S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour tout le monde, j'ai 19ans, je recherche des filles ou femmes voulant ...
• Bonjour je mappele marianne et je cherche un écrivain ou écrivaine pour mécrire ...
• Je recherche une partenaire pour des jeux de lavements et des jeux anaux ...
• Salut je suis un jeune métisse de 26 ans de 1m80 85 kg qui cherche des femmes avec ...
• Je suis un homme de 60 ans, bien mis et qui paraît plus jeune. Je recherche une ...
• Bonjour. Annonce sérieuse. Je m’appelle Bénédicte, 37 ans. Je pense être jolie, ...
• bonjour j ais 70 ans et je me sens de plus en plus en plus devenir lope c est pas ...
• Bonjour a vous les soumis/soumise je suis Maître Bastien venu ici en quête d'un ou ...
• bonjour a toutes et a tous, JE RECHERCHE SOUMISES OU SOUMIS POUR RELATION ...
• T'aimes t'ennuyer au lit ? Moi pas. Moi j'aime lécher la chatte en me faisant ...


oh Fatma

- Par l'auteur HDS Terry P -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Terry P [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : t.payne0301gmailcom

• 4 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par HDS : 9.0
• L'ensemble des récits érotiques de Terry P ont reçu un total de 100 745 visites.

sexe récit : La chatte de Fatima Histoire érotique Publiée sur HDS le 03-01-2011 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Arabes  Cunnilingus  Fellation 
Cette histoire de sexe a été affichée 20208 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : La chatte de Fatima ( 8.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


oh Fatma

Cette histoire s'est passée il y a environ 6 ans. Fatima était une collègue de travail. On bossait tous les deux dans l'animation.
Un jour d'hiver (il neigeait), Fatima avait trouvé comme prétexte que je lui donne un coup de main à écrire un projet pour que nous nous retrouvions tous les deux, seuls dans une maison de quartier dont j'étais le directeur.
C'était en début d'après-midi, le reste de l'équipe et les jeunes n'arrivaient qu'à 16h30.
Je dis qu'elle avait trouvé ce prétexte car je savais très bien ce qui allait se passer.
Depuis 2 ou 3 ans que l'on se connaissait, j'avais remarqué que je lui plaisais.
Fatima était un peu plus jeune que moi (surement 25 ans à l'époque) et elle était mariée avec un homme qu'elle n'aimait pas (sorte de mariage forcé).
Elle était brune, environ 1m65, pulpeuse et sous ses vêtements, on pouvait deviner une poitrine très généreuse.
Nous étions dans la cuisine de la maison de quartier à prendre un thé.
Nous étions là, à discuter de tout et de rien mais sans avancer du tout au projet sur lequel je devais soi-disant l'aider.
Le Thé ayant bien fait son effet, je me suis rendu aux toilettes. En ressortant, je suis rentré dans la cuisine, Fatima était assise, me tournant le dos.
Je me suis approché d'elle et ai commencé un massage sur ses épaules.
Elle eut un soupir de plaisir et m'attrapa les mains.
Elle caressa mes mains et me les posa sur son cou puis insensiblement les fit descendre petit à petit jusqu'à sa poitrine.
Prenant cela pour un message, j'ai alors glissé mes mains sous son pull puis sous son soutien gorge.
Fatima ne dit rien, sa poitrine se soulevait un peu plus vite, je sentais que son pouls s'était accéléré...
Je me suis alors penché et j'ai commencé à l'embrasser dans le cou.
Elle a tourné la tête et nos lèvres puis nos langues se sont rejointes.
Ce baiser ne fut pas tendre, il fut sauvage, presque indécent.
Nous étions tous les deux dans un état d'excitation extrême et jamais une femme ne m'avais embrassé de manière aussi "sexuelle"...
Fatima s'est levée et assise sur la table, jambes écartées. Je me suis mise entre ses jambes et nous n'avons cessé de nous embrasser, lécher la bouche, manger littéralement la langue.
Mon érection déjà bien entamée me faisait presque mal, mes mains ne lâchaient plus ses gros seins que je voulais maintenant découvrir.
Je lui ai enlevé son pull et son soutien gorge presque en même temps, faisant sortir ses seins mates, lourds, aux tétons bruns et déjà durcis.
J'ai alors léché ces seins qui me faisaient fantasmer depuis des années...ou plutôt je les ai bouffés ! Les engloutissant le plus possible, le respiration accélérée et les gémissements de Fatima me rendant presque animal...
Sauvagement nous avons dégrafé nos pantalons respectifs et les avons fait descendre jusqu'aux chevilles.
Trop excité et pressé, je ne lui ai retiré qu'une chaussure pour enlever correctement son jean.
J'ai baissé furieusement son string noir et ai plongé ma bouche sur son sexe fourni de poils noirs (une femme qui ne s'épilait ni ne se rasait, ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps et cela m'excitait).
J'ai commencé à lécher sa chatte, l'écartant de mes doigts pour bien plonger ma langue entre ses lèvres. Elle était remplie de mouille, je me délectais de son parfum et de son goût. Fatima se mit à gémir de plus en plus bruyamment et me dire des mots obscènes :
-MMM oui vas y bouffe moi bien ! lèche mon petit clito ! mms oui bouffe bien ma grosse chatte !!!!
Ses mots me mirent dans une transe et je m'acharnais sur cette chatte dans laquelle j'ai alors glissé deux doigts pour la branler violemment.
Après qu'elle ai eu un premier orgasme, je me suis levé pour l'embrasser et qu'elle profite de sa cyprine que j'avais sur mes lèvres. Fatima ne m'embrassa pas, elle lécha avec application tout autour de ma bouche pour bien se goûter.
Elle attrapa alors ma queue qu'elle se mit à branler, me malaxant également les couilles. Excité comme j'étais, je ne mis pas longtemps à envoyer un long jet de foutre sur son ventre. Elle a étalé mon sperme sur son ventre et sur sa toison noire...
Nous avions joui tous les deux mais n'étions pas encore satisfait.
-Viens, lui dis-je, on monte.
Nous sommes montés à l'étage de la maison de quartier, dans la petite bibliothèque près de mon bureau, dans laquelle se trouvaient un grand et moelleux tapis.
Dans l'escalier, je la laissais passer devant pour admirer son cul que je n'avais pas vu.
Au milieu de l'escalier, je l'ai attrapée par le bras, descendue vers moi et embrassé fougueusement en glissant ma main dans sa motte, titillant au passage son anus... Elle répondit à ma caresse en enfonçant elle même mon doigt dans son cul...Cette caresse a duré 5 bonnes minutes et lui procura un nouvel orgasme.
Arrivés dans la bibliothèque, nous avons fini de nous déshabiller, Fatima s'est allongée sur le tapis.
Je me suis alors assis sur le haut de sa poitrine lui présentant ma queue à quelques centimètres de sa bouche.
Comprenant ce que je désirais, elle a ouvert sa bouche, j'ai rentré mon sexe turgescent et commencé un mouvement de va et vient. D'abord doucement, j'ai progressivement accélérer le mouvement jusqu'à baiser littéralement sa bouche.
Bien que proche de l'asphyxie, je voyais tout de même que Fatima prenait un plaisir à ce "viol" de bouche.
Au bout de quelques instants, elle retira ma queue et me dit d'une voix rauque :
-Viens me baiser !
Je suis descendu jusque son entrejambe et j'ai pénétré sans mal sa chatte détrempée. Relevant bien ses jambes, je pouvais avoir une belle vue sur son trou du cul que j'entrepris de doigter tout en la baisant.
Notre baise ne dura pas très longtemps avant que j'ai eu envie de cracher mon sperme. Sentant ma jouissance proche, Fatima me dit :
-Attends, pas dedans...
Je me suis retiré, Fatima m'a allongé sur le dos et m'a branlé frénétiquement jusqu'à l'éjaculation.
J'ai joui, cette fois sur mon ventre. Après les derniers soubresauts de ma queue, Fatima a entrepris de me nettoyer le ventre, mais avec sa langue, lapant avec application jusqu'à la dernière goutte de mon sperme étalé sur mon corps...
Nous nous sommes embrassés quelques instants, puis rhabillés...
Nous nous sommes revus 3 ou 4 fois pour baiser à nouveau, mais jamais ca n'a été comparable avec cette première fois. Puis nos chemins professionnels se sont séparés et l'on se croise parfois dans le bus.

Voilà, cette histoire est vraie et pas du tout romancée.
Il y a quelques temps, la vie a mis sur mon chemin la petite sœur de Fatima....encore une histoire vraie si cela vous branche...








Les avis des lecteurs
 

oula ça ma fait gicler ...

 
 

Salut!
Hummmm ! belle histoire, qui donne envie de lire encore et encore en l'occurrence celle de le petite sœur de Fatima.....


 
 

Bof bof bof

 
 

oui

 
 

Vas-y envoies ! Détaille un peu plus par contre :)
Sinon belle histoire

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :