S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour tout le monde, j'ai 19ans, je recherche des filles ou femmes voulant ...
• Bonjour je mappele marianne et je cherche un écrivain ou écrivaine pour mécrire ...
• Je recherche une partenaire pour des jeux de lavements et des jeux anaux ...
• Salut je suis un jeune métisse de 26 ans de 1m80 85 kg qui cherche des femmes avec ...
• Je suis un homme de 60 ans, bien mis et qui paraît plus jeune. Je recherche une ...
• Bonjour. Annonce sérieuse. Je m’appelle Bénédicte, 37 ans. Je pense être jolie, ...
• bonjour j ais 70 ans et je me sens de plus en plus en plus devenir lope c est pas ...
• Bonjour a vous les soumis/soumise je suis Maître Bastien venu ici en quête d'un ou ...
• bonjour a toutes et a tous, JE RECHERCHE SOUMISES OU SOUMIS POUR RELATION ...
• T'aimes t'ennuyer au lit ? Moi pas. Moi j'aime lécher la chatte en me faisant ...


Histoire réelle

- Par l'auteur HDS Scar 556 -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Scar 556 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 1 récits érotiques publiés.

• L'ensemble des récits érotiques de Scar 556 ont reçu un total de 1 822 visites.

sexe récit : Histoire réelle Histoire érotique Publiée sur HDS le 31-08-2008 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags:
Cette histoire de sexe a été affichée 1822 fois depuis sa publication.


 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


Histoire réelle

Cette histoire est réelle.


