Les vacances 18: dans un cruising genevois, ça commence par une partouze


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Romainro [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : romainroyahoocom

• 276 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.1 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.2
• L'ensemble des récits érotiques de Romainro ont reçu un total de 2 060 968 visites.

sexe récit : Les vacances 18: dans un cruising genevois, ça commence par une partouze Histoire érotique Publiée sur HDS le 05-04-2019 dans la catégorie Entre-nous, les hommes
Tags: Sexshop   Partouze   Spermophile 
Cette histoire de sexe a été affichée 3582 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Les vacances 18: dans un cruising genevois, ça commence par une partouze ( 9.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :



Les vacances 18: dans un cruising genevois, ça commence par une partouze

Cela fait un petit moment que je ne vous ai pas raconté mes aventures à la suite de mon accident de cette été. Je reprends donc la plume (ou plutôt le clavier) pour la partager avec vous.

À cause de mon accident, je ne peux pas encore reprendre les voyages comme avant, je suis astreint aux clients de la région. En plus mon boss m’a collé dans les pâtes un nouveau commercial que je dois former. Au moins, il me sert de chauffeur comme je ne me sens pas encore de beaucoup conduire.

Nous devons avoir une vingtaine d’année de différence du coup j’appréhende l’adaptation au boulot en binôme, j'ai peur que ça soit compliqué. La glace se brise dès que je lance ma playlist sur les hauts parleurs de la voiture. Enfin de compte la discussion est facile, nous avons plein de points communs et pas que musical.

Au bout de deux jours, il me propose de venir dîner chez lui. Pour me motiver un peu plus, il me dit que sa femme est un vrai cordon bleu. Ah merde! Le petit jeune est marié, j’espérais qu’il préfère les hommes, surtout que sa carrure de rugbyman m’excite bien. J’accepte avec plaisir son invitation pour rencontrer sa moitié et faire un peu plus connaissance.

Physiquement ils sont totalement opposés. Vincent, mon « stagiaire » est très grand (plus d’1m90) alors que sa femme Lily doit même pas dépasser le 1m60. Elle est très (voir trop) fine, je ne sais pas comment ses jambes arrivent à soutenir son corps. Sa poitrine est en harmonie avec le reste de son corps par contre elle a cul bien rebondi, comme ceux des blacks. Mis à part à des cheveux courts, Vincent a le look et le gabarit de Sébastien Shabal.

Nous passons une excellente soirée, elle est tout aussi cool et détendue que son homme. C’est un couple très mignon, ils sont ensemble depuis le collège. Ils se sont installés sur la région d’Annecy, il y a tout juste 6 mois. Ils s’appellent mari et femme mais ne sont pas mariés et ils n’ont pas l’intention de se passer « la bague au doigt ». Par contre, ils veulent fonder une famille mais seulement dans quelques années.

Je les quitte vers 2h du matin, heureusement que demain nous n’avons pas beaucoup de rendez vous parce qu’on va pas être frais. Vincent me raccompagne jusqu’à ma voiture après que Lily sert fermement son petit corps contre moi pour me dire au revoir. Vu comme elle est joviale et tactile, j’en déduis qu’elle a un peu trop bu.

Nous discutons un peu de sa femme en partageant une cigarette devant ma voiture. Je le complimente sur le choix de sa compagne et lui aussi doit avoir un peu trop picolé parce qu’il me répond:
« Oui, je sais. Et je te raconte même pas nos parties de jambes en l’air! »
Je crois qu’il est tant que j’y aille avant que la discussion ne dérape encore plus.
Je lui tends la main mais lui se penche et me fait la bise.

Pendant la nuit j’ai beaucoup repensé à ce mignon petit couple, au point même d’avoir de belles érections. Quand je finis enfin par m’endormir, je continue à rêver d’eux ou même plutôt à nous 3. Je me réveille avec une méchante érection matinale et je file directement sous la douche pour calmer mes ardeurs. Je me dépêche de me préparer pour ne pas faire attendre trop longtemps Vincent. Aujourd’hui nous allons sur Genève rencontrer 3 clients.

