Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ):
Vacances en Bretagne 4
(8.0 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
Vacances en Bretagne 4
(9.0 /10 )

Récit érotique écrit par Tom Imoral.
Auteur homme.
tom.imorolapostenet

Cette histoire de sexe a été affichée 4285 fois depuis sa publication.

sexe récit : Vacances en Bretagne 4 Publié sur HDS le 10-10-2017
Catégorie : Entre-nous, hommes et femmes
Histoire Réf : 27632-t902

Titre : Vacances en Bretagne 4
 

Vacances en Bretagne 4

Je me levai, alla me laver rapidement et n'enfila qu'un caleçon.
-Tu es sure de vouloir me voir faire ça ? Demandai-je une dernière fois.
-Oui, allez ne les fais pas attendre, répondit-elle me tapant sur les fesses.
Je sortis donc de la chambre et vis nos deux invitées assises à la table à parler elles se turent en nous voyant.
Iris
Je sortis de la chambre derrière lui et vis Mary et Lucy silencieuses, assises à la table.
-It's your turn, souris-je aux jeunes filles.
Elles rougirent puis sourirent timidement. Elles se jetèrent un regard, l'air de dire "qui passe en première ?" Puis Lucy se leva en faisant un clin d'œil à Mary et s'approcha de Tom.
-Where can we do that ? Demanda-t-elle.
-In your room, répondis-je.
Lucy enleva promptement son haut et sa jupe puis alla vers sa chambre. Elle ne portait qu'une culotte en dentelle et un soutien gorge qui mettait en valeur ses petits seins provocateurs. Elle entra dans la chambre, qui, bien que petite, comportait deux lits une place l'un à côté de l'autre, mais séparés par un demi mètre. Debout entre les deux lits, Lucy se retourna pour faire face à Tom qui l'avait suivi. Elle lui sourit et l'embrassa tendrement sur les lèvres.
Tom répondit à son baiser et lui passa les bras autour du cou. Il la fit reculer jusqu'à ce qu'elle s'allonge dans le lit. Nous pûmes donc entrer, Mary et moi, pour s'asseoir sur le lit d'à côté et se ravir de la scène qui se déroulait sous nos yeux. Tom continua d'embrasser fougueusement Lucy, puis ses lèvres brûlantes quittèrent celles de la jeune fille pour glisser jusqu'au cou, puis le creux de son épaule. Lucy gémit doucement, les yeux fermés et la bouche entr’ouverte. Il descendit encore et promena son souffle brûlant sur sa poitrine. Elle fit glisser les lanières de son soutien gorge tandis qu'il dégrafait ce qui restait. Ses petits seins apparurent alors, érigés de manière provocante. Tom embrassa le tour de chacun des seins. Elle retenait sa respiration de peur de faire trop de bruit. Il posa alors ses lèvres sur l'un des tétons et elle poussa un léger cri de soulagement.
Après avoir sucé, titillé et joué avec le premier téton, Tom passa ensuite au second, qui n'attendait que ça. Je jetai un rapide regard à Mary pour voir sa réaction. Le regard perdu dans la scène qu'elle contemplait, la pauvre se caressait les seins, comme pour ressentir la même chose. Quant à moi, mes propres tétons pointaient tellement à travers ma robe que cela en devenait douloureux. Je me levai et enleva donc mon vêtement, le laissant tomber à mes chevilles. Ne portant rien en dessous, je me rassis sur le lit en jouant avec mes seins tandis qu'un véritable brasier s'ouvrait dans mon bas-ventre. Tom continuait sa descente au paradis, il posait des baisers papillonnants sur le ventre de la jeune fille puis retira doucement sa culotte. Il posa ses lèvres sur les siennes puis sa langue joua avec le très sensible clitoris. N'en pouvant plus, je mis de la salive sur mes doigts et me mis à me masturber d'une main et à me doigter l'autre.
