... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Nous, et rien que nous (2)


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Sahata147 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 3 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.3 • Cote moyenne attribuée par HDS : 10.0
• L'ensemble des récits érotiques de Sahata147 ont reçu un total de 4 905 visites.

sexe récit : Nous, et rien que nous (2) Histoire érotique Publiée sur HDS le 04-04-2019 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Au reveil   Jeunes   Romantisme 
Cette histoire de sexe a été affichée 1095 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Nous, et rien que nous (2) ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Nous, et rien que nous (2) ( 10.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :




Nous, et rien que nous (2)

Ce chapitre est la suite directe du premier de "Nous, et rien que nous".

[ELLE]
Un rayon de soleil traversant les volets de ma chambre vient se poser sur mon visage et me fais lentement ouvrir les yeux.
La lumière du jour éclaire faiblement la chambre. Je souris en entendant ta respiration calme et posée. Je suis blottie contre toi et tes bras entourent mes hanches.
Je te regarde quelques instants, le sourire aux lèvres, sans oser bouger. Tes traits apaisés et endormis me donnent envie de me serrer encore plus contre toi. Je caresse doucement ta joue du bout des doigts en me tournant face à toi. Je détaille longuement ton visage, m’arrêtant sur chaque détail.

[LUI]
Tes mouvements me réveillent à mon tour. Sans ouvrir les yeux, je souris aussi en repensant à la soirée que nous avons passé hier soir.
Je cherche ton corps pour caresser ton dos. Je te sens te pencher vers moi puis, sans prévenir, déposer un baiser sur mes lèvres.
Surpris, je stoppe tous mes mouvements, ce qui te fait rire. J’ouvre à mon tour les yeux pour croiser ton regard bleu. Je souris de plus belle, moi qui suis pourtant souvent grognon le matin.
Je passe une main dans tes cheveux en soupirant de contentement.
« Bonjour » je finis par murmurer sans détacher mes yeux des tiens.

[ELLE]
J’acquiesce avant de me repencher sur tes lèvres une nouvelle fois.
« Bien dormi ? » je demande en calant ma tête sur ton épaule.
Tu hoches la tête avec un grand sourire. Tes caresses dans mon dos s’amplifient partent de mes omoplates pour arriver jusqu’à ma chute de rein.
Je replace doucement quelques mèches de tes cheveux tandis que je te vois fermer les yeux pour profiter de mes gestes.
Je dépose un nouveau baiser sur tes lèvres avant de me redresser sur mes coudes.
« Je vais me faire un café, ça te tente ? » dis je en m’asseyant sur le bord du lit.
Je te vois hocher frénétiquement la tête, visiblement emballé par mon offre.
Je souris et attrape ton t-shirt au sol pour le passer sur mon corps.
Alors que je me lève pour sortir de la pièce, je t’entends me crier un « Voleuse ! » depuis le lit.
Je ne réponds rien mais ris de bon cœur.

[LUI]
Ma protestation ne te fait pas faire demi-tour.
Je soupire d’amusement.
Je m’étends de nouveau sur le matelas en enfouissant mon visage dans ton oreiller. Il est imprégné de ton parfum. Je souris.
Je ferme quelques instants mais quand j’entends la cafetière se mettre en marche, je décide de me lever à mon tour.
J’attrape mon jean pour le passer rapidement et raccroche ma ceinture en me dirigeant vers la porte.
J’avance doucement, un peu perdu dans l’appartement bien qu’il ne soit pas très grand.
La chambre est au fond d’un couloir qui donne directement sur le salon et la cuisine ouverte. Je te vois ouvrir un placard pour saisir deux tasses. Je t’admire en souriant.
Mon t-shirt, bien que trop grand pour toi, laisse apparaître ta taille alors que tu lèves les bras pour refermer la porte du meuble.
Je m’approche doucement de toi pour passer une main autour de tes hanches.
Je te vois sourire à ton tour alors que je pose un baiser sur ta joue.

