... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


L'académie d'excellence partie 2


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Lucienlana2 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : lucienlanagmailcom

• 6 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.0 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.2
• L'ensemble des récits érotiques de Lucienlana2 ont reçu un total de 20 586 visites.

sexe récit : L'académie d'excellence partie 2 Histoire érotique Publiée sur HDS le 13-03-2019 dans la catégorie Dominants et dominés
Tags: Fessee   Dominatrix   Etudiant 
Cette histoire de sexe a été affichée 2903 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): L'académie d'excellence partie 2 ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : L'académie d'excellence partie 2 ( 10.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :




L'académie d'excellence partie 2

A l’académie d’excellence, les étudiants vivent dans un internat afin de parfaire leurs résultats. Benoit découvre aujourd’hui son dortoir. Benoit a vérifié à nouveau ses papiers pour se rappeler mon numéro de dortoir. Il s’est suis rendu là-bas, il était le premier arrivé. trois autres personnes sont arrivées, ayant toutes l'air d’avoir son âge, donc entre environ la fin de la vingtaine.



«Bonjour, je suis Benoit.»



«Bonjour, je suis Caroline, ravie de vous rencontrer.



La deuxième fille a dit: «Enchantée de faire votre connaissance, je suis Emma.»



La dernière fille a souri et a dit: «Je suis Laetitia, je suis du personnel.»



Benoit a rougit lorsque Laetitia a dit qu'elle faisait partie du personnel. Les trois étudiants étaient silencieux car ils savaient que Laetitia avait le droit de les fesser. Cela figurait clairement dans les documents et le règlement de l’académie. Benoit ne s'attendait pas à ce que les membres du personnel soient si jeunes, Laetitia avait 22 ans seulement après tout.



Laetitia a poursuivi: «Bon, les gars, changez-vous vite. Vous devez être tous les trois en classe dans 30 minutes. »



Benoit voulait bien se comporte et a immédiatement ouvert sa valise et déballé ses affaires. Il déposa ses vêtements dans son petit placard en laissant sa tenue d’étudiant sur le lit accompagné de la brosse à cheveux fournie avec avec un papier indiquant “ A utiliser par un superviseur quand cela est nécessaire”.



Laetitia enfila son «uniforme» pour personnel.



«Dépêchez-vous, et assurez-vous d'apporter toutes vos affaires», lâcha Laetitia avant de quitter la pièce.



Emma a dit: «Waouh, ils sont pressés ici. »



Emma et Caroline avaient terminé avant Benoit et sont parties.



Benoit a fini de tout ranger, a enfilé son uniforme et s’est dirigé vers la classe 3. C'était clairement un bâtiment avec de longs couloirs et, étonnamment, plusieurs chaises étaient contre le mur, toutes régulièrement espacées. Benoit regarda les murs et vit une liste sur ce qu’il fallait faire ou pas faire comme le fait de ne pas parler ou d’arriver à l’heure.



Ce n'est que lorsque Benoit s’est approché de la classe qu’il a réalisé que tous les autres tenaient une brosse à cheveux, la boucle autour de leur poignet. Benoit avait apporté sa carte de comportement mais ne s’était pas souvenu qu’il était supposé avoir la brosse à cheveux avec lui, il l’avait alors llaissée sur le lit. Benoit a paniqué, s’est retourné rapidement pour repartir en arrière et a bousculé une jeune femme brune. "Désolé," dit-il en souriant, mais en voyant sa tenue, il réalisa qu’elle était du personnel.



«Stupide garçon.», cria-t-elle. «Viens ici», elle le pris par le bras et l’a emmenée vers l’une des chaise des couloirs avant de s’asseoir. "Enlève ton pantalon et viens sur mes genoux."



Benoit haleta, pas déjà une fessée, et pas dans le couloir au milieu de tous ??



«Faites-le maintenant ou nous allons voir la directrice.»



Benoit se souvint alors de la sévérité du Dr. Cedarside. “Mais il faut que j’aille en cours Madame.”



La femme lança un regard très sévère et a répondu: «Bravo, vous obtenez un point rouge pour avoir discuté. »



Benoit se souvint alors du principe des points rouges. Il y avait un calendrier de punitions à infliger chaque jour à toute personne portant une point rouge, plus les points rouges étaient nombreux, plus la punition était lourde. Benoit retira alors rapidement son pantalon afin d’éviter d’accumuler d’autres points rouges.



