon excitation est telle que je crains une éjaculation précoce… Je lui prends la tête à deux mains pour la retirer d’un coup en lui disant :

« Arrête petite salope, tu vas me faire jouir si tu continue comme ça !
- Laisse moi faire s’il te plait ?
- Tu l’as trouve comment sa queue ?
- Plus grande…mais je préfère la tienne dans ma bouche !
- Ah oui ?
- Oui…c’est plus facile…
- Elle a bon goût ?
- Oui…
- Meilleur que la mienne ?
- Différent…disons que la sienne sent plus fort.
- Et tu aimes ?
- Oui...
- Tu aimerais qu’il soit là ?
- Oui…j’y pensais justement.
- Tu aimerais qu’il soit à ma place ?
- Pas exactement…
- C’est a dire ?
- Je te l’ai dis, dans ma bouche je préfère la tienne.
- Tu voudrais qu’il soit en toi ?
- Oui…
- C’était si bon que ça ?!
- Je ne veux pas te vexer.
- Pas du tout, ça m’excite…
- Ça t’excite que je te dise que je préfère sentir la sienne dans mon ventre ?
- C’est le cas ?
- Oui…
- Oh ma salope…oh putain comme je t’aime…vas y suce moi je vais jouir !!! »

Margot reprend mon sexe directement, l’enfoncent profondément dans sa gorge. Puis elle le fait aller et venir quelques secondes. Sentant que mon corps entier se contracte, elle pose le gland sur ses lèvres en donnant de petits coups de langue…qui finissent par avoir raison de ma résistance… Comme mes réserves sont presque vide, mon sperme s’écoule tranquillement sur ses lèvres qu’elle entrouvre. Il s’engouffre ensuite dans sa bouche qu’elle referme dés le passage de la dernière goute… Elle me lance ensuite un regard insondable et avale en une gorgée ce qu’elle avait recueilli…

C’est dingue ?! Il jouit alors que je lui parles du plaisir que j’ai ressentie avec Sam ! C’est du masochisme ! J’ai l’impression qu’il me mange dans la main ! Qel pouvoir ! S’en est excitant !

Oh quel pieds merde…qu’elle garce j’adore ! Comment pourrais-je lui dire la vérité maintenant…impossible…je n’ai plus qu’à espérer que Sam ne dise rien…je perçois toute sa puissance, son emprise sur moi…je lui appartiens c’est clair.

Elle se redresse sans quitter mon regard, prend du recule et s’allonge sur le lit. Je suis son mouvement juste à coté d’elle et l’embrasse amoureusement. Puis je recule un peu et lui dit :

« Je ne sais vraiment pas ce qui nous arrive !?
- Moi non plus Ludo…qu’est ce qu’on va faire ?
- Franchement j’en ai aucune idée…mais il faut qu’on en parle, c’est important !
- Je suis d’accord, mais pour dire quoi ?
- On verra, on doit y réfléchir chacun de son coté et en reparler.
- Et Sam ?
- Quoi Sam ?
- Je ne sais pas, mais il est un peu concerné aussi.
- Oui bien sûr mon ange, mais il faut d’abord que nous y voyons plus clair pour nous.
- Tu as raison. »

En même temps que l’on parle, je caresses ses jambes, d’abord par dessus la jupe courte, puis je faufile ma main en dessous. Je remonte avec délicatesse pour atteindre ses hanches. Petit à petit, sous mes câlins, elle se détend et écarte même légèrement ses cuisses. Cela m’incite non seulement à continuer, mais aussi à préciser mes caresses…ce que je ne manque pas de faire en effleurant son pubis ainsi que sa petite culotte. C’est alors qu’une de ses mains bloque ma progression vers son entre cuisse. Surpris, je lui dis :

« Un problème ma douce ?
- Ne vas pas par là mon coeur. »

Tiens elle me verrouille l’accès à son intimité…voudrait-elle déjà la lui réserver ?

J’enchaine :

« Pourquoi ?
- Tu vois quoi !!?
- Non dit moi ?
- Disons que ce n’est pas très propre par là…et encore un peu humide.
- Justement, j’adore goûter ton excitation !
- Je sais, mais je n’ai pas encore pris de douche.
- Raison de plus, elle doit être délicieuse !
- Elle n’est pas seule !! »

Je l’interroge , d’un regard incrédule puis en lui disant :

« Tu veux dire qu’il a mis son sperme sur ta chatte ?
- Non…pas sur elle !
- Dedans ???
- Oui…j’ai grave déconné, je sais…je suis désolée !!
- Il est venu beaucoup ?
- J’ai cru que ça ne s’arrêterait jamais !
- Autant que ça ?
- Oh oui…
- Plus que moi à ma grande époque ?
- Oui je pense.
- Tu as aimée qu’il jouisse en toi ?
- T’as pas idée !
- Tant que ça ?
- Oui…
- Ça veux dire orgasme ?
- Oui…
- Puissant ?
- Oui…
- Plus qu’avec moi ?
- ...Tu veux vraiment savoir ?
- Oui
- Oui…bien plus qu’avec toi…mais je n’y peux rien.
- Je sais mon coeur.
- Désolée de te faire du mal comme ça.
- Non c’est l’inverse…Je sais que c’est difficile à comprendre Margot mais tu dois juste imaginer que j’ai encore plus envie de toi après.
- Tu es barge !
- Oui je sais…mais de toi, donc ça peut déjà expliquer pas mal de choses.
- C’est dingue ! Comment fais-tu pour supporter tout ce que je te dis. Je t’étranglerai sûr place si tu me racontais le millième de ça.
- Je sais, la plupart des gens réagirais comme toi et ça c’est normal. Sauf que ça ne me fais pas ça.
- Ça me dépasse.
- Je sais… »