Quand je le rejoins en bas de chez moi, il est toujours aussi jovial et me tape directement la bise. Je dois avouer que ce matin je suis moins bavard que d’habitude, j’ai trop de flashs de mes rêves (au peut être plutôt de mes fantasmes). Il n’arrête pas de me parler de la soirée de la veille et à chaque fois je change de sujet pour ne pas trop penser à lui et sa femme. Il faut surtout que j’arrête de les imaginer nus ou en plein action.

40 minutes après notre départ nous approchons du lac Léman, je recentre la discussion sur le boulot et je lui fais un topo sur le premier client que nous devons rencontrer. Nous les enchaînons les un après les autres et à 14 heures nous avons tout fini. Après un petit sandwich, grignoté au bord du lac tout en faisant un bilan, je lui dis que je vais profiter d’être à Genève pour aller voir des amis et que lui peut prendre le reste de sa journée. Il me dépose dans le quartier des Pâquis (c’est le quartier chaud de Genève) avant de repartir sur Annecy.

En fait, je vais voir personnes mais me dirige vers un cruising de Genève que je connais bien. Leur slogan est « pour le plaisir des hommes sur 3 niveaux ». L’entrée est un sex shop traditionnel avec, quand même, majoritairement des articles pour la gente masculine, ça va des dessous sexy aux articles SM. Le mec qui est a l’entrée est très efféminé même trop pour moi, je paye mon entrée. C’est quand même cher mais c’est le cas pour tout dans la région et encore plus de ce côté de la frontière. Une fois que je lui ai donné ma veste, ma sacoche et ma béquille, je rentre enfin dans le labyrinthe du sexe, comme j’aime l’appeler.

Le premier niveau est composé d’une dizaine de cabines individuelles. Les premières projettent des films 100% hétéros mais il y a quand même une qui est encadrée de 2 glory holes. Les suivantes diffusent des films bi voir même avec des shemales. Et il y a une plus grande salle avec un matelas mais à part une cabine qui à la porte et le glory hole fermés, toutes les autres sont vides.

Je descends directement au niveau d’en dessous qui est 100% mecs, j’espère qu’il est un peu plus peuplé. Avec toutes les images érotiques qui passent dans ma tête depuis hier, j’ai besoin d’action. Un peu en décalé des marches il y a un petit banc sur lequel un homme assez grand est assis. Avec l’obscurité j’ai du mal à le détailler mais il a l’air pas mal. Je passe devant lui en jetant un coup d’œil sur son entrejambe puis les deux écrans qu’il regarde.

Sur le premier il y a deux jeunes minets, totalement imberbes, en 69. Le premier se fait sucer alors que l’autre se fait ouvrir le cul. Sur l’autre écran c’est les prémices d’un plan de 3 bears, c’est déjà un peu plus mon style mais je continue à explorer ce niveau. Il n’est pas fait comme celui du dessus, il n’y a que 6 cabines individuelles et toutes ont des glory holes. Par contre il y a 5 ou 6 cabines un peu plus grandes, sans écran mais avec des matelas.

Sinon il y a un petit labyrinthe totalement plongé dans l’obscurité qui finit sur le glory d’une cabine. Il y a aussi 3 pièces pour des petits groupes, toutes équipes d’écran géant. La première n’a qu’un lit et des bancs par contre dans la deuxième il y a une table genre gynécologique. La troisième est plus hard avec une cage en position debout, une croix de saint André et un sling.

Je m’arrête à la deuxième en voyant un mec totalement à poil, allongé sur la table de gynécologie , ses pieds sont dans les étriers. Il se caresse lentement le costume trois pièces en regardant une partouze sur l’écran. Je regarde les images et admire un mec prodigué une magnifique pipe à un beau mec grand et costaud qui me fait penser à Vincent. Le suceur est aussi entrain de se faire défoncer le cul par un homme plus âgé mais avec une énorme queue bien raide. Ca baise bien aussi autour d’eux.

