Rencontres sur Histoires de sexe : Elles sont en ligne...
Ils sont en ligne...
CONNECTION (pas encore inscrit)
 
mémoriser     [Mot de passe perdu ?]
   
 
 
Masturbation dans le vestiaire des femmes Le vestiaire des femmes
Auteur de recits erotiques
Récit érotique écrit par Baiserjouir.

Auteur homme      yvessouletorangefr

Cette histoire érotique a été affichée 21011 fois depuis sa publication.

histoire érotique publiée le 11-06-2010
Catégorie :Entre-nous, les femmes
Tags: Douche Bain  Lesbiennes  Soixante-neuf 
Histoire 5095-b536
Titre : Le vestiaire des femmes


 
Découvrez hds premium
 

Le vestiaire des femmes


Après la natation il m'arrive souvent de prendre une douche avant de me rhabiller. Je suis souvent en retard sur mes copines du club. Mais hier, il m'en est arrivée une drôle: je ne sais pourquoi j'avais envie de jouir, ça m'arrive souvent, mais pas à ce point. Je me douche et me caresse le clitoris. Je ressens aussitôt un grand plaisir et je jouis rapidement. Ensuite je passe au vestiaire pour m'habiller. Comme chaque fois je suis nue pour passer de la douche à ma cabine. Mais j'ai la surprise de voir une autre fille qui dans le couloir, pensant être seule est aussi nue que moi, mais elle se masturbe sans se douter que je la regarde. La voir faire m'excite encore. Je me suis arrêtée dans le couloir et je sens encore l'envie de jouir, je pose encore ma main sur mon sexe et caresse encore une fois mon intimité. Je ferme la yeux en me donnant du plaisir: j'arrive même à me doigter. Je n'ouvre à nouveaux les yeux que quand je sens une main sur un sein, suivi d'un suçon sur ma pointe. C'est la fille qui se branlait qui m'ayant vue est venue vers moi. Je la laisse faire. Je ne me doute pas que la suite va dépasser mes rêves les plus fous. J'aime faire l'amour avec les hommes. Je ne l'ai jamais fait avec une fille.
Mais je suis encore plus excitée de sentir sur moi cette main et cette bouche. Je me laisse faire en espérant je ne sais quoi: si la suite des caresses que cette jeune fille peut me donner.
J'ai quand même peur d'être vue dans ses bras. Alors je lui demande de venir dans ma cabine. La place y est mesurée, mais nous serions plus à l'aise pour nous faire des choses plus ou moins interdites au vu et su de tout le monde
Je ne sais pourquoi je me laisse faire, mais c'est ainsi. Dans ma cabine c'est elle qui prend les choses en main. Elle m'embrasse sur la bouche et je répond au baiser, elle me caresse les seins, puis me serre contre son corps. Nos seins sont les uns contre les autres. Je sens bien ces tétons contre les miens. Je mouille de plus en plus. Elle me passe une main sur les fesses et cherche à la rentrer vers mon cul. Je ma laisse faire. Je suis entièrement sous sa coupe. Je suis sa chose, tout simplement. J'attends d'elle un maximum de plaisir. Pour le moment je déguste ses caresses. Enfin elle me met une main sur mon sexe: j'ouvre mes cuisses et enfin elle passe un doigt tout le long de ma fente. Je le sens depuis le haut, avant le clitoris et enfin sur mon cul où il pénètre. Il va et vient dans mon anus. Je me sens bien. Elle garde son doigt dans mon cul et se baisse pour prendre dans sa bouche mon clitoris, elle me fait jouir. Mais elle n'arrête pas sa langue et m'envoie en l'air une fois de plus. Enfin elle se relève et à nouveau m'embrasse. Je trouve le goût connu de mon con sur sa langue. C'est à mon tour de la caresser. Je n'ai pas son expérience, mais je pense arriver à lui rendre ce qu'elle m'a donné. Je lui prends un sein que je tète. Elle penche sa tête en arrière. Je m'accroupis et je pose ma bouche juste à l'entrée de son sexe. Je sens son odeur qui me semble très agréable. Je cherche à rentrer sans son con: elle écarte ses jambes et je peux à mon tour trouver et prendre dans ma bouche son clitoris, qui est bien plus gros que le mien. Je peux en mettre une partie dans ma bouche et le caresser avec le bout de ma langue. Alors qu'elle me léchait avec toute la longueur de sa langue, moi je ne lui caresse son bouton qu'avec l'extrémité de la mienne. Je déguste son goût, différent du mien, mais très agréable. Je fais durer son plaisir le plus possible. Enfin je la sens se crisper. Elle jouit dans ma bouche. Mais je reste en place et dès l'orgasme passé, je recommence avec ma langue. Mais je rajoute un doigt dans son cul. Elle l'accepte très bien. Je sens son cul qui s'ouvre. Je pourrai y rajouter d'autres doigts sans doute. Elle jouit encore.