[ELLE]
Je réponds de la même manière à ton baiser avant de me tourner vers la cafetière pour verser son contenu dans les deux récipients.
Je te tends ta tasse avec un sourire. Nos doigts se croisent alors que tu la récupères. Nous échangeons un sourire satisfait avant de faire teinter nos tasses entre elles et d’entamer la discussion.
On parle de tout et de rien en sirotant tranquillement notre café.

[LUI]
Nous rions en nous servant un deuxième café chacun. Je détaille tes jambes d’un coup d’œil que je veux discret. T’avoir si près de moi, uniquement vêtue de mon t-shirt, c’est tentant.
Une fois nos tasses vides, tu me prends la mienne des mains pour la déposer dans l’évier. Je te vois les remplir d’eau.
« Je vais le faire. » dis-je en te prenant l’éponge des mains.

[ELLE]
« Ça va, c’est pas astiquer deux tasses qui va me prendre la journée, donne. » dis-je en tendant la main vers l’éponge que tu agites au-dessus de moi.
« Il y a autre chose que tu peux astiquer si tu veux. » tu chuchotes en te penchant vers moi et collant ton front au mien.
Je rougis d’un seul coup sous l’insistance de ton regard qui ne laisse aucun doute sur ce que tu as voulu suggérer.

[LUI]
Je te vois t’empourprer d’un seul coup puis baisser les yeux immédiatement.
Je perds mon sourire insolent qui s’était installé sur mes lèvres et place ma main sur ta joue.
« Désolé, c’était trop ? » je demande en relevant doucement ton visage vers le mien.
« Quoi ? Non, non ! tu réponds tout de suite en secouant vigoureusement la tête. J’ai été surprise c’est tout. » dis tu avec un petit rire.

[ELLE]
Je te vois soupirer de soulagement, tes lèvres s’incurvant de nouveau vers le haut.
L’éponge vole dans l’évier et tu me sers doucement contre toi en enserrant mes épaules. J’enserre tes hanches de mes bras en calant ma joue contre ton torse.
« Je ne pensais pas que tu avais la langue aussi pendue en vérité. » dis-je après un petit silence.
Je t’entends émettre un petit rire tandis que je relève la tête avec un sourire.

[LUI]
« Je ne me moquerais pas de ma langue si j’étais toi, si tu savais ce qu’elle sait faire… » dis-je en caressant ta joue.
« C’est une menace ou une promesse ? » tu me réponds avec un petit air inquisiteur.
« Interprète-le comme tu le souhaites. » je chuchote avant de poser doucement mes lèvres sur les tiennes.

[ELLE]
Rapidement, je sens ta langue caresser mes lèvres, m’implorant dans une prière silencieuse de la laisser venir à la rencontre de la mienne, ce que je ne tarde pas à faire.
Mes lèvres s’incurvent sous nos baisers ardents. Je te sens te coller toujours plus à moi, caressant frénétiquement mon dos.
Mes mains se perdent dans tes cheveux et sur ta nuque, trop occupée sur les sensations que j’éprouve les yeux clos.
« Montre-moi alors. » dis-je séparant mes lèvres des tiennes l’espace d’un bref un instant.

[LUI]
Je souris et il ne me faut pas plus de quelques secondes pour te prendre dans mes bras et diriger mes pas vers ta chambre. Une fois mes tibias contre le bord du lit, je te fais basculer en arrière en te soutenant la nuque pour venir placer mes genoux autour de tes hanches.
Je vois tes joues se colorer tandis que mes lèvres replongent vers les tiennes.

[ELLE]
Je te serre contre moi en répondant hâtivement à tes baisers. Ta bouche descend dans mon cou tandis que tes mains remontent le long de mes jambes. Tu caresses ensuite mes hanches sous ton t-shirt que je porte qui ne cache plus rien de mon intimité.
Tes mains remontent jusqu’au milieu de mes omoplates tandis que je ne peux réprimer quelques mouvements de bassin qui témoignent de mon excitation.