Je tourne la tête vers la table de gynéco et me concentre vers le mec à poil. Je m’approche de lui, je commence par lui caresser le ventre et remonte sur son torse. Je passe rapidement sur ses tétons qui sont déjà bien tendus et je les pince légèrement. Il gémit immédiatement, il échange la main qui le caresse pour tâter mon paquet à travers le pantalon.

Même s’il y a deux couches qui séparent sa main de mon sexe je grossis dans ses doigts. J’abandonne ses tétons et me penche sur lui pour lécher son gland. Dans cette position, il n’arrive plus à me malaxer alors je me concentre complètement sur lui et enfonce sa tige lentement dans ma bouche. Sa bite n’est pas très grande (je pense une douzaine de centimètre), j’arrive facilement à l’avaler entièrement. J’essaye de lui lécher les couilles mais il n’est pas du tout entretenu à ce niveau et à trop de poils pour que ça soit agréable.

Je fais coulisser sa queue entre mes lèvres en variant la pression mais aussi la vitesse de mes allers retours. Je remonte mes mains sur son corps et lui pince plus vigoureusement les tétons. Il se met immédiatement à gémir assez fort, du coup j’augmente tous mes efforts et moins d’une minute après il se vide dans ma bouche. Je continue de le sucer un moment et je vais le cracher dans la poubelle son sperme qui est très amère, je remarque qu’un homme plus âgé nous observe. Je retourne vers lui pour lui rouler une pelle quand je le relève il empoigne fermement mon paquet et sort ma queue pour me branler.

Très vite sa bouche vient rejoindre sa main, alors que ses lèvres coulissent sur ma bite qui n’attendait que ça, il se penche et ramasse un petit sac. Il en sort un petit flacon, l’ouvre et renifle du poppers. Alors que sa langue tournoie autour de la tige, il me tend le flacon. Je le refuse, je ne prends pas de plaisir à snifer ça et en plus ça me donne super mal à la tête. Alors qu’il m’enfonce de plus en plus dans sa gorge, il sort une boîte de préservatifs de son sac. Il en prend un et une fois ouvert il le déroule sur mon sexe. Il me suce encore un peu avant de se remettre sur la table gynécologique mais à 4 pattes.

Je viens derrière lui, j’empoigne ma queue qui est bien raide d’excitation, il écarte ses fesses a deux mains. J’allais poser mon gland sur sa rondelle quand je réalise que son petit trou est déjà occupé, une pastille noire dépasse. J’attrape le rond de plastique et tire dessus. Il a un plug en lui, plus je tire dessus et me rends compte de la largeur de l’objet plus mon sexe palpite tout seul. La base du plug est bien plus large que ma queue, l’homme pousse un petit cri au passage du plus large de cette objet de plaisir et gémit quand il rétrécit. Une fois que j’ai complètement sorti le plug, il écarte encore plus ses fesses pour me dévoiler à quel point il est ouvert. Avec une lampe de médecin ça serait plus visible mais je vois l’intérieur de ses entrailles.

Je n’en peux plus, je pose l’objet sur le tabouret derrière moi, j’empoigne ma bite et me plante d’un coup sec entre ses fesses. Mon gland passe son anneau sans résistance, plus je m’enfonce en lui plus je sens ses chairs se refermer autour de moi. Quand mes couilles sont contre lui, je n’ai pas besoin de le laisser s’habituer à moi, je le lime immédiatement et sauvagement. Je claque ses fesses régulièrement, ça les fait rougir mais aussi gémir. Mes coups de rein sont tellement puissants que je manque a deux fois de le faire tomber de la table gynécologique.

J’en profite pour le retourner, il cale ses pieds dans les étriers et écarte ses cuisses au maximum. Je m’installe entre ses jambes, mon gland toujours plastifié caresse sa rondelle qui est plus fermée que la première fois. Je le sodomise plus lentement, nous gémissons en cœur et une fois au fond de ses entrailles je ressors d’un coup sec. Quand je le pénètre de nouveau, un homme entre dans la cabine. Je m’enfonce en lui aussi lentement comme le nouveau voyeur qui avance vers nous.

