S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• au services de vos sévices sous certaines ...
• Je suis un homme charmant, sportif, propre et cultivé de nature calme. Je vous ...
• Bonjour tout le monde, Jeune homme de 27 ans recherche relation virtuelle avec ...
• Bonjour Madame Je suis 1 homme Age 52 ans silhouette ronde qui s’assume et une ...
• Bonjour messieurs, Vous avez d'échanger avec moi dans le respect, une jolie ...
• Jeune couple, elle 26 ans, lui 28 ans, recherchons une jeune femme pour passer une ...
• Bonjour, Jeune homme de 22 ans, toujours vierge Je recherche une femme qui serait ...
• Véritable lope à humilier, j'aimerais rencontrer toutes personnes dominatrices pour ...
• Bonjour, je recherche homme entre 30 et 50 ans, non bedonnant, pas de barbe ni ...
• Senior 70 ans actif aimant se faire sucer cherche senior pour jeux coquins ...


Dressage d'une chienne - Partie I

- Par l'auteur HDS Maitre -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Maitre [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : maitre_dominationlivefr

• 6 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par HDS : 8.7
• L'ensemble des récits érotiques de Maitre ont reçu un total de 281 301 visites.

sexe récit : Dressage d'une chienne - Partie I Histoire érotique Publiée sur HDS le 03-04-2011 dans la catégorie Dominants et dominés
Tags: Dominant Maitre  Mots crus  Humiliation 
Cette histoire de sexe a été affichée 111277 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Dressage d'une chienne - Partie I ( 8.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


Dressage d'une chienne - Partie I

Tout avait commencé par un simple échange de photos. Anaïs et moi nous étions rencontrés par internet, et le hasard faisant bien les choses de temps à autre, nous avons immédiatement accroché. Elle me confia qu’elle cherchait depuis longtemps un homme qui lui permette d’assouvir ses fantasmes, mais que jusqu’à présent, ils se montraient faible et peu entreprenant. Je lui demandai alors ce qu’elle attendait réellement d’un homme.

-Qu’il me traite comme sa femelle, que je sois réduite à l’état de chose, juste pour son bon plaisir.

-Autrement dit, tu aimes être soumise et te sentir traitée comme telle

-Oui, j’ai énormément d’envie sexuelles, mais ce qui m’excite encore plus c’est qu’on me les impose. J’aimerai pouvoir me sentir comme une chienne, une chienne docile.

-J’ai toujours adoré les animaux : )

-Alors pourquoi ne pas m’adopter ? Je suis sans maitre depuis trop longtemps…

-Hum…pourquoi pas…Mais tu es consciente que tout animal a besoin d’une période de dressage ?

-Je ferai tout ce que vous m’imposerez…Maître…

Mon corps fut immédiatement parcouru d’un frisson en lisant ce mot. Depuis trop longtemps je n’avais pas eu de soumise à mes pieds, et cela me manquait atrocement. La simple lecture de ce mot m’électrisa.



-Entendu, alors je te donne une heure pour m’envoyer des photos de toi. Laisse libre court à ton imagination, sois provocante et impudique.

-Oui, maître.



21h15 – Plus qu’à prendre mon mal en patience pendant une heure. Et voir si elle osera aller suffisamment loin pour que ça m’intéresse.



-Je suis là maître.

-Bien, tu es ponctuelle, c’est déjà un début. Envoie-moi tes photos.



Je reçois le dossier et l’ouvre. Je souris en regardant la première photo. A genou par terre, jambe écartée et mains derrière le dos, ma chienne me tourne le dos en cambrant bien ses fesses. A première vue jambes fines et jolies fesses rebondies. Elle a la peau claire et des cheveux auburn qui lui retombent en crolles le long du dos. La deuxième est plus explicite, gros plan sur son entrejambe qu’elle feint de cacher d’une main. Elle montre juste assez pour montrer qu’elle est lisse et jeune. La suivante est une photo de son décolleté, pris de dessus. A vue de nez du 90D et des seins ronds. Je n’ai toujours pas vu son visage mais je le devine fin avec une expression feinte de candeur. Elle avait fait exprès de garder le meilleur pour la fin…A quatre pattes, gros plan sur ses fesses qu’elle écarte de ses mains. Au feutre noir on peut lire le mot Slut écrit en bas de ses reins, et du foutre lui coule dans le bas du dos et le long de sa raie.