[LUI]
Nos mains se croisent, les tiennes détachant à l’aveugle la boucle de ma ceinture et les miennes continuant leur petit tour sur la peau de ton dos.
Alors que je sens l’étreinte de ma ceinture se défaire et mon pantalon chuter le long de mes reins, je fais passer le t-shirt au-dessus de ta tête dans un mouvement fluide en venant t’embrasser tout de suite après.

[ELLE]
Je souris en te sentant de débattre pour te débarrasser de ton bas tandis que ton t-shirt vole une nouvelle fois dans la pièce.
Alors que nos corps nus se retrouvent à nouveau en contact, tu te presses contre moi en m’embrassant ardemment. J’enserre tes épaules en enfouissant mon visage dans le creux de tes épaules tandis que tu déposes de baisers dans mon cou.

[LUI]
Nous restons comme ça et notre étreinte dure plusieurs minutes.
Ma main remonte alors doucement jusqu'à ton cou et te tire vers moi jusqu'à te faire basculer. Je suis à présent allongé sur le dos tandis que tu retrouves presque sur les genoux, juste à côté de moi. Ma main caresse ton dos jusqu'au bord de tes fesses.

[ELLE]
Je laisse échapper un petit « oh ! » de surprise devant ce geste aussi rapide que soudain.
Ton petit sourire insolent fend de nouveau ton visage. Je souris à mon tour en replaçant quelque peu tes cheveux, perdant mes doigts le long de ton visage.
Je me penche sur toi pour déposer quelques baisers sur tes lèvres tandis que tes caresses dans mon dos m’électrisent.

[LUI]
J’ai l’impression que ma peau s’enflamme à chacune de tes caresses. Ma main descend de plus en plus vers tes fesses.
Collant de nouveau mes lèvres au tiennes, je tends mon autre main pour attraper ta jambe et la fait passer de l’autre côté de mes hanches.
À présent à quatre pattes au-dessus de moi, cette position m’excite. Je sens que mon sexe, collé contre le tien, recommence à se raidir.

[ELLE]
Je sens ton excitation grandir, ce qui me fait rougir de plus belle. Mais je sens que mes baisers te font de l'effet.
Je dépose mes lèvres le long de ton visage jusqu'à descendre au creux de ton cou. Je fais jouer ma langue sur ta peau et mes mains s'activent en caressant ton torse.

[LUI]
Mes mains remontent le long de ton dos pour venir dans ton cou puis dans tes cheveux. Je caresse ton visage et profite de la sensation exquise de ta langue sur ma peau en fermant les yeux.
Ma respiration se fait de plus en plus chaotique tandis que j’esquisse moi aussi quelques mouvements de bassin de manière instinctive.

[ELLE]
Je sens ton sexe se coller de plus en plus contre le mien, ce qui me galvanise encore plus.
Une longue décharge de chaleur et de plaisir se répand dans tout le bas de mon corps.
Je continue de t’embrasser, remontant vers tes lèvres pour nouer ma langue avec la tienne.

[LUI]
Ma main se pose sur l'arrière de ta tête et nos baisers deviennent plus intenses. Du bout des doigts, j'attrape la boite de préservatif. Mon autre bras entoure tes hanches et me permet de te serrer toujours plus contre moi.
Mon sexe continue de gonfler, prisonnier entre nous. Après un long baiser dont nous sortons tous les deux à bout de souffle, je pose mes mains sur tes fesses pour te remonter légèrement et libérer mon pénis, dressé.

[ELLE]
La vue de ton sexe gonflé redouble mon excitation. Je te veux, maintenant. Je caresse ton bas ventre en continuant à t'embrasser. Mes hanches ondulent contre les tiennes. Je poursuis mes caresses, m'arrêtant volontairement à quelques endroits.
Mes gestes sont langoureux, lents. Je te sens frémir sous mes doigts tandis que tu t’obstines à garder les yeux fermer.