Sa queue dépasse de sa braguette, il bande déjà. Mon compagnon de plaisir tourne la tête vers lui avec la bouche ouverte. Avant que ses lèvres atteigne le gland de l’homme je décule. Alors qu’il lui lèche le champignon, le mien lui masse la rondelle. Quand je vois sa bouche s’ouvrire pour accueillir le reste de la tige, je m’enfonce doucement dans ses entrailles. Je cale mes mouvements dans sont cul à ceux de sa bouche qui s’occupe de la deuxième bite qui lui est dévouée. Nous avons l’air de prendre tous les trois beaucoup de plaisir.

Au bout de quelques minutes le nouveau venu quitte la bouche de notre ami commun. Mais heureusement il ne nous quitte pas encore, il monte sur la table gynécologique en 69 pour que le plaisir soit plus fort pour eux deux. Je calme un peu le rythme de mes vas et viens pour les laisser bien s’installer. Une fois que je vois la tête du dernier venu, monter et descendre à un bon rythme, je décule de nouveau.

Bien qu’il ait la bouche occupé, je l’entends gémir à chaque fois que je possède à nouveau ses fesses. De temps en temps, au lieu de retourner dans les entrailles de l’homme que je baise je me fais sucer par son compagnon de 69. Alors que je me replante dans le cul devant moi un couple d’hommes rentre. Ils ont tous les deux la bites sorties et se tripotent mutuellement. Rapidement un des deux s’agenouille pour sucer son compagnon.

Je ramone les entrailles du mec à différents rythmes en profitant aussi de la bouche de son suceur. Plus personnes ne s’occupe de l’écran, nos gémissements attirent quelques voyeurs mais comme la pièce est déjà bien rempli, ils ne font que passer. Au bout de quelques minutes, le couple à côté de nous change de position. Le suceur baisse son pantalon, se met à 4 pattes pour se faire doigter et tout de suite après le sucé devient enculeur. Je n’arrive pas bien à voir sa queue mais elle a l’air plutôt impressionnante.

Le mec que je sodomise hurle de plus en plus, j’accélère mes vas et viens en lui en claquant ses jolies fesses poilues. Celui qui le suce recrache le sexe qu’il a bouche et se relève. Il empoigne méchamment la bite de celui que je baise mais aussi la sienne. Il branle les deux tiges, chacune avec une main, à un rythme effréné. Je me cale à ses mouvements jusqu’à ce que celui qui est allongé gicle et arrose son ventre.

Le branleur tarde pas à jouir lui aussi, il envoie seulement deux jets mais très fournis, qui ce mélange au sperme déjà sur le ventre. L’homme du couple qui se fait baiser, retourne celui qui vient de juter pour nettoyer sa tige alors qu’il reçoit de sérieux coups de rein. Je me déchaîne de plus en plus dans les entrailles du mec allongé. Je sens le point de non retour approcher.

Le troisième homme du trio que l’on formait, m’entend gémir. Il revient vers nous et me masse les couilles pendant que je continue de marteler le cul poilu de celui allongé. Il me demande de le prévenir avant de gicler. Je tiens encore quelques minutes et lui fais signe quand je n’en peux plus.

Il me fait déculer, se dépêche de retirer ma capote. Il me fait visiter sa bouche jusqu’à ce que j’envoie la première giclée. Puis il me recrache pour qu’à mon tour j’arrose le ventre déjà bien recouvert de jus. Une fois que j’ai tout sorti, il me reprend en bouche pour récupérer les dernières gouttes avant d’aller lécher le ventre poilu de l’homme allongé.

Une fois son devant complètement propre, le mec poilu se relève, attrape ses habits et quitte la pièce. L’autre toujours à côté de moi, à la bouche pleine de nos 3 semences. Il se met à 4 pattes face au seul mec qui se fait encore baiser. Ils partagent nos spermes dans une pelle bien baveuse. Je vois quelques gouttes tomber au sol, quel gâchis!

