... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Microfictions : 7- 1968


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Micky [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email : micky1060outlookfr

• 102 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.6 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.9
• L'ensemble des récits érotiques de Micky ont reçu un total de 1 122 054 visites.

sexe récit : Microfictions : 7- 1968 Histoire érotique Publiée sur HDS le 27-02-2018 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Exhibition   Jambes   Mini jupe 
Cette histoire de sexe a été affichée 1935 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Microfictions : 7- 1968 ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Microfictions : 7- 1968 ( 10.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :




Microfictions : 7- 1968

Me voilà, moi Eliane, entrée dans ma quatre-vingt dixième année mais je vous rassure tout de suite, je ne vais pas vous raconter mes dernières frasques sexuelles, d'ailleurs inexistantes. C'est simplement l'anniversaire annoncé des 50 ans de mai 68 qui m'incite à écrire ici. J'avais quarante ans à l'époque. J'enseignais l'anglais dans un lycée de garçons car oui, la mixité n'existait pas encore. J'étais mariée, j'avais deux enfants adolescents mais j'avais vécu une bonne partie de ma vie dans l'ancien monde. En fait, j'avais commencé à me décoincer un peu avant les événements. La mode de la mini jupe m'avait inspirée. J'enviais la liberté des jeunes femmes, souvent anglaises, qui montraient leurs jambes sans complexe. Les miennes n'étant pas moches, j'osais un jour me présenter au lycée avec une jupe chocolat m'arrivant nettement au-dessus du genou, assortie à un sweeter crème assez moulant qui faisait saillir mes seins en poire. J'avais défait mon chignon et laissé mes cheveux auburn tomber sur mes épaules. A l'époque, les élèves ne traitaient pas leur prof de salope parce qu'elle s'habillait sexy. A peine si j'entendis un murmure. Du côté des collègues mâles, en revanche, je lus quelques regards de désapprobation, mais aussi des yeux pétillants, c'était selon. La blonde Myriam, ma collègue prof d'allemand, quadra comme moi, m'imita dès le lendemain puis bientôt la brune Jeannine, prof d'histoire géo trentenaire, vrai canon celle-là avec ses cheveux coupés courts. Nous formions, dans l'esprit de certains, le trio avancé des femmes libérées par la grâce d'une jupette. J'ajoutais à la mienne un ensemble vermillon composé d'une jupe toujours aussi courte et d'un cardigan assorti boutonné sur le devant afin de changer pendant la semaine.