-Cela vous plait maître ?

-Oui, ce n’est pas mal, mais dis-moi qui t’a giclé sur le dos ?

-Mon voisin de palier maître, j’ai pensé que cela vous plairait.

-Bonne initiative. Veux-tu commencer ton dressage au plus tôt ?

-Dès que vous le souhaitez, je suis à votre disposition.

-Très bien, alors demain 20h30, je t’envoie l’adresse. Interdiction de porter un soutien-gorge, string, jupe courte et bottes hautes.

-Oui maître.

-Tu vas aller te coucher maintenant et penser à tout ce que tu vas pouvoir subir pendant ton dressage, mais interdiction de te toucher, c’est bien clair ?

-Oui maître, j’obéis.

-Alors bonne nuit, petite chienne.

-Merci Maître…



Je la guette en bas des escaliers, caché dans un recoin. Elle apparait enfin. Je n’ai aucun mal à la reconnaitre, ses longues jambes fines la trahissent. Elle passe devant moi sans me voir et sonne à ma porte. Je m’avance discrètement derrière elle et la colle brutalement contre moi. Elle pousse un petit cri de surprise, mais ne cherche pas à se débattre.

-Ne bouge pas, lui soufflais-je.

Je sors un foulard noir de ma poche et je le noue autour de sa tête afin de lui bander les yeux. Je pousse la porte et la fait entrer en la guidant par les hanches. Elle reste droite, immobile, attendant les ordres. Je la fais languir, je la détaille du regard. Elle porte de longues bottes en cuir noir et une jupe très courte à volants. Son chemisier fin et moulant laisse deviner ses seins nus en dessous. Son visage est tel que je l’imaginais, fin, des lèvres fines et des tâches de rousseur sur le nez. Ne me reste que ses yeux à découvrir. Je pose mes mains sur ses épaules et la force à se mettre à genoux, adossée à la porte. Je déboutonne mon jean et sors ma queue que je lui passe contre la joue. Aussitôt, sa bouche me cherche.

-Tututut, une bonne chienne doit réclamer avant d’avoir sa friandise.

-Est-ce que je peux vous sucer, maître ?

-Une bonne chienne ne parle pas, elle suce les boules de son maître avant d’avoir le droit à sa queue.



Aussitôt, elle penche la tête et commence à sucer mes couilles. Je les rase toujours, et elle semble apprécier de les prendre dans sa bouche.

-Elles sont lisses maitre, c’est agréable.

-Ta gueule je t’ai dit.

Elle trésaille sous la rebuffade mais continue son travail. Elle suce, les tète avec application. J’ai envie de prendre sa gorge. Je lui fais redresser la tête.

-Ouvre ta bouche en grand.

Elle obéit.

Je fais glisser ma queue entre ses lèvres bien ouvertes. Elle se referme sur moi. Lentement, elle commence de petit va-et-vient avec sa bouche. Je sens sa langue qui s’enroule autour de mon gland. Elle a de l’expérience, mais ça ne me suffit pas. Je l’attrape derrière la tête en agrippant ses cheveux, et mon autre main vient lui saisir la gorge. Je m’enfonce brusquement au fond de sa gorge. Elle essaye de se retirer, mais elle est bloquée par mes mains, et de toute façon, par la porte. Je la maintiens quelques secondes dans cette position et elle s’habitue peu à peu. Puis je commence mes allers-retours au fond de sa gorge. Je sens sa salive qui lui coule sur le menton et sur ses vêtements. Je retire ma queue de sa bouche, un flot de salive coule de sa bouche et vient s’écraser par terre. Elle halète. Je ne lui laisse pas de répit et je reprends sa gorge aussitôt.

-Tu vas avoir ta friandise petite chienne. Garde tout en bouche.

J’enfonce ma bite au plus profond de sa gorge et je jouis violemment. Surexcité par cette rencontre, les jets de foutre ne semblent jamais vouloir s’arrêter. Enfin vidé, je me retire doucement.

-Montre-moi.

Elle ouvre la bouche et me montre sa langue couverte de sperme.

-C’est bien, maintenant avale et remercie moi.