Nous méditons ces idées en échangeant un court baiser plein de fougue. Puis je lui dis :

« Tu as pris autant de plaisir qu’à nos débuts ?
- Je ne me souviens plus vraiment, mais je dirai que c’est comparable oui.
- Alors c’est un bon amant !
- Oui…je l’avais déjà senti ici la première fois…
- Oui et vous n’aviez pas fait l’amour.
- Oui mais j’ai eu du plaisir à ne faire presque rien, c’est un signe qui ne trompe pas !
- Oui évidement… »

Faisant mine de rien, je l’embrasse dans le cou, puis descend petit a petit tout le long de son corps. En même temps, je remonte sa jupe malicieusement. Quand ma bouche contourne la jupe retroussée, elle entre en contact avec le sommet de sa petite culotte. Là, une effluves piquante sature déjà mes narines qui s’en abreuvent. Margot stop ma progression de ses deux mains et me dit :

« Tu fais quoi ?
- Rien, juste des petits bisous.
- Je n’irais pas par là si j’étais toi.
- D’accord mais j’ai besoin d’une bonne raison, sinon je continue.
- Je te l’ai dis, je n’ai toujours pas pris de douche.
- Oui et alors ?!
- Alors ça ne doit pas sentir la rose et surtout…je sens que ça coule encore !!
- J’ai dis une bonne raison mon amour. »

Je me libère de l’étreinte de ses bras et reprend ma progression. Effectivement plus je descend, plus le mélange des senteurs s’épaissie. Habilement, je réussi à écarter un peu une de ses cuisses ainsi que sa petite culotte. Aussitôt, une forte odeur de sperme s’engouffre dans mon nez, provoquant instantanément une nouveau début d’érection. Margot me retient a nouveau la tête et me dit :

« Tu es vraiment sûr de vouloir aller par là ?
- Oui, tu sens trop bon ma belle…j’ai envie de te gouter !
- Tu ne va pas gouter que moi !
- Je m’en fous, c’est ton parfum le plus intime que je veux !
- Alors attend. »

D’un geste lancinant, elle me repousse jusqu’à pouvoir retirer sa culotte. Son regard s’enflamme en même temps qu’elle me dit :

« Allonge toi sur le dos Ludo. »

Sans chercher à comprendre, je m’exécute. Margot approche alors sa bouche de la mienne, y dépose quelques bisous sec et rapide. Puis elle me dit avec une lueur, limite perverse dans le regard :

« Je ne sais pas comment c’est possible Ludo…mais tu m’excite là…ça fait longtemps que je n’ai plus ressentie ça avec toi…reste comme ça et laisse moi faire »

Elle descend du lit, se déshabille entièrement et me lance à nouveau ce regard. Elle me dit :

« Tu me trouve jolie ?
- Jolie ? Tu es bien loin de la vérité…Sublime ou magnifique s’en rapprocherait d’avantage…Divine te va comme un gant aussi.
- J’ai plus l’impression d’être une traînée, mais j’ai envie de faire ce que je vais faire ! »

Elle revient sur le lit en faisant onduler son corps en entier…comme une vipère, se sentant menacée, le ferait. Elle remonte tout mon corps ainsi, renforcent en moi la demi-érection débuter un peu plus tôt. De nouveau elle me jette quelques bisous aux coins des lèvres avant de continuer son chemin. Ses seins glisse sur mon visage, puis son ventre. Quand arrive le moment du pubis, les premiers poils flirte avec mes lèvres…elle se cabre d’un coup…puis passe ses jambes de part et d’autre de mon cou qu’elle emprisonne à califourchon. Le spectacle et pour moi d’une beauté complètement surnaturel. Je la vois s’installer au dessus de moi, superbe avec son regard chienne. Elle place une main dans mes cheveux qu’elle caresses tendrement… Elle est bien redressée sur ses jambes, ce qui me laisse le plaisir d’admirer la splendeur de sa petite chatte poilue… Les reflets que j’aperçois, confirme l’ouverture de sa fente humide.
Cette vision me rend fou et je ne peux m’empêcher d’attraper mon sexe, pour l’astiquer… D’un geste calme mais ferme, Margot prend une touffe de mes cheveux qu’elle serre. En même temps qu’elle approche son sexe de ma bouche elle me dit :

« Ouvre un peu tes lèvres Ludo…et régale toi ! »

