Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 3 votes ):
L'histoire qui n'a pas de titre... ^^
(9.3 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
L'histoire qui n'a pas de titre... ^^
(9.0 /10 )

Récit érotique écrit par Lilly Grasse.
Auteur femme.


Cette histoire de sexe a été affichée 4376 fois depuis sa publication.

sexe récit : L'histoire qui n'a pas de titre... ^^ Publié sur HDS le 10-08-2017
Catégorie : En solitaire
Histoire Réf : 27041-l2333

Titre : L'histoire qui n'a pas de titre... ^^
 

L'histoire qui n'a pas de titre... ^^

L'histoire qui n'a pas de titre...

C'est lundi matin il est 10h00 et je suis déjà en pause...

Je m'enfonce doucement en m'asseyant sur un pouff violet foncé et je m'allume une cigarette... je me delecte de ce moment de détente en levant ma tête pour recracher la fumée.
Je tire une latte...puis deux...puis trois...et le bip retenti pour me signaler l'arrivée d'un client ou plutôt d'un voyeur/mateur devrais je dire.

Je vais mieux m'expliquer pourquoi je fais ce metier , vous allez vite comprendre.
Je suis un cas rarissime car je suis une femme dans la trentaine bien dans ma peau, bon, c'est pas si extraordinaire que cela allez vous me dire, oui , mais ça prend quand même des proportions franchement hallucinantes chez moi...

Quand je me regarde sur les photos je rougis et je me dis "oh purée je suis trop canon"
Un autre jour , j'ai essayé de la lingerie dans les cabines d'un magasin et j'avais limite envie de moi.
Mon propre reflet dans le mirroir m'excitait ... je me trouvais si belle que je me faisais de l'effet a moi même.
Un de mes fantasmes ? être un homme et me faire l'amour... un certain Narcisse peut remballer a coté de moi,ça c'est sûr ,cependant , même si ça peut paraitre complétement delirant, je suis vraiment comme ça...
La fois ou j'ai sorti ça a ma psy , elle a eu un fou rire pas possible qui a duré de longues minutes.
Et la je me suis dit "ah ouais, quand même ... la nana ne voit que des speciménes a longueur de journée, elle doit être vraiment blasée a force...et pour qu'elle se marre comme ça, je doit être un sacré phénoméne pour la mettre dans un tel état" , une crise de rire qu'elle m'a faite la meuf ...!
Voila , ça c'est mon coté "je me surkiff"

Il y a autre chose aussi... comme je ne suis pas egoiste , je veux faire profiter a d'autres la vue de mon corps que j'aime également beaucoup exhiber...
Ca me plait qu'on me regarde et qu'on m'admire... mais qu'on me regarde seulement et que l'on ne me touche surtout pas.
Je veux être un fantasme inaccessible...

Pas une proie que l'on essaye de mettre dans un lit dés le premier rendez vous , pas non plus un plan Q regulier , y'a pas écrit "vide couille" sur mon front!
Ou pire encore: qu'on me fasse tourner... beurk! quelle horreur, sans façon...
Je sais de quelle saloperie un homme est capable , c'est d'ailleurs pour cela que je ne tolére qu'a présent que des regards venant d'eux , je ne veux plus de leur mains et encore moins de leur bite... si c'est pour faire de la "merde" autant qu'ils me fichent la paix a ce niveau la, sincèrement.

Donc voila comment j'ai atteri ici...
Je passe mes journées dans une piéce d'une quinzaine de mètres carré et j'excite le ou les mecs qui m'observe(nt) au travers d'une double vitrée. On me voit a travers la vitre , mais en étant de l'autre coté, je ne vois que mon propre reflet...tant mieux , ça m'arrange.
Naturellement, ils ne font que me regarder , autrement si ça ne leur convient pas, qu'ils aillent voir une prostituée...moi je ne fait que m'exhiber puisque un mur me sépare de mes clients.

