S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour tout le monde, j'ai 19ans, je recherche des filles ou femmes voulant ...
• Bonjour je mappele marianne et je cherche un écrivain ou écrivaine pour mécrire ...
• Je recherche une partenaire pour des jeux de lavements et des jeux anaux ...
• Salut je suis un jeune métisse de 26 ans de 1m80 85 kg qui cherche des femmes avec ...
• Je suis un homme de 60 ans, bien mis et qui paraît plus jeune. Je recherche une ...
• Bonjour. Annonce sérieuse. Je m’appelle Bénédicte, 37 ans. Je pense être jolie, ...
• bonjour j ais 70 ans et je me sens de plus en plus en plus devenir lope c est pas ...
• Bonjour a vous les soumis/soumise je suis Maître Bastien venu ici en quête d'un ou ...
• bonjour a toutes et a tous, JE RECHERCHE SOUMISES OU SOUMIS POUR RELATION ...
• T'aimes t'ennuyer au lit ? Moi pas. Moi j'aime lécher la chatte en me faisant ...


Vie privée vie professionnelle

- Par l'auteur HDS Stephan16 -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Stephan16 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 5 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.0 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.0
• L'ensemble des récits érotiques de Stephan16 ont reçu un total de 58 758 visites.

sexe récit : Vie privée vie professionnelle Histoire érotique Publiée sur HDS le 06-11-2017 dans la catégorie Plus on est
Tags: Triolisme  Bisexualite  Secrétaire 
Cette histoire de sexe a été affichée 5367 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Vie privée vie professionnelle ( 8.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Vie privée vie professionnelle ( 9.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


Vie privée vie professionnelle

Je travaille dans une société de conseil aux entreprises. J'ai une position de cadre et je privilégie d'une bonne image au sein de la société. Nos aventures Lisa, mon épouse, et moi restent dans le cadre privé et bien sûr nous maintenons secrètes nos pratiques de rencontres avec d'autres partenaires qui rajoutent du piment à notre vie sexuelle.
J'essaie d'être le plus droit possible au niveau professionnel et j'évite de draguer les femmes qui travaillent avec moi pour ne pas mélanger la vie privée avec la vie professionnelle. Cependant il y a l'assistante du directeur général qui à plusieurs reprises a essayé de s'approcher de moi et de me faire souvent de petites allusions coquines. Elle s'appelle Lucie. Elle est dans la trentaine. C'est une femme très communicative, très féminine par son attitude, sa démarche et sa voix. Très attirante quoi. Mince, petites épaules frêles qui mettent en évidence sa magnifique poitrine. Même si je ne le montre pas mais je matte et décortique bien les silhouettes des belles femmes de mon travail. Lucie a la taille fine, les hanches et fesses arrondies et les jambes musclées et longues. Noiraude, cheveux courts, peau blanche, visage aux traits fins où les yeux bleus font le plus grand effet quand on la regarde.
Evidemment c'est une situation à double tranchant. Car il vaut mieux avoir de bonnes relations avec l'assistante du directeur général, alors si je reste raide et ne répond pas à ses avances, elle parasitera mes relations avec mon DG et moi. Il faut se méfier des secrétaires des patrons comme me l'a dit une fois un ancien employé quand j'étais plus jeune. Et si je joue son jeu elle va faire peut-être étalage de notre relation et je risque d'avoir des problèmes avec mon DG. Et les autres cadres de la société seront jaloux de moi. Du moins c'est mon analyse. J'ai décidé alors de rester agréable et souriant avec elle. Continuer à plaisanter avec elle mais sans plus. Faire comme si je ne vois ses avances. Cette attitude l'a calmée et je n'ai plus droit à des sollicitations franches de sa part. Je me suis dit ouf je l'ai échappé belle. Plus tard j'apprends qu'elle a un copain et elle est casée. Ce qui d'un côté est un regret de ne plus avoir droit à des sourires et commentaires qui invitent franchement à aller plus loin. Et il m'arrivait de regretter le temps où cette jolie fille me draguait.