Elle déglutit et comble de la salope, se lécha les lèvres.

-Merci maitre de m’avoir juté dans la bouche. J’aime votre goût.

-C'est bien tu es obéissante, on va peut-être pouvoir faire quelque chose de toi. Viens par ici.



Je l'aide à se relever et l'emmène au milieu du salon.

-A genoux, mains derrière le dos.

Elle obtempère aussitôt. Je passe derrière elle, et lui retire son foulard.

-Tu n'as pas honte de te livrer ainsi comme une petite pute devant un parfait inconnu? De t'exhiber comme une chienne en châleur?

-Si maître...

-Mais ça te plaît on dirait...

-Beaucoup maître...Je suis trempée...Mais vous m'avez interdit de me toucher...

-Baisse les yeux.

Je m'avance devant elle. La seule chose qu'elle connait de moi sont mes pieds et le bas de mon jean. Je la sens vraiment chienne, soumise à tous mes désirs.

-Regarde-moi.

Elle lève timidement les yeux vers moi. Des yeux verts et doux, un regard docile. Je m'assois dans un fauteuil.

-Lève-toi et déshabille-toi.

Elle se redresse et commence à se dévêtir. Lentement et sensuellement. Elle me tourne le dos en déboutonnant son chemisier, et me lance un regard coquin par-dessus son épaule. Le vêtement glisse le long de ses épaules et tombe par terre. Elle se retourne vers moi, cachant ses seins avec ses bras, prenant un air innoncent qui méritera une correction. Elle se retourne de nouveau et se penche en avant en faisant glisser sa jupe. Gros plan sur son petit string ficelle noir. Son cul est décidémnt magnifique. Face à moi, elle garde une main sur son intimité.

-Viens-là.

Elle s'approche timidement de moi. Je l'attrape par le bras et je la fais tomber à plat ventre sur mes genoux.

-Tu apprendras que je n'aime pas la provocation délibérée.

Je commence à lui asséner des claques sur les fesses. Elle encaisses sans broncher. Je claque encore et encore, jusqu'à ce que son cul devienne rouge. Ma main glisse vers son intimité. Je sens le string complètement détrempé.

-On dirait que tu aimes te faire corriger?

-Oui maître, j'obéis, faites ce que vous voulez...

-Tu vois la porte là-bas, c'est celle de ma chambre. Il y a quelque chose sur le lit pour toi, va le chercher et rapporte-le moi.

Elle se redresse et se dirige vers ma chambre.

-Non, tu es une chienne, n'oublie pas ou je devrais te punir de nouveau.

Elle s'arrête net. Puis comprenant, elle se met à quatre pattes et marche lentement vers la porte, en ondulant du cul. Décidément, je suis tombé sur une vrai salope. Elle revient un instant après et me ramène le collier et le martinet que j'avais posé sur le lit. Prise au jeu, elle me les ramène entre ses dents.

-Et bien, ma petite chienne veut faire une promenade?

Pour toute réponse, elle lâche les ustensiles sur mes genoux, et pose sa tête sur mes cuisses, attendant les ordres.
-Remonte tes cheveux.
Docile, elle remonta ses cheveux sur sa nuque; Je lui passai le collier autour du cou, et y attacha la laisse. Je pris le martinet et me levai.
-Suis-moi.
Elle me suivit, marchant à quatre pattes à côté de moi. Je l'emmenai dans la chambre.
-A quatre pattes sur le lit, cambrée.
Elle obéit et applatit son buste sur le lit pour bien tendre ses fesses. Je levai le martinet et lui assénai quelques coups rapides sur le cul. J'attrapai un tube de lubrifiant et enduit légèrement mes doigts.
-Ecarte tes fesses avec tes mains.
Elle s'empressa d'écarter ses lobes, et je tirai de côté la ficelle de son string. J'enfonçai brusquement un doigt dans son cul. Elle trésaillit légèrement mais ne se retira pas. Je le tournai lentement, le sortit, puis le rerentrait. J'en ajoutai un deuxième. Son cul commençait à s'ouvrir. Je retirai mes doigts et lui fourrai dans la bouche. Elle lécha avec application. Je sortis un plug du tiroir, et lui enfonçais jusqu'à la garde. Elle encaissa sans broncher.
-Assieds-toi et écarte les cuisses.
Je sorti un vibromasseur et lui insérai dans la chatte à pleine puissance avant de remettre le string en place. Puis j'attachai la laisse au bois de lit, et lui entravait les poignets de menottes, derrière le dos.
-J'ai un diner important ce soir, enfin, plus important qu'un objet ou qu'une sale chienne. Je reviens dans deux heures, ne t'inquiète pas, ton jouet a une autonomie de plusieurs heures.
Elle me regarda et me lança un sourire provocant. D'un regard froid je lui collai aussitôt un baillon boule dans la bouche. Avant de partir, je jetai un dernier coup d'oeil à ma victime. Elel qui voulait être chienne, elle avait déjà perdu beaucoup de sa superbe.