Une fois qu’ils ont fini leur échange salivaire, l’homme qui m’a vidé se relève et quitte la pièce à son tour. Je remonte mon boxeur en observant le couple continuer leur ébat. Alors que j’allais remonter mon pantalon, l’enculeur m’arrête. Il décule d’un coup sec, le mec à 4 pattes se retourne et s’agenouille. En voyant cette énorme mat recouvert de sécrétions anales, je m’installe moi aussi à genoux, la bouche ouverte.

Nous le branlons à quatre mains pendant quelques minutes. Le premier voyeur, un peu âgé, revient dans la cabine. Il se caresse à travers son pantalon en nous regardant faire. La queue que nous avons entre les mains commence à vibrer et arrose nos visages et nos bouches de 6 jets extrêmement fournis. Nous continuons de le caresser à 4 mains jusqu’à ce qu’il ramollisse complètement.

L’homme à genoux à côté de moi, prend mon visage entre ses main pour le lècher. Une fois qu’il a récupéré toute la semence qui le recouvrait. avec ses doigts il nettoie son visage et alors que je pensais qu’il allait le partager avec moi, il avale tout sans penser aux autres. Le colosse devant nous, soulève le mec par les cheveux et l’embrasse goulument. Je me rhabille complètement, quand je sors de la pièce, le petit vieux à disparu.

Je file au toilette pour bien me nettoyer le visage puis je remonte prendre l’air et fumer une cigarette. Comme l’entrée est pour toute la journée entière, je vais faire un petit tour mais juste le temps de recharger les batteries car je compte sur, au moins, un deuxième round…..


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :








Les avis des lecteurs
Romainro

Merci, la suite est en ligne

 
 

Ça commence bien

 
 

de jose salut très belle histoire plein d envie demotion et du bon sexe hâte de lire la suite pour savoir ci ton rêve de Vincent deviendras réalité au plaisir de te relire bientôt

 
 

Bien bandant tout ça!

 
 

Super chaud comme endroit. C’est où?

 
 

Et voila une nouvelle histoire comme je les aimes , je viens de jouir dans ma main gauche et lèche avec délèctation mon propre jus. Si tu raconte cela à Vincent cela lui donnera peut être des idées …. Vite la suite ,

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Romainro


 
Claire se transforme en Maitresse phallique - Récit érotique publié le 23-10-2019
 
Le tour de l’Europe du sexe (3), Heraklion: j’adore négocier de cette façon - Récit érotique publié le 21-10-2019
 
Des retrouvailles bien profondes - Récit érotique publié le 19-10-2019
 
Le tour de l’Europe du sexe (2): le trajet vers la Grèce - Récit érotique publié le 17-10-2019
 
L’arroseur arrosé (2): Une partouze en limousine - Récit érotique publié le 15-10-2019
 
Le tour de l’Europe du sexe (1): l’Italie - Récit érotique publié le 09-08-2019
 
Une baise en forêt avec une collègue - Récit érotique publié le 07-08-2019
 
On découvre que ma cousine Dorothée (6) est une femme fontaine - Récit érotique publié le 05-08-2019
 
L’arroseur arrosé (1): mais quel plaisir de se faire arroser ainsi - Récit érotique publié le 03-08-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (8): le retour de Sandrine et les possibilités augmentent - Récit érotique publié le 01-08-2019
 
Coline (9): De délaissée à modèle vivant - Récit érotique publié le 30-07-2019
 
Je suis invité à un apéro chaud chez Claire et François - Récit érotique publié le 16-06-2019
 
Petite baise au réveil avec ma cousine Dorothée (5) - Récit érotique publié le 12-06-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (7): premières relations assumées entre potes - Récit érotique publié le 11-06-2019
 
Coline (8): doit assumer les conséquences de ses actes - Récit érotique publié le 09-06-2019
 
Les fantasmes de Damien (8): Un voyage en Espagne muy caliente - Récit érotique publié le 07-06-2019
 
Le mari bande mou, Julien et moi nous occupons de sa salope de femme - Récit érotique publié le 05-06-2019
 
