Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ):
Ma première fois pour le moins spéciale
(6.0 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
Ma première fois pour le moins spéciale
(8.0 /10 )

Récit érotique écrit par Goraza.
Auteur homme.
gorazagorthagmailcom

Cette histoire de sexe a été affichée 9107 fois depuis sa publication.

sexe récit : Ma première fois pour le moins spéciale Publié sur HDS le 21-09-2017
Catégorie : Pour la première fois
Histoire Réf : 27442-g1530

Titre : Ma première fois pour le moins spéciale
 

Ma première fois pour le moins spéciale

Bonjour, bonsoir à tous. Vous commencez à me connaître maintenant, surtout mes parties de baise en fait. C’est pourquoi dans ce récit je vais vous raconter ma première fois. Je n’ai jamais vraiment été un Don Juan, je n’ai pas eu beaucoup de copines mais on peut dire que j’ai eu pas mal de plans culs dont beaucoup sont dus à ma première copine. La première femme que j’ai vue nue, la première à découvrir mon sexe aux dimensions légèrement au-dessus de la moyenne (Pour rappel ma bite fait 21 cm de long pour 16 de circonférence à l’heure actuelle). Et même si au moment de ce récit elle n’était pas aussi grosse, ma queue lui convenait parfaitement. Quand j’ai commencé à lui parler, elle me racontait déjà les nombreuses parties de sexe qu’elle avait eu jusqu’ici malgré son jeune âge. Sa première fois fut avec un mec plutôt bien membré selon ses dires mais qui après comparaison, moins membré que moi à cette époque. Elle m’excitait au plus haut point. Elle avait des seins énormes, tout comme son cul et quelques rondeurs qui ne me déplaisaient pas pour autant. Lorsque nous sortions ensemble, elle m’a invité à aller me baigner à la piscine avec des amies à elle, tout naturellement j’ai accepté, enfin une occasion de la voir nue en vrai, enfin l’occasion de voir une femme nue en vrai ! Une fois arrivé à la piscine, elle me dit que ses amies nous attendent à l’intérieur. Nous payons notre entrée et je la suis dans les vestiaires. C’est alors qu’elle me tire contre elle dans un des vestiaires qu’elle ferme immédiatement à clef avant de m’embrasser fougueusement. En très peu de temps nous nous sommes retrouvés nu tous les deux, j’étais subjugué par ses magnifiques seins que je n’avais vue jusqu’ici que par des photos sexy qu’elle m’avait envoyé ou par les sex-cam que nous avions fait jusqu’alors. Quant à elle, mon sexe attira toute son attention, elle l’avait vue en photo certes mais elle ne l’imaginait pas aussi gros pour autant. Elle n’en faisait pas le tour avec sa main. À ce moment précis elle m’a interrompu alors que je lui suçais les seins pour se mettre à genoux et me sucer la verge. Mon dieu qu’elle suçait divinement bien. Et c’est après une bonne quinzaine de minutes que je finis par me lâcher dans sa bouche, ça débordais et elle en avait pleins les seins. Nous avons profité du fait que mon sexe commençait à débander pour nous changer et rejoindre ses amis après qu’elle fut essuyée. Heureusement qu’il n’y avait pas grand monde, mon sexe menaçait de faire exploser mon caleçon de bain, j’avais encore une demi-molle et il s’en fallait de peu pour qu’il dépasse de mon caleçon si je ne le plaçais pas sur le côté, pourtant malgré ça, les femmes de la piscine et quelques homme me dévisageais et surtout fixait mes attributs. Une fois dans l’eau je me sentais un peu plus à l’aise, le problème c’est que ma copine ne se gênait pas pour se frotter contre moi et à l’occasion me branler discrètement. Le plus gênant je pense c’est lorsqu’elle est venu près de moi avec une de ses amie et qu’elle me branlait sous l’eau tout en l’embrassant elle, à ce même moment j’ai senti une deuxième main rejoindre la sienne sous l’eau. Sa copine lui dit alors qu’elle avait raison et que j’en avais une belle en effet. Je n’en revenais pas, j’étais au summum de l’excitation. Après quelques heures dans la piscine, elles ont proposé de sortir et d’aller faire un tour en ville avant de rentrer pour faire une petite soirée entre nous. Vous vous doutez bien que dans mon état, sortir était tout sauf une bonne idée, mon sexe dépassait largement de mon maillot tellement j’étais excité. Ma copine trouva alors une très bonne idée, elle leur dit de filler, qu’on les rejoindrait un peu et qu’elle voulait profiter de la piscine encore un peu. Non, ce n’est pas de la piscine qu’elle voulait profiter, c’est de moi, nous nous sommes mis un peu à l’écart, contre le bord, toujours dans l’eau et j’ai senti une main guider ma queue. Oui, elle se préparait à baiser dans une piscine municipale, ce qu’on peut dire c’est que ma première fois restera dans ma mémoire. J’ai senti mon sexe lentement pénétrer le siens, je la voyais grimacer de plaisir et j’étais excité comme pas possible. Je commençais des vas et viens en la soulevant et en la baissant dans l’eau, on essayait de faire au plus discret mais elle a commencé à gémir, une femme qui nageait par là nous a regardé discrètement, j’avais bien l’impression qu’elle se touchait sous l’eau, elle restait à distance. Après un bon moment à baiser en essayant d’attirer le moins possible l’attention, j’ai finis par jouir en même temps qu’elle, nous avons attendu un peu et nous somme sortit. Nous avons rejoint les douches, il y avait deux parties, les douches hommes et les douches femmes. Sans prendre en compte la séparation, nous nous sommes dirigés tous les deux dans les douches femmes, suivis de près par la femme qui nous avait observés dans la piscine. Elle nous a rejoints sans nous demander la permission et sans rien dire nous nous sommes mis à nous embrasser, elle avait la trentaine facilement et pourtant la différence d’âge ne la gênait pas. Plus les secondes défilais, plus mon érection prenait de l’ampleur et mon sexe menaçait encore de faire exploser mon maillot. Nous avons alors décidé de mettre fin à ce moment d’érotisme pour nous diriger vers les vestiaires tous les trois. Nous sommes rentrés dans les vestiaires pour handicapés, ceux-ci étant beaucoup plus grand. La femme qui nous avait rejoint était sublime, un corps mince, des petits seins et des fesses plutôt belle. Nous nous sommes vite retrouvés nus. Je me suis retrouvé allongé avec la chatte de l’inconnue sur ma bouche et ma copine qui essayais d’avaler mon sexe jusqu’au bout. La suite fut mouvementée, j’avais ma copine accroché à mon cou tandis que je sodomisais ma nouvelle partenaire en levrette. Pour une première expérience sexuelle, je n’ai pas fait dans la demi-mesure. Après une bonne demi-heure où nous avons expérimenté toutes les positions possibles dans cet espace restreint, je les ai prévenus que je ne pouvais me retenir plus longtemps. Elles se sont toute les deux mise à genoux devant moi je lorsque j’ai jouis, leur visage c’est retrouvé couvert de sperme. Et je n’avais jamais rien vue de plus excitant que ces deux femmes s’embrassant. Remarque, je n’avais pas vue grand-chose en termes de sexe à ce moment-là. Nous nous sommes quitté en échangeant nos numéros et, avec ma copine j’ai donc rejoint ses amies pour la soirée. En arrivant à la soirée j’ai pu remarquer que j’étais le seul mec pour 5 filles. Ma copine s’étant montrée très perverse avec des tendances bi, je pouvais m’attendre au pire… Ou au mieux. ;)
Voilà merci d’avoir lu ce texte, peut-être que la suite de l’histoire arrivera prochainement.