Vision d'Anaïs...

Mon maître était parti depuis longtemps. J'étais un peu engourdie, et les vibrations qui s'insinuaient en moi étaient un supplice. J'avais envie de me toucher, qu'on me baise violemment, mais j'étais entravée et incapable de bouger. J'avais bavé comme une folle à cause du baillon, ma salive coulait sur mes seins qui brillaient désormais. Je me sentais sale, humiliée. Mais j'étais tellement excitée...Je rêvais du moment ou mon maître me prendrais, me possèderai enfin.
J'entendis le bruit d'une clé dans la serrure, et la porte s'ouvrir. Bientôt, mon maitre apaprut dans l'encadrement de la porte, et il rit en me voyant.
-Brave petite chienne, me dit-il. Tu n'as pas bougé d'un pouce.
Comme si je pouvais...Il libéra mes mains, mais me laissa la laisse et le baillon, et me remit le foulard. De nouveau dans le noir, je suivis ces gestes. Il me retourna et me mis à quatre pattes.
-Tu as envie que je te fourre petite chienne?
J'acquiesçai vivement. Je ne rêvais que de ça! J'entendis des vêtements tomber à terre, et ses doigts écarter mon string. Il tira d'un coup sec sur le vibro, m'arrachant un cri étouffé apr le baillon.
-Tu es détrempée pauvre petite chienne en chaleur, tu as bien besoin d'un coup de bite pour te calmer...
Je sentis son poids sur le lit, et son gland se frotter sur mon intimité. Il me pénétra d'un coup, violemment. Je tremblai de désir et de fièvre. Il commença à me limer sans ménagement, m'arranchant des gémissements à peine audibles. Ses mains s'abattaient sur mes fesses dans de grandes claques qui me faisait jouir comme une folle tandis qu'il me trait de pute, de salope en rut, et j'en passe...La vulgarité à mon égard pendant le sexe m'a toujours fait beaucoup d'effet.
-Tu aimerais sucer ton maitre petite chienne?
Je fis un signe de tête affirmatif, pour montrer mon obéissance. Je sentis ses mains qui me libéraient de mon baillon, mais les coups de butoirs dans ma chatte ne s'arrêtèrent pas pour autant. Je mis une fraction de seconde à comprendre. Ce n'est pas mon maître qui me baisait depuis tout à l'heure! Je n'eu aps le temps de prononcer un mot que la queue de mon maitre s'engouffra dans ma bouche. Je me sentis partir. Je ne me sentais plus femme, mais objet, chienne qu'on bourrait pour le seul plaisir des hommes. La queue sortit de ma chatte en même temps que celle de mon maitre quitta ma bouche. Une grande giclée de foutre s'écrasa sur mes fesses, mon dos, ma nuque. Mon maitre ne tarda pas non plus et jouis longuement sur mes joues et mes cheveux. Il retira mon foulard, et je jetai un coup d'oeil en arrière. Mais l'homme s'était déjà éclipsé.
-Alors, quelle impression ça fait de se faire baiser par un inconnu à son insu? ricanna t-il. C'était bon petite pute? Tu as aimé?
-Oui maître...soufflai-je.
-Allez on va te netoyer maintenant, tu es vraiment une sale petite chienne.
Il dénoua ma laisse et m'entraina derrière lui dans la salle de bain. Il retira mon string et mes bottes, et me fit mettre debout dans la baignoire.
-Je te laisse te laver seule. Interdiction de te toucher toujours, et interdiction de retirer ton plug, me dit-il.
Et il claqua la porte derrière lui. Je tremblai. Non pas de peur mais de désir. Je ne sentais plus mes jambes, et allumer l'eau me prit quelques minutes. Quand je me jugeai plus présentable, j'appelai mon maître et lui demandai si j'avais la permission de sortir chercher mon sac. Il me fit sortir nue. Je filai en vitesse récupérer mon sac dans l'entrée et regagnai la salle de bain. Je voulai me faire provocante pour lui ce soir. Je remis mes bottes, ainsi qu'une petite robe noire achetée pour l'occasion. Très courte, on voyait tout mon cul lorsque je me penchai en avant. Elle était dénudée dans le dos, et ajournée sur le ventre. Le tissu qui cachait mes seins était juste suffisant pour cacher mes tétons, laissant apparent tout le galbe de ma poitrine. Je me regardai dans le miroir et je me souris. Je me trouvai jolie et désirable. Je sortis de la salle de bain et allait rejoindre mon maître.

