Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : une soirée au restaurant


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Olga T [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 145 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.5 • Cote moyenne attribuée par HDS : 10.0
• L'ensemble des récits érotiques de Olga T ont reçu un total de 555 514 visites.

sexe récit : Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : une soirée au restaurant Histoire érotique Publiée sur HDS le 23-02-2019 dans la catégorie Plus on est
Tags: Candaulisme   Exhibition   Inconnu-inconnue 
Cette histoire de sexe a été affichée 4793 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : une soirée au restaurant ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : une soirée au restaurant ( 10.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :



Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : une soirée au restaurant

Philippe a toujours aimé sortir sa jolie épouse dans des restaurants, rarement le même et en évitant, dans la période récente, par soucis de discrétion, la ville où nous habitons.

Un restaurant, ça peut sembler un lieu banal, a priori peu propice aux excès. Et pourtant, je vais vous raconter une soirée organisée cet été 2018 par Philippe, avant notre départ en vacances.

Il apprécie, vous le savez, que je sois vêtue sexy. Il adore que les gens se retournent sur mon passage et que les autres hommes matent mon décolleté, mes cuisses, mon joli cul. S’il pouvait, il m’exhiberait nue.

EXHIBEE

Nous avions au préalable réservé une table pour 20h00 et organisé la garde des enfants : les trois filles chez la nounou et le bébé était gardé par Agun. Philippe ne m’avait rien dit, mais je savais que quand il mettait en place ce genre d’organisation, c’est qu’il avait une idée bien précise en tête. Il n’a pas besoin de parler, je sais ce qui m’attend. Je suis heureuse, après des semaines d’abstinence.

Philippe m’avait réservé une surprise et, de l’un des magasins les plus chics de la région, il m’avait acheté, une robe noire un peu transparente, un long décolleté s'attachant sur le devant avec une sorte de lacet. Une fois la robe enfilée, je pouvais moi-même l’ajuster, soit en serrant bien le lacet, soit en l’ajustant de façon à ce que l’on puisse voir une bonne partie de mes seins. Je savais évidemment ce que Philippe préférait : on pouvait voir mes seins grâce à la transparence du tissu étiré. Pour ce qui est de la longueur, on pouvait facilement voir mes jambes. Philippe aime quand sa femme sort sans culotte et de plus, avec cette robe, il est impossible de mettre un soutien-gorge. C’est donc comme ça que nous sommes sortis ce soir-là.

Nous avons choisi de prendre un taxi, ça évite de chercher un stationnement et ça nous permet de prendre quelques verres en toute sécurité, afin de nous désinhiber totalement.

Le chauffeur de taxi en profite pour regarder bien où il le faut... Il peut apercevoir mes seins ou bien ma chatte légèrement épilée.

Tout le long du trajet, Philippe en profite pour glisser sa main entre mes cuisses. J’ouvre immédiatement les jambes pour lui faciliter l'accès à ma fente.

Il aime me masturber et le fait tout le long du trajet, qui dure une trentaine de minutes. Il me met ainsi en conditions.

Une fois arrivés au restaurant, Philippe paie le chauffeur. Ma robe est remontée et le type a une superbe vue, je sais que cela excite mon mari alors je prends tout mon temps.

Nous entrons dans le restaurant et on nous place à l'endroit réservé. Un serveur prend notre commande de boissons. Sans montrer que je lui fais de l'effet, il me regarde discrètement sans montrer que je l'excite... Il part quelques instants et revient avec nos consommations, nous trinquons :

• Ah toi, mon chéri. Je sais que tu avais beaucoup d’arrière-pensées en m’offrant cette tenue si provocante.

• Sois patiente, chérie, nous avons toute la soirée et toute la nuit. Je veux que tu sois comblée, mon amour.

Je sais ce que ces mots veulent dire. Et après quelques verres, je deviens plus exhibitionniste et je fais volontairement de la provocation.

Sous la table, Philippe me fait du pied et arrive à ma chatte déjà humide. Il aime m'exciter là et savoir que peut-être que quelqu'un a remarqué notre manège. Après quelques consommations, l'envie inévitable de se rendre aux toilettes se fait sentir. Quand je reviens, Philippe en a profité pour tirer sur la nappe de son côté, déplacer ma chaise pour offrir plus de visions aux autres hommes dans la place. Je reviens, m’assois et nous recommençons à parler de tout et de rien.

Le serveur vient plusieurs fois remplir nos verres. Il mate de moins en moins discrètement mon décolleté. J'ai aussi remarqué que d’autres hommes observent plus ou moins discrètement mes moindres gestes.

Après un certain temps, Philippe me demande de desserrer davantage le lacet de ma robe, ce qui laisse apparaître presque complètement mes seins. Il me demande aussi d'écarquiller mes jambes.

Le serveur revient et il voit tout, il est dans tous ses états. Philippe passe à l’étape suivante :

• Je peux vous demander votre opinion ?

• Je vous en prie, Monsieur. A quel sujet ?

• Sur les seins de ma femme. Elle me dit qu'elle les trouve petits. Qu'en pensez-vous ?

• Et bien moi je les trouve très bien comme ça !

• Pensez-vous que je devrais resserrer mes lacets ?

• Madame, soyez à l'aise, faîtes comme bon vous semble, mais moi je les trouve très bien comme ça...

Ensuite il part, rouge, intimidé, essayant de cacher son trouble et son érection.

