L'homme du métro


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Nelshara [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 2 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.5 • Cote moyenne attribuée par HDS : 8.0
• L'ensemble des récits érotiques de Nelshara ont reçu un total de 9 322 visites.

sexe récit : L'homme du métro Histoire érotique Publiée sur HDS le 25-02-2019 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Endroits insolites   Fantasmes   Inconnu-inconnue 
Cette histoire de sexe a été affichée 5726 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): L'homme du métro ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : L'homme du métro ( 8.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :



L'homme du métro

J'ai 21 ans, je suis en alternance et pour aller au travail je prends le métro.
Je me suis toujours méfier des transports en commun je prenais donc soins de ne jamais mettre de tenue provocante jusqu'au jour où j'ai rencontré cet homme à ma station de métro.
Une toute petite dizaine d'année plus âgé que moi, ce qui m'a attiré chez lui c'est sa ressemblance avec un acteur bien connu. Je l'ai donc analysé de haut en bas, mais mes regards ne lui sont pas passé inaperçu et lui aussi a commencé à me déshabiller du regard. Je rougis.

Ces échanges deviennent très rapidement une routine, on se cherche et on se trouve d'ailleurs. Ma station de métro arrive toujours bondé. Sans se l'avouer on fait toujours en sorte de se coler l'un à l'autre. Un jour l'un face à l'autre, son souffle prêt de mon oreille, ses mains au niveau de mon entrejambe. Chaque arrêt nous fessant basculer l'un contre l'autre avec des attouchements non volontaire et pourtant si agréable.
D'autres jour, lui derrière moi, au loisir de pouvoir collé mes fesses contre son pénis et de onduler mes hanches au gré des accélérations et ralentissement du métro.

Un jour, alors que le métro nous laissait de la place il s'est pourtant mis face à moi, tout près. Trop près par rapport à l'Espace que nous disposions. Je sens son souffle, son odeur enivrante, une tension sexuelle s'abat sur moi. Je ne bouge pas, lui non plus, on se regarde. Jusqu'à sa station ou juste avant que les portes s'ouvrent : il me laisse un baiser sur ma bouche entrouverte. Un baiser terriblement sensuel, chaud, qui me fait vibrer.
Il me laisse la, toute palpitante de désir. Ne pouvant plus me contenir je profite de la descente des voyageurs pour me trouver une place, sac sur mes cuisses, je passe discrètement ma main sur ma chatoune toute mouillée et bouillante de désir. Je me titille l'abricot et m'enfonce directement 2 doigts face à toutes ses personnes présentes. Il ne m'a fallu que peu de temps avant de sentir un soulagement un moi, la situation m'avait terriblement excitée. Me faire embrassée par un inconnu et ensuite me donner du plaisir dans un métro bondé de monde qui aurait pu à tout moment me surprendre.

Le lendemain matin, espérant le revoir je choisis ma tenue en conséquence. Sous-vêtements accordé rose poudré, le soutien gorge met bien en avant mon 90C et comme a mon habitude un tanga tout en dentelle qui laisse tout entrevoir. Je mets ensuite un haut décolleté et moulant puis une jupe qui s'arrête à une dizaine de Cm en dessous des fesses. Pour parfaire le tout au lieu de mettre une paire de collant je préfère mettre des bas auto fixant pour donner un libre accès à mon intimité.

J'arrive à la station de métro, je le cherche. Je passe les portiques, et le voilà juste derrière moi. Mon cœur s'emballe, va t il venir me parler, me toucher ou ne faire comme si de rien n'était ?

- bonjour, j'espérais vous voir ! Je suis désolé pour hier je ne sais pas ce qui m'a pris. Je n'ai pas pu me contrôler, mon corps a parler à ma place. J'espère que je ne vous ai pas choqué et que vous ne m'en voulez pas ?

Alors ça si je m'y attendais; monsieur est gentleman. Cest vrai que de prime abord il porte très bien : toujours en costume des lunettes une barbe parfaitement taille. Ça m'émoustille encore plus.

