... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Les fantasmes de Damien (5): comment tout a commencé


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Romainro [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : romainroyahoocom

• 265 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.0 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.1
• L'ensemble des récits érotiques de Romainro ont reçu un total de 1 877 684 visites.

sexe récit : Les fantasmes de Damien (5): comment tout a commencé Histoire érotique Publiée sur HDS le 24-03-2019 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Arabes   Cocufiage adultere   Voyeurisme 
Cette histoire de sexe a été affichée 6352 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Les fantasmes de Damien (5): comment tout a commencé ( 10.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Les fantasmes de Damien (5): comment tout a commencé ( 9.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :




Les fantasmes de Damien (5): comment tout a commencé

Après avoir eu mon bac, les premières sorties de nuit ont commencé. C’est comme ça que j’ai découvert les boites mais surtout que j’ai rencontré Abdallah. C’est un beau brun à la peau matte avec une petite barbe. Je le trouve irrésistible et je n’ai pas résister. Après avoir passé 2 samedis d’affiler à nous embrasser et nous tripoter sur la piste de danse, je l’ai ramené dans le petit studio de ma soeur que je lui emprunte pendant ses absences.

C’est ce soir que j’ai fait l’amour pour la première fois, en plus il a réussi à me faire atteindre l’orgasme à 2 reprises. Le premier en me doigtant et me bouffant la chatte et le deuxième en me faisant femme. Je n’avais jamais ressenti, au cours de mes séances de masturbation, une telle chaleur m’envahir. Alors oui j’ai eu mal quand mon hymne a rompu mais ça valait le coup.

Par contre je n’avais pas penser que j’allais saigner du coup après avoir repris mes esprits je me suis enfermé dans la salle de bain pour me rincer. Abdallah, en gentleman, a changé les draps pendant ce temps. Je l’attendais nue dans les draps propre pendant qu’il se rincer, il a même savonner les draps pour enlever les tâches. Malheureusement il a été trop long et je me suis endormie.

Au milieu de la nuit je me réveille car je sens quelque chose de dur contre mes fesses nues. Je n’ai encore jamais dormi avec un garçon alors je n’ai pas l’habitude des érections nocturnes. Je bouge pour être dans une meilleure position mais je réveille mon homme. J’en profite pour l’embrasser langoureusement tout en caressant sa tige à deux mains mais je m’arrête rapidement car j’ai besoin de vider ma vessie.

Quand je reviens de la salle de bain Abdallah m’attend assis sur le lit, la lampe de la table de nuit allumée. Il soulève le drap qui le recouvre et me dévoile sa bite fièrement tendue en me souriant. Je m’approche de lui, il prend mon visage entre ses mains et m’embrasse de nouveau. Cette fois c’est moi qui grimpe sur lui, comme lui tout à l’heure mes lèvres descendent sur son cou puis vont titiller ses tétons. J’essaye de refaire comme lui tout à l’heure. Je plaque mes lèvres autour de sa tétine et j’aspire alors que ma langue le titille.

Il a l’air d’apprécier ce que je lui fais du coup ça m’encourage à continuer. Puis je continue de descendre le long de son corps. Je fais plus attention à son corps, bien que nous soyons dans le noir et je remarque qu’il a pas un poil. Rapidement j’arrive sur son pubis, qui lui est poilu, mon menton est déjà contre sa queue raide. Je continue à descendre en lui faisant des bisous sur chaque centimètre de peau.

Quand j’atteins son gland, je pose une main sur ses couilles et remarque qu’elles sont complètement glabre. J’apprécie énormément le toucher de ces drôles de boules, je descends mes lèvres pour tester le contact. Je commence par les embrasser puis les lécher, vu comme il gémit il a l’air de beaucoup apprécier. J’ouvre en grand la bouche et j’en fais glisser une à l’intérieur en l’aspirant. Abdallah gémit encore plus et me caresse les cheveux avec ses deux mains.

Après avoir pris en bouche la gauche comme la droite à plusieurs reprises, je remonte le long de sa tige. Je sens que la tête de sa queue est légèrement humide du coup je lape le liquide pour le goûter. Ça a un pas tellement de goût par contre ses plutôt visqueux, heureusement qu’il y en a pas beaucoup c’est plus facile à avaler. Je lèche le reste de son gland comme avec une glace qui coule.