Philippe me demande alors d'insérer mes doigts dans ma fente humide et ensuite de les lui donner à lécher. Ce que je fais sans trop porter attention aux autres clients, je sais que Philippe aime goûter à mon miel d'amour et s'en délecter...

Philippe me demande de me masturber discrètement, ce que je fais sans me faire prier. Le serveur revient avec les menus, nous choisissons nos plats. Je lui demande quelques explications. Le gars se penche davantage pour m’expliquer. Je sais qu’il a une bonne vue sur mon décolleté provocant et ma chatte. Il a compris notre jeu et ne se gêne pas pour se rincer l’œil.

Audacieuse, j’ose me passer un doigt dans ma fente sous ses yeux, le gars me regarde avec un regard qui en dit long sur son excitation. A voix basse, il me dit qu'on doit être de super vicieux et que, s'il n'était pas en train de travailler, il aimerait bien nous accompagner et s’occuper de moi.

Les commandes sont prises et le serveur s'en va. Je m’aperçois que j’ai un sein qui est pratiquement hors de ma robe. Plusieurs hommes ne se privent pas du spectacle. Aux toilettes, je me masturbe frénétiquement et puis en ressors quelques instants après. J’ai réajusté ma robe, je sens tous les regards sur moi maintenant.

Nos plats arrivent, nous commençons à manger. Dans mon plat, il y a un petit mot disant, "Je m’appelle Mathieu, je termine vers 2h00 du mat" et un numéro de téléphone...

OFFERTE

Il commence à se faire tard et on quitte, on appelle le taxi, le même, il arrive 10-15 minutes après et nous demande si on retourne à la maison, je lui réponds :

• C'est sûr, mais on va probablement s'arrêter en chemin...

A un moment donné, je lui demande d'arrêter en bordure de la route pour soulager un besoin naturel. Je sors et m’accroupis. Philippe sort également. Lorsque j’ai fini, il me tend un mouchoir en papier pour m’essuyer, puis se baisse pour me lécher. Le chauffeur est tout excité de voir ce spectacle.

Philippe ferme la porte de derrière et je m’appuie de dos à celle-ci. Il me relève la robe et se place à ma gauche pour laisser le chauffeur bien voir ce qu’il me fait. Il commence à me masturber un peu, enfonçant un, deux, puis trois doigts en moi.

Il me pénètre bien, mon souffle s'accélère. Maintenant que je suis bien dilatée et surtout très mouillée, il enfonce complètement sa main, me fiste un bon moment, je me tortille, j’adore ça et il le sait.

Des voiture passent près de nous, mais ne semblent rien voir du spectacle. Je suis très excitée par le passage fréquent des voitures et par la présence du chauffeur. A son tour, celui-ci sort de la voiture.

J’ouvre les yeux et je l'aperçois, j’ai un orgasme fulgurant.

• Encore, chéri. Tu me tues de plaisir ! Ouiiiii.

Le chauffeur sort sa queue qu'il commence à masturber.

Philippe enlève son pantalon et entreprend maintenant de me pénétrer. Je suis particulièrement ouverte après le passage de sa main.

Il ouvre la porte de la voiture et il s'assoit. Il me fait asseoir sur lui et me pénètre facilement. Je suis assise sur lui, bien ouverte, faisant face au chauffeur.

Philippe fait signe au chauffeur de s'approcher un peu plus. Il bande et continue de se masturber.

Je jette à l'occasion des regards à son membre un peu plus gros que celui de Philippe. Philippe fouille dans sa poche pour prendre un préservatif et fait signe au chauffeur, qui ne se fait pas prier.

Philippe écarquille ma chatte pour laisser comprendre au chauffeur de venir en moi aussi.

Je comprends que je vais avoir droit à une double vaginale, un plaisir rare, que j’avais connu le soir où Rachid avait offert à Philippe notre première séance candauliste (récit n°12)

• Après que je l’ai fistée, il lui faut ça, deux bites dans sa chatte. Viens la baiser !

Il s'approche, il dirige son membre en moi, je le sens bien. Le plaisir est intense et me fait perdre toute inhibition.

Je ferme les yeux et je pense aux amants exceptionnellement membrés qui m’ont baisé, Rachid, Ahmadou, Hassan et N. Là, Philippe et le chauffeur s’y mettent à deux pour bien me remplir.

Le chauffeur est bien en moi. Il accélère, je prends un pied incroyable. Après quelques minutes Philippe éjacule en moi, je crie, je hurle, Philippe laisse terminer le gars, il remplit le préservatif en un long râle de jouissance.

Il se retire, Philippe se retire. Je suis toujours sur lui et essaie de reprendre un peu mes esprits.

• Tu as aimé, demande Philippe au chauffeur

• Oui, c’était exceptionnel ! Quelle salope ta femme !

• Décris-moi sa chatte, vu que je suis toujours derrière elle.

• Très ouverte et dégoulinante de sperme, le clitoris d'un rouge vif...

• Tu aimes lécher le sexe d'une femme ?

Il fait signe que oui.

• Alors vas-y, bouffe-lui la chatte !

Je demande d'attendre un peu, j’ai la chatte en feu et une petite pause est bien méritée.

Le chauffeur plonge sa tête entre mes deux cuisses bien ouvertes et commence à lécher.