Un jour j'avais un rendez-vous avec mon Directeur. J'arrive devant son bureau et je vois qu'il n'est pas dans son bureau. Je vais dans le bureau à côté où Lucie travaille et je lui demande si le Directeur est là. Elle me dit qu'il a du retard et qu'il s'excuse mais il sera là dans dix minutes. Elle me propose un café. Je m'assoie dans son bureau où il y a un petit salon d'attente. Je la vois un peu triste et grave. Elle m'intrigue par son attitude alors qu'elle est en général très enjouée. Je lui demande si tout va bien. Elle me répond que oui mais pas très convaincante. Puis me dit:
- En fait non pas vraiment mon ami m'a laissée tomber et ça ne va pas.
Je lui dis que je suis désolé pour elle et son ami ne sait pas ce qu'il perd. Elle me regarde et me sourit et me remercie. Je ne sais pas ce qui m'arrive ce jour-là et je me lance dans un discours flatteur de sa personne et de sa beauté. Elle me regarde en se demandant si je suis la même personne qu'elle connaît. Je lui dis qu'elle va connaître quelqu'un d'autre qui sait l'apprécier la rendre heureuse. Elle me remercie encore pour le réconfort que je lui ai apporté.
A ce moment-là mon Directeur arrive et nous entrons dans son bureau. A la fin de la réunion, je sors du bureau et je vois Lucie qui me fait un signe pour venir vers elle. J'entre dans son bureau et elle me dit qu'elle a beaucoup apprécié ce que je lui ai dit et ça lui a fait du bien. Encore une fois je ne sais pas ce qu'il m'arrive et dans un élan de compassion, je lui dis que si elle se sent seule, je l'invite à la maison pour passer un moment avec nous, ma femme et moi, le soir sans qu'elle ne soit seule à ruminer ce qu'il lui arrive. Elle me demande si cela ne dérangerait pas ma femme. Je lui dis que pas du tout cela lui fait plaisir de faire la connaissance de mes collègues. Alors elle accepte avec un sourire timide.
Je téléphone à Lisa et lui explique que j'ai invité ma collègue celle qui me draguait depuis longtemps car elle est triste et son ami l'a abandonnée. Je lui en ai parlé depuis longtemps et elle sait que j'ai de l'attirance pour Lucie mais elle était surprise par cette invitation. Car je refuse tout mélange de vie privée et vie professionnelle. Même si rien ne devrait passer entre nous. Je lui ai expliqué que je ne sais pas pourquoi je l'ai invitée mais bon c'est fait...
Le soir Lucie arrive à sept heures. Je lui présente ma femme Lisa. Nous buvons un verre puis nous partageons le dîner ensemble. Et je vois que les femmes sont connectées. Le courant passe bien. Elles s'entendent à merveille. Il y a eu des moments où je les laissais discuter seules et moi je débarrassais la table, je rangeais le lave-vaisselle, j'allais sur mon PC dans la pièce qui nous sert de bureau à la maison. Je passais de longs moments sur internet. Bref, j'étais ignoré des deux femmes. Je n'existais pas. Vers onze heures, Lucie se lève puis dit: "Je dois rentrer il est tard. Demain on doit aller au travail. N'est-ce pas, Stéphane?" me dit-elle avec un sourire. Je répond qu'elle a raison. Elle nous remercie pour cette invitation et surtout remercie Lisa pour le bon repas. Elle nous fait la bise et rentre chez elle.
Avant d'aller nous coucher, Lisa me dit qu'elle la trouve très charmante et attirante et elle comprend pourquoi Lucie m'attire. Déjà elle, elle est sous le charme de cette belle femme. Mais se demande si vraiment Lucie serait ouverte à une relation coquine avec nous. Je lui réponds que même si Lucie serait ouverte à une relation avec nous, ce ne sera pas une bonne chose qu'une collègue partage notre lit. Et dieu sait combien cette femme m'attire.
Au lit, avant d'éteindre la lumière de la lampe de chevet, Lisa se retourne vers moi et me dit que si je suis d'accord elle aimerait bien faire l'amour avec elle. Avec moi ou sans moi. Je me retourne vers elle et caresse ses jambes et je vois qu'elle est déjà excitée. Elle s'approche vers moi, je l'embrasse, elle se couche sur le dos et me tire vers elle. "J'ai envie de toi" me dit-elle. Je passe ma main sur ses seins dont les petits tétons sont déjà durs. Je descends ma main je lui en enlève sa culotte. Je caresse son minou et je sens qu'elle mouille déjà. Waou Lucie lui a fait de l'effet. Je suis excité également par l'idée que ma femme couche avec Lucie. Je baisse mon slip et mon sexe dur entre facilement en Lisa. Au bout de quelques minutes de va et vient je dis que je suis d'accord qu'elle couche avec elle. Lisa bascule la tête en arrière et pousse un gémissement de plaisir. Je continue à aller et venir en elle et lui dit que j'aimerai bien voir ça. Elle jouit fortement et je sens son coeur battre fort contre ma poitrine. Elle reprend son souffle et me dit qu'elle est aussi d'accord que je sois là à les regarder mais qu'elle aimerait me voir baiser avec Lucie. L'excitation est à son comble et je me vide dans sa chatte.