Puis comme je l’ai fait avec ses tétons j’aspire tout son champignon entre mais lèvres et je fais tourner rapidement ma langue tout autour. Malgré ma salive, mais vu la différence de consistance je remarque qu’il coule encore du méat, j’espère que c’est signe que je lui fais beaucoup de bien. Quand je relâche la pression avec mes joues, je prends la bite d’Abdallah un peu plus en bouche et je continue de faire tournoyer ma langue.

Il me remet les mains sur la tête et appuie un peu dessus pour que je m’enfonce encore plus. Je le prends de plus en plus en bouche en faisant des vas et viens comme lui tout à l’heure dans ma grotte. Je sens la tête de sa tige contre ma glotte, ma langue continue de tourner et ses mains appuient toujours. J’essaye de descendre un peu pus mais j’ai un haut le coeur, il relâche immédiatement la pression.

Je le recrache mais reste penchée sur son entrejambe, des filets de baves relient son sexe à ma bouche et ça m’excite. Quand j’ai suffisamment repris ma respiration, je descends un peu plus et le refait glisser entre mes lèvres. Je monte et descends le long de sa bite, mais je m’arrête bien avant ma glotte. Je varie les pressions de mes lèvres mais aussi l’aspiration de mes joues et le rythme de ma langue.

Abdallah semble adorer ce que je lui fait, il se laisse beaucoup plus aller à gémir que lorsqu’il me faisait l’amour. Je continue mes vas et viens alors qu’il me dit qu’il va jouir. Toute fille normale, en tout cas pour sa première pipe, aurait recracher l’engin mais apparement je ne suis pas une fille normale. Je m’active encore plus sur son membre alors que d’une main je caresse ses couilles et de l’autre je griffe sa cuisse.

Je sens sa queue gonfler entre mes lèvres, ses veines palpitent et je reçois un premier jet contre mon palet. Le goût est très âcre mais je ne m’arrête pas pour autant. Une deuxième giclée me surprend moins mais la troisième rentre directement dans ma gorge. J’ai la nausée alors j’ouvre les lèvres pour laisser couler son jus mais je continue à le sucer en donnant mon maximum.

Je le branle alors que de temps en temps je lèche son gland qui continue de faire couler ce liquide blanc opaque qui n’a pas le meilleur des goûts. Une sorte de mousse commence à se former autour de mes doigts et sa bite se met à rétrécir malgré mon massage. Il se soulève et m’embrasse goulument malgré son sperme qui dégouline de mes lèvres.

Quand nos bouches se quittent, il me demande si je veux aller me rincer la bouche, je lui réponds que ça va je m’habitue à son goût mais que je dois me rincer les mains, j’ai pas envie de le mettre mal à l’aise. Quand je me redresse, on constate qu’il en a aussi sur le ventre du coup nous allons ensemble dans la salle de bain.

Ensuite nous retournons nous coucher et je m’endors bien au chaud entres ses bras. Le lendemain matin le réveil est tout aussi sexuelle. Après nous être chauffé par des caresses et des bisous bien placés, il me prend de nouveau en missionnaire. Je suis peut être nouvelle dans ce domaine mais j’ai envie d’essayer d’autres positions.

Sans le faire sortir de ma chatte, je nous fais rouler et je le chevauche ardemment. Il pose un pouce sur mon clito et de l’autre main me pince les tétons. Ce qui nous amène rapidement tous les deux à la jouissance. Mon orgasme est encore différent de ceux de la veille. Cette fois je ressenti le même genre de plaisir que lors d’une masturbation mais à la puissance 1000. J’ai adoré aussi sentir mes tétines chauffer sous ses doigts.

Malheureusement, il faut revenir à la réalité. Je fais vite tourner une machine avec les deux pairs de draps. Sur l’un il faut effacer les traces de sang de la perte de ma virginité et sur l’autre les sécrétions qu’Abdallah et moi avons laissé. Pendant qu’il se douche, je range, replie le clic clac et lorsqu’il sort de la salle de bain je démarre l’aspirateur. Il prend le relai pour que j’aille me doucher, décidément il est vraiment très prévenant.

Une fois que tout est propre et le linge étendu, nous quittons l’appartement de ma soeur, je le raccompagne à la gare. Il me donne un numéro de téléphone où je peux lui laisser des messages, je lui donne aussi celui de chez moi. Nous fixons de nous revoir le samedi suivant, comme Stéphanie ne sera pas revenue de vacances nous pourrons dormir ensemble dans le studio de ma soeur.