«Enlève aussi ton caleçon.»



Rapidement, il s’exécuta. La femme était comme Laetitia, à peine plus agée que Benoit, voire moins. Après l’humiliation de la fessée reçu à la rentrée, voilà qu’il allait recevoir une fessée dans le couloir avec d'autres étudiants, hommes et femmes, qui passaient pour aller dans leurs salles de classe.



«Mets-toi sur mes genoux,» il s’avança et s’exécuta. Benoit sentit sa main sur son derrière en regardant autour de luii, se rendis compte que plusieurs personnes s’étaient arrêter pour regarder et commenter la scène. Soudain, il haleta quand la première fessée tomba, davantage sous le choc de la surprise que de la douleur. La main le frappa de nouveau en alternant chaque fesses. Aucun répit ne lui était laissé, même le haut de ses jamabes étaient frappées.



Il reçu plusieurs dizaines de fessées avant qu’elle ne s’arrête.



«Lève-toi et donne-moi ta carte de comportement.»



Benoit se leva, pris son pantalon et lui donna la carte. Elle la regarda et dit: «Benoit, tu vas devoir faire attention à toi. Deux points rouges, un pour m'avoir bousculé et un pour avoir discuté.», et elle écrivit quelque chose sur la première ligne de la carte avant de la rendre. Tu as oublié ta brosse à cheveux. Tu ferais mieux d’aller la chercher rapidement, sinon tu seras en retard pour le cours. »



« Oui, mademoiselle, merci, », et il la vit sourire. Benoit apprenait peut-être déjà, et peut-être que la fessée était un bon rappel pour lui. Il retourna alors rapidement au dortoir en se frottant le derrière pendant qu’il marchait. Il vit la brosse à cheveux encore sur le lit, la ramassa, passa la boucle dans son poignet et retourna dans la salle de classe.



Benoit est arrivé dans la salle de classe et a vu Caroline et Emma assises devant. Il leur a sourit et s’est assis à côté d'eux, reprenant son souffle en s’asseyant, réalisant qu’il aurait dû s’asseoir plus doucement. Emma a murmuré: «Pas de chance d'avoir une fessée aussi tôt.»



Benoit rougit et demanda: «Vous avez-vu ?»



Emma sourit et dit: «Bien sûr. On est nombreux à avoir vu. Sais-tu à quel point tes fesses sont rouges? »



« Je sais, c’est très douloureux. », répondit-il.



Le professeur est entré. «Je suis Mlle Haden et je serai votre professeur pour le week-end.» Mlle Haden a regardé un morceau de papier et a dit à haute voix: «Caroline, veuillez vous lever.»



Caroline devint tout rouge.



Mademoiselle Haden a dit: «La directrice veut vous voir, je pense que vous savez pourquoi.»,



Caroline rougit d'une teinte rouge alors qu'elle répondait: «Oui, mademoiselle.»



Caroline quitta la pièce et Benoit regarda Emma qui haussa les épaules, comme si elle disait qu'elle savait que cela allait arriver. Benoit entendit Emma jurer à voix basse qu'elle connaissait Miss Haden.



Mademoiselle Haden se retourna vers la classe et demanda: «Quelqu'un ici a déjà reçu une fessée ou a encore des points rouges, si c'est le cas, levez-vous s'il vous plaît?»



Benoit était abasourdi et dû alors se lever. Mlle Haden avait l'air surprise «Vraiment?»



«Oui, mademoiselle», a t-il répondu.



«Oh, alors viens ici. Hmm.. Benoit, c’est ça ? -



Oui, mademoiselle, répondit-il alors qu'il se tenait devant elle.



Mlle Haden avait l'air d'avoir environ 35 ans et avait une alliance. Elle était élégamment vêtue d’une jupe noire s’arrêtant juste au dessus de ses genoux et une chemise blanche à manches courtes, ses cheveux touchant juste ses épaules. Elle ouvrit le tiroir de son bureau et en sortit une règle en bois.



«Toute personne portant une point rouge reçoit des coups de règles sur chaque main au début du cours, alors tends tes mains. Combien de points rouges? »



« J'ai deux points rouges Mademoiselle. »



« Avez-vous été fessé aussi? »L



Benoit rougit en admettant: «Oui, mademoiselle, dans le couloir."