Je parle...

Anaïs me rejoignit dans le salon. Je me retournai pour la contempler, elle savait se mettre en valeur la chienne! Elle sourit devant mon regard. Provocante avec ça...
-Puisque tu t'es habillée convenablement, tu vas avoir l'honneur de diner à table ce soir, lui dis-je.
-Merci maître, vous m'honorez.
-Ne fais pas trop la fière, je saurai te rappeler ton rang bien assez tôt! Allons viens t'asseoir.
Je tirai sa chaise et lui désigna sa place. Je lui remis aussitôt mon collier de chienne autour du cou. Je n'avais de cesse de la dévorer des yeux tout le long du diner, elle était extrêmement désirable. Je me levai.
-Va faire la vaisselle et rejoins moi après.
A peine revenue, je la forçai à me rejoindre à quatre pattes. Avec la robe qu'elle portait, on voyait tout son cul, c'était délicieux. On devinait le plug qui pointait à travers le string. Je m'essayai confortablement dans le canapé et mis un film. Elle se plaça à mes pieds, attendant les ordres. Je savais qu'elle brûlait de désir pour moi, désir réciproque, mais je savais qu'en la faisant languir, ce n'en serait que plus bon. Pour mettre un peu de piment à son supplice, je me mis totalement nu. Elle ne cessait de me jeter des regards implorants auxquels je ne prêtai même pas attention.
Au bout d'un moment je ne pu résister davantage. J'empoignai ses cheveux et plaquai sa tête entre mes cuisses, la forçant à me lécher les couilles et le cul, tandis que je me caressais. Elle se mit à la tâche avec vigueur, comme si elle n'attendait que ça. Quand je me sentis venir, je tirai ses cheveux en arrière et lui fourrai ma queue en pleine bouche, qu'elle avala d'un seul coup. Sa langue caressait mes couilles tandis que sa gorge massait mon gland. C'était délicieux, et elle y prenait plaisir, à en juger par ses gémissement de petite chienne. Je me retirai de sa bouche et la fis s'allonger sur le canapé. J'arrachai son string, et lui écartai les jambes brusquement. Enduisant mes doigts de sa mouille, je fis pénétrer un doigt, puis deux, puis trois dans sa chatte. Elle se cambrait sous les ondes de plaisir. Je la sentis s'ouvrir comme une fleur sous mes doigts, et lui massant le clitoris de ma main libre, j'introduisis le reste de mes doigts. J'accentuai mes va-et-vient poussant chaque fois un peu plus loin. Puis violemment, je forçais l'entrée de sa chatte et mon poing entier disparut dans sa fente ouverte. Elle poussa un cri mais ne s'écarta pas. Je me mis à masser son intérieur et elle hurla son plaisir. Un jet de mouille puissant s'échappa et s'écrasa sur mon bras et ses cuisses. Je retirai mes doigts et la fit mettre à genoux. Je lui tendis ma main et elle la lécha consciencieusement jusqu'à la rendre bien propre.
-Allez viens ma chienne, on va faire un tour, dis-je en ricanant.
Tirant sur la laisse, je l'emmenai vers la chambre. Je la fis s'arrêter sur le palier, passait derrière elle et retirait le plug doucement. Son cul s'ouvrit sous son passage.
-Resserres tes jambes et cambres-toi!
Elle obéit. Elle offrait un spectacle réjouissant...Je me mis au-dessus d'elle, pointai mon gland sur son cul, et la pénétrai d'un seul coup, jusqu'à la garde. Elle cria sous le coup, mais je commençait mes allers-retours sans y faire attention. Je la limai, lui défonçant le cul à chaque coup, je la vis se caresser la chatte en même temps et ne l'en empêchai pas.
-Tu as vraiment un bon cul, il a été créé spécialement pour être puni!
-Oui maître, allez-y, je suis à vous!
-Tu aimes ça? Que je t'encule?
-Oui maître...
-Dis-le moi!
-J'aime quand vous m'enculez maître, j'aime que vous me défonciez le cul !
Je me sentis venir, et la tira par le bras pour la mettre à genoux.
-Ouvre ta gueule!
Elle ouvrit la bouche et tira la langue. Je jouis sur son visage, aspergeant ses joues, son nez et ses lèvres de mon foutre. Puis je lui fis nettoyer ma bite jusqu'à ce qu'elle ressorte bien propre de sa bouche de chienne. Je la congédiai et l'envoyai à la douche. Elle revint quelques minutes plus tard dans la chambre. Je la fis s'allonger à côté de moi, attachait sa laisse au lit et lui remis son plug, avant de la laisser s'endormir...

