Black is beautiful (2) la perle noire


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Jolasuce [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : jo.lasucenetcourriercom

• 21 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.9 • Cote moyenne attribuée par HDS : 8.7
• L'ensemble des récits érotiques de Jolasuce ont reçu un total de 73 929 visites.

sexe récit : Black is beautiful (2) la perle noire Histoire érotique Publiée sur HDS le 07-03-2019 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Beauté   Calin   Blacks 
Cette histoire de sexe a été affichée 2039 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Black is beautiful (2) la perle noire ( 8.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Black is beautiful (2) la perle noire ( 9.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :



Black is beautiful (2) la perle noire

Lorsque Yolande s’en est allée vers un autre pays, je me suis tourné vers Marie sa petite sœur qui désirait suivre les pas de la grande. De toutes les blacks que j’ai fréquentées, Marie est sans conteste, la plus mignonne et la plus séduisante que j’ai rencontrée. Elle était ma perle noire. Après une amitié toute platonique, un soir nous nous sommes retrouvés tous les deux à regarder une vidéo dans l’intimité, après avoir tenté vainement d’aller au cinéma, la séance étant trop avancée. Doucement, je me suis rapproché d’elle, et ma main a commencé à explorer chastement ses épaules, elle est descendu imperceptiblement à la hauteur de ses reins, ne voyant aucune résistance, j’ai pensée qu’elle était synchrone avec moi, mais lorsque mes lèvres ont tenté un accostage sur sa bouche, elle a eu une réaction vive de retrait avec un regard plein de surprises et de reproches mais sans un mot. Je me suis platement excusé, exprimant ma honte d’une telle démarche machiste. Mais à mon grand étonnement, elle s’est levée, a pris une couverture et fait tomber son pagne et sa culotte. Elle s’est allongée timide et m’a dit : « prends-moi ». Je n’en revenais pas de ce revirement et de cette expression dans sa bouche.
Elle dépassait en sensualité sa soeur pourtant fort agréable à regarder et à consommer. Un visage tout en harmonie avec des lèvres pulpeuses sur lesquelles se dessinait une légère auréole rouge gourmande. Un corps parfait, avec une poitrine bien ronde et généreuse, taille fine et fesses fermes et rebondies.
Je me suis approché de ce corps à demi-dévêtu mais légèrement fermé et tout en retenue. Je me suis allongé, après avoir fait glisser prestement mon pantalon et autre obstacle à ma verge pour que celle-ci ferme et déterminée puisse honorer ce bel écrin coiffé d’une délicate touffe crépue. L’entrée en matière s’est faite lentement, il semblait qu’elle resserrait ses cuisses pour empêcher l’acte d’amour. C’est donc avec grande précaution que j’ai pris possession de ce superbe corps lisse de jeunesse. Une fois installé en elle, je me suis appliqué à aller et venir doucement, goûtant chaque instant de plaisir. Elle demeurait passive aux assauts, mais sans doute toute en accueil. Au bord de l’orgasme, je me suis retiré pour laisser exploser mon plaisir hors de cet antre humide et chaude. Et là, elle m’a demandé à plusieurs reprise, si cela n’avait pas été difficile de la pénétrer, laissant sous entendre que je venais de la déflorer, mais il n’y avait aucune trace ni sur sa vulve, ni sur mon pénis attestant d’une grande première dans l’exploration de son intimité. Je suis sûr que d’autres avaient déjà cueilli sa petite fleur avant moi. À la différence de sa sœur qui, à chaque copulation, était très active, elle se contentait d’accueillir ma verge pour son plus grand plaisir car plus d’une fois, j’ai eu peur d’être découvert par ses gémissements orgasmiques qu’elle avait du mal à contenir. C’était une affamée du sexe qui ne s’est jamais refusée. Comme pour sa sœur, rien n’a filtré à l’extérieur, nous n’étions que de simples amis. Toutes les occasions d’intimité offertes ou programmées étaient sources de plaisirs sexuels partagés. Un jour, je l’ai déculottée et je lui ai demandé de danser devant moi allongé, une autre fois assise au bureau le sexe à l’air, j’admirais sa vulves et ses lèvres sombres, il fallait bien les écarter pour découvrir son intimité rouge vif assoiffée de sexe. Allongée sur le lit, elle m’offrait ses superbes fesses, que je léchais comme deux belles boules de glace au chocolat. Deux boules fermes mais lisses et douces à caresser. Au tout début de notre relation, nous étions en déplacement et nous occupions chacun une chambre, je dormais nu. Elle est arrivée me disant qu’elle avait vu une araignée et qu’elle ne pourrait dormir. Elle est donc venue occuper ma couche. Cette nuit-là, nous n’avons pas fait l’amour mais j’ai goûté à son corps, je n’ai pas dormi beaucoup.
Lors d’un autre déplacement, nous étions dans des chambres ouvertes en haut pour laisser passer l’air parce que non climatisées. Il y avait d’autres personnes qui occupaient des chambres, je me suis levé dans la nuit, ne pouvant dormir sachant cette belle au bois dormant toute proche de moi. Sans faire de bruit, je suis entré dans sa chambre, j’ai levé la moustiquaire et j’ai approché doucement mes lèvres des siennes. J’ai senti qu’elle avait compris, elle s’est mise de côté m’offrant sa croupe généreuse, je me suis allongé contre elle et mon pénis a trouvé seul son chemin. Elle ne supportait pas qu’une main guide ma tige vers son orifice. Elle devait trouver le chemin tout seule, nous nous connaissions bien pour réaliser un arrimage parfait. Et dans le plus grand silence, je l’ai possédée pendant près d’une heure avant de rejoindre ma couche. Le lendemain, nous avons refait l’amour moi accroupi et elle s’emboîtant sur mes jambes pliées alors que tout près de nous, dehors, nous entendions l’animation de la rue, malgré cela nous étions seuls au monde.
Elle avait comme particularité de me demander de rester le plus longtemps possible en elle. Grâce à elle, j’ai pu m’exercer à maîtriser mon éjaculation et à poursuivre de longues minutes voire des heures cette pénétration amoureuse.
L’expérience sexuelle la plus formidable que j’ai vécue, c’est bien avec elle, un jour, vers 14h, heure de la sieste, je monte me coucher, je suis nu sur mon lit. Elle me rejoint en toute discrétion et ce jour-là, je l’affirme en toute vérité, nous sommes restés emboîtés l’un en l’autre et sans rupture jusqu’à 19h. Je faisais monter doucement, la jouissance jusqu’à son extrême et je relâchais la pressions sans jamais sortir ma queue de son con délicieux. Nos sueurs, se mêlant à la chaleur ambiante de nos deux corps, ont créé pour nous, un sauna naturel. Dans un dialogue amoureux, je me lovais sensuellement autour de sa chair offerte, avec un va et vient tout en douceur, la pénétration n’est pas brute ni violente, c’est un slow langoureux, sans fin, sur une musique silencieuse rythmée par de doux soupirs de plénitude. Soudain, elle me dit qu’elle veut uriner et me demande que nous nous rendions sous la douche en restant encastrés. Ma verge, bien raide de ce plaisir partagé, reste profondément ancrée dans son port de plaisance, la douche n’est pas loin du lit, je m’assied sur le sol, elle demeure empalée sur moi, et c’est dans cette position que je sens son liquide chaud entourer mon sexe et mes couilles et se répandre sur mon bassin et mes mes fesses. Nous sommes restés un bon moment dans cette position, puis j’ai fait couler l’eau pour éliminer nos fluides corporels.
De cet espace, nous nous sommes rendus vers le bureau “en jouant la bête à deux dos”, comme l’a conté Brassens, toujours intimement unis. Sans jamais sortir d’elle, je l’ai allongée sur le bureau pouvant ainsi admirer son antre poilue ou s’engouffrait depuis plusieurs heures mon instrument de musique érotique. Son pubis se levait à chaque entrée, c’est elle qui me l’a fait remarquer. Maintenir ainsi cette tension au bord de l’éjaculation, n’ai pas été vécu comme une performance mais comme un profond désir de rendre infini ce moment paradisiaque où nous avons flirté avec l’éternité. Il a fallu pourtant mettre un terme à cette union nuptiale, je me suis lancé à corps perdu dans un rythme endiablé qui m’a conduit à l’explosion totale. j’ai juste eu le temps de sortir ma queue pour laisser jaillir tel un geyser toute la puissance de mon orgasme. Mon sperme à giclé, passant au dessus de son visage sans même l’effleurer pour aller s’écraser quelques mètres plus loin. C’est à regrets que nos deux corps ont repris leur autonomie, une bonne douche à deux a prolongé le souvenir de cet après-midi infini. Merci Marie, si jeune et déjà si experte en amour, tu restes gravée dans ma peau à jamais même si la vie t’a conduite vers d’autres aventures loin de moi.