"Si vite? Je ne sais pas comment vous faites. En tout cas, ça veut dire trois coup sur chaque main. »



Benoit tendit alors ses. Trois sur chaque main ça devrait aller. Benoit regarda les autres élèves et vit quelques sourires se dessiner. Il ne prêta pas attention et porta son attention sur la règle.



Benoit sentit la règle reposer sur sa main, il la vit e se soulever très haut et a entendu le whoosh alors que celle-ci descendait très fort sur sa main. Il a haleté et a regardé Miss Haden qui ne cessait de le regarder sévèrement alors qu'elle posait la règle sur l'autre main, la soulevait et la ramenait de nouveau dans la paume ouverte et le faisait à nouveau haleter. La règle a de nouveau été posée sur la première paume, elle a été soulevée et cette fois, elle a piquée davantage quand elle est tombée sur sa paume. Benoit a retroussé ses lèvres alors que la sangle était posée sur l'autre paume, et une seconde plus tard, la douleur cinglante a traversé sa paume. Mlle Haden reposa rapidement la règle sur sa main, le whoosh fut suivi d'une nouvelle douleur et puis encore une autre, une dernière. Mlle Haden a sourit et reprit



"Asseyez-vous Benoit," commanda-t-elle.



«D'accord, tout le monde ouvre ses livres.» Le cours n’eu aucune autre interruption.



Une heure plus tard, il y eut une pause et Emma et Benoit se sont assis ensemble à la cafétéria quand Caroline les rejoint. Ses yeux étaient rouges et des lignes de larmes étaient bien visibles sur son visage. Elle s'assit avec beaucoup d'attention et Emma demanda: «OK, que s’est il passé ma chérie?»



Caroline acquiesça et dit: «Laetitia m'a balancé à la directrice.»



Benoit semblait surpris alors Emma lui a expliqué: «Quand nous étions en train de regarder ta fessée, Laetitia nous a trouvés et a dit à Caroline qu'elle avait fouillé la chambre et avait trouvé ses cigarettes, ce qui est interdit d’avoir. Elle a dit qu'elle en parlerait à la directrice et donc c’est ce qu'elle l'a fait. »Emma a regardé Caroline et lui a demandé:« Qu'est-ce que tu as eu ? »



Caroline renifla et dit:« Huit coups de canne.

Benoit était sidéré, la canne ?? mais il voulait savoir plus. "Est-ce que tu étais nue ?"



«J'ai dû descendre ma jupe et ma culotte à mes chevilles et me pencher sur le bureau. Elle a sorti une canne. J’ai attendu pendant que la directrice a continué à parler de mon attitude et des cigarettes que j’avais ramené. Puis elle m'a donné le premier coup de canne. Je peux vous dire que c’était très douloureux. J’ai certainement crié. »



Benoit et Emma étaient choqués mais mourraient d'envie de voir l’état des fesses de Caroline. Mais ils n’avaient pas le temps pour ça, ils étaient l’heure pour le cours suivant, puis pour le déjeuner et deux séances dans l'après-midi. Lorsque Benoit marchait entre les cours, il a été surpris par le nombre de candidats du personnel assis sur des chaises dans le couloir, entrain de fesser bon nombre d’étudiants. Dans chaque couloir, il y avait au moins une fessée, toujours avec la main.



C'était juste avant le dîner avant de rentrer au dortoir, Caroline et Benoit étaient seuls. Emma était allée se laver et Laetitia était à une conférence.



Il a demandé à Caroline: «Est-ce que je peux voir ton derrière?»



Caroline était maintenant de meilleure humeur et se retournait avec joie pour relever sa jupe. Benoit était choqué. Elle n'avait toujours pas de culotte et il y avait toutes ces lignes rouges qui se dessinaient sur ses fesses, cela devait être terriblement douloureux.



«Veux-tu que je te mette de la crème?» Ai-je demandé.



«Ce serait gentil de ta part Benoit.»



Benoit pressa une partie de la crème sur ses fesses, puis posa la paume de sa main sur son fessier et frotta en rond autour de ses fesses. Caroline gémit joyeusement et écarta ses jambes. Ses mains commencèrent à frotter l'intérieur de ses cuisses.



Caroline se retourna, haletante elle s'assit et murmura: "Rejoignez-moi."