Sutie à venir! Si vous avez aimé cette histoire, vous pouvez me contacter sur ma boite : maitre_domination@live.fr








Les avis des lecteurs
 

Voilà une bonne grosse chienne hate de voir la suite pour savoir comment à évoluer cette grosse pute

 
 

hummm..
Je suis moi-même une bonne chienne soumise.
Mon maître m'impose l'étude de certaines histoires sur Internet dont celle-ci.
Je suis toute mouilée à la lecture de cette histoire insapirNte pour moi. Merci pour ceux précieux enseignements.



 
 

Belle salope


 
 

Tres belle histoire , tres exitante , impossible de ne pas simaginer a la place de cette chienne , humm un reve davoir un maitre de cette sorte !
Cela ma fait bien mouillée ...
Hâte d'avoir l'épisode 2

 
 

Je suis novice en la matiere
Belle histoire excitante
Jai toujours eu envie d essayer mais par peur de la douleur car il y a beaucouo
De douleurs dans ce tyoe de. Rapports.
Comment. Trouver le. Bon maitre pour un dressage progressif

Je. Lirai la suite. Avec. Plaisir

 
 

Très très excitante cette histoire. Ma petite culotte est toute mouillée... ce genre d'histoire me donne encore plus d'être soumise. Je n'ai que 19 ans mais j'adore me sentir humiliée. C'est dur de lire une telle histoire et de rester de marbre. J'aimerais tellement me faire fourrer à présent... Bref, j'arrête de diverger, bravo pour cette histoire.

 
 

Quelle belle histoire, je suis moi aussi une chienne..je suis la pute de mon maitre, et j,aime + salope, vicieuse j,adore être sa putin, il baise qui il veut, moi non je lui appartient. entre nos rencontre je ne peux pas me raser la chatte, de cette facon il est certain que je suis une bonne pute, je ne montrerais jamais ma plots avec autant de poil il le sait.

la derniere fois , j’Éntre chez eux, je reste muete j’enlève rapidement tous mes vêtement me met a quatre patte a ses pied et lui demande si je peux faire quelque chose pour lui et je me promene nu la plots en l’air , je gémie très fort!!!

je me lamente comme il aime.

et oups je sent que mon vagin coule hey!! hey!!! viens lécher sa me coule entre les cuisse. mon jus de pute …liche vicieux. il me lèche mais ne ce lâche pas il ce crosse sans arret humm c beau . sont regard percant mr regarde comme un pervers,

je dégoute comme une truie ,,,il n’aime pas que je laisse mon jus sur son plancher il me fait licher chaques goutte. il me regarde lécher mon jus et éjacule un peu partout pour ensuite me regarder licher son sperme épais et gouteux. après son éjaculation et avoir bien ramasser je peux me relever. mon travail de pute est accomplie

bye son maitre
Chatlyne xx





 
 

humm


 
 

je cherche une chienne soumise et obeissante comme cette salope je suis un maitre trés dur avec un 21 cm en fer !