Quelques jours après mes 18 ans j’accompagnais mes parents à une soirée chez un ami de la famille, dans une sorte de manoir impressionnant de par sa taille et sa complexité.
Beaucoup d’invités étaient présents, autant des connaissances que des inconnus.
Mes parent se dirigèrent vers un couple, la cinquantaine et me les présentèrent comme carole et Christian, carole était fine et gracieuse, et malgré les ravages du temps, j’ai pu deviner la jolie fille qu’elle devait être à l’époque, Christian, lui été un gros bonhomme costaud et solide mais bourré d’humour. Carole m’indiqua du doigt ses deux enfants qui été partis au buffet et me proposa d’aller les voir, étant un des seul jeunes présent à la soirée.
Je me dirigeais alors en direction du buffet et je trouva un jeune , seize , dix sept ans au maximum qui mangeai des parts de gâteau au chocolat à s’en étouffer , je le salua assez fort pour qu’il m’entende , il se retourna la bouche pleine et bafouilla quelque chose d’incompréhensible . J’entendis alors une voix féminine dire d’un ton blasé « arrête de te goinfrer abruti », je me retourna brusquement et je vit à un mètre à peine de moi une jeune femme sublime, visage fin et sans imperfection, lèvres rose humides, de profond yeux verts mis en valeur par un maquillage très léger, des cils et sourcils lui donnant un air enivrant et une cascade de cheveux marron formant de légères boucles se terminant sur la peau douce de son épaule.
Mon regard continua son voyage sur les courbes de la demoiselle, une poitrine de taille moyenne, voire petite mais parfaitement ferme et fièrement dressée en avant qui soutenait le décolleté du haut prune moulant qu’elle portait.
Ce haut laissait son ventre plat à l’air libre, honorant tout le monde de cette vision fort agréable. Venait ensuite le jean délavé taille basse, moulant évidemment la forme incroyablement ronde de ses fesse d’adolescente. Je compris à quel point j’était inconvenant au moment où elle prononça le mot « enchantée » d’un air las, malgré qu’il ne ce soit passé qu’une seconde pendant mon examination.
Je rougi et répondis précipitamment « euh salut, je suis valentin, et toi ? », elle me répondit simplement qu’elle s’appelait Amélie et que son frère c’était Marc.
S’ensuivi alors une discussion de jeune dans les règles de l’art dans laquelle Marc fut vite expulsé.
Apres quelque dizaines de minutes, je remarquai qu’elle ne me laissai pas indifférent du tout, je la trouvais drôle, intelligente, belle et libérée, j’appréciait beaucoup être avec elle.
La discussion s’orienta ensuite sur les petit(es) ami(es) que nous avions eu, et par la suite sur le sexe, elle en parlait très librement, me disait comment elle avait ressenti sa première fois, ce qu’elle aimerai , bref sans complexes.
Je lui dis alors en rigolant, quand elle me demanda malicieusement mon fantasme, que j’aimerai beaucoup la prendre, elle ria de bon cœur, et, me saisi la main. Apres un long instant d’échange de regards, elle s’approcha et me chuchota dans l’oreille : « moi aussi », elle recula sa tête de mon oreille, elle fit une escale au niveau de mon visage, m’embrassa brièvement sur la lèvre, puis elle s’écarta, me regardant avec un sourire de malice mêlé d’excitation. Cette scène se déroula sur un banc, dehors près du manoir. L’instant d’après, nous étions en train de courir dans le manoir pour trouver une chambre éloignée du salon où se déroulait la fête.
Elle s’arrêta, haletante, devant une porte comme les autres, j’admirai une fois de plus son physique de rêve, « celle la est assez éloigné tu ne crois pas ? » je lui répondis avec la même intonation malicieuse que oui et elle rentra. La pièce était très sombre , les volets fermés , un lit marron , des armoires en vieux bois , rien de très affolant, mais nous étions déjà entrain de nous embrasser follement. Mon esprit était devenu fou , je ne pensais a rien sauf elle , je faisais totalement abstraction de tout ce qui aurai pu se passer, j’était dur comme du bois , nous nous embrassions follement et passionnément , nos langues s’enroulaient , se heurtaient , je lui léchais les lèvres tandis qu’elle gémissait déjà , nous tombions dans le lit , un bruit violent retenti , nous avions brisée des lattes du lit, aucun de nous n’a réagi , je lui léchait le cou , je descendait dans sa poitrine tandis qu’elle croisa se jambes autour de moi je lui découvris les seins , lui mordilla un de ses petits tétons dur et dressé , elle gémit de plus belle , saisissant deuxième seins de la main , j’enlevai ma chemise en arrachant les boutons, elle plaqua ses mains sur mon torse, me retenant el l’air, mon cœur battait la chamade, ma tête était sur le point d’exploser je lui enfonça ma langue dans sa bouche tandis quelle retirait son jean, découvrant ainsi une petite culotte trempée, j’enlevai mon jean , mon boxer ne retenait mon sexe qu’a moitié , je le frotta contre son corps alors que nous nous embrassions elle marmonna entre deux embrassement , son front contre le mien , « prend moi , prend moi ,prend moiii je t’en supplie » , je lui obéissait , je cherchait son sexe a tâtons, dirigea ma verge, je pris une inspiration, et je l’enfonçais.
Elle se redressa et hurla un cri de plaisir absolue, je la lima de plus en plus fort, elle criait, gémissait, je l’embrassait, j’entendais ses cris étouffé devenir de plus en plus puissant, je la serra contre moi, et je lui enfourna tous ce que j’avait, a la vitesse de l’éclair, nos corps s’entrechoquaient, je sentait ses seins contre mon torse, elle hurla littéralement.
Je senti une pression contre mon gland, un jet de cyprines inonda nos vêtement ainsi que le bas du lit et nos jambes, je ne m’arrêtai pas pour autant, mais elle avait fini de hurler, elle pleurait et gémissait au rythme des coups, la respiration saccadée, j’éjacula comme je n’avait jamais éjaculé, dans sa fleur à pressent inondée.
Le silence se fit, collé l’un à l’autre, nos reprenions notre souffle, j’avais la tête qui tournait, elle souriait tout en tremblant et en essuyant ses larmes, la porte s’ouvris.

Une dizaine d’invités ainsi que les hôtes et nos parents étaient venus voir quelle était la source de ce cri.
Elle a du prendre la pilule du lendemain et nous avons fait les test du sida, heureusement négatif pour les deux.
C’était la deuxième fois pour moi et la troisième pour elle, elle ignorait qu’elle était « femme fontaine ».

Aujourd’hui j’ai presque 19 ans et je n’ai jamais re-ressenti quelque chose d’aussi fort….








Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...



Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :