Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par HDS :
Lille 4
(7.0 /10 )

Récit érotique écrit par FED ERIC.
Auteur homme.
gerardwavigmailcom

Cette histoire de sexe a été affichée 4336 fois depuis sa publication.

sexe récit : Lille 4 Publié sur HDS le 02-08-2017
Catégorie : Entre-nous, les hommes
Histoire Réf : 26923-f1359

Titre : Lille 4
 

Lille 4

Je sentais contre ma joue la chaleur de son sexe à travers le tissus du jean et tout en défaisant le zip je commemçais à bander sachant que je lui servirai comme une fille. Si il était aussi bien monté qu'hervé l'avait dit il ll allait me défoncer vraiment l'anus pour en faire son cul, sa chatte ou son trou comme vous voulez. Je devais mouiller j'ai senti un filet de bave glisser sur mes pieds . Une fois le zip défait et le pantalon baissé j'ai vu un grosse bosse qui contenant l'ensemble couilles et verge devait se sentir à l'étroit. J'ai un moment frotté le visage puis la langue sur la bosse avant qu'il me fasse basculer un peu en arrière.
Dégage la, descend le slip à mes chevilles, tu la verras plus souvent maintenant que tu seras à moi. J'ai obéi et en me relevant le sexe se déployait lentement, majestueusement. Il m'a plaqué sur ses couilles.
Tu commnces à lécher de la et tu remontes doucement tu vas vraimen savoir ce que c'est un mâle. Pas un mec, un mâle. TON mâle. Pour le moment tu te faisais baiser moi je vais te faire l'amour et tu finiras comme un chiffon en réclamant : encore!
J'ai fait comme il disait léchant ses boules, les faisant rouler de la langue dans le scrotum puis remontant, langue bien humide, suivant la flèche dressée pour moi qui bavait aussi .Je sentais l'odeur de sa queue et ça m'affolait un peu. Quand j'ai vu le gland , ce morceau de chair gonflée de désir qui allait me pénétrer j'ai eu un "oh" avant de le gober. Curieusement il avait été circoncis et le gland n'en était que plus imposant. Il me remplissait bien la bouche au point de devoir forcer pour passer la langue autour. Il ne restait pas inactif, ôtant mes embouts de tétons il roulait les pointes entre ses doigts. J'ai un peu pu sucer , bavant plus que suçant sur ce gland de belle taille. Il m'a poussé en arrière sur le lit. J'ai laché sa queue en tombant dessus. Il m'a chopé par la chaîne de chevilles et s'est penché entre mes fesses. Je ne le voyais plus mais j'ai senti sa langue la ou les autres mettaient leur sexe. Je n'ai pas voulu gémir mais j'ai serré fort mes poings. C'était...Divin. Il a pris son temps, je sentais ma queue me faire mal , sans doute tendue comme jamais. Il a réapparu, concentré, appuyant sur mes cuisses qu'il a mis en grenouille il est venu me rouler une pelle.
Tu as l'air étonné mais moi j'aime mes esclaves sexuels de cette façon. Je vous trouve bien plus détendus après. Il parlait tout en se frottant contre moi, je sentais son sexe frotter sur ce qui ressemblais plus à une fente qu'à une rondelle après tout ce qu'il avait subi et j'ai vu son sourire quand il a senti l'ouverture. Ses dents et ses yeux étaient d'un blanc étincelant dans son visage de métis.
Je vais t'enfiler petit blanc et ne te retiens pas je sais que tu adores ça! Il a commencé à pousser, mon trou s'ouvrant doucement. Il me fixait me disant de le regarder dans les yeux. J'y ai lu son plaisir et il prenait vraiment son temps, le gland était certe épais et certains l'auraient enfoncé d'un coup. Lui non. Il voyait bien dans mes yeux que j'attendais le moment ou mes derniers anneaux lacheraient mais il n'a pas été plus vite. Quand ils ont laissé passer le gland j'ai poussé un petit cri en me renfermant sur sa queue. Elle était longue et il a commencé à limer mon trou tout en me fixant des yeux. Il a bien du lire que j'aimais ça, je ne retenais pas de petits soupirs d'aise, plus appuyés quand il butait au fond de moi mais j'adorais.