Après nous être longuement embrassé, il rentre dans la gare et je rentre chez moi. Quand j’arrive à la maison, mes parents sont déjà partis au marché. C’est parfait, je monte dans ma chambre et me glisse nue sous mes draps. Je repense à cette nuit et toutes ses expériences, je sens que je mouille de plus en plus.

Je commence par me masser le clito, en me rappelant la bouche et la langue d’Abdallah contre cette zone. Je descends un peu plus ma main et je rentre facilement un premier doigt dans ma chatte. Si j’avais une bouche et une langue je pourrai revivre le premier orgasme qu’il m’a donné. J’introduis en moi un autre doigt puis un troisième pour essayer de retrouver les sensations de sa queue dans mon con.

Je finis par me donner un orgasme clitoridien avant de m’endormir. Je me réveille en début d’après midi et quand je descends rejoindre mes parents, mon père me dit:
« Eh ben! Vous avez drôlement fait la fête hier! »
Je lui réponds que l’on a dansé presque toute la nuit et que j’ai à peine dormi 1 heure avant de rentrer. Je suis étonné qu’il me réponde que j’ai bien raison de profiter de ma jeunesse mais je suis surtout inquiète de la façon dont ma mère me regarde.

Plus tard, elle profite de la sieste de mon père dans son fauteuil pour me prendre à part et me dire d’un ton sévère:
« J’espère que vous vous êtes protégés parce qu’il hors de question que j’élève ton gosse! »
Je suis sur le cul, je m’attendait à tout mais pas à ça. Je reste bouche bée et ne sais pas quoi dire. Heureusement elle part vaquer à ses occupations.

Je mange un petit truc, je fais la vaisselle et range tout pour ne pas me prendre une réflexion de ma mère et je vais finir le week end dans ma chambre. Je pensais qu’Abdallah allait me manquer mais en fait non. Même si nous avons partagé quelque chose de fort, je ne me sens pas attaché à lui comme ça a pue être le cas avec mon ex que j’ai seulement embrassé.

Même s’il est très bien élevé, prévenant, attentionné… c’est son corps mais surtout sa bouche et sa bite qui me manquent. Du coup nous nous voyons le plus souvent possible, chaque moment que nous passons nus l’un contre l’autre est merveilleux. Je sais bien que j’ai aucun moyen de comparaison mais il me donne un plaisir fou et je suis sûre que je me rappellerai de lui toute ma vie. Il restera toujours mon premier.

C’est comme ça que quelques temps après je fais la connaissance d’un beau brun à la peau très clair. Il fait pas loin d’1m80 pour un peu plus de 70 kilos. Il est assez musclé et a un regard noisette très doux et apaisant. Il s’appelle Damien et j’apprécie passer du temps avec lui, nous parlons, rigolons, partageons…

Quand je suis pas avec lui, je compte les minutes jusqu’à notre prochaine rencontre. Lentement je tombe amoureuse. Au lit ça se passe très bien. Même s’il a une très jolie bite, a peu près le même gabarit que Abdallah, son prépuce et ses poils abondants me dérangent. Si nous faisons un bout de chemin ensemble, je finirai par lui demander de se raser, je ne sais pas si j’oserai lui parler de circoncision mais j’aimerai bien. Par contre il est très peu poilu du corps, ce qui est parfait.

Il me donne beaucoup d’orgasmes aussi bien avec sa bouche et ses doigts qu’avec sa queue. Mais je dois bien avouer que de temps en temps, je ferme les yeux quand Damien est en moi et je pense à mon premier amant. Je n’y peux rien, je ne suis qu’une femme. Du coup je vois presque plus Abdallah mais de plus en plus Damien.

Cela fait un mois que je n’ai pas revu mon premier homme. Ce soir je n’ai pas prévu de voir Damien mais j’ai envie d’aller danser du coup je me rends dans la boite où j’ai rencontré Abdallah mais où je viens fréquemment avec mon nouveau copain. Je danse tranquillement avec mon verre à la main. Des hommes m’abordent mais je les repousse, je suis amoureuse.