Nous arrêtons notre jeu là. Je la remercie pour ce qu'elle m'a donné. Pour elle c'est normal de se rendre service entre filles qui ont le feu au cul et personne pour l'éteindre. Elle aime d'avantage les femmes que les hommes. Elle ne va avec eux que quand elle a réellement envie d'avoir une bite au cul sinon un godemiché lui suffit. Conquise par ses façons saphiques très agréables, je lui demande de nous revoir pour recommencer à jouer ensemble. Elle n'a pas de relation suivi avec celles avec qui elle prend son plaisir: elle préfère les conquêtes imprévues, comme tout à l'heure. Mais si je veux nous pouvons aller chez elle continuer à baiser. J'accepte bien sur. Nous nous rhabillons chacune dans nos cabines. En prévision de la suite je ne remets pas mon slip, je le range dans mon sac de sport avec mon maillot.
Nous sommes chez elle. Je ne lui demande même pas son nom: je m'en fout du moment qu'elle me fait jouir. Et je pense à mon mari: quand je lui raconterai mon aventure je suis certain qu'il me fera l'amour comme jamais. Elle me demande de venir dans sa chambre: nous nous déshabillons et nue je m'allonge près d'elle. Elle m'embrasse encore mais cette fois plus fort que la première. Elle va me faire l'amour comme le font les femmes entre elles. J'en mouille et je crois bien qu'elle est au moins aussi excitée que moi. Je suis encore à sa merci. Elle me branle lentement et me fait jouir. Je ne compte plus mes orgasmes. Elle met sa tête aux pieds et me fait écarter les cuisses. Je sais ce qu'elle va faire: elle pose sa bouche sur mon con entièrement. Elle le lèche partout, les lèvres, le haut de ma fente et passe sa langue autour de mon clitoris sans jamais le toucher. Je meurs d'envie. Je lui demande de me sucer enfin. Elle me met encore un doigt dans le cul et elle accepte de poser sa langue où je le lui ai demandé. Elle me lèche et je ferme les yeux devant cette caresse. J'aime quand mon mari de lèche, mais elle le fait beaucoup mieux que lui. Je part plusieurs fois sous sa langue experte. Puis elle me propose de faire un 69. Je le fais sans aucune appréhension ; j'ai déjà goûté son con et je vais encore l'avoir dans ma bouche. Je suis sous elle et c'est elle qui pose son sexe sur ma bouche, je lui offre le mien et nous nous suçons plusieurs fois. Je jouis je ne sais plus combien de fois. C'est la première fois que je jouis autant. Mais elle veut baiser autrement. Nous nous installons con à con et nous bougeons pour qu'ils soient toujours en contact. J'avoue que mis à part la position assez mal commode je tire un plaisir plus fort de sentir son sexe contre le mien: c'est le comble de l'intimité entre deux femmes.
Enfin nous cessons de baiser: je n'en peux plus et pourtant elle veux que je l'encule avec son godemiché. Elle me demande de bien le mouiller et se met au bord de lit, les jambes bien écartées et me montre son cul. Je ne sais pas comment faire, si j'aime quand mon mari m'encule, je n'ai jamais fait cette chose. Elle me guide pour que j'atteigne son anus et quand je pose l'extrémité du gode elle pousse elle même cet engin en elle. Elle me demande d'accompagner ses mouvements. J'encule mon amante qui gémit pendant toute la durée de cette pénétration. Et brusquement elle se tend et jouit. Je veux enlever le gode de son cul. Elle ne veut pas encore. Je dois continuer à l'enculer: elle jouit encore une dernière fois.
Je pars de chez elle, mais je sais que c'est la dernière fois, à moins qu'à la piscine....
Je rentre à la maison. Mon mari n'est pas là. J'attendrais ce soir, quand nous baiserons pour lui raconter mon aventure. Je sais qu'il va me faire l'amour non pas comme d'habitude, mais avec encore plus passion. Et malgré l'après midi que j'ai passé il me tarde qu'il me prenne et finalement m'encule, comme j'aime beaucoup, surtout quand je le sens jouir en moi. Enfin mon, époux arrive. Je ne peux m empêcher d' avouer aussitôt mon infidélité. Je sais qu'il accepte que je me branle sans lui, mais là? Ça ne fait pas un plis: il me montre sa bite qui bande. Je sais qu'il va me prendre pour me faire jouir. Aussi je prends sa bite dans ma bouche et le suce un moment, mais pas à fond. Je veux l'avoir dans mon con. Je n'ai toujours pas remis mon slip. Je relève ma jupe et il ne peut plus tenir. Je vais te baiser comme il faut, pas comme une autre femme. Je lui dit que la baise avec une autre femme n'est pas pareil qu'avec un homme surtout con à con. Je ne regrette pas mon aveu. Il me baise comme rarement: nous jouissons plusieurs fois, la dernière fois dans mon cul, comme j'aime. Mais il a fallut que je le remette en forme plusieurs fois, la dernière en me mettant à cheval sue sa tête en me branlant, avec deux doigts dans mon cul. Je vois quand sa bite remonte et qu'à son tour il se commence à se masturber. J'aime le voir se donner du plaisir. C'est lui qui me demande de trouer encore une fille pour baiser et prendre encore plus de plaisir. Je ne manquerai pas de chercher parmi mes copines de la piscine une autre compagne de jeu et qui sait, baiser avec elle et mon mari: ça doit être bien à trois, non?




