HISTOIRES DE SEXE

Dans les dunes

Cliquez ici pour vous en mettre plein les yeux !
Ajoutez HDS à vos favoris
Newsletter


ZONE ROUGE


- Sexshop
- Vidéos à télécharger
- Archives photos
- Archives mangas
- Archives dessins
- Sites recommandés
- Live show


Discutez avec une
fille en direct

Ecrire une histoire érotique

- Menu Zone rouge -
- Menu principal -

Auteur: Paul et Sandrine
massagepaul@yahoo.fr
Dans les dunes



L'histoire se passe l'été dernier alors que Sandrine, ma femme, et moi étions en vacances dans le Sud du Portugal. Les plages y sont vastes et sauvages mais malheureusement envahies de touristes anglais et allemands que les locaux appellent les « beef » car d'un bronzage écarlate très reconnaissable...

Lassés de cette promiscuité nous décidâmes un après-midi vers 16h de nous aventurer en voiture vers des plages moins peuplées. Il ne nous fallu pas une demi heure pour rejoindre le parking sauvage et ensablé de ce qui ressemblait être un coin plus connu des habitants de la région.

Nous empruntâmes à pied un chemin et arrivâmes après 10 bonnes minutes de marche jusqu'à une dune et en contrebas une plage vide.

Désireux de bronzer nu je demandais a Sandrine de nous arrêter en haut de la dune et d'installer nos serviettes légèrement cachés par des hautes herbes de sable.

Je me deveti complètement et Sandrine quant a elle garda son bas de maillot. La raison a cela est qu'elle a le sexe totalement rasé et ne veut pas que ça passe pour une incitation aux yeux des gens qui pourraient passer.

Au bout d'un temps et après l'avoir regardée lire allongée sur le dos puis sur le ventre et toujours subjugué par la beauté de ses seins lourds, je commençais à me sentir excité de nous savoir si seuls et tranquilles.

Je demandais à Sandrine d'enlever son bas de maillot. Elle me dit que non elle avait peur que quelqu'un passe.

Je lui dis que depuis que nous étions là seulement un homme était passé et qu'il avait disparu. Elle hocha la tête, me sourit puis s'assied et enfin retira son string offrant a ma vue l'espace d'un instant sa vulve entièrement rasée.

La voir pour la première fois ainsi entièrement nue offerte aux regards de n'importe quel homme qui pourrait passer, me mis dans un tel état d'excitation que mon sexe enfla aussitôt. Bien sur elle le vit et passa la main dessus en disant : tu es un petit cochon. Je lui demandais ce qu'elle ferait si un homme venait a passer ? Elle me répondit : je ne sais pas je serais gênée je crois. Je lui demandais si ça l'exciterait ? Je ne sais pas répondit elle, il faudrait que quelqu'un passe et je te dirai....Et elle esquissa un sourire puis se rallongea et repris son bouquin.

Une demi heure passa et je m'étais assoupi. Quand je rouvris les yeux Sandrine avait mis ses lunettes et dormait, sur le dos seins et sexe offerts au soleil. Aussitôt je me levais avec dans l'idée d'attirer l'attention du premier venu pour qu'il profite du spectacle, mais personne a l'horizon.

200 mètres environ séparait notre dune tranquille de l'océan et je décidais d'aller piquer une tête, laissant ainsi ma femme seule et offerte. Cette idée me fit bander en un instant et je décidais d'aller me calmer dans l'eau froide.

Depuis l'Océan je ne voyais pas Sandrine et malgré ma peur je profitais de l'eau pendant ¼ d'heure au moins.

Je sorti de l'eau et me dirigeais vers la dune, grimpai difficilement la pente de sable à la recherche de notre nid et arrivé en haut de la dune je vis que l'océan m'avait éloigné de presque 100 mètres. Je remontais alors en longeant la dune caché par les herbes quand je vis une casquette qui pointait.

Je vis la tête d'un homme agenouillé et d'un coup je compris...J'avançais un peu plus avec un noeud au ventre et toujours caché par des hautes herbes, je voyais maintenant très distinctement l'homme torse nu le short baissé qui se branlait devant ma femme nue endormie.

D'ou j'étais il ne pouvait me voir mais moi je voyais que Sandrine dans son sommeil au soleil avait écartée ses jambes et offrait a l'inconnu une vue béante sur son sexe rasé.