Encore un mec vient se coller derrière moi, en plus il a pas honte de frotter son sexe raide contre mes fesses. Enervée, je me retourne avec une sérieuse envie de le gifler quand je vois mon beau tunisien, immédiatement ma colère disparait et fait place à une joie extrême suivi d’un grand stress. J’aime mon homme et j’ai envie que ça soit de plus en plus sérieux entre nous mais j’ai en face de moi le premier homme qui m’a fait vibrer.

Nous quittons la piste pour aller dans un coin plus calme pour discuter tranquillement. Quand il revient du bar avec deux verres, en posant le mien devant moi il essaye de m’embrasser mais je détourne le visage et ses lèvres atterrissent sur ma joue. Je suis direct avec lui et lui dit que j’ai rencontré quelqu’un, je lui parle de Damien.

Il me pose des questions, il s’intéresse à ma vie mais aussi à ma relation, il ne semble pas jaloux. Au bout d’un moment je lui avoue que je repense souvent à lui et que ça m’arrive, j’insiste sur le « des fois », quand je fait l’amour avec mon copain je ferme les yeux et d’imaginer que c’est lui en moi. Nous nous regardons fixement, j’ai peur de l’embrasser et de tout foutre en l’air avec Damien.

Je détourne le regard et lui demande ce qu’il y a de neuf chez lui. Il met un moment à me répondre qu’il a bientôt fini son stage et qu’il va surement retourner au bled pour les vacances. Nous continuons à discuter un moment puis nous allons danser. Dans un premier temps je reste plutôt éloignée de lui. La piste n’est pas très fréquenter alors ce n’est pas très compliqué.

Puis, tout un coup, tous mes moments intimes avec Abdallah défilent en accéléré. De la première fois où je l’ai vu apparaitre dans la salle jusqu’à la dernière fois où nous avons fait l’amour. Je me rapproche lentement de lui pour finir coller contre son corps. Je caresse ses cheveux puis sa joue et je l’embrasse langoureusement. Heureusement nous sommes samedi, ma soeur n’est pas là et j’ai son trousseau dans la poche.

J’attrape Abdallah par la main et nous quittons la boite de nuit. Nous courons jusqu’à l’appartement de ma soeur, une fois la porte fermer nous nous sautons dessus. Alors que nos bouches sont soudées, nous nous déshabillons l’un l’autre, vêtement après vêtement. Une fois nus, nous nous dirigeons vers le clic clac, encore fermé. Il m’allonge sur l’assise avec mes fesses sur le bord du canapé.

Il s’agenouille au pied du canapé, la tête entre mes cuisses et pose mes jambes sur ses épaules. Sa langue vient me lécher du périnée jusqu’à mon clito, comme il l’a fait la première fois. Mais maintenant ma chatte est bien plus ouverte alors il arrive rapidement à me pénétrer avec sa bouche. Quand ses lèvres remontent s’occuper de mon petit bouton gorgé de sang, il fait rentrer deux doigts en moi.

Alors qu’il m’aspire et que sa langue me titille, il fait tournoyer son index et son majeur dans ma grotte de plus en plus inondée. Ses doigts me quittent pour se poser sur mes fesses et sa langue va et vient en moi. Son majeur s’approche de ma rondelle et commence à me masser. Je suis encore vierge de ce côté et je dois avouer même un peu retissante. Mais grâce à ma mouille sur son doigt, j’apprécie ce qu’il me fait.

Alors que sa bouche remonte sur mon petit bouton encore plus gonflé, son autre main rentre en action et me pénètre de 3 doigts. Son index est toujours contre mon anus, il commence à pousser dessus mais je me contracte. Il glisse ses deux mains sous mes fesses alors que sa bouche me baise de nouveau. Abdallah me fait lentement me soulever, sa langue arrive sur mon périnée puis rentre dans ma raie.

Quand elle se retrouve contre mon oeillet, elle le masse comme si c’était mon clito. J’ai au début un petit sentiment de dégoût face à la langue d’Abdallah mais je suis une fille très propre alors ça va. Je laisse faire et je dois dire que je prends du plaisir d’une façon dont je ne m’attendais pas. Il est à la fois doux et agressif, il me masse délicatement et sa langue darde sur mon petit trou.