Je sursaute. Il me lèche habilement, sa langue pénètre bien profond en moi. Je bouge, je me tortille, je suis toujours sur Philippe. Je bouge tellement que je l’'écrase sans le vouloir.

Je regarde l'homme s'exécuter, je suis tout excitée. Après quelques autres coups de langue, je jouis encore... Je demande grâce...

Il est 2h30 du matin, le chauffeur nous propose de nous ramener. La soirée n’était pas finie. Pour ma part, j’étais décidée à en profiter à fond, sachant qu’ensuite il y aurait peut-être plusieurs semaines de retenue.

SERVICE A DOMICILE

Pendant notre trajet, je me suis souvenue du papier reçu au restaurant. Je prends mon mobile et compose le numéro :

• Bonsoir Mathieu, c’est Olga. Vous vous souvenez de moi ?

• Evidemment, j’ai bandé toute la soirée en pensant à vous ! Je pensais pas que vous rappelleriez !

• Vous avez fini votre service ? Vous êtes disponible ?

• Oui j’ai fini. Allez, on va être cash : tu veux te faire baiser ?

• Oui, je veux que tu me baises jusqu’au bout de la nuit. J’ai envie de ta belle queue. Juste une chose : on compte sur ta discrétion.

• T’inquiète, je ne veux pas d’embrouilles, je suis marié. Hum, à ton service, jolie salope, je vais te démonter !

• Il y a juste un point particulier : mon mari sera présent et il mate. Ça te gêne ?

• Après tout, si ça lui fait plaisir, moi ça ne me gêne pas, du moment que tu es à ma disposition.

• Alors je te donne un lieu de rendez-vous. Quand tu es arrivé, appelle, mon mari viendra te chercher. Ne tarde pas, j’ai envie !

La conversation s’était déroulée dans le taxi, en présence de Philippe et du chauffeur :

• C’est dommage que demain je doive reprendre tôt mon service. Sinon j’aurais bien donné un coup de main à ce type. Même en fin de soirée, un seul homme ne lui suffit pas à votre dame !

• Je suis d’accord avec toi. Chérie, tu n’en as donc jamais assez ?

• Tu sais bien mon Philippe que ces soirées sont beaucoup plus rares maintenant et pour de bonnes raisons. Les enfants ne sont pas à la maison, je veux en profiter jusqu’à ce que je sois saoule de plaisir ! Mais si tu ne veux pas, je décommande le type.

• Tu sais bien que je ne sais pas te dire non et que j’aime te mater en train de te faire sauter, ma chérie. La seule chose qui me contrarie c’est que ça se passe chez nous. C’est contraire à nos règles.

• On peut y déroger, tu veux bien mon amour, lui dis-je en me faisant chatte. D’ailleurs, je sens que la situation t’excite déjà, si j’en juge par ton érection, mon petit cochon adoré.

Le taxi nous dépose devant chez nous. Le chauffeur nous dit au revoir. Pour ma part, j’ai droit à un baiser langoureux sur les lèvres et ses mains sur mes fesses.

A peine sommes-nous rentrés, que je prends une douche réparatrice. Je suis dans notre chambre conjugale, nue sous mon peignoir. J’attends mon amant.

Mathieu ne pouvait pas laisser passer une telle occasion. Il était 3h00 du matin quand je reçus son appel, me disant qu’il était au lieu de rendez-vous.

Philippe est parti le réceptionner, et, dix minutes après, ils étaient là.

Ils ont peu parlé, Mathieu exprimant son incompréhension devant le fonctionnement de notre couple et le comportement de mon mari. Celui-ci lui répondit qu’il se contente de me donner le maximum de plaisir, c’est pour ça qu’il était là et pour rien d’autre.

Nous sommes restés dans la même tonalité lorsque Mathieu a pénétré dans la chambre.

Il me prend dans ses bras, me serre contre lui pour que je sente son désir et m’embrasse fougueusement.

Il ne se soucie plus de Philippe, installé sur son fauteuil. Mathieu se comporte comme s’il rejoignait une femme adultère.

• Je rêve pas ? Je vais vraiment pouvoir te baiser ? J’ai d’abord pensé que ton mari était un vicieux qui exhibait sa jolie femme et que tu n’étais qu’une allumeuse. Tu m’as rendu fou en exhibant comme ça ta poitrine et ta chatte.

• Hum, je vois que je te fais de l’effet, lui dis-je en caressant sa belle queue à travers son jeans
.
. Et moi, j’ai eu envie de toi dès que j’ai vu l’effet que je te faisais. Ta braguette a failli exploser, pendant que tu te penchais pour m’expliquer le menu, en fait pour mieux mater !

• J’ai failli te mettre un mot pour te demander qu’on se rejoigne aux toilettes. J’en pouvais plus !

• T’aurais dû le faire, je serai venue, j’aime me faire mettre dans les toilettes.

Il avait fait tomber mon peignoir. J’étais nue contre lui, il avait les mains sur mes fesses et m’embrassait longuement, n’arrêtant que lorsque nous avions besoin de reprendre notre souffle. Il malaxe tendrement mes seins et m’embrasse dans le cou, derrière les oreilles. J’aime !

Je dégrafe sa ceinture, et baisse d’un seul coup son jeans et son caleçon.

• Ouah, quel engin ! Merci mon Philippe, je t’aime tant de me permettre cela.

• A genoux, salope ! Bouffe-moi les couilles !