Benoit se déshabilla et fut bientôt au-dessus de Caroline, ils s’embrassèrent et caressèrent. Benoit descendit au niveau de sa chatte humide qu’il commença à lécher quand tout à coup la porte s’ouvrit. C'était la Dr. Cedarside. On pouvait la colère sur tout son visage, en particulier ses yeux.



«Levez-vous tous les deux, maintenant», cria-t-elle sévèrement.



Benoit se leva mais Caroline était inquiète.



"Est-ce que vous allez me fesser de nouveau, Dr. Cedarside?"



Dr. Cedarside a répondu: "Pas cette fois, Caroline. Avoir des cigarettes est une infraction. Avoir des relations sexuelles ne l’est pas.



Dr. Cedarside a poursuivi: «Cependant, vous êtes tous les deux très en retard pour le dîner, c’est pourquoi je suis venu vous chercher.»



“Donnez-moi vos cartes de comportement. Ca fera deux points rouges pour vous. Suivez-moi.



Ils s’habillèrent avant de suivre le Dr. Cedarside

Ils se sont dirigés vers la salle à manger en silence. La plupart des étudiants étaient assis mais il y avait encore une file d'attente avec des étudiants qui attendaient de parler à un superviseur. Ils montraient leur carte au superviseur. La plupart ont été envoyés à une table, mais quelques-uns ont été envoyés près du mur. Quand c’était le tour de Benoit, le superviseur a regardé sa carte, a levé les sourcils devant les trois points rouges et a pointé le mur. La même instruction a été donnée à Caroline.



Ils étaient huit alignés face au mur, un superviseur a mis trois chaises l'une à la suite de l'autre. Trois superviseurs se sont assis dessus et trois noms ont été appelés. Chacune des personnes appelés se rendit vers l'un des superviseurs et, à la vue de tous les candidats, laissa leurs vêtements tomber au sol, il y avait deux femmes et d'un homme. Chacun a ensuite remis ses brosses à cheveux aux superviseurs avant de se pencher sur leurs genoux. Tous les regards se sont tournés vers les chaises et les futurs fessés sont restés silencieux pendant que les trois superviseurs commençaient à donner une fessée à chaque candidat avec leur brosse à cheveux. Trois culs nus ont viré rapidement au rouge.



Benoit a regardé autour de lui dans la salle et tout le monde était silencieux, certains observant les personnes assises à côté, la plupart regardaient tout de même les trois superviseurs fessant les trois malheureux, d'autres regardaient Benoit, sachant qu’il subirait le même sort. Cette pensée lui vint à l’esprit, il sera le suivant.



Benoit est devenu blanc quand il a reconnu un des superviseurs. C’était la mère de Jason. Une femme brune à la peau noire et à forte carrure. Jason était un ancien camarade de classe de Benoit, un ancien camarade que Benoit aimait embêter tout au long de sa scolarité. La mère de Jason s’était alors plaint plusieurs fois de Benoit, et malgré ça, il se trouvait aujourd’hui accepté à l’académie d’excellence.



Un gars à côté de lui s’adressa à lui en voyant qu’il la regardait. "Vaut mieux éviter Mme Marasse", dit-il, "elle trouvera toujours de raisons de te donner des suppléments."



"Que veux-tu dire?"



"Genre c’est 50 fessées avec la brosse à cheveux pour chaque point rouge. »



Benoit déglutit. 50 fessées pour chaque point rouge et il en a eu trois.



«L'année dernière, une pauvre fille avait trois points rouges, mais a reçu 250 fessées pour s’être protégé avec sa main. "





Un à un, les fessés ont été autorisés à partir, mais Mme Marasse a elle continué la fessée de l’étudiante qui était sur ses genoux. Fessée après fessée, même après que les deux autres aient remis leur culotte et leur uniforme. Le superviseur contrôlant n'a pas attendu cependant. Elle a dit aux deux candidats suivants de se déshabiller, en désignant vers quel superviseur ils devaient se rendre, ils se sont penchés sur leurs genoux et leurs fessées étaient bien entamés quand Mme Marasse a finit de donner sa première fessée. L’étudiante en pleurs s'habilla à la hâte et se dirigea vers sa table.