Mon doigt allait et venait, frottant le siège de mes plaisirs tandis que Lucy soupirait de plus en plus fort. Quant à Mary, elle faisait comme moi, se pelotant un sein d'une main et se masturbant frénétiquement de l'autre. Soudain, Lucy poussa un cri et remua ses hanches de petits mouvements saccadés. Elle avait eu un orgasme sous la langue de Tom. La jouissance passée, Lucy s'assit sur le bord du lit, Tom se levant. Il retira son caleçon, dévoilant son sexe énorme. Il se le massa pendant quelques secondes, le vit durcir et s'assit à côté de la jeune fille. Il lui prit la main, et, devant la lueur craintive dans les yeux de Lucy à la vue de son gros sexe, la posa sur la peau toute douce de sa verge. Elle caressa son sexe en rut, surprise par sa douceur. Il remua soudain entre ses doigts, comme s'il était en vie et elle poussa un petit cri de surprise. Tom l'embrassa doucement et elle s'allongea. Elle était prête.
Tom se plaça entre ses jambes écartées et posa un léger baiser sur sa toison dorée. Puis s'agenouilla sur le lit, mit de la salive sur le sexe de la jeune fille et posa le gland sur ses petites lèvres trempées. Juste en bougeant ses hanches, il fit glisser son gland sur les lèvres, excitant davantage la jeune fille. Puis il la pénétra le plus doucement possible. Elle avait relevé ses jambes pour lui faciliter cela, mais elle poussa quand même un léger cri lorsque son sexe arriva à son hymen intact. Voyant la fille prendre une longue inspiration, il continua son avancée et elle cria à nouveau de douleur. Puis son sexe continua de rentrer doucement puis ressortit tandis qu'elle avait arrêté de crier. Voir Tom la pénétrer fut fatal pour moi ; un puissant orgasme me secoua. À côté de moi, Mary subit le même supplice, ses lèvres livrant un flot impressionnant de cyprine. Tom pénétra Lucy à nouveau, cette fois-ci sans un cri, mais les mains de la jeune fille agrippèrent les draps. Il continua ses allers et retours, poussant chaque fois son sexe un peu plus loin dans le vagin étroit néanmoins accueillant de Lucy. Au bout de plusieurs minutes, il réussit à rentrer entièrement son sexe dans le vagin sans pour autant en toucher le bout. Je vis de la surprise dans les yeux de mon copain tandis qu'il accélérait encore et encore, la rendant haletante. Elle eut finalement un second orgasme en levant ses hanches tremblantes pour échapper à cet outil si excitant. Elle cria, non plus de douleur, mais de plaisir.
-Oh my god, murmura Mary en recommençant à se masturber.
Je dois avouer que j'étais moi aussi très excité, surtout que Mary n'était pas encore passée. La jouissance de Lucy retomba et Tom retira son sexe encore en érection. Lucy ouvrit ses yeux aux pupilles chargées de plaisir et se leva du lit.
Elle échangea sa place avec Mary qui était déjà nue et mouillait déjà grâce à sa masturbation intensive. Elle embrassa aussitôt Tom qui s'était lui aussi levé. En même temps, ses mains, au début autour de son cou, continuèrent leur chemin vers ses deux globes de chair. De la paume de la main, il toucha ses tétons pointés, puis la pelota, sans cesser de l'embrasser. Je commençai à me caresser moi aussi, tandis que Lucy observait la scène, l'œil brillant et le regard rêveur. Les mains de Tom allèrent ensuite dans le bas du dos de la jeune femme, là où les caresses sont si douces, puis sur les fesses qu'il pétrit et tapa doucement pendant un long moment. Puis un de ses mains alla vers la toison brune pour trouver son petit clitoris et le frotter gentiment. Dans un moment d'égarement, un doigt voulut s'aventurer dans le vagin mais le reste de la main l'en empêcha. Mary gémit doucement, les lèvres pourtant occupées par celles de Tom.
Tom la prit alors dans ses bras et voulut l'allonger tranquillement, mais Mary se libéra de son étreinte pour se retourna et lui présenter son fessier.
-I want this position, dit-elle.
-This position is one of the most painful positions when we have this cock and this pussy, répondit Tom en passant un doigt sur les lèvres écartées de la jeune fille.
-Yes, but I want this position and don't worry, sourit-elle. I will not shout.
Il la laissa donc à quatre pattes sur le lit mais appliqua une dose généreuse de salive sur ses lèvres. Puis il y posa le bout de son sexe, le fit glisser le long de celles-ci, avant d'appuyer le plus doucement possible pour la pénétrer. Mary courba le dos, agrippa les draps de ses mains mais aucun son ne franchit ses lèvres. Tom se retira lentement, puis la pénétra un peu plus loin. Comme avec Lucy, le vagin de Mary, aux lèvres pourtant serrées, accueillit en entier le sexe prodigieux de Tom.
Moi qui pensai que peu de filles pouvaient l'accueillir entièrement, je fus aussi surpris que Tom lorsque je vis ses couilles approcher dangereusement le clitoris découvert de la jeune Anglaise. Celle-ci se redressa en gémissant et Tom put caresser ses seins tout en la pénétrant. Cette position verticale, bien qu'inhabituelle, semblait terriblement exciter sa partenaire, la faisant pousser de nombreux "oh yes !". Elle eut finalement un orgasme elle aussi, un orgasme si fort qu'elle leva sa jambe gauche et baissa ses hanches pour échapper à ce sexe qui la faisait crier si fort. Tom modifia aussi sa position en fonction de Mary et ils se retrouvèrent allongés sur le flanc, Mary devant, Tom derrière. Il maintenait la jambe gauche de la jeune fille en l'air, nous montrant au mieux sa verge pénétrant le vagin de Mary. Celle-ci hurla et retomba, haletante, sur l'oreiller.
Tom se retira et reposa la jambe de la jeune fille en lui posant un rapide baiser sur la joue. Il se leva, le sexe encore en rut après plus de vingt minutes de coït. Je lui souris et échangea ma place avec Mary qui se remettait de son énorme orgasme. En se levant, elle se masturba un peu et un jet de cyprine arrosa le parquet. Son jet impressionnant dura près de dix secondes tandis qu'elle piquait un fard. Tout le monde fut ému par l'éjaculation de cette vraie fontaine. Puis Tom me sourit et je me mis à quatre pattes moi aussi, faisant pointer mon cul sous son nez. Je mouillais tellement qu'il me pénétra gentiment, mais d'un coup. Puis il m'imposa un rythme rapide tandis que retentissaient le claquement de mes fesses contre son bas-ventre. J'étais tellement excité que je jouis au bout de quelques minutes seulement. Tom voulut se retirer de mon vagin pendant mon orgasme car il allait enfin éjaculer, mais j’appuyai sur ses hanches pour le forcer à rester en moi. Il poussa un grognement et lâcha sa semence brûlante dans mes entrailles. Nous jouîmes tous les deux en même temps et lui me remplit de son sperme épais. Il garda son sexe dans mon vagin jusqu'à ce qu'il ramollisse puis se retira, faisant perler son nectar blanc aux bords de mes lèvres. Je me retournai, m'allongea sur le dos et écarta les cuisses, exposant mon entre jambes aux regards de toutes les personnes présentes dans la pièce. J’appuyai un peu sur le bas de mon ventre et le sperme coula à flot de mon vagin sur les draps du lit.
-When he ejaculates, there are a lot of cum, sourit Lucy.
-Yes, that's true, acquiesçai-je. I'm sorry for the bed, dis-je en montrant la tâche de sperme sur le drap.
-Don't worry, we will clean it after. Watching Tom ejaculates in your pussy was so beautiful! So we don't care about the dirty bed, répondit Mary qui semblait très émue.
-We can do that again and when you want, dis-je en faisant un clin d'œil aux Anglaises
-I think I can speak for us when I say we really enjoyed what happened, dit Lucy. I hope you appreciate doing that with us, fit-elle à Tom, qui n'avait pas encore pipé mot.
-Yes, répondit mon copain. I love making sex with both of you. It was a great pleasure and an honor to do that.
-And we can make sex when you want, ajouta-je à l'adresse des deux filles. But now, we have to take a shower, dis-je en montrant mes lèvres encore maculées de sperme. So go to the bathroom.
Mary, Lucy et moi se levèrent et sortirent de la chambre, non sans que chacune n'aient posé un baiser sur les lèvres de Tom.