Sa sera donc la bite d’Abdallah qui aura pris ma virginité vaginale et sa langue l’anale! Je gémis de plus en plus surtout que 2 de ses doigts sont venus me pénétrer le con. Je ne m’attendais pas à jouir de cette façon mais c’est bien le cas. Quand mon corps se remet lentement de ses spasmes, il me fait me retourner et me mettre à 4 pattes sur le clic clac.

Il part percher une capote dans son porte monnaie et reviens protégé. Avec Damien nous venons de faire les tests et nous commençons tout juste à faire l’amour sans capote mais avec Abdallah je préfère ne pas prendre de risques. Du bout du gland, il caresse mes lèvres intimes, comme je suis déjà bien ouverte il s’enfonce en moi d’un coup sec et me ramone immédiatement.

Je ne peux m’empêcher de crier de plaisir, nous seulement de la pénétration mais aussi de la suite. Trop rapidement à mon goût il se retire et pose sa queue bien raide entre mes fesses. Je tourne immédiatement la tête pour lui dire que je ne suis pas prête. Il me répond doucement:
« Je sais très bien, ne t’inquiète pas ce n’est pas le programme. Laisse toi faire. »

Je me repositionne et alors que sa tige glisse, grâce à ma mouille, contre ma raie, 2 doigts me pénètre la chatte. Abdallah les fait aller et venir, il les fait tournoyer, écarter, aller en contre sens… en moi. Je couine de plaisir et encore plus quand il les remplace par sa tige. Alors qu’il me lime vigoureusement, son index humide vient me titiller la rondelle toujours ouverte grâce à son anulingus.

Il n’a pas de mal à faire rentrer son doigt, la sensation est étrange. Je ne dis pas que j’apprécie pas mais je suis pas encore assez détendue de ce côté pour prendre un plaisir fou . Son doigt s’enfonce de plus en plus et ce qui me fait le plus réagir ses de sentir mes entrailles s’ouvrir lentement. Mais quand son doigt rentre en contact avec sa bite de l’autre côté de la fine membrane je décolle.

Je ne pourrai vous décrire la sensation mais je sens mon corps qui frémit de partout. Il fait aller et venir son sexe dans un de mes orifices et son doigt dans l’autre. J’ai l’impression que je vais réveiller tout le voisinage. Mes muscles se contractent rapidement et tellement fort que je bloque les mouvements d’Abdallah en moi.

Quand je relâche, il en profite pour me limer vigoureusement jusqu’à ce que je le bloque de nouveau. Je lui demande de bien coller son doigt à sa tige et j’explose d’un orgasme pétrifiant et très nouveau. En plus il dure extrêmement longtemps, il continue de me ramoner et j’ai l’impression de jouir depuis 5 minutes quand je sens le sexe de mon amant palpiter en moi.

Son doigt s’active de plus en plus et je le sens exploser dans sa capote. Sa bite se contracte une deuxième fois et il sort de ma chatte trempée. Il retire rapidement sa protection et envoie deux autres giclées sur mes fesses. Alors que je m’affale sur le canapé son doigt décule doucement, Abdallah s’allonge sur mon dos. Sa bite ramollie étale son sperme sur mes fesses.

Nous restons un moment dans cette position avant de nous décider à ouvrir le clic clac. Il avait qu’un préservatif sur lui, je vais fouiller l’appartement de ma soeur. Mon amant m’observe me dandiner, je vois nettement son sexe se remettre à durcir. Je trouve enfin la réserve de ma soeur dans la salle de bain derrière les tampons.

Quand je reviens Abdallah est quasiment en érection complète. Je le suce pour finir de le faire gonfler, le goût de son sperme ne me dérange plus. Une fois qu’il est bien raide je le fais encore un peu aller et venir entre mes lèvres avant de dérouler la capote volées à ma soeur. Je grimpe immédiatement sur lui et le chevauche. J’attrape ses mains et les pose sur mes petits seins.

Il me fait jouir une première fois dans cette position et me retourne en levrette pour me bouffer la rondelle tout en me doigtant. Ensuite il me prend longuement en dogy style. De temps en temps il se penche vers moi pour me triturer le clito alors que sa queue coulisse dans mon con. Sinon, il se tient bien droit et me masse l’oeillet et me sodomise avec un doigt puis deux.

Je jouis la première, d’un nouvel orgasme fulgurant alors qu’il continue de me ramoner ardemment. Une fois que je reprends un peu mes esprits, je garde la position cette fois. Abdallah sort de ma grotte après avoir retirer ses doigts un à un. Il frotte sa bite capotée mais recouverte de mon élixir abondant, contre ma raie. Il la fait aller et venir un moment entre mes deux globes fessiers et retire la capote.