Préviens moi si tu as envie de jouir, je le ferais en même temps.
Ouiiii Akim! La , je sens que ça vient!
Il a accéléré la cadence et en même temps que je me serrais un peu plus sur lui, il a joui dans mes fesses et moi sur mon ventre. J'ai senti le jus chaud m'envahir. Il est resté un moment comme ça en moi avant de se retirer, profitant du jus gluant et de la petite baisse de raideur .
Serre tes fesses je vais aller prendre les clés et tu iras te laver. Garde mon jus.
Il est sorti, nu et fier de lui et revenu avec les deux clés. Il a défait mes attaches. T'en a pas besoin je pense que tu as compris qui baisait et baiserait ton petit cul de lopette. Il l'a dit en souriant et en m'embrassant.
Oui maître. File te doucher à coté qu'on remette ça je vais avoir besoin de toi très souvent. Je n'avais plus rien sur moi que le collier et j'ai pu me doucher avec plaisir je sentais encore son sexe en moi et mon trou dilaté s'ouvrant à la moindre poussée du doigt. J'ai bien nettoyé l'endroit , je sentais un peu de poils repousser et gratter. Je me suis séché et de retour dans la chambre, il m'attendait allongé sur le lit sexe dur.
A toi de me montrer si tu aimes vraiment . Monte sur moi et regarde moi. Tu vas t'accroupir et de toi même mettre ma queue au chaud. Comme ça tu sauras toi, quand tu t'enfonces ou pas. Ma queue est encore gluante tu n'as pas à lécher. Après, si.
De le sentir me regarder faire, prendre sa bite en main, la guider entre mes fesses juste sur ma fente je bandais déjà.
Laisse, ne t'en occupes pas pour le moment.
Je me suis laissé descendre, sa bite se logeait un peu plus facilement une fois le gland passé j'ai pu me branler le cul dessus comme sur un gode mais vivant et chaud. Il me tenait aux hanches d'une main et de l'autre tournait autour des tétons l'un après l'autre. Je couinais maintenant sans retenue, j'entendais ses grognements de satisfaction .Ma queue moins raide que la première fois se balançait de gauche à droite en bavant. C'est lui qui cette fois a accéléré, imposant sa cadence et je me suis emballé sur lui .Il a joui et moi j'ai suivi avec un temps de retard sur son ventre.
Il s'est retiré. Viens lécher ce que tu as répandu sur moi. Je sais que tu aimes ton jus. Tout les mecs comme toi aiment le jus , le leur et celui des autres.Une fois fini de lécher tu suceras ma queue, si tu 'es bien lavé elle doit être propre à part des glaires puis il m'a attiré vers lui pour m'embrasser. J'ai senti que celui la, j'allais l'aimer! Il n'y avait que le collier qui me rappelait ma condition mais avec lui c'était plus supportable. J'étais sa femelle et logiquement je montrais ce que j'étais. Il m'a relevé.
On va retourner dans le salon.
Je remets les attaches maître? Non garde simplement le collier et donne moi la poignée de la laisse.
Dans le salon Hervé était pris des deux cotés, bouche et cul et n'a pu que me jeter un regard.
Dominique! Sors donc trois verres à apéritf et deux verres à bière.
Les verres étaient dans le bar et j'ai du me pencher pour les voir et les prendre.
Tu lui a fait un vrai cul de salope la!
Ouaih et maintenant ce sera ma régulière, alors abstenez vous de l'utiliser. J'aime quand elle couine et elle triche pas. Il en joui visiblement.
Bah c'est comme tu veux. Y a plein de lopettes qui ont besoin de bites. Vous dormez ici ce soir?
Ce soir oui. Laisse moi la chambre aux miroirs. Demain il viendra chez moi. On fera le trajet pour le taf ensemble. J'avais servi les apéritifs et cherchais les bières quand Ben s'est reculé pour uriner dans un verre. Celui que je considèrais comme mon mec a fait de même dans un autre. Ils ont eu un sourire complice. Après les ébat une petite soif mérite une bonne bière de mec. Aller! Buvez!
Bah c'était aussi une sorte de jus de mon mec et j'ai avalé sans trop de peine. Hervé lui a eu plus de peine l'air dégoûté.