Je lui attrape la bite déjà gonflée d’une main, les couilles de l’autre et commence à le sucer délicatement.

Après deux minutes d’une superbe fellation, je me relève. Il me pousse vers le lit, sur lequel je m’assois. J’écarte les jambes.

Ma chatte pourtant déjà sollicitée se soir est à nouveau prête pour un nouveau coït, grâce au bain réparateur que j’ai pris en rentrant, en me préparant soigneusement pour cet ultime séance.
Comme par réflexe, il commence à me faire un cunnilingus. Mais je veux autre chose et lui aussi.

Je me mets à 4 pattes sur le lit, je présente mon petit cul à mon amant.

• Viens ! Baise-moi en levrette !

• Je te préviens, je mets pas de capote. Quand on fait de sa femme une putain, on assume ! Je vais me vider en toi !

• C’est ce que je veux. Bien te sentir et que tu me remplisses ! Chéri, je peux, je ne suis pas en période dangereuse. Dis oui, mon amour.

Philippe sait bien que quand je suis dans ce degré d’excitation, il n’est plus possible de me raisonner. Il fait un signe de tête, marquant son accord.

Mathieu se dirige donc vers moi, la bite gonflée d’envie.

J’avais envie d’être prise là tout de suite, ici, devant mon mari.

Ce qui fut fait, sans plus de préliminaires ! Mathieu poussa lentement, s’enfonçant en moi, déclenchant ma jouissance dès le début du coit.

Mathieu allait et venait lentement en moi, il savait s’arrêter, planté bien au fond pour accroitre le plaisir, je gémissais sans retenue. Puis il reprenait, cette fois en me pilonnant avec fougue.

Mon amant glissait de nouveau au fond en me tenant par les hanches, puis par le cou en se mettant à me pilonner avec hargne. N’y tenant plus part, je suis partie dans un orgasme fulgurant, criant mon plaisir, suppliant mon amant de venir en moi, tout en criant mon amour pour Philippe.

Mathieu, sous la contraction de mon vagin, finit par déverser son jus dans mon ventre, alors que je n’en finissais pas de jouir !

Quant à la suite, elle n’est pas originale : jusqu’au petit matin, en présence et sous les encouragements de Philippe, Mathieu m’a besogné.

Quand il est parti, brisée par tant de plaisir, je me suis endormie comme une pierre, mais Philippe m’a dit que le jeune serveur était lui aussi vidé, dans tous les sens du terme.


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :








Les avis des lecteurs
Olga T

J'en conviens, Claude!

 
 

Pas très prudent, l'absence de protection avec un inconnu. Mais le récit est excitant!
Claude

 
Olga T

@ Sarah, oui j'en avais envie. J'aurais demandé la permission à Philippe, qui l'aurait sans doute accordée!

 
 

Qu aurais-tu fait si Mathieu t'avait proposé de te rejoindre aux toilettes du restaurant pour te baiser? Tu en avais envie?
Sarah

 
Olga T

Merci Malko pour ce superbe témoignage!Vous devriez raconter vos "frasques", elles doivent être intéressantes!
Je vous embrasse également

 
 

Bonjour Olga

C'est un réel plaisir de lire vos histoires
Nous sommes aussi un couple plus âgés que vous aujourd'hui 66 ans me concernant et 58 ans pour mon épouse, votre couple me rappelle le notre moi plutôt dominateur aimant l'exhiber et l'offrir elle plutôt soumise soft aimant être dirigée et avoir honte ce qui exacerbe sa libido je devrais dire exacerbait sa libido car depuis quelques années malheureusement, elle n'est plus enclin a poursuivre dans cette voie.

Ceci dit cette histoire me rappelle une soirée, ou nous étions à Paris et étions allé diner dans un grand restaurant.
Elle était habillé comme j'aime, tailleur veste et jupe au dessous des genoux, nue dessous, la veste de tailleur n’étant fermée que part un bouton elle baillée et tout le monde pouvait voit sa poitrine, plusieurs homme s'étaient retourné sur notre passage, le serveur nous installé à une table et immédiatement a plongé son regard dans le décolleté ses seins étant quand elle s'est assise totalement exhibés.
Comme dans tous ces restaurants il est resté impassible, mais ne c'est pas gêné de regarder longuement et elle de lui adresser un sourire des plus charmeurs pour lui montrer qu'elle s'était aperçu de son regard

La soirée c'est déroulé de la mème manière, elle assise genoux disjoints jupe a mis cuisses et exhibant sa poitrine à tout le monde en allant chercher de temps en temps un mouchoir dans son sac ou ramasser sa serviette tombée malencontreusement, ce qui l'obligeait inévitablement à écarter un peu plus les cuisses à chaque fois et bien entendu sa jupe (malheureusement) remontait un peu plus dévoilant a ce qui étaient en face sa petite chatte épilée
Ce qui diffère de votre histoire, c'est de lui avoir demandé si elle pouvait humidifier un cigare que j'avais amené pour l'occasion et que je souhaitais fumer, je vous laisse imaginer la scène, avec un regard coquin elle m'a pris le cigare des mains a glissé discrètement sa main sous la jupe et à introduit le cigare dans sa chatte qui était comme il se doit trempée,
Je sentais autour de moi les regard des hommes qui avaient remarqué notre manège et celui du serveur et des serveurs qui n'en perdaient pas un miette s'étant donné le mot sur notre couple, j'étais aux anges mon pantalon commencé à être étroit j'étais excité au possible, Philippe me comprendra