- bonjour, j'ai été surprise de votre acte. Mais je vous comprend, j'ai senti aussi cette tension entre nous. Pour vous dire votre baiser ne m'a pas laissé indifférente. J'en avais la culotte toute humide et j'ai du me donner du plaisir dans le métro juste après que vous êtes descendu.
- oh je suis encore plus désolé dans ce cas de vous avoir laissé dans un tel état. Je pourrais sans doute me rattraper?
- Il y a moyen oui, sachez que je porte un bout de tissu en dentelle et des bas. A vous de voir ce que vous voulez faire.

Sur ces mots, les passagers du métro descendent et nous pouvons ensuite monter dedans. En prenant bien évidement soins d'être collé ensemble. Je me mets délibérément fesses contre lui et le plus collé possible en laissant un écart entre mes jambes pour laisser ses mains me toucher.
Sans dire un mot, une fois que le métro démarre sa main viens à la rencontre de ma cuisse, remonte lentement. Trop lentement c'est insoutenable. Il arrive au niveau de mon jardin secret et me chochotte dans l'oreille:
- Je vais te donner un orgasme la maintenant. Mais ne fais pas de bruit. Ne bouge pas, laisse toi totalement faire.

Ses premiers gestes se font au travers de ma culotte qui est déjà trempé de ma mouille. Il me caresse. Cest bon délicieux. Ce danger de pouvoir se faire voir et prendre par un magnifique inconnu. Me sentant ondulé contre lui, il m'écarte ce bout de dentelle et m'enfonce un doigt qu'il retire presque immédiatement pour le mettre à sa bouche.
- hum tu sens bon et tu as très bon goût. J'aimerais te lécher et t'enfoncer ma langue dans ton trou pour avaler ta mouille.
Il revient à mon entre jambe pour m'enfoncer 2 doigts et entamer les 1er va et viens. Mais nous arrivons à une première station. Il s'arrête donc mais laisse sa main en place sur ma chatte brûlante.
Peu de mouvement ce qui nous permet de ne pas changer de position et d'attendre simplement que le métro redémarre.
Une fois fait il reprend de plus belle son assaut en m"enfonçant ses 2 doigts et en titillant mon bouton. Il est tellement difficile de se taire, seul des petits hum de délectation sortent de ma bouche. L'orgasme me surprend et me soulage.
Non fière de lui il récolte le fruit de son travail et le porte une fois de plus à sa bouche pour y goûter.
- Demain ça sera à ton tour de me donner du plaisir. Reviens en jupe mais sans culotte. RDV 20 min plus tôt que d'habitude on ira dans mon bureau.

Le lendemain matin, jupe stretch mettant mes fesses en valeur toujours avec une paire de bas mais sans tanga cette fois ci. Première fois pour moi ou je me balade la vulve a l'air. L'air frais caresse mon entre jambe et je prends conscience à quel point je suis exposé à tous.
Mon bel inconnu m'attends, sourire en coin je me place à côté de lui. Nous attendons le métro en silence mais la tension est palpable.
Nous montons dans le métro, cette fois ci nous sommes face à face. Des que le métro démarre, je sens sa main se glisser entre mes cuisses et remonter directement sur ma chatte déjà bien ouverte ou il enfile directement ses doigts.
- Bien petite salope tu as écouté ce que je t'ai demandé. Tu va être ma chienne et m'obéir pour la suite. Je veux que tu te caresse la maintenant à coté de tous ces gens tu n'arrêtera seulement quand nous arriverons à ma station.

Gênée mais excitée j'obéis simplement à ces ordres. Ma main rejoint la sienne, qui me laisse la place pour me procurer mon propre plaisir. Je titille mon bouton et me masturbe doucement pour ne pas attirer les regards sur moi. Lui m'observe me donner mon propre plaisir tout en se reniflant les doigts pleine de mouille.

Arrivé à cette fameuse station les nouvelles instructions arrivent
- Tu va monter l'escalier devant moi en remontant ta jupe juste en dessous de tes fesses. Je vais pouvoir entrevoir ton joli minou. La sortie est à gauche tu m'attendras.