La présence dans les classes de jeunes mâles aux forts taux de testostérone eut pour effet, je le reconnais, d'exciter mon imagination. Combien d'entre eux se masturbaient le soir en pensant à moi ? La salle où j'officiais disposait, dans un coin, d'un bureau fermé sur mes jambes, ce que regrettaient sûrement les élèves du premier rang. En revanche, à l'autre bout, face au tableau, une rangée disposait d'une vue imprenable sur ma chaise et son occupante, en l'occurrence moi-même. Je pris bientôt un malin plaisir, tout en faisant cours, à pivoter sur cette chaise et offrir aux élèves ainsi placés dans la perspective un panorama complet de mes cuisses découvertes par la jupe forcément retroussée et parfois même une vision fugitive de mon slip, bien que je m'efforçasse de ne pas écarter les jambes. Enfin, pas toujours évident de maitriser ses mouvements. Je vérifiais sans peine l'effet produit sur les visages empourprés de certains élèves, goguenards chez d'autres, que j'interrogeais alors non sans perversité pour les ramener à la réalité des études. Comme un lycée est une caisse de résonance, j'eus bientôt vent de ma réputation de légèreté, heureusement partagée par Myriam et Jeannine qui, de leur côté, ne faisaient pas davantage que moi dans la sobriété. Leurs cuisses devinrent bientôt aussi notoires que les miennes.
Du côté de l'administration, on faisait profil bas. Nous étions des femmes mûres et respectables, professionnellement chevronnées, et il était délicat de nous prendre en défaut. D'autant que la mode du mini, en dehors du lycée, se généralisait. Mai 68 et ses lendemains firent le reste.
Sur le plan personnel, mon mari ne vit pas d'inconvénient à ce que je "montre mes genoux". Cela n'entraina pas pour autant de sa part une stimulation sexuelle, ce que je déplorais. Alors que la parole se libérait, que les écrans comportaient de plus en plus de scènes de nu réalistes, j'avais l'impression de rester en retrait du monde. Nous en parlions souvent avec Myriam. Elle m'avoua un jour qu'un des profs de gym la draguait ouvertement et qu'elle était prête à succomber. Je ne la décourageais pas et quelques jours plus tard, elle m'avoua avoir capitulé sans condition en se faisant prendre dans l'arrière salle du gymnase parmi les médecine balls et les tapis de sol, sur lesquels elle avait connu "le plus violent orgasme de sa vie". Elle me donna force détails, raconta les diverses positions adoptées, évoqua la taille du pénis de son athlète et sa manière de s'en servir, avoua même mezzo voce avoir été sodomisée et en avoir éprouvé un plaisir inattendu, bref la totale pour me faire mouiller.
Ce fut pour moi comme un déclic. Pas question de se laisser distancer par une collègue de mon âge, qui plus est enseignante d'une langue concurrente à la mienne ! Restait à trouver le bon client. Je me fis encore plus aguicheuse. Une fois quittée la classe, je déboutonnai un ou deux boutons en haut de mon gilet rouge lorsque je passais près de la surveillance générale où quelques jeunes pions fringants venaient chercher leur emploi du temps. L'un d'eux remarqua mon manège et me fit du plat. C'était un grand brun sec aux yeux de braise, qui me déshabillait du regard. Nous conversions ensemble en faisant mine de ne pas entendre des petits malins de terminale murmurant dans notre dos "il la baisera pas, il la baisera pas". En fait, si, il m'a baisée, et bien baisée. L'affaire se déroula dans sa piaule d'étudiant, un vrai foutoir soit dit en passant, où il m'avait invitée à prendre un café, ce que j'avais accepté en faisant mine d'hésiter.
Faute de siège, je m'étais assise sur le lit (pas fait) et ainsi avais dévoilé largement mes cuisses rondes. J'avais à peine commencé à siroter mon café (soluble) qu'il avait glissé une main sous ma jupe. Je le repoussais une première fois en protestant, puis une deuxième et enfin décidai de poser ma tasse pour l'embrasser à pleine bouche pendant qu'il explorait mon slip. Vu l'état dans lequel j'étais, il ne risquait pas de débander, d'autant que je ne tardai par à le libérer et à expulser un pénis que je jugeai d'emblée phénoménal. De quoi paraitre fortunée auprès de Myriam. Je m'empressai de l'emboucher pendant que le gaillard me débarrassait de mon cardigan et de mon soutif. J'avais la bouche totalement remplie de son gland que j'enroulai de ma langue. Une furieuse envie d'être pénétrée me prit et j'achevais de me dévêtir avant de m'affaler sur le lit, cuisses ouvertes, en attente.
Quand il s'enfonça en moi, j'eus la sensation d'un pieu brûlant entrant dans mon tréfonds visitant des lieux inexplorés. O temps béni de l'amour sans capote ! Le gars ne faisait pas dans la demi mesure. Il me pilonna, me fouilla, me dévasta par devant, par derrière, sur le côté, couché, assis, debout, sans débander une seconde. Une telle vitalité me changeait de l'amour doux mais un peu poussif de mon mari une fois par quinzaine, au mieux. Et j'en redemandai, l'implorant de continuer son travail exploratoire. Je ne fis aucune objection à la sodomie, ne voulant pas paraitre en retrait de Myriam, mais je dois reconnaitre que l'entrée fut un peu douloureuse, n'ayant jamais été visitée en cet endroit. Mais une fois dans la place, le garçon sut se comporter en bon enculeur, à tel point d'ailleurs que, stimulé par les rotations de ma croupe, il éjacula dans mon rectum, ce qui au fond m'arrangeait, n'étant pas ménopausée à l'époque et n'ayant qu'une confiance mesurée dans la pilule.
Pour moi, une nouvelle époque commença. Avec Myriam, on baisait à tour de bras, si j'ose dire, s'échangeant nos amants et parfois même, mélangeant nos cris de plaisir, possédées que nous étions dans le même lit par deux gaillards interchangeables. Je découvrais la baise, la vraie, et ne m'en lassait pas. Mais comme il était prévisible, tout cela se termina, pour Myriam et moi, par un divorce. La fête de mai eut à la fin un goût amer. Cela n'entama pas notre goût pour le libertinage et plus tard, une autre vie de couple... mais c'est une autre histoire.








Les avis des lecteurs
Piewy

Quels plaisirs de te lire, sublime

 
Reveevasion

Il est facile et quasiment vulgaire, mais je ne recule devant rien en affirmant que 68 ouvrit la porte à 69...
Pardonnez moi mais c'est de la faute à cette coquine épistolière de Micky

 
Jpj

Les garçons de nos âges, VIeulou confirmera, ont connu et aimé ces filles de 68, d’après la pilule et d’avant le sida.
On a tous de bien bons souvenirs de ces filles-là, on les a aimées et elles sont dans nos cœurs à jamais.
C’étaient des filles extra.

 
Poesexe

Cette histoire est bien écrite, et on y retrouve l'insouciance de 1968!