Puis il continue de se frotter entre mes fesses grâce à ma mouille. Même si mon orgasme a disparu, je profite de ses caresses et de ses coups de couilles sur mes fesses. Je sens ses veines se contracter et sa bite tressaillir à 4 reprises. Ses jets sont moins nombreux mais bien abondant, il m’arrose une bonne partie du dos. Nous nous affalons sur le lit et épuisé nous nous endormons.

Le lendemain je me réveille la première. Je secoue Abdallah, alors qu’il commence à m’embrasser je lui demande de partir. Je lui dis que je veux retourner au près de mon copain. Qu’entre lui et moi ça a toujours été très sexuel mais qu’hier j’aurai pas dû. Je lui demande de ne plus venir vers moi, s’il veut mon bien. Il me quitte en m’embrasant le front et en me souhaitant d’être heureuse avec Damien.

Je fais partir une lessive avec les draps, après avoir replié le lit et rangé l’appartement je vais me doucher. Pendant que la machine finit je repense à Damien, je ne sais pas si je dois faire comme si de rien n’était ou tout lui avouer. Je finis par m’endormir sur le clic clac replié. Je me réveille dans l’après-midi et rentre chez mes parents après avoir étendu les draps.

Je reste 2 jours sans répondre aux appels de Damien et je finis par lui fixer un rendez vous en lieu neutre. Je décide de tout lui avouer, je suis étonné qu’il le prenne aussi bien. Alors que je pleure, il me réconforte en me disant que l’important c’est que l’on s’aime. Il rajoute même que l’on s’est rien promis, il va même jusqu’à me dire qu’il est heureux si j’ai pris du plaisir. Je suis surprise, voir même un peu choquée mais je l’embrasse tendrement en le remerciant.

Notre baiser devient de plus en plus fougueux, nous quittons l’endroit pour aller chez lui. Nous faisons l’amour comme des sauvages, je n’ai jamais eu un tel orgasme avec lui mais même avec Abdallah. Nous nous endormons dans les bras l’un de l’autre et quand nous nous réveillons, comme nous l’avons convenu, nous faisons comme si rien ne s’était passé entre Abdallah et moi. Je ne l’ai plus jamais revu.

Malgré tout quelque temps après j’ai réussi à convaincre Damien de se tailler le pubis et se raser les couilles. Aujourd’hui il est entièrement épilé, même son crâne est lisse, et malgré ses petits problèmes d’érection de ses derniers temps, j’apprécie toujours autant caresser et embrasser son corps, mais aussi faire l’amour avec lui

Malgré le plaisir que j’ai ressenti quand Abdallah ma bouffer le cul mais aussi lorsqu’il m’a doigté tout en me baisant, je ne jamais laisser ni Damien ni Abdallah me sodomiser avec leur sexe. Celui qui a eu la primeur de ma virginité anale c’est Pascal mon premier amant mais ça je vous l’ai déjà raconter dans mes premières histoires (voir les fantasmes de Damien 1, 2 et 3)

Un soir, alors que nous vivons ensemble depuis quelques semaines, Damien se met à me reparler de ma faute avec Abdallah. Après une introduction incompréhensible, il m’avoue qu’il savait que je l’avais trompé avant que je lui en parle. Quand je dansais pour la dernière fois avec Abdallah, Damien est rentré dans la boite de nuit. Il a vu nos deux corps se rapprocher mais il a aussi vu nos bouches se coller pendant que nous nous embrassions tendrement.

Quand nous avons quitté la boite, il nous a suivi. Même s’il nous a perdu de vue, il savait très bien où nous allions. Il est arrivé chez ma soeur et nous a chercher à travers les différentes fenêtres. Quand il nous a trouvé, nous étions nus en train de nous embrasser. Il nous a observe faire l’amour la première fois et il m’a même avouer qu’il y avait pris du plaisir.

Aujourd’hui avec les années, même s’il me l’a jamais dit, je suis sûre qu’il s’est masturbé en me voyant faire l’amour avec mon amant. Je vais jusqu’à me demander si ce n’est pas ça qui a déclencher son envie de candaulisme et qui fait qu’il n’arrête de me parler de son fantasme, me voir faire l’amour avec un autre homme.