C'était la première fois que cette situation se produisait et ce mélange de peur et d'excitation me fit bander comme jamais.

Je décidais de rester dans ma position et d'attendre.

Je voyais l'homme branler une verge imposante et longue voire disproportionnée en rapport a sa petite taille.

Puis je le vis qui, toujours a genou se rapprocha un peu plus pour n'être plus qu'à 1 mètre environ du sexe de Sandrine.

Je vis ensuite l'homme se pencher et me tenais prêt a intervenir en cas de problème et du me lever un peu pour voir ce qu'il faisait. Le spectacle était maintenant incroyable :

Il frottait tout doucement sa verge sur le sexe de Sandrine qui venait de pousser dans son sommeil un léger râle de plaisir.

Elle devait penser que c'était moi. Parce que je sais que si elle l'avait vu elle ne l'aurait pas laissé approcher.

Je me levais un peu plus mais là l'inconnu me vit. Instinctivement et sans même réfléchir je lui fis ok de la main, trop excité de voir la suite.

Il du prendre ça pour un encouragement . Je me rapprochais de Sandrine et à coté d'elle lui dis de continuer de dormir. Je fis signe à l'homme de continuer et je le vis qui s'avança plus encore et vis le bout de son sexe disparaître dans les lèvres mouillées de Sandrine.

Je lui pris la main pour ne pas qu'elle se doute de quoi que ce soit et lui caressais les seins.

L'homme d'un coup s'enfonça en elle et ses couilles tapaient maintenant le cul de ma femme.

Fou d'excitation je devais la réveiller pour lui avouer sur le fait a quel point j'aimais la voir prise par un inconnu. J'avançais alors ma queue vers sa bouche et pressa mon gland sur ses lèvres. Lorsqu'elle ouvrit la bouche un râle de plaisir en sortit tant il la limait doucement et tant son sexe prenait de la place dans son con.

Je glissais ma queue dans sa bouche et soudain, surprise, Sandrine ouvrit les yeux, me regarda et leva la tête vers l'homme, je plaquai alors sa tête sur mon sexe pour ne pas la laisser se débattre ni protester. Elle me fixa et en 1 seconde elle comprit ce que j'attendais d'elle.

Elle écarta alors grand les jambes et, invité, l'homme se mit a la pistonner vigoureusement.

Je ne tardai pas a éjaculer dans sa bouche et au même instant l'homme déversait son foutre dans sa chatte.

Sans attendre une seconde et sans un mot Sandrine bien décidée a prendre du plaisir, s'enhardit à me redonner forme et me pompa de plus belle.

L'homme nous regardait toujours et recommençait a se branler....

Nos deux membres ayant retrouvé vigueur, Sandrine s'installa a califourchon sur moi et s'empala sur mon sexe qui dégoulinait bientôt de la semence de l'inconnu. Ainsi elle lui offrait son cul grand ouvert et l'homme sans se faire inviter entreprit de la prendre en même temps que moi. La petitesse de ses jambes faisait qu'il était à la bonne hauteur pour la sodomiser pendant qu'elle se baisait sur moi.

Quand il força son petit cul, elle s'arrêta de bouger puis recommença de plus belle au rythme de son assaillant.

En 3 mn a peine ma beauté explosa de jouissance et hurla comme si nous étions seuls. L'homme se retira et vint se placer debout devant elle pour jouir dans sa bouche.

Je ne tardais pas a l'imiter.

Il releva son short nous dit quelque chose en portugais puis disparu dans les dunes.

Sandrine qui en avait fini ce jour, avec ses restes de pudeur alla se laver, nue dans l'océan. Quand elle revint nous nous embrassâmes longuement.

Nous ne dîmes rien. Avant de se rendormir, alanguie au soleil de 6h elle me dit simplement : « J'ai du rêver non ?... »

Cette histoire est absolument authentique et nous aimerions que vous nous fassiez part, amies lectrices et amis lecteurs de votre sentiment.

Bises. Paul et Sandrine


Auteur: Paul et Sandrine
massagepaul@yahoo.fr



Dans les dunes
cliquez
pour agrandir

Tchat HDS
Rencontres sur HDS

GANG BANG

Retourner en
haut de la page
 
Accès aux vidéos

2004 © tous droits réservés à www.histoires-de-sexe.net