 
 

J'ai eu l'honneur d'être prise en main par l'auteur ; je ne suis pas la fille de l'histoire ; moi j'étais novice et timide ; mon maître as été parfait ; je me rappellerai chaque minute de ma première nuit avec toi encore très longtemps ; merci. Sole

 
un couple de lecteurs

Après avoir lu cette histoire et les avis des lecteurs et lectrices, ma compagne et moi, nous allons nous empresser de prendre connaissance de "Dressage d'une chienne - partie 2". Nous venons de passer une merveilleuse soirée de rire et de détente. D'accord, les confusions continuelles entre l'imparfait et le passé simple ou entre le conditionnel présent et le futur simple n'ont rien de rigolo... Il en va de même pour les fautes d'orthographe que nous n'avons plus comptées quand fut atteint le nombre de cinquante...
Les récits érotiques ne doivent pas être confondus avec d'invraisemblables péripéties grand-guignolesques et les sketches de Fernand Raynaud (1926-1973), s'ils font sourire, n'ont jamais fait bander ou mouiller personne.
Voici quelques "perles" (extraites du texte) auxquelles nous nous sommes permis d'ajouter un petit commentaire pour illustrer notre propos:
1. "A genou par terre, jambe écartée"
- Sur un seul genou? Quel équilibre!
- Une seule jambe écartée? Après tout, pourquoi pas!
2. "des cheveux auburn qui lui retombent en crolles le long du dos"
- Des crolles! Vous êtes belge?
3. "Son chemisier laisse deviner ses seins nus en dessous"
- Evidemment, ils sont en dessous... pas au-dessus!
4. "Une bonne chienne suce les boules de son maître"
- Plus aucun doute, vous êtes belge!
En Belgique, "boule" = bonbon à sucer.
5. "Allumer l'eau me prit quelques secondes"
- Allumer l'eau? Moi, je l'ouvre; c'est moins dangereux!
6. "Sa jupe était ajournée sur le ventre"
- Une jupe ajournée? Et une session d'examen ajourée!
7. "On devinait le plug qui pointait à travers le string"
- Elle porte un string ficelle et comme elle a le plug dans le
fion, il doit être tout petit pour se cacher sous la ficelle!
8. "Un jet de mouille puissant s'écrasa sur mon bras"
- Un jet de mouille qui s'écrase? C'est impressionnant!
Heureusement qu'il est précisé "de mouille", car on pourrait
penser que ce jet est un Rafale ou un F-16.

9. Il y en a plein d'autres... Cherchez bien!

 
 

humm moi qui aime l'uro, j'ai apprécié lire en me défonçant et en me pissant dessus!! j'adorerait qu'elle se fasse pisser dessus cette salope de chienne. Moi mon maitre me lave avec son pipi c'est tellement humiliant que j'en joui d'y penser!!

 
 

je vien de me mettre un gode dans chaque trou.....en lisant ce recit,jai jouit plus que jamais...VIVE LA SUITE


 
 

J'adoore cette chienne je lui ressemble bcp en plus .... Bref tu m'as trop fait mouiller
!

 
 

J'ai mouillée comme une chienne quand j’ai lus cette histoire! Vive la suite

 
 

Pour le lecteur qui a 19 ans (peut-être 21 ans maintenant) : des femmes comme ça
existent ;) il suffit de le trouver en les cherchant ....
Sinon belle histoire mais chienne beaucoup trop soumise :) une chienne parfois un peu
rebelle excite les lecteurs.. c'est mon avis personnel mais à suivre ....

 
 

belle histoire, une salope bien soumise comme je n'ose pas encore l'être. Mais j'en ai
envie et je me suis vue à votre place, j'ai jouis.

 
 

excitant à souhait.
une soumise et un maitre comme je les aime.

 
 

j'aimerais etre votre chienne mmmmmmmm c'est tout ce que je reve!!!!

 
 

Jaimerai tant etre a ca place ..
Melissa

 
La Colombe

Un Ange Transcendant..