J'aurais voulu à cet instant que les hommes s'approchent et qu'ils viennent voir de plus prêt ce qu'elle faisait, qu'ils la touchent qu'ils la caressent, qu'ils la traitent de salope

Quand elle ma tendu le cigare une fois ressortis de sa chatte il était luisant de mouille, un vrai plaisir que de le sucer le tourner dans ma bouche en appréciant le gout tout cela devant les regards des gens, et bien entendu je me suis levé pour aller le fumer, la laissant seule un bon moment. Ce qui inévitablement à attiré les compliments du serveurs qui était venu débarrasser

Tout ceci étant un prélude à une soirée qui à continué vous vous en doutais bien

Je vous embrasse tous les deux en vous souhaitant de continuer longtemps ces petits jeux
Bises

Malko

 
Micky

Chère Olga, faute de pouvoir t'écrire autrement qu'ici, je voulais juste te dire à quel point tes commentaires me sont précieux. Plus que ta note pour mes textes, néanmoins très agréable,c'est surtout ta lecture attentive et compétente qui me ravit. J'attends ton prochain texte "candauliste" pour te lire aussi car j'y trouve matière à inspiration. Bises multiples.

 
Olga T

@ Armelle, je crois que La chipie a bien dit les choses

 
 

Le langage était ordurier mais du moment que ça ne vexe pas Philippe car c'est le principal concerné après Olga ça ne me choque pas.

Je serai plus inquiète pour les MST ou IST et le fait qu'il sache ou ils habitent.

Après c'est mon humble avis.

La chipie

 
 

@ Olga, merci pour ta réponse. Chacun son truc, moi, meme excitée à mort, je lui aurais collé une de me parler ainsi!
Armelle

 
Olga T

J'ai oublié de répondre à un commentaire d'Armelle. Tu as sans doute raison, mais je dois admettre que j'aime ce comportement et ce langage quand je suis très excitée

 
Olga T

De rien, Micky, c'est sincère. J'éprouve un très grand plaisir à découvrir tes textes, peu à peu. Je les recommande vivement!

 
Micky

Ok Olga, merci du conseil, je vais déjà à l'onglet candaulisme ce qui me permet de te lire. Encore merci pour tes commentaires chaleureux.

 
 

@ Olga, merci pour ta réponse. Le comportement de ce Mathieu est déplaisant: quand on a affaire à un mari candauliste et à une hypersexuelle, on ne la traite pas de putain. Vous n'auriez pas dû accepter ce langage!
Armelle

 
Olga T

C'est exact Claude. Ils peuvent remercier mon mari candauliste!

 
Olga T

Sacré Kaminu! :-)
C'est exact, La chipie, c'est pourquoi je suis bien accompagnée..par Philippe!
@ Armelle, ce n'est pas un détail, l'hygiène est essentielle. Philippe lui avait posé la question, Mathieu s'était soigneusement douché après son travail, j'ai pu le constaté, notamment quand je le l'ai sucé!

 
Kaminu

Comme toujours, grand plaisir de me masturber en te lisant Olga.

 
 

Juste un détail, mais il a son importance: Philippe est allé récupérer Mathieu et dès son arrivée, il t'a baisé? Sans passage par la douche?
Armelle

 
 

Vu le comportement de Rachid il vaut mieux passer d'un traitement intensif à du moindre mais mieux toléré !!!! Il vaut mieux etre seule que mal accompagné !!!!

La chipie

 
Olga T

@ Véro, ce qui est certain, mais c'était voulu, est que Mathieu l'a remarqué, mais pas que lui. Je retenais mes gémissements, mais la montée du plaisir se lisait sur mon visage. Je suis allée me finir aux toilettes.
@ Aurore, l'idée de La chipie est pertinente, Philippe loue depuis quelques temps un studio dans une ville pas très loin de notre domicile. C'est notre petit refuge des plaisirs, avec un grand lit et un fauteuil d'où Philippe peut mater mes ébats.
@ Anna, c'est en effet ce que nous voulions

 
Olga T

@ Paul, je vais répondre à tes deux commentaires, le second est un peu intrusif, mais j'ai dit que je serai franche et répondrai aux commentaires et questions.
sur le rôle de Philippe, oui il a profondément changé depuis le début de notre relation. Toujours candauliste, mais actif désormais et avec la volonté de contrôler la situation. Le tournant a été quand il m'a reconquise alors que j'étais l'épouse d'Hassan. Notre "pacte candanuliste" a traduit cette situation: c'est lui désormais qui entend contrôler
J'ai déja un peu répondu à la seconde question. Je serai sincère: il ne le fait pas assez souvent. Sans doute parce que ce n'est pas si facile à organiser, en respectant les règles que nous avons posées. Je sais aussi qu'il veut me montrer que c'est lui qui décide et que ça doit se passer quand il l'aura voulu. J'avoue que j'en ai souffert, qu'il y a eu des dérapages (le plus grave fut avec N.) mais que désormais, depuis quelques mois je m'y accommode mieux. Je sais que lui aussi ne peut se passer de ces moments. Je les apprécie d'autant plus et je m'en remets à Philippe

 
 

N'étant pas candauliste, je n'aimerais pas avoir une épouse comme toi. Mais ceux qui croisent ta route ont de la chance!
Claude