1 avis des lecteurs et lectrices après lecture / Donnez votre avis





738 récits érotiques écrits et publiés sur HDS par Baiserjouir (accès à la fiche de l'auteur)

Proposez / suggérez l'ouverture d'une nouvelle discussion relative à cette histoire sur le forum de la communauté

1 avis des lecteurs et lectrices après lecture / Donnez votre avis après lecture



Sur le forum de discussion de la communauté des auteurs et lecteurs/trices HDS

>>> Accès à toutes les discussions du forum de la communauté des lecteurs/lectrices et auteurs d'HDS

>> Il n'y a pas encore de discussion ouverte relative à des sujets abordés dans cette histoire.
>> Il n'y a pas encore de proposition de nouvelle discussion relative à des sujets abordés dans cette histoire. Vous pouvez proposer une discussion dans le formulaire ci-après...

 

Proposez / suggérez une nouvelle discussion en rapport avec cette histoire:


Donnez un titre à votre discussion :

Choisissez le thème du forum le plus approprié :

Vous êtes :

° Recopiez le code suivant :
 
>
*   


 


 

histoire erotique Masturbation dans le vestiaire des femmes

 

Cela est formidable se faire prendre par une nana dans un vestiaire mais ce qui est parfait .c'est sous la douche.Passer la douchette sur
les lèvres à pression douce et masturber le clito, le pied.ma voisine
et moi ont fait parti d'un club de gym et tous les lundi nous sommes
les dernières a la douche.Bise

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
>
*




 

RETOUR AU MENU des histoires érotiques


>>> En bref :

Note attribuée à cet auteur par H.D.S :
Masturbation dans le vestiaire des femmes
 

• 738 récits érotiques publiés.



sexe petites annonces gratuites
>>> Les dix dernières annonces :
• Mon reve: m abreuver a la source d une ...
• cherche maitre reel en suisse ou sur Lyon suis un maso sans tabou 50 ans 182 110 ...
• Moi c'est Alex, je suis une belle vicieuse de 27 ans, brune aux yeux noisettes, ...
• Tu recherches une domina à la fois douce et sévère? je suis Alex, belle brune aux ...
• Bonjour homme cherche blacks pour ma femme ...gang bang tres bien ...
• Jeune femme de 39 ans plutot ronde cherche son 50 nuances afin d'etre initiée aux ...
• Bonjour, Couple la trentaine originaire des Antilles. Elle plutôt soumise, lui ...
• Bonjour Maître recherche sa nouvelle soumise virtuelle. Notre relation sera basé ...
• Pays de Retz.Suite à déficience qui m'empêche de la mener au plaisir total je ...
• Jh 32ans actif tbm cherche homme passif pour chaudes rencontres dans l'aquitaine , ...

sexe - photos Toutes les petites annonces sexy...




Blog sexe des show spéciaux

Dessins de sexe

4 Histoires de...

Contes grivois

Breves érotiques