Le lendemain au travail, Lucie vient dans mon bureau et me dit qu'elle a passé une superbe soirée hier chez nous. Elle a trouvé Lisa très sympa et que c'est une belle femme en plus et très sexy. Elle me remercie encore et me dit que ce sera à charge de revanche et prochainement ce sera à elle de nous inviter. Je lui dis que ça m'a fait plaisir qu'elle ait passé une belle soirée chez nous et qu'il ne faut pas qu'elle s'embête à nous inviter. Que nous aimons inviter et Lisa aime bien préparer à manger. Que cela ne nous dérange pas de l'inviter une seconde fois et elle ne doit pas se sentir gênée si elle ne nous invite pas. L'après-midi, Lisa m'informe par un texto qu'elle a envoyé à Lucie une invitation pour samedi soir chez nous. J'étais surpris que Lisa ait déjà le numéro de Lucie...
Le reste de la semaine je n'ai pas revue Lucie et j'étais occupé par mon travail. Mais un soir j'ai amené le sujet avec Lisa. Elle m'a dit qu'elle a eu son numéro le soir où Lucie est venue chez nous. Le lendemain elle l'a invitée chez nous pour le samedi. Lucie l'a remerciée et lui a confirmé qu'elle se réjouit de venir encore chez nous. Lisa souhaite que ce soir-là que Lucie reste chez nous pour la nuit. Elle me dit qu'elle veut la séduire et m'a demandé de faire de même.
Le samedi après-midi Lisa fait une épilation totale du minou, jambes les aisselles. Elle me demande de passer ma main pour contrôler s'il y a encore de poils qu'elle n'a pas vus surtout entre les lèvres ou bien vers l'anus. Elle taille court mes poils du pubis avec la tondeuse, et me rase les zones superflues surtout autour des testicules. J'adore quand elle me fait le pubis en me caressant le sexe. Elle se fait les ongles des mains à la lime, pas trop longs, puis les vernit en rouges qui mettent en valeur ses longs doigts fins. Elle vernit également ses orteils de rouge. Le soir, Lisa porte une mini robe bustier stretch noir qui met en valeur sa blondeur et sa peau claire. Hauts talons et chaussures ouvertes où on voit ses longs orteils fins de rouge vernis. Un collier de perles autour du cou. Maquillée mais pas trop, juste un rouge à lèvre vif et un violet doux autour des yeux qui met en valeur ses yeux verts.
Pour ma part j'opte pour un simple jean noir et une chemise cintrée bleu clair et des baskets blanches.
La sonnerie. Lisa ouvre la porte à Lucie qui arrive à l'heure. Elle se font la bise chaleureusement. Puis Lucie me fait la bise également en me disant gênée qu'elle aurait souhaité nous inviter mais c'est Lisa qui a insisté qu'elle vienne. Je lui dis que Lisa a bien fait.
Lucie est habillée en robe moulante tout en dentelle bleu marine avec une doublure bleu foncé qui cache juste du buste jusqu'aux cuisses. On arrive à voir ses épaules, son dos et ses jambes pratiquement jusqu'aux fesses à travers la dentelle. Le dos est en décolleté complet. Chaussures bleues. Elle est bien coiffée et bien maquillée. Elle est sublime.