Benoit a respiré avec soulagement car il y avait un candidat avant lui. Cependant, il a été choqué lorsqu’il a entendu le superviseur contrôleur dire : «Benoit».



«Oui, c'est moi.»



«Vous êtes le suivant, allez.»



«Mais qu'en est-il de lui? «Benoit a pointé le type devant lui.



"Ne discutez pas Benoit," dit-elle sèchement, ajoutant: "Il semble que ce soit une demande spéciale et je ne vois aucune raison de refuser."



"Qui l'a demandé?"



Mme Marasse a répondu de sa chaise.



«C'est moi.», dit-elle avec un sourire malicieux. «Si tu as un problème, nous pouvons toujours parler à la directrice.» Elle le regarda le défiant de faire une objection. Il n’a pas osé cependant. Le risque était beaucoup trop grand.



«Non, ça va mademoiselle,» concéda t-il. Il devait lui montrer le plus de respect possible. Il se tint à côté de Mme Marasse et retira ses vêtements, remettant la brosse à cheveux, pendant que la superviseure examina sa carte de comportement.



«Celui-ci a été très vilain. Trois points rouges



Mme Marasse sourit en levant les sourcils.



«OK Benoit, sur mes genoux.»



Benoit s’est penché et s’est allongé sur ses genoux. Lorsque le plancher est venu à sa rencontre, il l’a entendu dire: «Trois points rouges ce qui 150 fessées. Je veux que tes jambes soient bien écartées et tes fesses levées. Pas de discussion. compris? -



Oui, mademoiselle, a t-il répondu. Il allait faire de son mieux pour ne pas avoir de coups en plus.

«Embêter un camarade de classe c’est du harcèlement, et harceler mon Jason ce n’est pas bien. "



" Oui Mademoiselle, définitivement Mademoiselle. " Il ne voulait pas discuter avec ça.



Mme Marasse a poursuivi: «J'étais tellement énervée quand j'ai appris que malgré mes nombreuses plaintes vous avez été accepté à l’académie d’excellence. C’est pourquoi j’ai parlé au Dr. Cedarside et nous avons convenu que je m’occuperai de toi ce soir. Hé hop vous êtes sur mes genoux devant des dizaines de personnes. Génial, n'est-ce pas Benoit? »



Benoit ne trouvait pas que c'était si génial et a gémi lorsqu’il a senti la brosse à cheveux tapoter ses fesses. 150 fessées cela allait être long et bien douloureux. Il y avait une partie de lui qui disait que c'était horrible, mais une autre partie de lui-même trouvait cela finalement juste, qu’elle puisse rendre justice à son fils. Justice même, certainement justifiée. Il allait être fessée parce qu’il le méritait vraiment.



Benoit a regardé autour de lui et s’est soudainement concentré sur les visages observateurs et a réalisé qu'ils ne me souriaient pas. Certains avaient les mains sur la bouche comme pour étouffer leurs propres cris, puis en regardant une fille, il la vit lever des yeux et il sut que Mme Marasse avait soulevé la brosse à cheveux et l'instant d'après il sentit la brosse atterrir sur son derrière. Il a haleté, la douleur fut cinglante, et un autre coup tomba aussi tôt, puis un autre et encore un autre. Mme Marasse ne jouait pas, elle essayait de le punir et elle y arrivait très rapidement. Il pleura très rapidement, mais il s'en foutait tellement la fessée était sévère et douloureuse. Parfois alternant chaque fesse, parfois frappant plusieurs fois de suite au même endroit.



Tandis que la douleur se répandait au-dessus de ses fesses, il entendit: «Les jambes ne sont pas assez écartées, 50 coups supplémentaires.»



Il haleta et écarta plus ses jambes. «Je ne l'ai pas fait exprès Mlle»



"On ne discute pas, 50 de plus."



En l’espace de qelques secondes, Benoit était alors passé de 150 fessées à 250 et il savait que c’était sa faute, il aurait dû simplement se taire.



La fessée a continué sans relâche alors qu’il essayait de garder ses jambes écartées et même si il pleurait et se tortillait sur ses genoux, il réussit à garder les jambes écartées comme il faut. La douleur était plus intense que jamais, mais étrangement, il ne ressentait pas le besoin de se lever ou de supplier Mme Marasse de s'arrêter. Il a 25 ans et on lui donne une fessée très douloureuse, publique mais à chaque fessée, il apprend de sa leçon.