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Micky


 
Maud, Charlotte et les hommes virils - Récit érotique publié le 14-09-2018
 
Les bienfaits de la maturité - Récit érotique publié le 27-08-2018
 
Corinne en auto - Récit érotique publié le 03-08-2018
 
Corinne en bateau - Récit érotique publié le 20-07-2018
 
Corinne à vélo - Récit érotique publié le 13-07-2018
 
Confessions coquines des copines de Cathy (2) - Récit érotique publié le 08-07-2018
 
Confessions coquines des copines de Cathy - Récit érotique publié le 01-07-2018
 
Les deux soeurs (4) - Récit érotique publié le 26-06-2018
 
Les deux soeurs (3) - Récit érotique publié le 14-06-2018
 
Les deux soeurs (2) - Récit érotique publié le 03-06-2018
 
Les deux soeurs - Récit érotique publié le 25-05-2018
 
L'épicière et l'épicé - Récit érotique publié le 20-05-2018
 
La coiffeuse et le coiffé - Récit érotique publié le 02-05-2018
 
Un moment de folie érotique - Récit érotique publié le 11-04-2018
 
Sexe en entreprise - Récit érotique publié le 06-04-2018
 
Strip tease masculin pour femmes - Récit érotique publié le 16-03-2018
 
Microfictions : 8- La douche - Récit érotique publié le 07-03-2018
 
Microfictions : 7- 1968 - Récit érotique publié le 27-02-2018
 
Microfictions : 6- L'embouteillage - Récit érotique publié le 21-02-2018
 
Microfictions : 5- Le gâteau - Récit érotique publié le 13-02-2018
 
Microfictions : 4- La cuisine - Récit érotique publié le 11-02-2018
 
Les aventures de Bernard et Agnès (2) - Récit érotique publié le 05-02-2018
 
Microfictions : 3- Le cerisier - Récit érotique publié le 29-01-2018
 
Microfictions : 2- Le miroir - Récit érotique publié le 25-01-2018
 
Microfictions : 1- Le Réveil. - Récit érotique publié le 23-01-2018
 
Les aventures de Bernard et Agnès - Récit érotique publié le 15-01-2018
 
La mère, la fille et leurs amants - Récit érotique publié le 29-12-2017
 
La sénatrice avait la cuisse légère - Récit érotique publié le 11-12-2017
 
L'art du parler cru - Récit érotique publié le 28-11-2017
 
Sur la plage naturiste (2) - Récit érotique publié le 17-11-2017
 
Sur la plage naturiste (1) - Récit érotique publié le 29-07-2017
 
Sur le Tour de France - Récit érotique publié le 05-07-2017
 
Prof hier, amante aujourd'hui - Récit érotique publié le 16-06-2017
 
Comment regarder une vidéo porno en couple - Récit érotique publié le 03-06-2017
 
Matures en folie - Récit érotique publié le 08-05-2017
 
Les joies érotiques de la randonnée cycliste - Récit érotique publié le 19-04-2017
 
Initiation d'un jeune homme de 20 ans par l'amie de sa mère - Récit érotique publié le 28-03-2017
 
Initiation d'une jeune fille de 20 ans par une sexagénaire épanouie - Récit érotique publié le 14-03-2017
 
La sexygénaire - Récit érotique publié le 26-02-2017
 
Deux collègues en libertinage - Récit érotique publié le 09-02-2017
 
Une fausse prude - Récit érotique publié le 19-01-2017
 
Intermittents du spectacle... sexuel - Récit érotique publié le 05-01-2017
 
Les baigneuses - Récit érotique publié le 19-12-2016
 
De trois à quatre - Récit érotique publié le 03-12-2016
 
L'amour, c'est parfois du sport - Récit érotique publié le 11-11-2016
 
L'amour en monospace - Récit érotique publié le 12-10-2016
 
Fuck again à Moscou - Récit érotique publié le 01-10-2016
 
Une énarque se décoince - Récit érotique publié le 10-09-2016
 
Un été des années 70 - Récit érotique publié le 23-06-2016
 
Antoine et Antoinette, jumeaux chauds - Récit érotique publié le 09-06-2016
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Micky...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par WidowMaker le 2018-09-22 ....
• Par alibaba le 2018-09-22 ....
• Par respect et cochonneries le 2018-09-22 ....
• Par Cole76200 le 2018-09-22 ....
• Par desaintsulpice le 2018-09-22 ....
• Par Archie le 2018-09-22 ....
• Par Picou le 2018-09-21 ....
• Par Nicu77 le 2018-09-21 ....
• Par Dresseur de Pute le 2018-09-20 ....
• Par tetra3000 le 2018-09-20 ....