Nous prenons l'apéro, puis passons à table. Les deux femmes plus complices que jamais parlent sans s'arrêter. J'essaie de m'immiscer dans la discussion mais sans pouvoir prendre la direction des discussions. On a bu presque deux bouteilles. Les deux femmes sont moins loquaces mais de plus proches. Lisa amène le sujet sur la musique et lui parle de son chanteur préféré. Il s'avère que c'est le même que celui de Lucie. Puis elle se font des compliments sur leurs beautés, le maquillage, les vernis, etc. Puis Lucie me regarde avec un sourire et me dit que je dois m'ennuyer avec leur discussion de femmes. Je lui dis que c'est un peu vrai mais j'aime bien écouter les femmes. Elles se touchent les vêtements pour deviner les tissus. Puis Lucie dit à Lisa que sa robe est vraiment sexy. Lisa répond que cette robe est vraiment confortable. Pas besoin de mettre un soutien gorge. Lucie lui dit flatteuse que ses seins n'ont pas besoin de soutien... Alors qu'elle, elle a besoin d'en mettre un. Lisa devait lui rendre le compliment, lui dit qu'elle a une très belle robe en dentelle. Je trouve que c'est le moment de lancer un compliment à Lucie et lui dis que je suis d'accord avec Lisa que sa robe est très belle sur son sublime physique. Et cette dentelle la rend hyper sexy. Lucie me remercie et fait remarquer ironique que je suis leur discussion et apparemment je ne m'ennuie pas.
Lisa se lève et met un morceau langoureux du chanteur préféré de ces deux dames. Elle commence à chanter la chanson et fait signe à Lucie de venir vers elle et chanter avec elle. Lucie se lève un peu gênée et fredonne avec Lisa la chanson. Lisa la prend par la taille et commence à danser tout en chantant. Les deux femmes chantent de plus en plus fort et se serrent l'une contre l'autre de plus en plus fort. Les bras de Lucie sur les épaules de Lisa. A un moment il y a eu juste la musique et les deux femmes éclatent de rire. Alors que la musique continue avant le deuxième couplet, les deux femmes se regardent et Lisa s'approche de Lucie et l'embrasse. Lucie se laisse faire et je contemple ce baiser qui dure. Le chanteur reprend le couplet mais les deux femmes continuent à s'embrasser. Je me fais emporter par ce baiser sensuel entre les deux femmes. Aucune des deux ne voudrait s'arrêter. Si une essaie de se retirer l'autre vient pour prendre à nouveau la lèvre de l'autre. Le morceau de musique se termine. Les filles reviennent s'assoir sur le canapé du salon. Lucie entre nous deux, Lisa et moi.
Lucie me regarde un peu gênée que j'aie pu regarder ce spectacle. Je lui sourie en lui disant que c'était beau de les voir danser. Lisa lui dit qu'elle vient de passer un moment sublime avec elle. Lucie lui dit que c'est la première fois qu'elle embrasse une femme. Lisa la regarde pour savoir si elle a aimé. Lucie lui dit qu'elle a toujours rêvé d'embrasser une femme, elle ne sait pas pourquoi. Elle a aimé mais un peu gênée. Puis me regarde à nouveau. Lisa lui tient la main et lui dit qu'elle a déjà embrassé une femme et c'est toujours agréable et que je l'ai déjà vu faire. Elle me dit en riant que je suis comme tous les hommes qui aiment voir deux femmes ensemble. Je lui donne raison. Lisa lui dit qu'elle aimerait qu'elle passe la nuit avec nous. Que d'autant plus Lisa que moi nous le désirons. Lucie sourit et dit qu'elle a un doute sur le fait que je la désire. Elle se souvient du nombre de fois qu'elle avait essayé de me draguer, en s'excusant auprès de Lisa de l'avoir fait, et que je ne répondais pas à ses avances. Lisa lui dit que je lui avais raconté tout ça et qu'elle n'a pas à s'excuser de m'avoir dragué. Mais si je ne répondais pas à ses avances c'est parce que j'avais la crainte que ça se sache et que ça crée des problèmes au travail pour Lucie et moi. Lucie me rassure qu'elle est discrète si quelque chose se passe entre nous. Je lui prend la main, je pose un baiser, je la remercie et je lui dis que je la désire trop. Elle me répond: "Alors cette nuit rattrapons le temps perdu". Je m'approche d'elle et on s'embrasse. Un doux baiser. Des lèvres fines et douces. Nos langues se mêlent. Puis elle se retire et me sourit. Elle me dit:" Moi aussi je te désire et depuis longtemps".
Lisa se lève, prend la main de Lucie qui se lève, elles s'embrassent et se dirigent vers la chambre à coucher. Je les suis. Elles enlèvent leurs chaussures et tout d'un coups toutes les deux baissent d'altitude. Elles sont presque de la même taille. Lisa fait 1.65 m. peut-être Lucie quelques centimètres de plus. Elles défont leurs fermetures éclair respectives et descendent leurs robes. Lisa se retrouve toute nue juste un mini string qui cache sa fente. Ses tétons roses pointent vers le haut.