[LUI]
Tes gestes lents son comme une torture pour moi, me laissant échapper quelques soupirs de plaisir.
Au bout de quelques instants, n’en pouvant plus, je me redresse pour m’assoir face à toi. Nos jambes sont entrecroisées et nous laisse alors apercevoir l’intimité de l’autre.
Tu rougis de nouveau. Je m’avance vers toi pour t’embrasser alors que mes doigts commencent à caresser ton sexe qui s'humidifie. J'ose alors y insérer un doigt pour te préparer à la suite.

[ELLE]
Je gémis sous ton geste, cachant presque immédiatement ma bouche de ma main pour faire taire moi-même.
Tu attrapes doucement mon poignet avant de déposer d’autres baisers sous les lèvres. Tandis que tes doigts continuent de s’agiter passivement sur mon sexe, ta prise sur mon poignet fait descendre ma main vers l’intérieur de tes cuisses.
Je laisse échapper quelques gémissements alors que mes doigts touchent pour la première fois ton sexe.
Mon cœur s’accélère, mes mains tremblent.

[LUI]
Je te sens frémir sous mes lèvres. Je me redresse pour venir plonger mon regard dans le tien.
Tu t’empourpres de nouveau en baissant les yeux. En suivant ton regard, je comprends ton rougissement et viens caresser ta joue.
« On peux arrêter si ça ne te plait pas. » dis-je en collant mon front au tien.
« Non, ce n’est pas ça. C’est juste que… j’ai peur de mal faire. »
Je te souris tendrement en passant ma main dans ta nuque pour venir t’embrasser de nouveau.

[ELLE]
« Ne t’inquiètes pas pour ça, laisse toi aller. » tu me chuchotes en lâchant quelques instants mes lèvres.
Encouragée par ta confiance et tes mots rassurants, j’entreprends de placer ma paume autour de la base de ton sexe. Puis, après encore quelques instants d’hésitations, j’ose démarrer un léger mouvement de va et viens sur ton membre.
Je te sens te crisper mais les baisers ardents que nous échangeons tous de suite après me confirment que cette tension n’était pas due à de l’inconfort.

[LUI]
Je me fige en sentant tes mouvements sur mon intimité, suspendant quelques instants tous mes gestes. Je me mords la lèvre pour retenir un gémissement.
Dans un mouvement que je veux un peu plus hâtif que je ne l’avais prévu, j’écrase mes lèvres contre les tiennes, ce qui te fait basculer en arrière. Malgré cela, ta main continue ses gestes.
Pourtant bientôt, ça ne me suffit plus.
Je tends ma main pour attraper un préservatif et l’enfile rapidement sur mon sexe.
Je cherche ton approbation avant de venir me placer entre tes jambes.

[ELLE]
Tu frottes ton membre à l’entrée de ma fente avant de t’y enfoncer doucement.
Le contact m’arrache un nouveau soupir de plaisir. J’écarte un peu plus les jambes afin de trouver la bonne position pour tous les deux. Je me cambre légèrement tandis que tu déposes quelques baisers dans mon cou et sur le bord de ma mâchoire.

[LUI]
La sensation est divine. Je continue mes mouvements de hanches en posant une de mes mains sur ton sein. Je le malaxe doucement en venant chercher tes lèvres.
Nos baisers étouffent quelques-uns de tes soupirs.
Tes jambes enserrent mes hanches alors que je commence à amplifier mes vas et viens.

[ELLE]
Je ne retiens plus mes gémissements. Tes mouvements de hanche de plus en plus rapide et amples font augmenter la chaleur de mon bas ventre. Tes caresses et tes baisers me font presque perdre la tête. Je laisse échapper de petits cris sous l'effet de l'excitation grandissante.

[LUI]
Tes gémissements m'excitent encore plus.
Je te sers contre moi alors que j’augmente encore le rythme de mes mouvements.
Nos corps se fondent l’un dans l’autre, toujours plus rapidement, toujours plus profondément.

[ELLE]
J'ai de plus en plus de mal à contenir mes cris et je me mords la lèvre inférieure pour les étouffer.
La chaleur de mon corps devient indécente et je sens ta respiration s'accélérer de plus en plus.
Tu es presque à bout de souffle.
J’enserre fortement tes épaules en caressant ta nuque et en collant ma joue à la tienne, ma tête légèrement relevée.