Je m'exécute, jupe qui ne cache pratiquement rie et qui dévoile mes bas. Les regards d'hommes se font insistant et je sens ma mouille couler entre mes cuisses. Je monte et espère que mon bel inconnu peut voir ses gouttes ruisseler preuve de mon excitation.
Il me rejoint passe une main autour de ma taille et me guide vers le bâtiment où il travaille qui se situe à quelques mètres.
Direction l'ascenseur ou nous sommes entourés de 2 autres hommes qui se tiennent devant moi de dos. Rien n'empêche mon inconnu de soulever encore plus ma jupe dévoilant mon intimité, la situation est plus que déroutante à tout moment ces 2 hommes pourraient se retourner et la situation deraperait à coup sûr.
- Tu va rester comme ça jusqu'à atteindre mon bureau, il y a peu de chance de croiser du monde a mon étage et chacun s'enferme dans son bureau. Mais qui sait peut-être que quelqu'un passera et te prendra sans ménagement avant que je ne le fasse.

M'exhiber comme ça je ne l'ai jamais fait et j'arrive difficilement à croire que pour lui je vais le faire. J'ai toujours su que j'aimais être soumise mais je me rends compte à quel point je le suis et l'excitation que cela me procure.
On arrive à son étage, les 2 hommes sont déjà descendu, je marche derrière lui et le suis. Jupe remonte au nombril et bas, on dirait clairement une pute : sa pute.
On atteint son bureau sans rencontrer personne, je vais pouvoir profiter de lui et lui de moi.

- on va pouvoir commencer les choses sérieuses, vient entre mes jambes et pompe moi salope.
Je m'agenouille devant lui, défait son pantalon. Une magnifique bosse se dessine sous son caleçon. Je la découvre et se dresse fièrement devant moi. Un engin de 20 Cm au diamètre très convenable qui tout à l'heure me labourinera sans ménagement.
Je commence mon travail, lèche et suce cette verge comme une sucette. Je me délecte des gouttes de nectar qui s'échappe. Il a l'air d'y prendre du plaisir. Il me prends par les cheveux pour guider ma bouche mais surtout pour m'enfoncer sa queue le plus loin possible.
Avant qu'il explose dans ma bouche, il me remonte et me pousse contre son bureau. Il me fait asseoir sur le bord jambe écartés et me bouffe littéralement la chatte. Je pousse un râle de plaisir non dissimulé et jouie dans sa bouche.

- Maintenant je vais te baiser comme jamais, sans aucun ménagement. Une fois fini tu repartira rempli de ma semance
- Mais je n'ai rien pour me changer ou m'essuyer et je dois reprendre le métro pour aller au travail
- Ce n'est pas mon problème tu sentira le sexe à pleins nez, d'autres hommes profiterons peut-être de toi sur le chemin

Sans me laisser le temps de rétorquer il m'enfonce sa bite d'un coup sec dans la chatte je ne peux m'empêcher de crier. Mes jambes sont maintenant a 90° il les tient fermement pour que je ne puisse pas bouger. Ces coups de reins sont sans ménagement. Au bout de quelques aller retour il me prend, me tourne et plaque mon buste contre son bureau d'un coup de jambe écarte mes pieds et reprends son rodéo de plus belle. Nous avons notre orgasme simultanément, je sens son sperme chaud en moi. Il s'enlève et me claque le cul se qui me donne un cri de douleur et me fait relâcher sur le sol notre semence.
- allez maintenant pars, on aura qu'à remettre sa demain ptite salope.

Je repars donc rejoindre le métro, plusieurs hommes me matent. Et malgré une matinée bien chargé je sens l'excitation en moi remonté
Une fois monté dans le métro encore pleins je me faufile et trouve une place près d'un groupe de jeune. Ils ne leur a pas fallu longtemps pour sentir l'odeur de sperme et de mouille émanent de mon entre jambe.
Je commence à sentir une main sur ma fesse, je ne réagis pas ce qui les encourages à continuer. Une deuxième main caresse ma cuisse. Toujours aucune opposition de ma part, je me sens vraiment chienne et j'ai besoin de jouir une nouvelle fois. Les 4 mecs l'ayant compris se mettent tout autour de moi et me plaque contre la vitre et je sens 4 paires de mains s'acharner sur mon corps
2 d'entres ont extrait mes seins de mon haut et soutiens gorges pour les sucer mordiller et malaxer.
Pendant que les 2 autres ont été ravie de découvrir que je ne portais rien et ont pu me toucher comme bon leur semblait.
Le temps manquait et ces jeunes inconnu non pas pu se décharger au contraire de moi qui est pu une fois de plus jouir dans le métro. Pendant qu'ils descendaient je me rhabillait donc et le trajet continua sans plus aucune entrave.