Lucie défait son soutient gorge et le lance sur le fauteuil tout près de moi. De beaux seins blancs ronds et lourds surmontés de petites auréoles et de petits tétons foncés. Elle porte une culotte en dentelles fines bleu marine dont les côtés remontent vers ses hanches. L'arrière de sa culotte en dentelle passe au-dessus de ses fesses blanches rondes et écartées naturellement. Elle déclare à Lisa son admiration pour sa beauté et ses jolis seins ronds. Lisa s'approche d'elle et l'embrasse. Elles se dirigent vers le lit. Lucie se couche sur le dos et Lisa vient sur elle.
Mon sexe dur emprisonné dans mon slip et pantalon commence à me gêner. J'enlève tout je suis tout nu et viens me coucher près de Lucie. Je vois les deux femmes s'embrasser fougueusement. Puis Lisa descend vers les seins de Lucie et les caresse et lui suce un téton. Je profite pour embrasser Lucie et lui caresser le sein libre. Il est ferme et le téton dur. Sa respiration devient forte et son corps ondule sous le corps de ma femme.
Lisa se relève et enlève la culotte de Lucie. Elle se penche sur sa chatte et je vois Lucie ouvrir les yeux et inspirer fort bouche ouverte comme si elle se noyait. Je me baisse sur sa poitrine et je malaxe un sein et suce l'autre. Puis, je me redresse et tends mon sexe devant le visage de Lucie. Elle me sourit et prend mon sexe et me le caresse. Son pouce agace la partie inférieure de mon gland. Elle sait s'y faire. Je baisse un peu mon bassin et elle prend mon sexe dans la bouche. Elle me suce et me caresse les boules. De temps en temps elle s'arrête pour expulser un long souffle provoqué par des ondes plaisir que lui envoie le cunnilingus de Lisa. Sentant que le plaisir monte trop je me retire de la bouche de Lucie.
Lisa se relève et vient se coucher près de Lucie elles s'embrassent. Lucie lui dit qu'elle aimerait à son tour la lécher. Lisa descend sa mini culotte contenant plus de ficelles que de tissu, elle soulève ses jambes fines et élancées vers le plafond et passe sa culotte qu'elle balance par terre. Lucie écarte les jambes de Lisa et se penche sur sa chatte. Je viens derrière elle et soulève ses fesses. Elle comprend ce que j'aimerais faire, se retourne vers moi et me sourit gênée mais tout à fait ouverte à l'idée que je la prenne. Elle se penche à nouveau sur le minou de Lisa, écarte ses jambes redresse ses fesses. La raie est large qu'on n'a pas besoin de lui écarter les fesses pour voir son anus couleur caramel clair. Sa chatte, aux lèvres fines, intégralement rasée. Je caresse sa chatte, elle est mouillée. Je me positionne et je la pénètre doucement. Elle pousse un gémissement. Je vais et je viens. Elle gémit de plus en plus. Elle ne lèche plus Lisa. Après quelques minutes je sens son corps trembler entièrement et lâche un cri puis des spasmes incontrôlés envahissent son corps. Je me retire elle s'effondre sur Lisa. Lisa la tire vers elle et les deux femmes s'embrassent. Lucie dessus et Lisa dessous. Puis Lucie descend et lèche à nouveau Lisa. Je laisse ma femme prendre plaisir avec Lucie qui met un doigt dans la chatte de Lisa et continue à la lécher doucement et délicatement. Les hanches de Lisa montent et descendent, sa jambe gauche pliée est secouée par des spasmes de plaisir. Puis elle tourne sur le côté et pousse un cri de plaisir en serrant la tête de Lucie entre ses jambes.
Lisa reprend ses esprits et les deux femmes s'embrassent tendrement. "Tu as aimé demande Lucie". Lisa qui a de la peine à articuler lui fait un sourire et acquiesce. Elle serre Lucie contre elle puis elles s'embrassent à nouveau.
Je me joins aux deux femmes et les embrasse. Lucie sent mon sexe encore dure contre elle. Elle me demande de la prendre à nouveau. Je viens sur elle et je la pénètre. Après quelques minutes je vois dans les yeux de ma femme un désir qui m'appelle. Je me retire de Lucie et je passe sur ma femme.