Il y a quelques temps Damien s’est acheté un double cockring très perfectionner. D’un côté ses couilles sont bien séparées et encore plus agréable à cajoler. De l’autre, l’anneau qui enserre la base de sa tige tire son prépuce en arrière, presque comme s’il était circoncis. Je suis sûre que son esprit tordu se dit que ça va me refaire penser à la queue d’Abdallah, le pire c’est qu’il n’a pas complément tort.

En tout cas je vis avec lui depuis des décennies durant lesquelles j’ai toujours été très heureuse, aussi bien dans mon quotidien que dans mon intimité. Je ne sais pas si à force de me dire qu’il a envie de me voir dans les bras d’un autre ou si c’est une folie passagère mais j’ai trompé mon mari. Certes c’était pendant ma formation à Paris mais c’était avec le coureur de jupons du village.

Même si j’ai pris un plaisir fou à coucher avec un autre que mon mari, je me pose trop de questions. Je me demande si je vais lui en parler ou pas. Mais aussi si je vais revoir Pascal. Enfin je ne sais pas si je vais retrouvé ma petite vie comme avant ou si j’ai ouvert une nouvelle porte de ma sexualité. Mais ça c’est une autre histoire…


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :






Les avis des lecteurs
 

Et la suite !!!!

 
 

Et la suite !!!!

 
 

Certains commentaires me font bien rire et l’histoire Bien mouiller

 
 

Histoire bien chaude, bravo!


 
 

Il faut penser aux capotes si le mec est 1 baiseur notoire ça évitera les maladies . Justement autant en parler à Damien et pourquoi pas organiser 1 partie à 3 !!!!!!

Bon et la suite

 
un couple de lecteurs

Mon mari et moi adorons lire les histoires de sexe. Cela nous permet d'enrichir nos fantasmes et de varier nos gouts lors de nos rencontres avec les étrangers que nous rencontrons.

 
 

Et la suite !!!

 
 

À ta place je serai aller les rejoindre!

 
 

Je me serai bien occupé de la bite de Damien pendant qu’il regardait sa femme et Abdallah

 
 

Tu as raison c’est sûrement ce moment qui fait que Damien a envie de voir Sophie dans les bras d’un autre.
Bonne histoire

 
 

Quelle coquine cette Sophie.
J'espère qu'elle nous fera vivre pleins d'autres aventures.

 
 

Et la suite !!!!

 
 

La curiosité est un vilain défaut Damien!

 
 

Et la suite

 
 

Et la suite

 
 

Je prends un réel plaisir à lire les histoires de Sophie, cette femme m'intrigue et j'ai envie d'en connaitre d'avantages de cette coquine.
Aussi un grand bravo à Romain qui excelle en la matière.
Vivement la suite.

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Romainro


 
Je suis invité à un apéro chaud chez Claire et François - Récit érotique publié le 16-06-2019
 
Petite baise au réveil avec ma cousine Dorothée (5) - Récit érotique publié le 12-06-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (7): premières relations assumées entre potes - Récit érotique publié le 11-06-2019
 
Coline (8): doit assumer les conséquences de ses actes - Récit érotique publié le 09-06-2019
 
Les fantasmes de Damien (8): Un voyage en Espagne muy caliente - Récit érotique publié le 07-06-2019
 
Le mari bande mou, Julien et moi nous occupons de sa salope de femme - Récit érotique publié le 05-06-2019
 
Max (6): rencontre avec candauliste et dominateur, la suite - Récit érotique publié le 04-06-2019
 
Gang bang au sex shop pour cette coquine de Claire - Récit érotique publié le 02-06-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (6): Un étrange cocktail. - Récit érotique publié le 31-05-2019
 
Stéphanie (2): de bronzette intégrale à quatuor de baise - Récit érotique publié le 29-05-2019
 
J’ai trouvé une bonne lope dans un sauna gay parisien - Récit érotique publié le 27-05-2019
 
Stéphanie (1): Julien et moi profitons de ma voisine qui bronze à poil sur son balcon - Récit érotique publié le 22-05-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (5): On étale pas que de la crème sur leurs corps - Récit érotique publié le 21-05-2019
 
Max (5): Rencontre avec un couple candauliste - Récit érotique publié le 19-05-2019
 
Claire veut montrer à son nouveau mec qu’elle adore s’amuser 2 queues, la suite - Récit érotique publié le 18-05-2019
 
Coline (7): L’orgasme grâce à ses deux amours - Récit érotique publié le 16-05-2019
 
Claire veut montrer à son nouveau mec qu’elle adore s’amuser 2 queues - Récit érotique publié le 15-05-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (4): le crémage de magnifique quadras - Récit érotique publié le 13-05-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (3): Un excellent dessert - Récit érotique publié le 11-05-2019
 
J’ai besoin de sentir une queue dans mon cul - Récit érotique publié le 10-05-2019
 
Les fantasmes de Damien (7): Sophie et le neveu - Récit érotique publié le 08-05-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (2): Première douche à 3 et … - Récit érotique publié le 07-05-2019
 
Coline (6): veut de plus en plus de partage - Récit érotique publié le 05-05-2019
 
Claire se fait partouzer par des mecs en ruts et une nana - Récit érotique publié le 03-05-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (1): Petite séance de masturbation - Récit érotique publié le 01-05-2019
 
Claire me demande de l’exhiber devant des mecs en ruts - Récit érotique publié le 29-04-2019
 
Max (4): et la main de la domina - Récit érotique publié le 27-04-2019
 
Je suis invité à m’amuser avec un couple mais pas que… - Récit érotique publié le 25-04-2019
 
Les fantasmes de Damien (6): Sophie fait un check-up complet chez le médecin - Récit érotique publié le 23-04-2019
 
Les vacances 19: dans un cruising genevois, ça finit par une domination - Récit érotique publié le 21-04-2019
 
Coline (5) cède à la tentation - Récit érotique publié le 19-04-2019
 
Petits jeux vibrants entre voisins de camping 3 - Récit érotique publié le 17-04-2019
 
Petits jeux humides entre voisins de camping 2 - Récit érotique publié le 15-04-2019
 
Petits jeux d’exhibition entre voisins de camping - Récit érotique publié le 13-04-2019
 
Je suis accueilli par une inconnue, à mon arrivée à Toulouse - Récit érotique publié le 11-04-2019
 
Max (3): Se met au sport dans une salle super - Récit érotique publié le 09-04-2019
 
Coline (4) tombe amoureuse d’Alice mais… - Récit érotique publié le 07-04-2019
 
Les vacances 18: dans un cruising genevois, ça commence par une partouze - Récit érotique publié le 05-04-2019
 
Je retrouve Sophie et Georges pour un nouveau moment de fou à 3, partie 2 - Récit érotique publié le 03-04-2019
 
Je retrouve Sophie et Georges pour un nouveau moment fou à 3, partie 1 - Récit érotique publié le 01-04-2019
 
Les salles de projection des sex shops berlinois sont très humides - Récit érotique publié le 30-03-2019
 
Coline (3): Changement de cap - Récit érotique publié le 28-03-2019
 
Max (2) remplace son lit par un vrai homme - Récit érotique publié le 26-03-2019
 
Les fantasmes de Damien (5): comment tout a commencé - Récit érotique publié le 24-03-2019
 
Carole et moi sur une plage qui pourrait s’appeler le baisodrome - Récit érotique publié le 22-03-2019
 
Carole me fait la meilleure pipe de ma vie juste avant le service - Récit érotique publié le 20-03-2019
 
Il faut baiser pour tenir le stress dans la restauration - Récit érotique publié le 18-03-2019
 
Coline (2), je n’aurai pas qu’un seul partenaire dans la vie et heureusement - Récit érotique publié le 16-03-2019
 
Claire, Julien et moi; le trio qui s’agrandit - Récit érotique publié le 14-03-2019
 
Ma dernière baise avec mes suédoises - Récit érotique publié le 12-03-2019
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Romainro...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Ma langue le 2019-06-19 ....
• Par Nudiste le 2019-06-19 ....
• Par netjp37 le 2019-06-18 ....
• Par newlifeswing le 2019-06-18 ....
• Par Piment le 2019-06-17 ....
• Par 50 nuances de grey le 2019-06-16 ....
• Par Cybervoyeur le 2019-06-15 ....
• Par Lusex le 2019-06-15 ....
• Par Madame rêve le 2019-06-15 ....
• Par Antoine le 2019-06-14 ....