Aussi rapidement que cela a commencé, la fessée a pris fin. Tout à coup, plus aucune fessée de la brosse à cheveux, mais il pleurait, la poitrine se soulevant, il essayait désespérément de se calmer mais la sensation de brûlure faisait que les pleurs continuaient à se produire alors qu’une érection fit son apparition. Il senti la main de Mme Marasse frotter ses fesses. C’était bien, il se sentait bien il sentait sa main passer entre ses jambes et ses jambes se séparaient encore plus loin, il ne le faisait pas consciemment, et la récompense était sa main frottant l'intérieur de ses cuisses, il haleta de plaisir sexuel. Il soulevé ses fesses en espérant qu'elle continuerait.



La fessée lui faisait mal, la prochaine fessée lui fit encore plus mal, des fessées soudainement se sont mises à pleuvoir sur lui et il haletait, se tortillant sur ses genoux. Il a entendu quelqu’un crier '50' c’était Mme Marasse qui donnait une fessée avec une force renouvelée et terrible. Elle lui donnait encore une autre raclée. Il pleurait encore plus fort quand elle s'arrêta et après quelques instants de répit, mais sans frotter, elle dit sèchement:



«Comment oses-tu Benoit m’utiliser pour te masturber. Lève-toi. »



Benoit était humilié qu'elle parle si fort que tout le monde l'ait entendue. Il rampa sur ses genoux et se retrouvai à quatre pattes sur le sol, levant les yeux vers Mme Marasse, lui demandant comment il peut être aussi bête, stupide en fait, de penser qu’il aurait pu jouir sur ses genoux et devant toutes ces personnes. Elle se frottait les mains sur lui. Il se leva presque tombant alors que la douleur le reprenait de plus en plus, et tandis qu’il se tenait devant elle, ses mains frottaient son derrière, rapidement, furieusement.



"Je ne veux pas que tu te masturbes sur mes genoux Benoît, tu es puni et c'est tout."



«Va à ta table Benoit. Je discuterai de votre comportement dégoûtant plus tard



«Oui Mademoiselle», dis-il toujours en sanglotant alors qu’il se rhabilla pour aller à sa table.



Il regarda les visages des autres, les yeux toujours écarquillés. Il a tiré sa chaise et s’est assis. C’était douloureux, aussi tôt il lâcha un cri, se releva pour frotter ses fesses.



Laetitia était à la table. «Assieds-toi Benoit.» Elle parla sévèrement.



Il hocha la tête en signe de soumission et lentement, très doucement, il s’assit, haletant lorsque ses fesses touchait le siège. «Désolé Laetitia», dit-il doucement.



Laetitia dit à haute voix: «Comment peux-tu Benoit? Vous auriez dû voir les regards sur certains des visages. »



Il rougit, il était mortifié et se sentait complètement humilié. Il avait effectivement essayé d'avoir un orgasme alors que Mme Marasse se frottait les fesses. Comment a t-il pu penser ça ? Il a regardé les autres autour de la table qui sont restés silencieux, certains souriant mais dans la plupart étaient vraiment offensés.



Au bout de quelques minutes, la fille à côté de lui pressa sa cuisse. Elle murmura à l'oreille: «Comment va ton cul ?"



"Ca pique", a t-il répondu en regardant la femme, elle aussi de son âge. "C'était tellement érotique, Benoit, te regarder essayer de jouir sur ses cuisses, avec tes fesses qui rebondissent c'était tellement excitant pour moi." Elle jeta un coup d'œil sur le côté et ajouta gentiment: «Pour Les autres aussi, Benoit. Écoute, j'espère que ça ne te dérange pas, mais je vais me masturber en rêvant de toi ce soir. »



«Pas de problème», répondit-il, pensant que c'était un compliment.





Dr Cedarside s'est levée. «Maintenant, garçons et filles, tous ceux qui méritaient une fessée ont été fessés. Demain est un nouveau jour et j'espère que vous aurez appris à étudier et à ne pas perdre de temps. Maintenant, profitez de votre repas. Vous avez la soirée libre alors utilisez la salle de gym ou la piscine, sinon regarder le film qui sera diffusé dans le hall ou allez dans votre dortoir et étudiez ou discutez. Un mot d'avertissement cependant. Vous devez vous comporter correctement. Des points rouges seront distribués à quiconque se conduira mal et n'oubliez pas que les superviseurs et les membres du personnel peuvent utiliser les chaises dans le couloir pour fesser les malfaiteurs. »



Il y eut un silence autour de la salle, car tout le monde laissa passer ce qui avait été dit.