 
 

Philippe avait ce soir organisé une belle séance, comme vous aimez. Le fait-il souvent? Et surtout assez souvent à ton goût? Pourquoi ne le fait-il pas assez souvent? Et comment supportes tu ce que tu appelles toi-même ces périodes de " disette" ?
Tous ceux qui, comme moi, te suivent depuis l'époque de votre blog, savent que tu as de gros besoins, qui avaient été particulierement encouragés par Rachid. Ca ne doit pas être facile de passer de l'intensif à la rareté. Ca doit être une souffrance d'une certaine manière.
Paul

 
 

La chipie a raison de vous conseiller un lieu "dédié" à vos plaisirs. Malgré les précautions prises avec ce Mathieu, c'est risqué d'amener des inconnus chez vous
Aurore

 
Olga T

Merci à Luc et à Micky. @ Micky, si je passe par mon compte premium, je clique sur un de tes commentaires et je peux accéder à tes récits. Je n'ai jamais essayé directement
@ André: c'était le but!
@ Audrey, parce que les récits ne sont plus chronologiques, contrairement à la règle suivie jusqu'alors


 
 

@Olga, merci pour ta réponse. Tu as vraiment excité à mort ce serveur. Je comprends que quand il a pu concrétiser, il t'a baisé comme une chienne.
Mais c'est ce que vous vouliez, Philippe et toi!
Anna

 
 

Tu t'es masturbée en public. C'est torride! Personne ne s'est rendu compte? Tu es allé jusqu'à l'orgasme?
Véro

 
 

Ce que j'apprécie, c'est la façon dont Philippe "joue sa partition" désormais: il peut être acteur, comme dans le taxi ou spectateur attentif du plaisir d'Olga. Il est en tout cas le grand ordonnateur du plaisir de sa chérie!
Paul

 
Micky

Un petit bijou d'exhibitionnisme : j'ai particulièrement apprécié la scène du restaurant et bien sûr le reste à l'avenant. Par ailleurs, je ne parviens pas à accéder directement aux textes d'Olga. Un problème technique que le webmaster pourrait régler ?

 
Olga T

@ Michel et Emilie, Steph et JP ont dit ce que j'aurais exprimé. Oui, le candaulisme n'est pas sans risque. Mais c'est un bonheur pour une femme, surtout si, comme moi, elle est hypersexuelle.

 
Olga T

@ Anna, en réponse à ton second message: j'ai continué à l'exciter jusqu'à notre départ du restaurant. Il était très attentif, veillant à remplir régulièrement nos verres et bien entendu à bien mater mon décolleté quand il s'occupait de nous. J'ai même profité d'un moment où il était proche de moi pour mettre brièvement la main sur sa braguette, il bandait comme un cerf. Quand il a apporté l'addition, Philippe lui a donné un généreux pourboire et j'ai mis un mot qui disait "je vous rappelle à votre fin de service. J'ai envie de vous" Philippe en a mis une couche en lui disant (Bien vu Maurice) "vous aurez tout à l'heure un autre pourboire, en nature" Mathieu a répondu "j'y compte bien Monsieur, votre femme m'a trop excité pour qu'on en reste là"

 
Olga T

@ Daniel, c'est prévu!
@ Laure: c'est Philippe qui en décide. Il organise quand il peut. Pas assez souvent à mon goût
@ Crabou contente que ça vous a plu!
@ Anna, j'aurais aimé ça en effet!
@ Manon, oui un maisir rare que je ne pratique qu'avec la participation de Philippe, qui sait y faire



 
Olga T

Plusieurs commentaires (La chipie, Patrick, Jacques du Canada, Christelle) ont souligné à juste titre le risque que représentait le fait de faire venir chez nous un inconnu. C'est vrai, même si Philippe a été le réceptionner et l'a ramené. C'est quelque chose que nous nous efforçons de ne pas reproduire

 
 

Il y a un moment que je n'ai pas commenté, mais je suis toujours fan!
Une question, pourquoi il n'y a plus de numérotation dans les récits consacrés à votre couple. Ça facilitait la lecture!
Audrey

 
 

Ce Mathieu t'a baisé comme tu aimes. Il faut dire que tu l'avais particulierement "chauffé"
André

 
 

Philippe, quand il en a l'occasion, veille à appliquer votre " Pacte candauliste" Il le fait d'abord parce qu'il sait qu'Olga en a besoin. Offrir à sa chérie le maximum de plaisir est une belle preuve d'amour.
Il le fait aussi pour lui, parce qu'il est candauliste et qu'Olga est pour lui la compagne idéale. Certes, il y a des dérapages comme celui d'accueillir cet inconnu à domicile ou encore laisser Olga se faire prendre sans préservatif par un amant qui jouit en elle.
C'est évidemment des comportements à risque, à prescrire. Mais reconnaissons-le, ils sont heureux et leur couple, malgré des hauts et des bas, est solide!
Soyez heureux et qu'Olga continue à nous réjouir par ses récits!
Luc

 
un couple de lecteurs

@ Michel et Émilie, le candaulisme n'est pas sans risque, Olga l'a reconnu à plusieurs reprises quand elle était tombée amoureuse de Rachid, d'Hassan ( dans ce cas c'est allé jusqu'au divorce) puis, plus récemment de N. A chaque fois, son couple avec Philippe a ete en danger et seul la force de leur amour a finalement permis de le sauver.
Comme l'a écrit Olga c'était il nous semble le titre d'un de ses récits, le candaulisme est un jeu dangereux
Mais que c'est bon, pour l'épouse qui prend son plaisir grâce au fantasme de son mari et pour le mari qui aime voir jouir celle qu'il adore
Steph et JP