Max (6): rencontre avec candauliste et dominateur, la suite - Récit érotique publié le 04-06-2019
 
Gang bang au sex shop pour cette coquine de Claire - Récit érotique publié le 02-06-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (6): Un étrange cocktail. - Récit érotique publié le 31-05-2019
 
Stéphanie (2): de bronzette intégrale à quatuor de baise - Récit érotique publié le 29-05-2019
 
J’ai trouvé une bonne lope dans un sauna gay parisien - Récit érotique publié le 27-05-2019
 
Stéphanie (1): Julien et moi profitons de ma voisine qui bronze à poil sur son balcon - Récit érotique publié le 22-05-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (5): On étale pas que de la crème sur leurs corps - Récit érotique publié le 21-05-2019
 
Max (5): Rencontre avec un couple candauliste - Récit érotique publié le 19-05-2019
 
Claire veut montrer à son nouveau mec qu’elle adore s’amuser 2 queues, la suite - Récit érotique publié le 18-05-2019
 
Coline (7): L’orgasme grâce à ses deux amours - Récit érotique publié le 16-05-2019
 
Claire veut montrer à son nouveau mec qu’elle adore s’amuser 2 queues - Récit érotique publié le 15-05-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (4): le crémage de magnifique quadras - Récit érotique publié le 13-05-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (3): Un excellent dessert - Récit érotique publié le 11-05-2019
 
J’ai besoin de sentir une queue dans mon cul - Récit érotique publié le 10-05-2019
 
Les fantasmes de Damien (7): Sophie et le neveu - Récit érotique publié le 08-05-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (2): Première douche à 3 et … - Récit érotique publié le 07-05-2019
 
Coline (6): veut de plus en plus de partage - Récit érotique publié le 05-05-2019
 
Claire se fait partouzer par des mecs en ruts et une nana - Récit érotique publié le 03-05-2019
 
Travaux chez l’oncle et la tante de Julien (1): Petite séance de masturbation - Récit érotique publié le 01-05-2019
 
Claire me demande de l’exhiber devant des mecs en ruts - Récit érotique publié le 29-04-2019
 
Max (4): et la main de la domina - Récit érotique publié le 27-04-2019
 
Je suis invité à m’amuser avec un couple mais pas que… - Récit érotique publié le 25-04-2019
 
Les fantasmes de Damien (6): Sophie fait un check-up complet chez le médecin - Récit érotique publié le 23-04-2019
 
Les vacances 19: dans un cruising genevois, ça finit par une domination - Récit érotique publié le 21-04-2019
 
Coline (5) cède à la tentation - Récit érotique publié le 19-04-2019
 
Petits jeux vibrants entre voisins de camping 3 - Récit érotique publié le 17-04-2019
 
Petits jeux humides entre voisins de camping 2 - Récit érotique publié le 15-04-2019
 
Petits jeux d’exhibition entre voisins de camping - Récit érotique publié le 13-04-2019
 
Je suis accueilli par une inconnue, à mon arrivée à Toulouse - Récit érotique publié le 11-04-2019
 
Max (3): Se met au sport dans une salle super - Récit érotique publié le 09-04-2019
 
Coline (4) tombe amoureuse d’Alice mais… - Récit érotique publié le 07-04-2019
 
Les vacances 18: dans un cruising genevois, ça commence par une partouze - Récit érotique publié le 05-04-2019
 
Je retrouve Sophie et Georges pour un nouveau moment de fou à 3, partie 2 - Récit érotique publié le 03-04-2019
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Romainro...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Philosophie et Plaisirs Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Omorashifan le 2019-10-22 ....
• Par Cpl le 2019-10-21 ....
• Par Coquin49 le 2019-10-20 ....
• Par cindycamdialx le 2019-10-20 ....
• Par Bresilman29 le 2019-10-20 ....
• Par gilllou le 2019-10-19 ....
• Par CANDAU41 le 2019-10-19 ....
• Par mimiche le 2019-10-18 ....
• Par Tony92 le 2019-10-18 ....
• Par Jean le 2019-10-18 ....