Après le dîner, Laetitia a dit: «Viens avec moi, Benoît, il faut que je discute avec toi.»



Benoit a obéit à Laetitia et l’a suivie en silence le long du couloir menant au logement du personnel, zone interdite à tous les étudiants, à moins que l’invité ne soit invité par le personnel. Ils sont arrivés à une porte. Laetitia l'ouvrit sans frapper comme si elle était attendue. Ils sont entrés. Dr Cedarside et Mme Marasse étaient là. La bouche de Benoit s’est ouverte.



«Asseyez-vous Benoit», ordonna Dr Cedarside.



«Cela vous dérangerait-il si je me tenais debout, madame ?» demanda Benoit toujours les fesses douloureuses.



«Oui, maintenant assis toi jeune homem.



Il s’assit aussi délicatement que possible mais ne pus s'empêcher de les voir tous les trois se sourire, tandis qu’il haletait lorsque ses fesses s'assirent sur la chaise.



Dr Cedarside a déclaré: «Je pense que c'est un travail bien fait, Mme Marasse.»



«Merci, Dr Cedarside.»



On frappa à la porte. Caroline avait l'air embarrassée.



Dr Cedarside a ordonné: «Bien, Caroline, enlève tes vêtements et fais face au mur jusqu'à ce que je sois prête pour toi.»



Benoit regarda Caroline se déshabiller, regardant ses seins et sa chatte fermes. Benoit vit les lignes qui traversaient les fesses de Caroline à cause de sa punition plus tôt dans la journée, toujours là, toujours rouge.



Mme Marasse a demandé: «Combien cette fois-ci, Dr Cedarside?».



Dr Cedarside s'est levée et est allée dans son placard et a sorti une longue canne en la serrant entre ses mains. «18 Je pense. Et Emma? »



« Elle est déjà dans sa chambre, face au mur. Je pense à la brosse à cheveux ce soir. »



Mme Marasse s'est tournée vers Laetitia :« Alors Laetitia, vous aurez votre dortoir pour vous. »



Laetitia a regardé Benoit avec un sourire narquois. "Je sais que vous avez mal aux fesses, Benoit, mais votre lit est en désordre et c'est l'une des choses pour lesquelles je dois vous donner la fessée."



Benoit gémit et Dr Cedarside acquiesça de la tête. «Laetitia, assure-toi d'enseigner à Benoît combien il est important d'être rangé.»



«Je le ferai très certainement», dit Laetitia avec colère. Elle le regarda et dit: «Il est temps de partir», ordonna Laetitia, et il se leva avec obéissance. "De retour au dortoir où je te superviserai pour nettoyer tes affaires avant de te discipliner."



Benoit regarda de nouveau Caroline et se demandait combien de lignes rouges il y aurait encore sur ses fesses le matin, 18 de plus, c'est sûr, mais surement des extras aussi. Il y avait ensuite Emma, qui devait être traitée par Mme Marasse.


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :






Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...
Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Lucienlana2


 
L'académie d'excellence partie 2 - Récit érotique publié le 13-03-2019
 
Emma assiste à la fessée de Benoit - Récit érotique publié le 29-01-2019
 
Caroline fessée à tort - Partie 2 - Récit érotique publié le 21-01-2019
 
Caroline fessée à tort - Récit érotique publié le 06-01-2019
 
L'académie d'excellence - Récit érotique publié le 03-01-2019
 
Benoit reçoit une fessée lors d'un meeting - Récit érotique publié le 31-12-2018
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Lucienlana2...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par La Footeuse le 2019-04-18 ....
• Par tetra3000 le 2019-04-17 ....
• Par Chilena le 2019-04-17 ....
• Par marc80300 le 2019-04-16 ....
• Par Llampi250 le 2019-04-16 ....
• Par guy1563 le 2019-04-15 ....
• Par Marvel Girl le 2019-04-15 ....
• Par Francillia le 2019-04-15 ....
• Par Tifranc le 2019-04-15 ....
• Par Moi le 2019-04-15 ....