 
 

Une double vaginale, un plaisir rare!
Manon

 
 

Dommage que le chauffeur de taxi n'était pas libre! Deux mâles ça ne t'aurait pas fair peur, n'est-ce pas?
Anna

 
 

Vous avez mentionné Dre Olga il y a quelques temps avoir déménagé pour protéger votre famille et vous même (Philippe et vous) d’une réputation qui vous a mis dans l’embarras et qui était certainement gênante pour toute la famille.
Quelques années plus tard vous semblez avoir oublié vos bonnes résolutions en ramenant les produits de votre chasse à la résidence principale.
N’est ce pas une négligence qui pourrait vous mettre ainsi que votre famille dans des situations
désastreuses ?
Tout les efforts accomplis pourraient être ruinés à cause d’une négligence ou d’un moment où vous avez pensé avec autre chose que votre tête.
Jacques du Canada


 
 

Ramener ce type chez vous est une dérogation grave à votre "Pacte candauliste" J'espère que vous ne faites pas ça souvent.
Christelle

 
 

Ce serveur, Mathieu, en osant laisser ses coordonnées , a laissé ses coordonnées et compris à qui il a eu affaire. Rien d'autre entre le papier et le coup de téléphone?
Anna

 
Crabou

Je viens de lire votre histoire assis sur un banc au soleil. Je n'ai pas pu me retenir de me faire jouir. Il y a un restaurant sur la rive d'en face. Je vais aller voir si vous n'y êtes pas.
J'aimerais beaucoup que ma femme ait votre tempérament.

 
un couple de lecteurs

bonjour olga

Le rêve de tous mari candauliste c'est une femme si réceptive que toi
au masochisme du mari et a l'excitation mémé jusqu’à ce qui c'est connaitre
(la perte de son amour)
il amène et offre son épouse sur un plateau a tous ses hommes sans scrupule
qui seront sa perte et il le sait
Michel Emilie

 
un couple de lecteurs

Bel exemple de candaulisme!
Steph et JP

 
 

Vous arrivez à organiser cela souvent?
Laure

 
 

Un récit qui confirme une tendance qu'on retrouve très souvent dans tes récits: l'exhibitionisme. Pourquoi ne pas y consacrer un texte?
Daniel

 
 

Une soirée des plus excitante. Je serais curieux de vous voir dans cette robe aux possibilités si indécentes. Philippe a vraiment fait preuve d’une grande maitrise en vous exposant selon son goût. Il était vraiment sûr de lui pour vous prendre ainsi devant le chauffeur de taxi avant de l’inviter à se joindre à vous. Cette nuit doit encore lui être gravée en mémoire.

Comme on pouvait presque s’y attendre, j’ai envie de dire, vous n’avez pu vous passer complètement de sentir le sperme d’un autre homme vous remplir. Attention tout de même.

Je vais répéter un avis que j’ai déjà pu vous faire concernant l’invitation d’un amant à votre nouveau domicile. Je comprends bien entendu le plaisir que Philippe et vous pouvez éprouver sur le moment et après à le faire dans un tel lieu, dans votre lit conjugal, tout comme les sentiments que cela peut susciter chez l’amant invité. S’il s’agissait d’un ami, d’un régulier ou d’une personne de confiance, je n’y verrais aucun problème. Le fait que cela soit un inconnu me laisse plus que circonspect.

Patrick


 
 

Voici un serveur qui a reçu un pourboire spécial!
Maurice

 
 

Beau récit sur le palisir mais en étant très terre à terre le gars baise sans capote, le truc c'est qu'il fasse pareil avec d'autres femmes et donc le risque les MST.

Pour la chambre si vous avez en exterieur 1 dependance pourquoi ne pas créer 1 chambre ou 1 studio special pour ce genre de rencontre.

Cela éviterait de mener le ou les mecs dans la maison avec les risques que cela pourraient engendrer.

La chipie

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Olga T


 
Récits érotiques de la mythologie (15). Electre et Myrrha - Récit érotique publié le 15-10-2019
 
Histoire des libertines (43) : Marie-Louise de Bourbon-Parme, reine d’Espagne ou le ménage à trois. - Récit érotique publié le 08-10-2019
 
Histoire des libertines (42) : Emma Hamilton, maîtresse de Nelson - Récit érotique publié le 02-10-2019
 
Lectures érotiques (22). John Flaherty-Cox : « Alicia » (Editions Blanche, 2007) - Récit érotique publié le 27-09-2019
 
Histoire des libertines (41) : Joséphine, grand amour de Napoléon et grande libertine - Récit érotique publié le 25-09-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : dans le souk. - Récit érotique publié le 23-09-2019
 
Histoire des libertines (40) : Madame Tallien, la Merveilleuse - Récit érotique publié le 13-09-2019
 
Récits érotiques de la mythologie (14) : Circé et le mythe de la femme fatale. - Récit érotique publié le 09-09-2019
 
Histoire des libertines (39) : des femmes libres sous la Révolution - Récit érotique publié le 06-09-2019
 