Le lendemain toujours excité par la situation je ne pu m'empêcher de partir au boulot avec un jouet entre les cuisses. Un œuf vibrant contrôlés via une télécommande.
Une fois arrivé au métro mon homme était là, il était déçu de me voir arriver aujourd'hui en jean enlevant l'accès si précieux à mes lèvres.
- Ne t'inquiète pas, tu pourra me toucher comme tu le souhaites à ton bureau. En attendant, je te donne cette télécommande; je te laisse deviner ce quelle contrôle.
- Tu ne cesse d'en redemander cochonne je vais te faire vibrer.
Directement une vibration commence dans mon vagin et me fait trémousser.
- Tu n'imagine même pas à quel point je suis excité, hier je me suis fait titiller toutes mon anatomie par 4 jeunes hommes dans le métro. Ca t'excite?
- Si javais su ça avant je t'aurais toucher dans le métro bien avant
Il s'amusa pendant le trajet à activer, monter et descendre l'intensité de mon joujou.

On arriva ensuite a son bureau ou il me sauta dessus m'embrassant à pleine bouche. A la différence de la veille il me déshabilla entièrement, et se met lui aussi a nu. Ce qui me laisse le plaisir de caresser son torse.
Il s'assoit sur son fauteuil en cuir, me retire mon petit œuf et me dit de venir m'empaller sur sa verge. Après quelques va et vient il me stop et appui sur son téléphone:
- salut les mecs, je suis en train de baiser la fille d'hier venez dans mon bureau pour l'admirer
Je me crispe et mon visage trahit ma panique
- ne t'inquiète pas, ils vont juste nous regarder. Tu sais que tu n'es pas très discrète? Ils ont entendu tes gémissements hier. Il est légitime qu'il puisse mettre un visage sur cette voix

Les 5 mecs sont arrivés, des vieux comme des plus jeunes font leur entrée. Bite à l'air et branlette assumé.
Mon amant reprend ses va et viens toujours assis sur le fauteuil pour me faire oublier leur présence.

- Bon et si on leur montrait ta belle chatte ? Allez vient installe toi comme hier sur mon bureau ecarte tes jambes, voilà encore plus. Parfait. Messieurs regardez bien ce minou qui accueille ma queue depuis hier. Pas mal hein ? Allez je vais partager un peu, venez à tour de rôle la goûter!
Je ne comprends plus ce qui se passe, en 3 jours je me suis exposé et fait toucher comme jamais je ne l'avais été auparavant. Le pire ? J'aime ça! Je sens alors des doigts s'enfoncer et des coups de langue dans mon vagin, je me délecte.
- Elle est bonne hein ? Bon c'est pas tout mais je vais finir de la baiser cette pute. Vous pouvez rester regarder mais après au boulot les mecs !
Je me suis donc fait laminer la chatte tout en ayant 4 admirateurs !

Ce jeu à durer jusqu'à la fin de mon contrat. Une fois par semaine je venais me faire prendre par cet inconnu dans son bureau. Tout en continuant à nous titiller les autres jours dans le métro. Je garde un merveilleux souvenir de cette période, et me branle régulièrement en repensant à lui.


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :








Les avis des lecteurs
 

j ai adoré ce récit....si tu m écris je te raconterai 1 histoire un peu similaire...

 
 

très belle histoire, très réaliste. attends d'autres histoires.

 
 

bonjour bonne entrée en matière....tu as été initié aux delicieux plaisir de la vie....il y a une suite??? continue

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Philosophie et Plaisirs Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Tony92 le 2019-10-18 ....
• Par Jean le 2019-10-18 ....
• Par Alex le 2019-10-17 ....
• Par Julien le 2019-10-17 ....
• Par FesseurduJura le 2019-10-17 ....
• Par nasro31 le 2019-10-17 ....
• Par Lucaje le 2019-10-15 ....
• Par Clapie le 2019-10-14 ....
• Par Tifranc le 2019-10-13 ....
• Par gimireno le 2019-10-13 ....