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :








Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...
Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Jolasuce


 
Black is beautiful (7) Black et White - Récit érotique publié le 16-03-2019
 
Black is beautiful (6) Black in France - Récit érotique publié le 14-03-2019
 
Black is beautiful (5) La fille de l'air et la mante-religieuse - Récit érotique publié le 12-03-2019
 
Black is beautiful (4) Ma gazelle - Récit érotique publié le 10-03-2019
 
Black is beautiful (3) les duettistes - Récit érotique publié le 09-03-2019
 
Black is beautiful (2) la perle noire - Récit érotique publié le 07-03-2019
 
Black is beautiful (1) - Récit érotique publié le 05-03-2019
 
Mon dépucelage - Récit érotique publié le 03-03-2019
 
À bout de laisse - Récit érotique publié le 01-03-2019
 
Mon fantasme jamais réalisé - Récit érotique publié le 26-02-2019
 
Sexapade au Québec - Récit érotique publié le 24-02-2019
 
Une nuit de baise ratée - Récit érotique publié le 22-02-2019
 
Baise au sandwich - Récit érotique publié le 19-02-2019
 
Tout nu au cinéma - Récit érotique publié le 17-02-2019
 
Soumis à un arabe - Récit érotique publié le 15-02-2019
 
La valse des queues au Beverley Cinema - Récit érotique publié le 13-02-2019
 
Mon enculeur du dimanche - Récit érotique publié le 11-02-2019
 
Sexes à tout va 4ème récit - Récit érotique publié le 09-02-2019
 
De queue en queue, récit 3 - Récit érotique publié le 07-02-2019
 
De zizi à queue - Récit érotique publié le 05-02-2019
 
Histoire vraie de zizi - Récit érotique publié le 03-02-2019
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Jolasuce...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Philosophie et Plaisirs Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par nasro31 le 2019-10-17 ....
• Par Lucaje le 2019-10-15 ....
• Par Clapie le 2019-10-14 ....
• Par gimireno le 2019-10-13 ....
• Par Nicu77 le 2019-10-13 ....
• Par gimireno le 2019-10-13 ....
• Par Tifranc le 2019-10-13 ....
• Par lepilote85 le 2019-10-12 ....
• Par Papillon le 2019-10-12 ....
• Par sam le 2019-10-12 ....