Lectures érotiques (21). John Flaherty-Cox : « Etienne » (Editions Blanche, 2003) - Récit érotique publié le 01-09-2019
 
Histoire des libertines (38) : Marie-Antoinette, la reine calomniée ? - Récit érotique publié le 30-08-2019
 
Philosophie du plaisir (1) : Epicure - Récit érotique publié le 24-08-2019
 
Histoire des libertines (37) : Caroline-Mathilde, reine du Danemark, un destin tragique - Récit érotique publié le 22-08-2019
 
Lectures érotiques (4). Guillaume Perrotte : « Vengeance conjugale » (Editions Blanche 2007) - Récit érotique publié le 18-08-2019
 
Histoire des libertines (36) : La Du Barry, la dernière favorite - Récit érotique publié le 16-08-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : un séjour candauliste - Récit érotique publié le 11-08-2019
 
Histoire des libertines (35) : Catherine II de Russie ou l’appétit sexuel au pouvoir - Récit érotique publié le 05-08-2019
 
Récits érotiques de la mythologie (13). Céphale et Procris - Récit érotique publié le 31-07-2019
 
Lectures érotiques (20). John Flaherty-Cox : « Diane » (Editions Blanche, 2000) - Récit érotique publié le 27-07-2019
 
Histoire des libertines (34) : la Pompadour - Récit érotique publié le 24-07-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : le plaisir d’avoir un mari bisexuel. - Récit érotique publié le 14-07-2019
 
Histoire des libertines (33) : Sophie-Dorothée de Hanovre, reine d’Angleterre. - Récit érotique publié le 11-07-2019
 
Lectures érotiques (19). Claude Sannois : « Couple » (Editions Blanche, 2005) - Récit érotique publié le 04-07-2019
 
Histoire des libertines (32) : Katinka, épouse de Pierre le Grand - Récit érotique publié le 30-06-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : Pacte candauliste et amendements - Récit érotique publié le 20-06-2019
 
Histoire des libertines (31) : trois scandaleuses - Récit érotique publié le 10-06-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : l’inconnu du restaurant - Récit érotique publié le 06-06-2019
 
Histoire des libertines (30) : Mme de Maintenon, pas seulement dévote ! - Récit érotique publié le 28-05-2019
 
Lectures érotiques (18). Guillaume Perrotte : « Sex Addict » (Editions Blanche, 2008) - Récit érotique publié le 22-05-2019
 
Récits érotiques de la mythologie (12). Priape et la virilité - Récit érotique publié le 16-05-2019
 
Histoire des libertines (29) : la Montespan - Récit érotique publié le 12-05-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : le train - Récit érotique publié le 04-05-2019
 
Histoire des libertines (28) : les nièces de Mazarin était des coquines - Récit érotique publié le 26-04-2019
 
Lectures érotiques (17). Gil Debrisac : « La Bourgeoise » (Editions Blanche, 2011) - Récit érotique publié le 18-04-2019
 
Histoire des libertines (27) : Ninon de Lenclos, la courtisane intellectuelle. - Récit érotique publié le 09-04-2019
 
Récits érotiques de la mythologie (11). Récits érotiques issus de la bible : la femme adultère - Récit érotique publié le 03-04-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : exhibitionnisme et hypersexualité - Récit érotique publié le 24-03-2019
 
Histoire des libertines (26) : Christine de Suède, la reine bisexuelle. - Récit érotique publié le 18-03-2019
 
Lectures érotiques (16). Joy Laurey « Joy et Joan» (Editions Robert Laffont, 1982) - Récit érotique publié le 11-03-2019
 
Histoire des libertines (25) : Anne d’Autriche, la régente calomniée. - Récit érotique publié le 07-03-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : une soirée au restaurant - Récit érotique publié le 23-02-2019
 
Histoire des libertines (24) : Gabrielle d'Estrées, maîtresse d'Henri IV - Récit érotique publié le 14-02-2019
 
Lectures érotiques (15). Joy Laurey « Joy » (Editions Robert Laffont, 1981) - Récit érotique publié le 05-02-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle : masturbation et hypersexualité. - Récit érotique publié le 24-01-2019
 
Histoire des libertines (23) : la légende noire de la Reine Margot. - Récit érotique publié le 18-01-2019
 
Récits érotiques de la mythologie (10). Sodome et Gomorrhe - Récit érotique publié le 26-12-2018
 
Histoire des libertines (22) : Marie Stuart, martyre ou salope ? - Récit érotique publié le 21-12-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (54) : le cinéma, lieu insolite. - Récit érotique publié le 16-12-2018
 
Histoire des libertines (21) : Diane de Poitiers ou le ménage à trois. - Récit érotique publié le 11-12-2018
 
Lectures érotiques (14). Stephen Vizinczey : Eloge des femmes mûres (Editions du Rocher, 2001) - Récit érotique publié le 07-12-2018
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Olga T...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Philosophie et Plaisirs Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Clapie le 2019-10-14 ....
• Par Tifranc le 2019-10-13 ....
• Par gimireno le 2019-10-13 ....
• Par Nicu77 le 2019-10-13 ....
• Par gimireno le 2019-10-13 ....
• Par sam le 2019-10-12 ....
• Par Papillon le 2019-10-12 ....
• Par GoldenFist le 2019-10-12 ....
• Par lepilote85 le 2019-10-12 ....
• Par Marie54 le 2019-10-11 ....