[LUI]
La sensation est divine. Je gémis moi aussi en fermant les yeux, m’agrippant à tes hanches pour ne laisser aucun espace entre nous.
J’ai du ma à reprendre ma respiration mais je viens quand même t’embrasser fougueusement.
L’adrénaline remonte dans mon corps. J’enfonce alors mon sexe le plus profondément possible en toi, sentant ma jouissance monter.

[ELLE]
Ton assaut me fait échapper un cri que je ne peux pas retenir. Tes mouvements amples me font gémir, je sens ton sexe buter au fond du mien. Je sens que tu ne vas pas tarder à venir.
Je me cramponne à ta nuque en serrant tes cheveux dans ma main.
Je ferme les yeux pour faire durer le plaisir mais je sens bientôt un frisson remonter le long de ma colonne vertébrale.
Je me cambre de manière instinctive pour amplifier tes derniers mouvements alors la jouissance traverse mon corps tout entier.

[LUI]
Je jouis à mon tour en sentant tes chairs se contracter le long de mon membre.
Je bascule ma tête en arrière. Je jouis fortement en gémissant. Pendant quelques secondes, tout disparaît et il n’y a plus que nous.
Et après cet instant suspendu, je reviens à moi en m’écroulant à tes côtés. Je tourne ma tête sur le côté pour reprendre mon souffle en posant mon bras sur ton ventre.

[ELLE]
Je te regarde en souriant. Je pose ma main sur ta joue avant d’enrouler mes bras autour de ta nuque.
Tu enserres mes hanches en posant ton front dans mon cou.
Je caresse l’arrière de ta tête en soupirant de contentement.
Ta respiration se fait plus calme alors que tu me serres encore plus contre toi.

[LUI]
Je n’ai plus envie de bouger, ni de me lever. Je me sens bien comme ça.
Je relève doucement la tête pour venir chercher tes lèvres.
J’appuie mes baisers, faisant tourner ma langue avec la tienne. Je ferme les yeux pour savourer l’instant.
Je devine ton souffle sur ma joue. Je caresse ton bras en remontant jusqu’à ton épaule. Je te sens sourire sous mes lèvres et mon cœur fait alors un salto dans ma poitrine.

[ELLE]
Calés sur les oreillers, tu poses ta tête dans le creux de mon cou tandis que je poursuis mes caresses dans tes cheveux.
Un calme plat règne dans la chambre alors que mes doigts effleurent ton dos.
J’entends ta respiration devenir de plus en plus lente. J’incline la tête pour regarder ton visage. Tes traits sont détendus et pourtant la pression de tes bras autour de mes hanches n’a pas disparue.
Tu t’es rendormi si facilement. Je souris de plus belle. Tu ressembles à un enfant comme ça.
Je pose délicatement mes lèvres sur ton front en écartant une mèche de tes cheveux.
Un rayon de soleil traverse mon volet pour venir m'éblouir. Notre première journée de week-end commence de façon incroyable.
Je fredonne un petit air posé en poursuivant mes caresses à l’arrière de ta tête.

J'espère que ce second chapitre vous a plu ! N'hésitez pas à laisser un commentaire !


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :






Les avis des lecteurs
 

Vous continuez sur votre lancée, super !

 
 

Une histoire pas si sensationnelle, mais l'écriture fait son effet. La description des sensations est évocatrice, et comme c'est écrit en français,c'est encore mieux! bravo!

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par La Footeuse le 2019-04-18 ....
• Par tetra3000 le 2019-04-17 ....
• Par Chilena le 2019-04-17 ....
• Par marc80300 le 2019-04-16 ....
• Par Llampi250 le 2019-04-16 ....
• Par guy1563 le 2019-04-15 ....
• Par Marvel Girl le 2019-04-15 ....
• Par Francillia le 2019-04-15 ....
• Par Tifranc le 2019-04-15 ....
• Par Moi le 2019-04-15 ....