Aujourd'hui je porte une tenue trés sexy... enfin comme tout les jours mais je vous la detaille au maximum...
Je porte des talons de 12 cm , mes chaussures sont ouvertes et montent jusqu'aux chevilles.
J'ai mis des collants resilles noirs a petits carreaux , j'aime pas les larges , ça me fait penser aux ficelages de saucisson type "cochonou" ... franchement c'est moche ceux la.
Je porte un mini short en jean's , si court que l'on voit le pli d'en dessous de mes fesses quand je leur tourne le dos.
Pour le haut je porte un bustier en simili cuir d'une taille trop petite mais comme il pigeonne vraiment bien ma grosse poitrine , j'ai quand même decidé de le mettre sur moi pour aller travailler.

Niveau maquillage ; comme d'habitude un rouge aux lévres trés rouge justement pour qu'on remarque vite ma bouche et des faux cils pour bien mettre mes yeux en valeur.
Pour la coiffure j'ai fait simple , je les ai laisser pendre librement et j'ai laissé tranquille mes ondulations sans lisser mes cheveux foncés.

Il y a quatre fenêtres dans la piéce , une a chaque mur et parfois je m'amuse a deviner derriére laquelle le client me matte...je le "sens" quand on me regarde en cachette et j'ai eu trés tot cette aptitude a cela.

Bon allez , j'arrete de raconter ma vie et je me concentre sur mon client...

Il veut me voir alors il me verra , je me lève de mon pouff et j'écrase ma clope dans le cendrier laissé volontairement a terre afin qu'il me voit bien me pencher pour admirer mes grosses fesses rebondies.
Je me caresse la poitrine tout doucement et je descends jusqu'aux hanches.
Je ne supporte plus mon bustier , il me serre trop alors je le defait sous les yeux inquisiteurs que me portent le gros cochon qui m'espionne derriére la fenetre.
Ca me fait du bien de sentir ma poitrine libérée aprés des heures de contortion
Je les carresse tout en jouant avec mes tetons pour les durcir et pour arrondir la forme de mes seins.
Je trouve qu'il manque de la musique alors je lance ma playlist et je me déhanche sur la chanson "gimme more" de Britney Spears... excellent morceau soit dit en passant.
Je tourne en mettant une seule main sur la barre de pole dance ... je prend mon élan et je m'enroule autour , j'adore faire ça et je m'amuse a faire des figures tout aussi sensuelles les unes que les autres... je fini par frotter directement ma chatte dessus en m'accroupissant de plus en plus.
Je me dirige instinctivement vers la fenetre d'ou je sens le regard d'excitation posé sur moi en y allant à quattre pattes tout en exagérant l'ondulation de mon bassin...
Je me léve et je colle mes seins a la vitre ... ça j'adore, il est si prés, trop prés même , mais ne peux pas me toucher.
Il est a mes yeux le gros pigeon qui me fait vivre mais qui ne m'aura jamais a lui.

Le spectacle n'est pas encore terminé , il en aura quand même pour son argent.
Je m'allonge sur le lit et je remonte mon bassin pour enlever mon short sans encombres...par contre, c'est pas la peine d'enlever mes collant car je les ai troué juste la ou il le fallait pour pouvoir me goder tranquillement.
Et la séance de masturbation commence...
J'aime utiliser mon gode , depuis le temps que je m'en sert , je sais le manier à la perfection, c'est le "rapport sexuel" parfait pour moi : ça va comme je veux, de l'intensité que je veux , ça s'arrete quand j'ai bien pris mon pied... je suis completement en phase avec moi même et mes envies de me faire pénétrer la chatte sont comblées...

Peu aprés , j'entends un bip me signalant qu'il est parti...
Mon patron entre pour me feliciter sur ma prestation et me demande si j'ai reflechis a propos du show lesbien qu'il m'avait suggerer de faire la semaine passée.
J'ai dit oui mais a condition que je choisisse la nana en question , il m'a donc promis que j'allais assisté au casting et que mon avis allait vraiment etre pris en compte.
Mais ça mes chers amis, ce sera une pour autre histoire...