Je me positionne et entre en elle. Je recommence mon va et vient. Lucie reste allongée près de nous sur le dos. Je m'active dans ma femme. Je me retire et je me masturbe et j'éjacule sur le ventre de ma femme.
Je me couche près de Lisa. Elle se lève pour aller prendre une douche rapide. Lucie se colle contre moi et me dit qu'elle a aimé. Elle m'embrasse tendrement. Elle pose sa tête sur ma poitrine. Lisa revient et se met à côté de moi et met également sa tête sur l'autre côté de ma poitrine. Les deux s'embrassent. Puis Lucie se relève et se met sur son coude.
- Tu n'es pas jalouse de voir ton mari avec moi, dit-elle en s'adressant à Lisa.
- Non, répond Lisa, je sais que c'est pour le plaisir. Je fais confiance à mon chéri. Il me fait confiance aussi également quand je suis avec un homme.
- Vous avez rencontré des hommes aussi.
- Oui quelques uns et des couples.
- Ça aussi j'aimerai essayer, avec deux hommes. Mais toi ça ne t'a pas rendu jaloux de voir Lisa avec un homme, me dit-elle.
- Je ne suis pas jaloux car je sais que ma femme prend du plaisir avec les hommes pour notre plaisir à nous deux. J'adore la voir avec des hommes qui la font jouir. Et elle aime me voir avec des femmes.
- Qu'est-ce qu'il craint en me voyant baiser et jouir avec un homme, dit Lisa avec un sourire. Que je le quitte pour un autre. C'est ridicule. Elle me regarde tendrement et continue: "C'est l'homme de ma vie qui me donne tout. Il me respecte et je me sens libre avec lui." Puis elle s'adresse à Lucie avec un ton calme et convaincant: "Je ne vais pas le quitter parce quelqu'un d'autre m'a fait jouir ou que j'ai peut-être eu plus plaisir avec lui au lit plus qu'avec mon homme. Car il arrive qu'avec certains mecs je jouis plus fort, ça arrive qu'un mec me donne un plaisir intense qu'il me fasse vraiment hurler de plaisir. Peut-être parce que c'est quelqu'un de nouveau que la jouissance est intense... Stéphane c'est tout pour moi. C'est pour ça que je ne peux pas le quitter".
- Merci ma chérie. Moi aussi je ne te quitterai jamais, lui dis-je. Puis je dis à Lucie: "Ça ne me dérange pas qu'elle ait plus de plaisir avec quelqu'un d'autre que moi. Plus elle a du plaisir avec quelqu'un plus j'ai du plaisir quand je la prend".
Lucie ne dit rien pendant un moment. Puis nous dit amoureusement: "J'aimerai bien vivre ça. Avoir un homme qui me fait confiance et à qui je fais confiance". Lisa lui dit qu'elle trouvera quelqu'un certainement.
- Mais tu ne penses pas que les hommes avec qui tu couches pourraient penser que tu es une pute en baisant avec eux, dit-elle à Lisa avec un sourire, gênée.
- Pour moi une pute le fait pour de l'argent. Moi pas. Puis je le fais en accord avec mon mari qui aime ça et pour notre plaisir à nous deux. Et on le fait avec des hommes avec qui le courant a passé avant de coucher avec eux et qu'on a bien apprécié et aimé et surtout qui nous respectent. Ceci dit j'aime bien qu'on me traite tendrement de pute ou de bonne baiseuse quand on me baise. Ça m'excite. Les deux femmes rient comme des gamines.
- J'aime bien aussi être pute au lit, et plein de mecs qui me baisent à la fois, qui me font jouir, dit Lucie amusée et rêveuse en me caressant le sexe qui grandit dans sa main. "J'ai bien aimé que ton mari me fasse jouir", dit-elle à Lisa, "Et j'ai envie encore".
- Il est à toi toute la nuit profites-en, lui répond Lisa, elle m'embrasse et me dit: "Baise-là encore", avec un sourire.