 
 

Mmm trop bon, moi aussi, j'ai un maitre aussi bon que vous, mais le probleme c'est que
je n'ai vraiment aucun temps de repis, je suis vraiment une soumise a plein temps et
comme je suis dans la même boite que lui et qu'il est mon patron alors il en profite.
Mais vraiment, super histoire, vraiment super bien

 
 

grave bandant!!!dommage qu'a 19 ans je n'arrive pas encore à trouver de filles du gennre

 
 

je suis toute mouillée , j'aime être soumise, une chienne , baisée par un inconnu c'était génial l'idée ! j'ai hate de lire la suite , j'espere que ça sera haaaard pour la chienne

 
 

Je ne me suis pas encore trifouiller ma chatte mais je la sens mouiller j'aimerai etre
cette chienne ce jouet humm cette putain j'aimerai mais je vais essayer de me retenir de
me toucher jusqu'a la fin de toute les histoire hate de lire la suite... SalopeHard

 
 

Très sympathique... Quelle plaisir d'être soumise... Je sens la mouille couler le long
de mes cuisses... J'attends la suite!

 
 

j'aimerais etre a la place de cette chienne...j'imagine la suite...collier autour du
coup trainee par une laisse par mon maitre ds la rue au regards des passants

 
 

vous etes génial
comme j'aimerais etre traité ainsi

 
 

Ah! Je rêve de ça! Magnifiquement bien écrit! ça donne très envie d'être cette chienne

 
 

trop excité jvien de me faire défoncée la chatte et je tombe sur cette histoire. la journée va être belle
hum.. encore + mouillé
jsui une métisse nympho de 20 ans le pbleme c'est que les hommes de mon age ne me donnent jamais totalement ce que je veux.
j'aime être prise de force.


 
 

tu ma beaucoup exciter j'aimerais avoir un maitre comme ca

 
 

Un récit comme je les aime. Bien écrit et très vivant. Dommage qu'il il y ait si peu de soumises qui soient prêtes à accepter tout cela dès la première rencontre ;-) Encore bravo

 
 

excellente histoire. on espère encore plus fort dans la suite.

 
 

Tres bonne histoire. Soumission totale. J'aime

 
 

Excellent les 2 points de vue. Ca ajoute du caractère en donnant quel part prend chacun,
le maître et sa chienne, pour "prendre son pied". Très évoquant et érotique.

 
 

C'EST UN DE MES FANTASME D FAIR TRAITER DE LA SORTE,SA été UN PLAISIR DE LE LIRE EN ME
MASTURBANT!!!HUMM

 
 

Histoire merveilleusement bien raconter. Carrément jouissif ta soumise

 
Fleurs2lys

Contente que ça vous ait plus! Des premiers jets qui me tiennent à coeur et y en aura
sûrement d'autres, si je trouve le temps... :p
C'est vrai que l'angoisse de se faire surprendre est des plus excitantes, et c'est aussi
ce qui fait qu'on en redemande, non?? :)

 
 

Tres belle histoire il y as lomgtemps que je ne suis pas tomber sur une soumise aussi devouee snif snif ça me manque ( rire)

 
 

je voudrais un maitre comme ca

 
Fleurs2lys

Histoire des plus excitantes, très bon début, vivement la suite pour savoir ce qu'il en est!! Bonne continuation!

 
 

Très bien, la suite est attendue avec impatience

 
 

J'ai adoré ces ébas avec votre soummise et espère une suite tout aussi excitante

 
 

superbe histoire, quel plaisir de la lire en se doigtant
hâte de lire la suite

 
 

Très excitant! Vivement la suite

 
 

superbe debut d'histoire
a quand la veritable transformation en chienne totale?
bravo

 
 

CETTE CHIENNE SEMBLE BIEN DRESSEE? A QUAND LA SUITE

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Maitre


 
Education-Initiation (Partie I) - Récit érotique publié le 03-07-2012
 
Le diner - Récit érotique publié le 24-11-2011
 
Dressage d'une chienne - Partie IV - Récit érotique publié le 17-07-2011
 
Dressage d'une chienne - Partie III - Récit érotique publié le 01-06-2011
 
Dressage d'une chienne - Partie 2 - Récit érotique publié le 14-04-2011
 
Dressage d'une chienne - Partie I - Récit érotique publié le 03-04-2011