Une seconde après, elle plaque sa chatte contre ma bouche et tout me vient en même temps…les fortes odeurs, le gout de la mouille toute fraiche de Margot puis le puissant parfum du sperme de Sam…
D’une main ferme, Margot me retire la tête en arrière. Je la vois appuyer sur son abdomen en poussant pour expulser quelque chose. Un ou deux soupire plus tard, elle me dit :

« C’est pour toi ! Ouvre la bouche mon coeur ! »

Ma vision est extatique, comme en suspension au dessus de ma bouche, un épais nuage blanc apparait dans la fente ouverte de ma douce…elle continue encore un peu son effort et petit à petit, comme une source intarissable, la masse blanchâtre se détache pour s’engouffrer dans ma bouche largement ouverte. Au premier contact, ma langue recueille ce flot qui s’écoule sans discontinuer…c’est à la fois âpre, dense, collant et d’une quantité impressionnante. Comme ma bouche se remplie, je déglutie une première gorgé que j’avale…puis une autre…puis une autre…puis une autre quand la fontaine semble enfin se tarir de son incroyable réserve… Je m’approche et plonge ma langue dans les profondeurs du sanctuaire souillé, comme si je voulais encore aspirer quelques goutes du précieux nectar… Margot qui semble apprécier ce traitement, gémi en caressant tendrement mes cheveux…
Quelques instants plus tard, elle vient m’embrasser à pleine bouche, nos langues s’emmêlent et se fondent l’une dans l’autre, mélangeant à nos salives les dernières goutes du sperme de Sam… Sans le savoir, l’union triangulaire informelle venait peut-être de ce sceller dans nos bouches, à cet instant précis…

Oh la vache, comme c’était puissant !! Si ma petite chienne à ressentie la même chose que moi, elle voudra le refaire…mieux, elle sera accros à la bite de Sam et réclamera son sperme une fois ou deux par semaine…ce serait trop le pied ça…un nouveau départ sexuel dans notre couple ?! C’est vrai qu’elle n’a jamais été comme ça auparavant, aussi salope et chienne, je lui même trouvé un petit coté perverse qui lui va à merveille… Je l’aime !! Qu’est ce qu’on va devenir avec Sam au milieu de nous maintenant ?

Oh mon dieu, Qu’est ce qui m’arrive ? Comment ai-je pus faire tout ça ? Je me demande ce que Ludo pense de moi ? Surement des choses horribles…il a raison en plus, je ne me reconnais plus… Et Sam ? Comment va t-il me regarder maintenant ?? Pense t-il à moi autant que je pense à lui ?? Je me demande s’il voit d’autres filles ? Si c’est le cas, je dois me dépêcher de lui mettre le grappin dessus, doué comme il est, il ne restera pas célibataire très longtemps ! Une chose est sur ma fille, si tu veux les garder tous les deux, tu devras marcher sur des oeufs… Ne tombe pas amoureuse de Sam aussi vite ?! Qu’est ce qu’on va faire ? Je crois que je les aimes tous les deux !

Une nuit presque blanche, un trop plein d’émotions, des sensation forte, de l’alcool, du sexe et des orgasmes à répétitions ! Autant de facteurs qui nous poussent Margot et moi à plonger sous la couette pour dormir quelques heures et confronter nos rêves à cette nouvelle réalité qu’est la notre maintenant…


A suivre…très vite…

Tom&Margot

PS : Nous espérons que cette lecture vous aura plu autant que nous en avons eus à la vivre…Merci de vos encouragements et de vos commentaires si précieux pour nous !! Cet épisode et le suivant était à la base prévu en un seul et même texte. Mais le format (un peu trop long) à dut être raccourci. Rassurez vous, il est prévu dans la semaine…








Les avis des lecteurs
Reveevasion

Cette perversité avouée entre le mari et la femme est d'une grande innocence, si je peux me permettre cet aphorisme. ce qui est d'autant plus troublant.
Enfin une écriture qui sonne vrai !
bravo à vous !


 
 

Très excitant !

 
 

Tres beau recits comment ce fini le passage dans la cuisine hate d'avoire la suite

 
 

Et les capotes si le récit est vrai ?

 
 

Wahou carrément le trip total...
Vous êtes magique..et sam a bien de la chance!!!

 
 

Très belle histoire et bien écrite ! Hâte de lire la suite

 
 

Superbe histoire . Vite la suite .

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Tometvous


 
Troublante infidélité...(suite n°4) - Récit érotique publié le 23-02-2018
 
Troublante infidélité...(suite n°3) - Récit érotique publié le 21-02-2018
 
Troublante Fidélité... (la suite) - Récit érotique publié le 05-02-2018
 
Troublante fidélité - Récit érotique publié le 14-09-2016
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Tometvous...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par WidowMaker le 2018-09-22 ....
• Par alibaba le 2018-09-22 ....
• Par respect et cochonneries le 2018-09-22 ....
• Par Cole76200 le 2018-09-22 ....
• Par desaintsulpice le 2018-09-22 ....
• Par Archie le 2018-09-22 ....
• Par Picou le 2018-09-21 ....
• Par Nicu77 le 2018-09-21 ....
• Par Dresseur de Pute le 2018-09-20 ....
• Par tetra3000 le 2018-09-20 ....