Je pousse Lucie sur le dos et je viens sur elle. Elle écarte les jambes et s'ajuste pour que je sois à l'entrée de son vagin. Je pousse mon sexe dur sur sa fente. Je sens qu'elle n'est pas encore prête pour que je m'introduise. Je frotte mon sexe contre son clito et petit à petit elle mouille et je glisse en elle. Elle émet un râle et son visage devient sérieux en se concentrant sur son plaisir. Mes mouvements accentuent son humidification à tel point que quand je bouge en elle je ne sens aucun frottement. Mais de son côté elle est en transe. Sa respiration est forte et ses "ah" saccadés. Puis elle crie " C'est bon ah C'est bon". On s'embrasse fougueusement, avec nos langues qui s'entremêlent. Elle remonte ses jambes et les serre contre mes hanches. Je me sens un peu trop excité et elle n'a pas encore jouit, je lui propose de changer de position. Je lui demande de se mettre sur le côté et je me mets derrière elle. Elle est en face de Lisa. Je lui soulève une jambe et je la pénètre. Lisa s'approche d'elle et les deux femmes s'embrassent. Lisa lui caresse les seins et Lucie lui dit: "J'adore baiser avec ton mari. Il faut que tu me le prêtes souvent". Lisa lui répond: "J'adore te voir prendre du plaisir avec mon mari. Tu peux baiser avec lui quand tu veux et autant que tu veux. Tu es tellement belle et excitante. Je t'aime. J'adore quand les femmes jouissent avec mon chéri". Lucie à ses paroles lance un long râle et jouit et tout son corps tremble. Je continue à m'activer en elle et à chaque mouvement un spasme la secoue. Je continue mes mouvements jusqu'à ce qu'elle me pousse en arrière avec sa main et me demande de me retirer. Alors que je sors d'elle elle me dit haletante: "Non. S'il te plaît reste. Je veux encore. Mais ne bouge pas." Lisa l'embrasse et lui dit qu'elle est belle et qu'elle veut la voir encore jouir avec moi. Je lui propose qu'on change de position. Je me mets sur le dos et lui demande de venir sur moi. Elle reprend son souffle et monte sur mon sexe et penche sur moi et on s'embrasse tendrement. Puis je demande à Lisa de poser sa chatte sur ma bouche. Elle s'assoit sur mon visage face à Lucie sans m'écraser, juste la pression nécessaire pour que ma langue appuie sur son clito. Les deux femmes s'embrassent et se caressent mutuellement. Lucie qui bouge son bassin avec ma queue en elle et Lisa bouge son bassin et sa chatte contre ma langue.
Puis Lisa demande d'échanger les positions. Elle prend la place Lucie qui prend sa place sur ma bouche. La chatte de Lucie est tellement mouillée qu'elle dégouline sur mon visage. Lisa jouit et se relève. Je dis aux filles que je ne vais pas tarder à venir. Lucie me demande de venir dans sa chatte. Elle s'allonge sur le dos et je viens sur elle. J'entre et je commence un va et vient dynamique mon visage dans son cou. Elle caresse tendrement mes cheveux avec une main et le revers de l'autre main sur sa bouche pour étouffer ses cris. On jouit ensemble et je lâche mon sperme dans sa chatte.
Lisa vient vers Lucie et se colle contre elle. Les deux femmes s'embrassent se caressent. Lucie dit à Lisa: "Merci ma chérie de m'avoir acceptée dans votre lit. Je t'aime." Lisa lui dit qu'elle l'aime aussi.
On va les trois dans la douche, c'était un moment de tendresse totale entre nous trois. Nous nous embrassons nous disons que nous nous aimons les trois. Surtout Lisa et Lucie qui n'ont pas arrêté de se dire qu'elles s'aiment vraiment. C'est la première fois que je vois Lisa aussi sérieuse dans ses déclarations à une femme. Elle a déjà dit à des hommes ou des femmes qu'elle les aime après avoir eu beaucoup de plaisir avec eux mais là je sens dans ses yeux qui brillent une vraie déclaration d'amour. Lucie aussi grave lui dit qu'elle ne veut pas la quitter et les deux femmes s'embrassent à nouveau.
Nous revenons au lit et Lisa me demande si cela ne me dérange pas que Lucie vive avec nous pour quelque temps. Je me retourne vers Lucie et lui demande ce qu'elle en pense. Elle dit que ce serait la plus belle chose qui lui arriverait dans la vie. Depuis longtemps elle rêvait coucher avec moi et cette nuit la découverte de Lisa elle ne peut pas avoir mieux dans la vie.








Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...



Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :