Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ):
L'alibi
(8.0 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
L'alibi
(8.0 /10 )

Récit érotique écrit par Georges.
Auteur homme.


Cette histoire de sexe a été affichée 7537 fois depuis sa publication.

sexe récit : L'alibi Publié sur HDS le 05-10-2017
Catégorie : Dans la zone rouge
Histoire Réf : 27597-g1539

Titre : L'alibi
 

L'alibi

- Tu vas encore dormir chez ton amie Sandra ?
- Oui maman, avec eux autres copines
- Je trouve ça un peu louche ces retrouvailles quasi hebdomadaires, toujours chez la même amie, sachant que son père est seul
- Ben quoi ?
- Si elle a tant de place pour recevoir du monde cette fois tu vas emmener ton frère
- Léo ??? bbaaaaaaahh la honte !
- C’est à prendre ou à laisser Léa
- Booooonnnn je vais dans ma chambre pour l’appeler
- Et pas d’entourloupe, je veille au grain !
----------
- Allo Sandra ? c’est la cata ma vieille
- Qu’y a-t-il
- Ma mère veut que j’amène Léo, comment on va faire avec ton père ?
- T’inquiète nous trouverons une ruse, vous vous retrouverez quand même
- Espérons, quelle poisse ! alors à ce soir, merci ma poule !
- A ce soir, soit en forme !
----------
- Maman ? c’est OK pour Léo !
- Bien, mais un de ces jours j’appellerais directement son père pour mettre les choses au point, et soyez correctes avec ton frère
- Te certifier qu’il ne verra pas une paire de nichons c’est autre chose !
- Il voit assez souvent les tiens effrontée… rassure moi ? j’espère que vous ne montrez pas vos seins à son père ?
- Voyons maman c’est un vieux bonhomme …
Je me suis enfin sortie de ce mauvais pas, il me reste à briffer mon frangin
- Léo, ce soir maman m’oblige à t’emmener avec moi chez Sandra, tu la connais ?
- Celle qui a de gros roploplos ? bien sûr, on va faire quoi là-bas ?
- Toi rien, mais tu n’as pas intérêt à raconter à quiconque ce que tu verras ou entendras
- Si y’a du Coca-Cola j’me fous de reste
- Sois rassuré, y’auras même de la bière, tu m’as déjà vue presque nue ?
- Même complètement, mais t’es ma sœur pourquoi ?
- Chez Sandra mes copines seront certainement en petites culottes, comme je le fais souvent ici
- Devant son père ?
- Ça se peut …par mégarde bien sûr
- Merde alors !
- Chuuuuutttt, pas un mot aux parents
- J’ai pigé
- Alors c’est bon, si tu es sage tu auras peut être le droit de peloter une copine
- C’est vrai ???? combien seront-elles ?
- Trois en tout, mais caresser sous certaines conditions … à présent va prendre ta douche nous allons partir
- Mais j’l’ai prise ce matin ?
- Tu dois être irréprochable et pense à changer de slip !
Lorsque nous somment arrivés chez Sandra mes copines étaient soucieuses, et bizarrement leurs visages se sont détendus lorsqu’elles ont vu Léo
- C’est lui ton frère ?
- Mais c’est quasiment un homme ?
- Ça change tout …tu as une petite amie Léo ?
- Oui …
- Et vous couchez ensembles ?
- Pas encore …
- Vous vous caressez ?
- Les seins seulement pour le moment …
- C’est un bon début
- Tu veux boire ?
- Une bière merci
- Souvient toi que nos parents te l’interdisent
- Ce soir je fais la fête !
- Bien, Nicolas est là Sandra ?
- Oui papa t’attend avec Lætitia ce soir, il ne l’a pas encore ‘testée’ …
- Ah bon ??? toutes les deux ? zut, bon, alors vient avec moi Lætitia
- Tu vas où Léa ?
- Reste avec mes amies Léo, elles vont ‘jouer’ avec toi, le papa de Sandra doit nous donner un cours d’informatique
- Fait comme nous Léo met toi en slip
- Mais c’est que je ne suis pas très présentable
- Parce-ce que tu bande ? ce n’est pas grave, ça prouve que tu n’es pas insensible à nos charmes
Ouuuuuufff ! j’ai réussi à larguer le frangin, je crois qu’il va lui aussi passer une bonne soirée … par contre Lætitia n’était pas prévue avec Nicolas, je vais devoir partager ? qu’as-t-il donc inventé ? …
- Entrez les filles, si j’ai bien compris tu as amené ton petit frère Léa ?
- Impossible de faire autrement, tu es fâché Nicolas ?
- Je n’aime pas ça mais du moment qu’il ne vient pas fouiner par ici ça va, bon Léa j’ai fait venir Lætitia pour que tu l’initie, ça te gêne ?
- Noooooonnnnnn ! pas le moins du monde voyons !
- Alors embrassez-vous … mieux que ça , roulez-vous une vraie pelle, pas de cinéma … servez-vous de vos mains aussi que diable … mmmmmuuuuummmmmm quelles beautés ! quand je vois vos jeunes moules bouffer ainsi votre petite culotte je ne m’y ferais jamais, j’en ai mal aux testicules
Vous avez tout compris ? Nicolas est mon amant depuis quelques semaines! jusqu'à présent j’étais sa seule maitresse mais il aime le changement, sa fille bien sûr nous sert d’alibi, si vous voyiez ce qu’il manipule lentement dans sa main vous comprendriez…quelle queue ! j’en mouille ma petite culotte à chaque fois, nous échangeons nos salives tandis que nos doigt fouillent la chatte de l’autre sous les grognements de satisfaction du père qui s’approche pour nous caresser le dos avant de descendre plus bas, sur nos petits culs charnus où il dépose de nombreux petits baisers sonores
Je prends la main libre de Lætitia pour l’amener sur la hampe qui se maintient à l’horizontale, il y a largement de la place pour deux menottes comme les nôtres qui ne font pas le tour du membre, Nicolas nous laisse le décalotter en soupirant d’aise
- Aaaaaaahhhhhoooooouuuiiiiii, tirez bien sur ma peau mes chéries, masturbez papa Nicolas avant qu’il ne vous défonce la chatounette, elles sont bien ouvertes et lubrifiées à souhait, honneur à notre petite nouvelle ? aide là à se mettre en position Léa, tire lui les cuisses en arrière afin que sa craquette s’ouvre d’elle-même car je vais lui bouffer
Pendant ce temps-là allons voir dans la chambre de Sandra ….
- Tu vas déformer ton slip Léo si tu ne le retire pas
- J’ai honte …
- Montre nous ton zizi nous te montrons nos berlingots
- Je pourrais les toucher ?
- Bien sûr, peut être même plus si ta queue nous plait
- Ben voilà …..
- Voooouuuuaaaaahhh ! vise un peu l’engin !
- Et tu n’as jamais fait ça à une fille ?
- Non …je ne sais même pas comment est fait l’intérieur d’un sexe de nana
- Approche … agenouille toi, je vais écarter mes lèvres
- Ça sent quoi ?
- Ça sent le plaisir, la mouille, enfonce un doigt et suce-le tu sauras ainsi ce qui t’attend quand car tu vas me lécher
- Lécher ça ? BEURK
- Si on avale ton sperme tu nous lape la chatte ok ?
- …. Pourquoi pas, il faut bien commencer un jour ou l’autre
- Alors tu vas me lécher le minou pendant que Sandra va te sucer la bite
- Et si ma sœur revient ?
- Pas de danger, son cours d’informatique va durer des heures
- Quand même, deux filles quasiment nues seules avec ton père, ça craint
- Arrête de poser des questions stupides et approche ta bouche de ma chatte
- je crois que je vais vite décharger
- Pas grave, ainsi nous pourrons passer à autre chose
Revenons voir le papa, qui comme Léo, lèche une craquette et se fait sucer, avec la différence qu’il est un expert en ‘langue vivante ’et ce n’est pas Lætitia qui s’en plaint, si elle émet des sons c’est de plaisir, pendant que Léa récolte le fruit de son ardeur à sucer le beau membre
- Lætitia tu vas lécher ton amie, je te veux à genoux devant le délicieux calice de Léa
- Vous allez me baiser à quatre pattes ?
- Tu ne regretteras pas de te faire prendre par un homme, un vrai, ça va te changer de vos minets ridicules qui ne pensent qu’à leur satisfaction personnelle, tu as jouis sous ma langue, tu vas t’évanouir sous mes coups de bite, allez les filles !
- Ce sera mon tour après Nicolas ?
- Ce soir j’ai envie de ton petit trou, depuis le temps que tu te refuses c’est oui ou bien je ne te vois plus
- C’est oui ! prend du jus dans ma fente et enfonce tes doigts dans mon cul Lætitia !
A peine eu-t-il déchargé dans le jeune connin que l’homme a fait ce qu’il avait promis malgré et les cris de protestation et la douleur, pour Léo c’est le nirvana, après avoir satisfait Sandra il chevauche vaillamment sa copine qui rit et pleure de bonheur, mais tous ces bruits finissent par alerter le père qui souffle entre deux accouplements
- C’est ton frère Léa qui fait ce tapage ?
- Je sais pas ? ……
- Ne me dit pas qu’il sa tape ma fille et son amie ?
- Ne te fâche pas Nicolas, il fallait bien trouver quelque chose pour qu’il ne dise rien à mes parents
- Me fâcher ? au contraire il me vient une idée
- Laquelle ?
- Ton jeune frère a l’air d’être un bon étalon, il va me seconder, ainsi ‘mes filles’ hormis toi bien sûr, inceste oblige, connaitrons les joies de la double pénétration
- Léo ? faire ça avec toi ? c’est absurde !
- Va le chercher et envoie moi la dernière copine et tu veille à rester là-bas
- Ce n’est pas juste, moi aussi j’ai envie de tester deux verges
- T’inquiète, j’inviterais un copain à moi, tu ne perdras pas au change il est bien pourvu et très expérimenté, a présent pars rejoindre tes amies

Complément hébétée je rejoins Léo en prenant soin de remettre ma culotte pour cacher ma toison amidonnée de foutre

- D’où sors-tu ? tu as les yeux vachement cernés Léa ? je ne crois plus à l’histoire de cours particuliers, du moins pas à celui qui tu prétends faire
- Ne pose pas de questions s’il te plait, tu as bien profité de mes amies ?
- Ne le répète pas à maman, mais ce soir grâce à elles j’ai découvert pleins de trucs sexuels
- Et si tu veux ce n’est pas terminé, va rejoindre le papa de Sandra il veut t’expliquer quelque chose
- Comme quoi ?
- Prendre une fille a deux, deux bites dans la même chatte si tu préfère
- Je vais frotter ma queue sur la sienne ? je ne suis pas homo !
- Ça n’a rien à voir, l’important c’est de donner un plaisir maximum à une femme
- Tu as essayé toi ?
- Pas encore, mais je compte le faire bientôt avec un ami a Nicolas
- Pourquoi pas avec moi ?
- Nous sommes frère et sœur je te signale !
- Je te baiserais bien moi !
- Tu me plais aussi Léo ….